Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Caine R. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 128


Feuille de personnage
Gallions: 413
Points de Magie: 22

MessageSujet: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Mer 1 Aoû - 16:45



    Quand on cherche un boulot, on n'a guère le choix : il faut tout tenter et même tout accepter, au bout d'un moment. Les exigences d'un patron difficile, les horaires impossibles, les salaires de misère tout cela, Caine était désormais prêt à l'accepter et pire encore si nécessaire. Parce qu'il faut bien vivre, à un moment ou à un autre. Il faut manger, il faut se loger, il faut se détendre. Cela faisait plus d'un mois, désormais, qu'il cherchait un emploi stable.

    Ce jour-là, au Chaudron Baveur, il avait repéré dans un petit journal sorcier, édité à très peu d'exemplaires mais que le Chaudron recevait. Un coup de chance car il y avait une offre d'emplois très sympathiquel : vendeur dans une petite boutique mal famé d'un quartier inquiétant de Londres. Le quartier ne lui faisait pas peur : il avait connu pire pendant qu'il était à la Légion Magique. Depuis, Caine savait parfaitement se défendre et il était assez connu pour cela dans les bas-fonds de Londres, sans nul doute. Skellig n'était pas un voyou à proprement parler, mais il savait mieux parler avec les poings qu'avec les mots et cela amenait donc à des situations compliquées.

    En effet, même les sorciers munis de baguette pouvaient en arriver aux mains, quand le ton montait trop haut. Caine ne connaissait rien de plus excitant que le bruit mat d'une joue qu'on vient de dévaster d'un coup de poing. Un petit plaisir que bien des sorciers ne connaîtraient pas, faute de savoir se défendre autrement qu'avec une baguette.
    Lorsqu'il était encore plus jeune, Caine adorait allait se mêler aux sorties de boîtes moldues pour aller en tabasser quelques uns en toute gentillesse, après quoi il transplanait quand c'était nécessaire et bye bye mes lapins, papi Caine vient de se casser et vous laisse seul avec vos souvenirs embrumés. Il choisissait généralement des mecs bourrés afin qu'ils n'osent pas parler autour d'eux de ce qui s'était passé. Mais un ou deux lui avait amené des ennuis avec le ministère. Il avait fini par se calmer, comme d'habitude, quoi.

    Caine avait donc choisi une tenue bien sobre pour répondre à cette petite annonce. Un jean sombre, un tee-shirt noir. Et roule ma poule, un coup de déo, un peu de parfum, histoire de pas faire provincial, et voilà le jeune homme parti dans le Londres du bout du monde afin d'y rencontrer un plausible employeur. Les rues étaient minuscules et resserrées.

    Sa baguette dans une poche de sa veste, Caine avançait lentement. Il prenait son temps. Le meilleur moyen de paraître louche et d'attirer les ennuis, c'est honnêtement de marcher vite en essayant de ne pas être repéré. Caine marchait donc normalement, tout simplement. Et il cherchait son chemin, mais discrètement, pour le coup. Rien de pire que les touristes pour se faire embêter.

    Et soudain … Caine se sentit attiré par une force extérieure qu'il reconnut immédiatement comme de la magie. Et il se retrouva coincé par les poignets, à un des murs de la ruelle. Et oui, un sorcier avait eu la bonne idée de piéger l'entrée de sa boutique. Agacé, Caine essaya de se détacher, mais rien à faire : là, il lut sur un panneau à côté « Attendez le prochain passant dont seul la bonne volonté pourra vous aider ». Immédiatement, le jeune homme chercha le prochain passant.

    -EH OH ! Y A QUELQU'UN ?

    Eh merde. Voilà comment on se faisait piéger. Et on se retrouvait piégé à la merci de n'importe qui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maekar O. Adamson
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 27


Feuille de personnage
Gallions: 151
Points de Magie: 17

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Lun 6 Aoû - 23:16

    - Ah Adamson, déjà là ?

