Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Abigail K. Dipaïs
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 287


Feuille de personnage
Gallions: 204
Points de Magie: 77

MessageSujet: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Mar 7 Aoû - 16:07



Austin & Abigail
©️ Never-Utopia


    Désolé, c’est court et pas génial, mais il faut bien commencer...

    Samedi, jour de liberté, sans cours, sans obligations. Merveilleuse journée que le samedi. Seul problème ? Il pleuvait des cordes. Parce que, il ne faut pas l’oublier, on était en Ecosse et le temps était POURRI. Il donnait même une nouvelle définition au mot pourri.

    Abby avait prévu d’aller jouer au foot. Seule, oui, mais il y a toujours une occupation à faire avec un ballon de foot, surtout quand on s’appelle Abigail Dipaïs et qu’on a une imagination débordante quand il s’agit de trouver de quoi passer le temps. Une fois, elle avait testé la merveilleuse activité qu’étais « Voyons voir si j’arrive à envoyer se ballon dans la tête de Kenneth à plus de dix mètres de distance ». (Il lui avait fallu une vingtaine d’essais, mais elle avait réussi What a Face). Et là, elle se retrouvait comme une conne, dans le Hall, ballon sous le bras, en T-Shirt à manche courte (à l’image du PSG si ça vous intéresse, elle allait quand même pas soutenir des équipes anglaises) (Ce qui es marrant, c’est que la joueuse viens de remarquer qu’elle disserte depuis 100 mots sur le foot et ce qui y est apparenté alors qu’elle déteste ça…) alors que dehors, le temps ne se prêtait visiblement pas au sport.

    Parce qu’évidement, Abby n’avait pas remarqué qu’il pleuvait. Déjà parce qu’elle s’était levée à 12 h, avait pris un déjeuner dans son lit en prenant sur ses réserves de chocolat, et n’avait pas regardé par la fenêtre avec de descendre. Ensuite, parce que sinon, il n’y aurait pas de RP, et sa joueuse n’aurait pas pu raconter la vie de son perso pendant presque 300 mots.

    Elle aurait pu sortir sous la pluie, ça n’aurait posé aucun problème. Elle adorait courir sous la pluie. Mais là, elle était dans l’impossibilité physique de le faire. La faute à Lukas tout ça. Parce qu’hier, elle l’avait aidé à chercher un de ses foutus bracelet dans le parc, et qu’elle avait raté son Accio. Résultat, il s’était mis à pleuvoir au-dessus d’elle, et elle avait attrapé un rhume. Et si elle sortait maintenant, elle allait avoir encore plus la crève, et elle avait horreur d’être malade.

    Certes, elle aurait pu aller à l’infirmerie demander de la Pimentine (Quoi que… Si c’était celle que les élèves avaient préparée en cours de Potions, elle ferait mieux de s’abstenir) mais elle détestait les médicaments encore plus que le fait d’être malade. Alors, ce serait le rhume, un point c’est tout !

    — Rah, temps de merde… Je vais faire quoi, moi ?! Aaatchi ! Putain de rhume à la con ! Tsst, je vais tuer Lukas, l’avez qu’à pas perdre son bracelet. En plus il était dans sa poche, ah mais j’te jure !

    Oui, Abby parlait – ou plutôt grommelait – toute seule dans son coin, et les rares personnes présentes la regardaient bizarrement, mais tant pis. Elle était de mauvaise humeur, et le premier qui viendrait l’emmerder finirait assassiné par une folle aux cheveux frisés. Prenez garde, la dangereuse psychopathe a des envies de meurtres.

    Aaaatchouuuuuuuuum !!! Bordel de merde ! Rah, je vais tuer quelqu’un. Hé, dis, commença-t-elle en s’approchant d’un Serdaigle de sixième année dont elle ne connaissait pas le nom, t’aurais pas un mouchoir ?

    Le s’il te plait était en option, Abby n’étais pas polie et ne le serais certainement jamais. Maintenant, restait à savoir si le Serdaigle aurait la volonté d’aider une Gryffondor à l’air cinglé qui demandait quelque chose de manière assez agressive.



Dernière édition par Abigail K. Dipaïs le Ven 11 Jan - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Austin Lewis
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 159


Feuille de personnage
Gallions: 309
Points de Magie: 28

MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Dim 12 Aoû - 17:05

Ce jour là, Austin ne s'était pas levé tôt, mais pas tard non plus. Il était descendu prendre un petit déjeuner dans la Grande Salle dont la majeure partie des élèves avaient déjà quittés les lieux. Il s'installa à côté d'un garçon qu'il ne connaissait ni d’Ève ni d'Adam et ne lui décrocha mot, même lorsque celui-ci lui demanda de lui passer le beurre. Le matin, tout le monde savait qu'il valait mieux éviter de parler au jeune homme, car au réveil, il était d'une humeur les plus massacrantes.