    Maekar grommela sans daigner lever la tête et adressa un faible signe de main à son collègue. Encore là, plutôt. Il n’avait pas quitté le bureau de toute la nuit. Une paye que ça ne lui était pas arrivé (accrochez-vous à vos slips, l’apocalypse est proche !). Il avait planché sur un dossier tortueux qui était en train de lui donner des cheveux blancs. Sur son bureau, des coupures de journaux, des papiers froissés, des parchemins qu’il avait noirci de son écriture grossière, des photos de personnes plus ou moins activement recherchées, un vrai épisode des Experts. Maekar avait entendu des rumeurs comme quoi des gens disparaitraient mystérieusement dans l’Allée des Embrumes. Bon, ce n’était pas tellement inquiétant en soi, c’était monnaie courante et le plus souvent, personne ne regrettait ces gens. Mais après avoir galéré dans ses recherches et avoir tabassé quelques personnes en toute discrétion pour obtenir des infos, il s’avère que les disparus ont tous bossés dans la même boutique. L’Auror soupira et se frotta les paupières, ayant grand besoin d’un café et d’une bonne douche. Il passerait en coup de vent à son appartement, il savait que sa greluche de sœur n’y serait pas, pour une fois. Et puis ses collègues commençaient à affluer dans les bureaux, ce qui avait le don de l’agacer profondément. Prenant son manteau, il abandonna vite vite le navire et sortit rapidement du Ministère, transplana directement jusqu’à son appartement une fois dans la rue. Déposant toutes ses affaires un peu partout dans son petit chez soi douillet (oh tiens un cafard !) il prit une bonne douche, enfila un jean noir et un tee shirt blanc, se versa une tasse de café noir qu’il vida presque d’un trait et s’empara à nouveau de son trench, glissa sa baguette magique dans sa poche extérieure cette fois, on ne sait jamais, au cas où il devrait se la jouer Lucky Luke et dégainer plus vite que son ombre ! Il trouva dans sa poche l’adresse de la boutique louche qu’il s’était promis d’aller inspecter, histoire d’avoir l’esprit tranquille sur cette affaire qui, il le sentait, n’allait finalement rien donner. Il passait un peu pour un clown en ce moment au bureau et heureusement que ses colères autant dévastatrices que légendaires maintenaient un peu de calme parmi ses collègues, sinon, ces petits salopards en auraient sûrement profité pour se gausser de lui, les ingrats ! Ruminant ses pensées telle la vache son brin d’herbe, il transplana de nouveau pour atterrir dans l’Allée des Embrumes. Il avait délibérément dévié sa trajectoire pour ne pas directement tomber devant la boutique et ainsi éviter les regards soupçonneux ou bien les sorts de protections qui ne sortaient pas toujours d’une histoire de Judy la Licorne. Du brouillard flottait dans les rues mal famées mais Maekar n’était pas le moins du monde intimidé par cette ambiance glauque et faillit même écrabouiller un rat sous sa chaussure. La bestiole partit en couinant et le brun continua sa route, le visage fermé, sérieux comme un pape, avec un air de « fais pas cher sinon j’te fais avaler tes dents » sur le visage, au cas où quelque opportun se serait montrer mais il n’y avait pas grand monde à cette heure. Cependant, il faillit bien perdre son sang-froid lorsqu’il entendit une voix résonner à travers le dédale des rues. Les battements de son cœur s’accélérèrent légèrement et il plongea la main dans sa poche pour serrer sa baguette. Il fronça les sourcils et se rendit compte que cette voix masculine venait de la rue juste à côté. Ne pressant pas le pas pour autant, il arriva finalement à hauteur d’un homme blond aux allures de viking, les poignets collés au mur. Mais, il faisait quoi cet abruti ? Grumph, Maekar sentait qu’il aurait mieux fait de continuer ses petites affaires au lieu d’aider son prochain. Néanmoins, il était certain que cette fois il ne se prendrait pas de coups dans les parties, parce qu’il n’y avait que les gamines insolentes pour en arriver à une extrémité aussi minable et aussi lâche è.é Son regard tomba sur un panneau et la phrase le fit légèrement sourire. Ouais pour ce qui est de la bonne volonté, elle était restée sous la douche ce matin.

    - Besoin d’aide il me semble. Sans déconner Maki ?! L’Auror restait à bonne distance du mur, ne voulant pas tellement subir le même sort que le blond. Pour ce qui est de la bonne volonté, je ne vous garantis rien.

    Maekar, grand chevalier à ses heures. Il examina un peu plus attentivement le coin de mur auquel était enchaîné le viking et plissa les yeux pour mieux ressentir le genre de magie qui composait le piège. ouais, une petite magie simplette, ça ne devrait pas être difficile de s'en débarrasser. Il sortit sa baguette et lança un finite en informulé. Sa baguette eut un petit soubresaut étrange et le sort ne fonctionna qu’à moitié. La main gauche du blond retomba le long de son corps sous l’effet de la gravité et Maekar haussa les épaules.

    - Je vous avais prévenu. Navré. Le brun contempla l’enseigne de la boutique mais ne ressentit rien de particulier. Il avait souvent entendu cette histoire, quelqu’un qui s’était trop approché de cette gargote et qui s’était retrouvé poings liés au mur. Il aurait presque pu se marrer tiens. Vous ne passez pas souvent par ici dites-moi ? Il parait que ce genre de chose arrive souvent. Mais vous allez pouvoir vous en sortir seul à présent j’imagine ?

    Il aurait dû passer son chemin et retourner vaquer à ses occupations mais le blond ne lui inspirait pas tellement confiance. Son air propret et sûr de lui, c’était louche. Aussi se contenta-t-il de rester prêt de cet homme qui devait avoir son âge, à le scruter de ses yeux bleus, jusqu’à ce qu’il finisse de se libérer. Soutien moral, entraide toussa ? Connais pas.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Maekar O. Adamson le Lun 6 Aoû - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Lun 6 Aoû - 23:16

Le membre 'Maekar O. Adamson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Caine R. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 128


Feuille de personnage
Gallions: 413
Points de Magie: 22

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Ven 10 Aoû - 21:52



    Il n'y avait que Caine pour se mettre dans des galères pareilles. Le jeune homme était décidément friand des situations compliquées et des problèmes à traîner comme des boulets toute sa vie durant. Oui, le Skellig savait s'attirer des ennuis et il l'avait déjà prouvé par le passé. Mais Caine savait aussi attirer aux autres de gros problèmes. Et rien que pour ça, il était heureux de vivre. Amener les autres dans ses bouses de Sombrals l'amusaient énormément, au sens propre (mouhaha, bouses de sombrals, propre … Fou rire de la joueuse fatiguée >< ) comme au sens figuré.

    Ce jour-là, cependant, c'était bien le jeune homme de 27 ans qui était embourbé dans une situation bien complexe. Foutue magie, quand on ne s'y attend pas … Elle vous saute à la gorge et vous rappelle que jamais il ne faut baisser sa garde. C'était comme ça qu'il avait survécu, à la Légion, grâce, certes, à la solidarité de ses camarades, mais surtout grâce à une vigilance constante. Et là, visiblement, il n'avait pas géré ce deuxième point. Nom d'un troll enflammé. Comment allait-il pouvoir s'en sortir désormais ? Le message du panneau qui trônait à côté de lui avait également sur lui un effet étrange. Caine avait tellement envie de hurler qu'il serrait les dents avec application. C'est sans doute pour cela que personne ne s'était approché avant. Il avait une tête féroce et quand il criait en appelant quelqu'un, Caine n'utilisait sincèrement pas la douceur et le charme.

    Pourtant, il en était fort capable, ce séducteur qui aimait tant courir le jupon. Un vrai plaisir pour le jeune homme que de séduire et charmer, avec un grand sourire de bogoss (oui, il aime bien se la péter, Caine Skellig, grande nouvelle, je sais!). Mais là, vraiment, c'était au-dessus de ses forces. C'est pourquoi quand s'arrêta enfin quelqu'un, Caine eut du mal à ne pas montrer les crocs, tant la situation était humiliante. Il aurait fallu être un brin sadomaso pour aimer cet instant de faiblesse complète. Et si Caine ne refusait pas à Cordélia de lui donner du plaisir par n'importe quel moyen, ce n'était toutefois pas sa phase préférée de l'acte sexuel, loin de là. Mais oublions tout cela : celui qui venait de débarquer ne donnait guère de pensées polissonnes à Caine. Pourquoi n'était-ce pas une femme qui avait décidé de l'aider ? Quelle déception …