Dans sa bulle, il quitta la table et remonta dans sa Salle Commune pour finir de se préparer. Elle était encore infestée de Gryffondors ! Et dire que les Serpentards venaient de récupérer la leur... Eux, devaient encore se coltiner ces bouffons. Il finit de se préparer en vitesse et sortit comme à son habitude, faire un footing dans le parc. Il passa par l'enclos des sombrals et leur donna des bouts de pains qu'il avait ramené du petit déj' le matin même.

Sa routine du samedi se passait bien jusqu'à ce qu'il finisse de prendre son déjeuner. Il sentait encore les effluves des produits qu'il avait pris pour sa douche. Son corps sentait la fleur de tiaré et la vanille tandis que ses cheveux la noix de coco. Le temps était très mauvais. Il tombait des cordes et personne ne s'aventurait dans le parc au risque d'attraper une bronchite ou autre maladie de ce genre. N'étant pas frileux, le Serdaigle décida qu'il avait envie de prendre l'air et, à l'occasion, fumer une cigarette. Alors qu'il allait sortir, un flot de jurons retenti derrière lui et une personne l'interpella pour lui demander un mouchoir.

Austin pivota lentement sur lui même pour faire face à une Gryffondor aux cheveux ébouriffés. Elle portait un T-shirt de foot d'une équipe Moldue française. Étonnant pour une fille. Ce qui était encore plus étonnant, c'était l'impolitesse dont elle venait de faire preuve. Savait-elle au moins à qui elle parlait ?! Sûrement pas. Mais s'il lui balançait son nom, sans doute saurait-elle qu'il était et ce qu'on disait sur lui. D'un air mal aimable et teinté d'ironie il lui répondit :

- Bonjour, moi c'est Austin Lewis, Serdaigle, sixième année. Et toi..... Je ne sais pas qui tu es mais je suis enchanté de faire ta connaissance. Et oui, j'ai en effet des mouchoirs.

Il croisa les bras et attendit la réponse de la fille. Il ne sortit pas d'avantage de mouchoir. Après tout, elle lui avait juste demandé s'il en avait. Si peut-être consentait-elle à lui en demander un poliment, alors il lui donnerait. Il détestait par dessus tout qu'on lui manque de respect, et avec le nombre de personnes présentes dans le hall, il n'allait certainement pas se laisser traiter de la sorte en public. Il avait une image et une réputation à entretenir mine de rien, et il ne laissait rien, ni personne lui marcher sur les pieds. Peut-être qu'à l'avenir, Austin pourrait apprécier cette personne, mais pour le moment, il ne la voyait autrement qu'une fille mal polie avec le nez coulant et les cheveux dans tous les sens.

Il s'apprêta à lui donner un mouchoir parce qu'elle lui faisait pitié, mais il se ravisa. Nan, il n’accéderait pas à sa requête qui n'avait même pas eût un "s'il te plait". Il lui jeta un regard interrogatif en haussant les sourcils du genre "alors, on dit quoi?" et attendit sa réponse. Il espérait seulement qu'elle lui faciliterait la tâche car la clope après le repas du midi était la plus importante de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Abigail K. Dipaïs
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 287


Feuille de personnage
Gallions: 204
Points de Magie: 77

MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Mer 15 Aoû - 21:33

    Rah, le garçon n’avait pas l’air très coopératif. Il faut dire qu’Abby n’était pas très à l’aise avec ce concept étrange qu’on nommait "politesse". Après tout, quel intérêt y avait-il à demander les choses poliment ? Non, quand on s’appelait Abigail Dipaïs, on avait plus tendance à exiger, puis à obtenir. Ou alors à harceler les gens jusqu’à obtenir ce qu’elle voulait. Le problème, c’est que ça ne marchait pas toujours. Car Abby – contrairement à Lukas qui lui obtenait presque toujours ce qu’il désirait – était un peu trop belliqueuse et pas assez douée dans l’art de la manipulation pour pouvoir exploiter en permanence les autres. Cela ne marchait que sur les faibles, genre Arckeley, au hasard.