    Les paroles du jeune homme laissèrent Caine silencieux. Oui, espèce de face de rat emplumé, Caine a besoin d'aide. Et cela se voit, non ? Il est attaché à un mur à cause d'une connerie de sort à deux noises et il n'y a aucun moyen de s'en sortir seul. Alors, fais ton petit sort, bouge tes fesses et ferme ta grande bouche de sombral mal embranché. « Ouais, ouais, fais ce que tu as à faire, mec et qu'on en finisse! ». Mais décidément, la chance n'était pas avec le Skellig, vraiment pas. Son compagnon d'infortune ne réussit qu'à lui délier un bras. Navré ? C'est tout ce qu'il avait à lui dire ? Caine secoua la tête et attrapa sa baguette d'une main ferme avant de jeter un sort à son tour. Et cette fois-ci, il fut bel et bien chanceux, se détachant soudain. Alors qu'il se rapprochait du jeune homme qui l'avait secouru, celui-ci transplana subitement vers le mur, du fait du sort. Et le panneau à côté d'eux se modifia « Bonne volonté seule peut permettre le déclin ». Le jeune homme secoua la tête et marmonna « Mais quelle trollerie !! Quelle trollerie ! Je ne sais pas trop quoi faire là ... ». Oui, visiblement, le sort nécessitait quelque chose de plus qu'un simple sort de déliement. Mais quoi exactement ?! Mystère et chocogrenouilles !



Spoiler:
 


Dernière édition par Caine R. Skellig le Ven 10 Aoû - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Ven 10 Aoû - 21:52

Le membre 'Caine R. Skellig' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maekar O. Adamson
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 27


Feuille de personnage
Gallions: 151
Points de Magie: 17

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Mer 29 Aoû - 20:18

    Maekar ne pouvait s’empêcher de sourire mais très légèrement. D’accord, s’il aurait pu, il se serait allégrement foutu de la gueule du blond prisonnier mais euh il n’avait pas envie de se prendre un gnon une fois que celui-ci serait de nouveau en pleine possession de ses moyens. Déjà que le regard du viking n’était pas des plus encourageant. Ni le ton de sa voix d’ailleurs. Le pauvre, son égo avait dû en prendre un coup, de se retrouver en position de faiblesse comme ça et ce devant un homme aussi extraordinaire que Maekar, y’en a qui commençait mal leur journée (et y’en a qui ont pas trop mal aux chevilles aussi visiblement). Et en plus de tout ça, l’Auror venait de rater son sort et de façon royale ! Pour un peu, il n’aurait même pas été surpris que l’autre homme le traite de tous les noms sans aucune retenue. Bon d’accord, c’était certainement ce qu’il était en train de faire intérieurement, ne nous voilons pas la face. Finalement en grand garçon qu’il était, l’inconnu réussit à se libérer tout seul, s’éloignant du mur avec précaution, étant certainement peut désireux de se faire de nouveau entraver. Le mec qui avait installé ce maléfice devait avoir de sérieuses tendances S&M ou alors un grave problème psychologique ou bien les deux qui sait. Le brun soupira et s’apprêta à saluer l’inconnu et passer une bonne fois pour toute son chemin, lorsqu’il sentit une force l’attirer contre son gré vers le mur. Serrant sa baguette magique dans sa main de toutes ses forces, il se retrouva à son tour comme enchaine à la paroi de brique, vulnérable à son tour. Et ce panneau à la con avec ses phrases bidons et pseudo-philosophique là, rhaaa, il allait retrouver le propriétaire de cette boutique à deux ronds et lui enfoncer son panneau dans un endroit inapproprié de son anatomie jusqu’à ce qu’il lui ressorte par la bouche ! Et puis le viking qui marmonnait dans son coin sans rien faire. Pauvre Maekar, il n’était pas aidé !

    - Ouais ouais je le vois bien. Fais chier cette merde putain ! Attention à tes douces oreilles Caine. Bon, il faut juste que j’arrive à…

    Tortillant sa baguette dans sa main, l’Auror se plaça dans une position tout à fait inconfortable, la pointe de sa baguette posée contre une brique et lança un Bombarda en informulé. Une forte détonation retentit et le brun fut propulsé en arrière tandis que la moitié du mur s’écroulait dans une cascade de poussière, éventrant la boutique. Bon, il avait mis un petit peu trop de cœur à l’ouvrage et son état d’énervement avait dû booster le sort, mais le principal c’était qu’il était libre ! Et en plus le panneau était en train de flamber joyeusement, youpi \o/ Toussotant, le brun gardait sa baguette magique à la main tout en époussetant la poussière de brique présente sur lui, plissant les yeux pour constater l’ampleur des dégâts. Bon d’accord, on se serait peut-être cru à Alep mais enfin, ce sortilège à la noix n’emmerderait plus personne ! Une bonne chose de faite. Et avec tout ça, il avait oublié de dire à Caine de se reculer, quel dommage, le pauvre bougre s’est pris la moitié des briques volantes sur le coin de la tronche Là ! Mais lorsque le nuage de poussière se dissipa, il put voir que le blond était encore intact, avec ses deux bras, ses deux yeux et sa gueule de beau gosse endimanchée à peine éraflée.

    - Oh pardon, j’aurais dû vous prévenir de vous éloigner. Je ne pensais pas que ça exploserait à ce point.

    Mais sinon, tout était sous contrôle ! L’Auror essaya de contenir le petit sourire en coin qui essayait de naître sur ses lèvres mais il garda un visage impassible. Déjà que le type n’allait sûrement pas être très content de se retrouver ainsi emplâtrer des pieds à la tête, évitons de chatouiller le gars. Maekar se débrouillait bien avec ou sans une baguette, mais ce mec le semblait aussi et il était assez bien taillé pour lui réduire la face en miette. Lui aussi voulait préserver sa tête de beau gosse non mais u.u Il jeta un coup d'oeil dans la rue mais elle demeurait silencieuse, tout comme les alentours. Bien, le bruit n'avait pas rameuté la populace, c'était déjà ça.

    - Bon au moins, plus personne ne se fera emmerder. Je peux vous demander ce que vous faites dans le coin ? Si ce n’est pas trop indiscret.

    Et là, il aurait bien kiffé sortir un petit badge qui montrait son statut d’Auror trop badass. Comme dans les séries policières où les mecs montrent leur petit badge FBI. Faudrait qu’il en parle au boss tiens, c’était l’idée du siècle !


    Spoiler:
     


Dernière édition par Maekar O. Adamson le Mer 29 Aoû - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Mer 29 Aoû - 20:18

Le membre 'Maekar O. Adamson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Caine R. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 128


Feuille de personnage
Gallions: 413
Points de Magie: 22

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Ven 31 Aoû - 19:58



    Effectivement, Caine était assez impressionnant, physiquement, il fallait l'avouer. Et il en était même extrêmement fier, puisque pour lui, la force physique -et non magique- était la force suprême. La plus belle, l'ultime. Il tenait donc toujours à avoir les capacités de s'en sortir grâce à celle-ci et à aucune autre. Vital, cela l'avait été pendant les années où il avait été à la Légion Magique. Des années où il était absolument nécessaire d'être le plus fort des deux pour ne pas devenir le plus … mort. Et si sa camaraderie avec Elrik notamment l'avait beaucoup aidé, ce n'était pas pour autant que le jeune homme avait renoncé à ses désirs d'avoir un physique d'Apollon. Il s'entraînait dur, aider de deux trois potions de cette chère Cordélia qui les monnayait à prix d'or. La garce. Mais là n'était pas le problème, cependant.

    Actuellement, le problème c'était plutôt cette espèce de boutique à deux noises, qui avait eu la bonne idée d'enchanter son parterre. Par Merlin, si Caine mettait la main sur celui qui avait eu cette sublime idée, il y avait fort à parier que celui-ci comprendrait que la force physique pouvait être aussi mauvaise que la force magique, avec un peu de volonté. Caine avait appris de nombreuses techniques toutes très efficaces et était tout prêt à les mettre en application dès que nécessaire. Toutefois, ce ne serait visiblement pas sur le fameux Maekar qui était a priori plutôt enclin à aider Caine. Tant mieux, tant mieux. Il y avait encore des gens serviables, dans ce pays. Ce n'était pas le cas de l'ancien Serpentard, mais il n'en avait absolument rien à balancer : du moment qu'on l'aidait lui, ça lui convenait. Après, rendre la pareille, ça lui semblait déjà bien plus compliqué. D'ailleurs, il avait beau eu essayer, cela n'avait pas marché, signe qu'il n'était définitivement pas fait pour aider son prochain. C'était forcément un signe de Merlin !

    Évidemment, le langage fleuri de son compagnon n'était pas pour choquer Caine qui utilisait les jurons plus souvent que les formules de politesse. Une habitude prise en travaillant avec les Sombrals mais aussi lorsqu'il sortait avec ces délicieuses fréquentations du monde magique décadent. Cordélia et Maël n'étaient pas franchement mieux que lui à ce petit jeu, d'ailleurs. Et visiblement, le jeune homme en face de lui n'était pas du genre poli non plus. Parfait. Caine n'aimait pas les gens qui se donnaient des airs en parlant comme à la radio magique. Fallait être naturel, nom d'un Troll !

    Caine commençait presque à apprécier cet homme quand il entendit une déflagration digne d'un éclair de Zeus et qu'il reçut sur la gueule la moitié des briques qui venaient d'exploser « Bordel de TROLL ! ». Oui, voilà, il l'avait dit. Un petit juron n'avait jamais tué personne, contrairement à une avalanche de briques. Légèrement éraflé, mais n'ayant rien de grave, Caine n'était plus d'une humeur … potable. Là, il était même plutôt en colère. L'autre qui s'excusait. Marmonnant, Caine râla. «Pas la peine de t'excuser mec, ta connerie est déjà faite … ». Maugréant intérieurement, le jeune homme finit par regarder l'autre, essayant de voir si lui-même était blessé. Apparemment pas. Injustice flagrante ! D'un geste des mains vifs, Caine essuya la poussière qui s'était installé sur ses traits de beau gosse. « Putain, t'aurais pu faire gaffe quoi ! ». Le tutoiement était là, instinctif.

    La conclusion de l'autre mec ne plut pas du tout à Caine. « Peut-être bien, mais en attendant, j'ai failli perdre un œil avec vos conneries ! ». Pas content. Sombre. Pas un sourire. Ce qu'il faisait ? Caine n'avait pas franchement envie d'en parler, mais sur le coup de la colère, il le fit quand même, lâchant « Je cherche un boulot, comme tous les jours de ce foutu mois ! Par Merlin, on dirait que c'est plus dur de trouver un job que de faire une potion de philtre de mort ! ». En effet, il galérait bien, depuis plus d'un mois. « Et toi, qu'est-ce-qui t'a fait ramener tes petites fesses ici? ». Toujours ce langage imagé ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maekar O. Adamson
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 27


Feuille de personnage
Gallions: 151
Points de Magie: 17

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Dim 30 Sep - 21:14

    Mwahaha quand même il en tirait une de ces tronches, le viking @-@ Heureusement que Maekar était un parfait gentleman, sinon il se serait sûrement foutu de sa gueule. Mais bon, il comprenait, lui non plus n’aurait pas tellement apprécié qu’un étranger débarque pour sauver ses fesses en faisant exploser un bout de mur au passage. Ou alors il aurait fallu que ce soit Monica Bellucci ou quelque chose du genre. La rue était toujours déserte, hormis les ruines qui trônaient sur le pavé mais ce n’était pas tellement le souci du brun. Les gens n’avaient qu’à pas ensorceler leur porte s’ils ne voulaient pas se retrouver avec quelques briques en moins et du mobilier démoli. L’Auror leva un instant les yeux au ciel, essayant de percer à travers la brume, tenace ce matin-là. Ou alors est-ce que c’était encore la poussière qui flottait ? Hum il s’en foutait en fait. Il entendait juste monsieur la râleur s’épousseter comme il faut, se permettant même de le tutoyer. Non mais, ils avaient pas gardés les Sombrals ensemble. Enfin, si ça pouvait lui faire plaisir, Maekar ne releva pas. Juste un petit haussement de sourcils et c’était oublié.

    - Oh tout de suite les grands mots. T’es intact non ? Bien alors pas de quoi s’affoler.

    Peuh, lui aussi il le tutoyait, puisque c’était comme ça ! Il n’allait pas se laisser impressionner non ? Même si l’armoire à glace qu’il avait en face de lui pesait certainement le double de son poids, il était capable de le lui arracher son œil, un seul sort ! Et si ça ne marchait pas avec sort, une bonne baguette dans la rétine, ça ferait l’affaire. Mais pour le moment, il comprenait que son petit camarade soit un peu ronchon, c’était le matin, il s’était pris une pluie de briques sur le coin de la gueule bon okay, y’avait mieux pour démarrer la journée. Si en plus il n’avait pas pris son Nesquick ce matin, pas étonnant qu’il ne soit pas très amical le pote Caine ! Ainsi donc il cherchait du boulot. Héhé c’est vrai que tout le monde n’avait pas la chance d’avoir un job de badass o/ (même si certain sont un peu sur la corde raide à cause d’un petit problème d’addiction, n’est-ce pas ?)(je vois de quoi tu parles joueuse)(ouais ouais fais l’innocent). En tout cas, ça avait vraiment l’air de bien faire chier le blond de se remuer les miches pour gagner sa croûte. Et s’il cherchait un job dans le coin, c’est qu’il était vraiment désespéré ou alors prêt à tout. Hum, vu la tronche du type, c’était plutôt prêt à tout. En tout cas, mieux valait ne pas le perdre de vue, il pourrait très certainement lui être utile. Parce que ce n’était certainement pas Maekar qui avait ses entrées dans l’Allée des Embrumes (il ne comptait même plus les menaces de mort par empoisonnement et autre édredon tueur. Comme c’est beau la vie). Fourrant ses mains dans les poches de son manteau, un petit sourire étira ses lèvres lorsque le jeune homme lui demanda à son tour ce qu’il faisait dans le coin. Il n’avait pas tellement envie de lui dire la vérité. On ne sait jamais, il avait connu quelques problèmes dans l’Allée en rentrant dans les boutiques avec son petit air dégagé en balançant tout naturellement « bonjour, Auror en mission, je viens voir si vous n’avez pas de trucs illicites ». Il avait esquivé des sorts de chauve-furie à un poil près parfois. Non, mieux vaut rester flou.

    - J’ai quelque chose à récupérer.

    Voilà, emballé c’est peser. Personne ne lui avait demandé de dire la vérité après tout. Et puis, il était certain que le blond s’en tamponnait l’oreille avec une babouche. Un bruit fracassant retentit juste à côté de Maekar et le brun vit du coin de l’œil une brique se détacher du mur pour s’écrouler sur le sol. Le brun relâcha la pression autour de sa baguette et se détendit légèrement. Il s’était fait attaqué par un chien aussi gros qu’un poney une fois, alors qu’il ne prenait pas garde, il n’avait pas tellement envie de réitérer l’expérience.

    - Je suppose que vous savez dans quoi vous vous lancez en trouvant un job dans les parages. Il paraît que y’a pas mal d’Aurors qui viennent fouiner ces derniers temps.

    Une bonne vieille méthode infaillible. Maekar scruta le blond pour guetter sa réaction. Un muscle qui se contracte, un froncement de sourcil, tout ce qui pouvait lui indiquer si oui ou non, il devait rester méfiant ou bien se permettre de lui accorder un tant soit peu sa confiance. Parce que dans sa profession, on était pas aimé de tout le monde, c’était clair. Il voulait entendre les propos du viking sur ce sujet, en espérant qu’il ne dise pas qu’il aimerait bien broyer la tête de tous les Aurors qu’il croisait. Il était pas dans la merde sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Caine R. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 128


Feuille de personnage
Gallions: 413
Points de Magie: 22

MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   Dim 7 Oct - 14:23



    Pas de quoi s'affoler ? Non mais il se prenait pour qui, ce mec ? Non seulement il était pas foutu d'aider Caine correctement, mais en plus, il se foutait de lui ? Ohla, mec, si tu cherches la bagarre, t'es à la bonne adresse. Le Skellig, il attend que ça depuis des jours et des jours de pouvoir sauter sur quelqu'un, le défoncer aussi violemment que possible, jusqu'à ce qu'il hurle sa défaite et le supplie, longuement. La violence physique, Caine connaissait bien. L'adrénaline. Le plaisir de sentir la carcasse de l'autre s'affaiblir, au fur et à mesure des coups. Le jeune homme secoua la tête, oubliant momentanément ces images pour revenir à la situation réelle et à la face bien moins abîmée de celui qui l'avait secouru. Il grommela un instant, plus pour lui-même que pour son camarade. « Ouais, ouais, heureusement ! ».

    Imaginez donc Caine défiguré … La fin d'une carrière d'escort boy. Quels dommages irréversibles cela aurait pu créer dans la vie du dresseur de Sombral, qui aurait du s'occuper ad vitam aeternam de son propre Sombral tout seul. Non, décidément, ce n'était pas possible que cela arrive. Caine aimait trop la belle compagnie féminine pour en être privé. En plus, les cicatrices, c'était bien connu depuis la nuit des temps, ça excitait les nanas. Un truc de fou en fait. Elles n'en pouvaient plus dès qu'elles apercevaient un petit bout de cicatrice, c'était l'explosion. Caine s'imagina un instant sous l'assaut de ces demoiselles.

    Mais fallait être sérieux et revenir au présent. Les fantasmes, ce serait pour plus tard. Là, il fallait tenir la discussion. Il était venu récupérer queque chose ? Grand bien lui fasse, à ce cher monsieur. Caine n'en avait strictement rien à cirer, pour être totalement franc. Que son sauveur fasse ce qu'il voulait, tant qu'il lui foutait la paix, voilà la vérité. «Hum, okay ». Que dire de plus ? Caine Skellig n'allait pas inventer la lune dans une conversation pour le simple plaisir de l'alimenter …

    « Tu crois que j'ai le choix, mec ? Cela fait plus d'un mois, que je cherche un travail sans rien trouver … Je fais rien de mal à ce que je sache. Et puis, bon, les aurors, ça va, on dirait que tu me menaces du méchant loup … Quand j'étais à la Légion, les aurors, on avait des tas de devises à leur sujet. Mais je vais épargner tes chastes oreilles, ça vaudra mieux ! J'ai rien contre ces gars-là, mais ils me font pas peur, c'est tout ! ». Le souvenir de la Légion et le rappel aux aurors faisaient presque sourire Caine Skellig. Comme si il allait avoir peur des aurors. La violence physique, ça marchait avec tout le monde, sorcier ou non, auror ou non. Caine trouvait leur boulot passionnant mais … « Honnêtement, si ils n'ont rien de mieux à faire que de fouiner ici, c'est que leur métier est pas comme je le pensais … Le grabuge, c'est pas ici qu'il est, tu peux me croire ! ». Caine pouvait dire tout cela, aidé par son expérience de légionnaire magique, mais aussi par sa propre expérience des combats de rue, des coups montés, des fraudes … C'était pas un saint et il n'avait pas une famille sainte non plus. La devise, c'était plutôt de se démerder au mieux que de respecter les règles. De l'avis de Caine, d'ailleurs, c'était la meilleure devise qui soit. Fallait toujours faire au mieux pour soi-même, les autres passaient après. Sauf Lee, c'était la seule exception. Avec Maël et Cordy. La famille quoi. Les autres, qu'ils crèvent tous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maekar et Caine ... Piège sorcier (12 octobre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
» Casque du Roi sorcier
» La « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ? - 29 octobre 2010
» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008
» Roi sorcier plu puissant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Knockturn Alley :: Ruelles Coupe-Gorge-