    Dans la situation actuelle, plusieurs possibilités s’offraient à elle. La plus logique consistait à s’excuser et à redemander poliment un mouchoir. Ou alors, à redemander poliment, parce qu’il n’était pas dans la nature d’Abby de s’excuser. Sinon, elle pouvait mettre son poing dans la figure du Piaf. Merveilleuse idée, qui la remplissait déjà de joie. Mais sa petite voix intérieure – plus communément appelée "conscience" ou "raison", même si pour Abby, le terme le plus adapté était "instinct de survie censée contrôler un minimum les pulsions meurtrières de sa propriétaire"- lui souffla que ce n’était pas la meilleure idée qu’elle pouvait avoir. Saleté de voix, voulait toujours l’empêcher de s’amuser è_é. Un jour elle allait lui faire la peau. Mais avant, il fallait qu’elle trouve un moyen pour tuer sauvagement la partie raisonnable d’elle-même. Car oui, une minuscule partie d’elle avait un peu de bon sens, même si c’était difficile à croire.

    Bref, en gros, elle ne pouvait pas tenter d’assommer l’emplumé – Austin Lewis qu’il disait s’appeler – vu qu’il était quand même plutôt grand. Et qu’elle était plutôt minuscule. Comme quoi, la taille n’était pas proportionnelle à la capacité à emmerder le monde en faisant des conneries. Donc, elle allait devoir reformuler sa demande de façon polie T___T. Trop injuste.

    Elle poussa un gros soupir et croisa les bras. Ce qui eut pour effet de faire tomber son ballon, qu’elle avait calé sous le bras. Plus tard, elle écrirait un livre qui s’intitulerais : "Être une pas douée, plus qu’une façon d’être : un art de vivre". Il y eut donc un petit interlude consistant en une Abigail courant après son ballon en marmonnant des jurons anglais comme français des plus malpolis, avant qu’elle ne revienne se planter devant Austin, ballon de foot enfin sous le pied, bras croisé. (Non, elle ne trouvait absolument pas ridicule de ressembler à une supporter de foot un peu cinglée, vu que c’était ce qu’elle était).

    — Austin Lewis ? Connais pas. Bon, moi c’est Abigail Dipaïs, j’suis en 4ème Année à Gryffondor. Aaatchoum ! Rah, putain de bordel de merde, ras-le-bol d’être malade, je vais défoncer la gueule de Lukas, et après, j’irais balancer mon ballon sur ce crétin de Kenneth histoire de me détendre. Bon, j’en étais où moi ? Ah, oui. Aurais-tu l’amabilité de me donner un mouchoir s’il-te-plait, vu qu’apparemment tu en as ? Je vais pas devoir me mettre à genoux quand même ?

    Le jour où Abby se mettrait à genoux devant quelqu’un pour obtenir un mouchoir, il se mettrait à pleuvoir des Chocogrenouilles. Plutôt s’étouffer dans sa morve – beurk – que de se mettre à genoux devant quiconque. Rectification. Plutôt crever dans d’atroces souffrances.

    Nouvel éternuement, suivi d’une nouvelle flopée de juron contre Lukas, contre la pluie, contre son rhume et contre tout, voulant dire que bordel, elle en avait marre de ses éternuements à la con. Elle jeta un regard à Austin qui chez elle était l’équivalant d’un regard suppliant de pauvre petite fille malheureuse et battue. Si on l’avait traduit par des paroles, cela aurais-sûrement donné « Alleeeez, s’t’euplait, file moi un mouchoir, piiiiitiéééé, je ferais tout ce que tu veux ». Mais Abby n’était pas du genre à se mettre à chouiner et à jurer obéissance éternelle à quelqu’un pour obtenir quelque chose.

    Elle jeta un coup d’œil par la fenêtre. Temps de merde. Peut-être pouvait-elle jouer au foot dans le Hall ? C’était une idée à méditer.

    — Rah, mais franchement, quel temps pourri ! Ras-le-bol de cette putain de pluie à la con moi ! J’voulais aller jouer au foot moi… Pas juste… D’façon, y’a pas grand monde qui sais bien jouer au foot dans cette école. Pff… Dis, j’imagine que tu sais pas y jouer non plus, toi, hein ? Enfin, c’est pas comme si c’était important.


    Mais bien sûr. Dis-moi Abby, quand tu auras fini de raconter ta vie à n’importe qui et de poser des questions stupides à des gens que tu ne connais pas et avec qui tu ne t’entends pas spécialement, tu m’appelles, d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Austin Lewis
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 159


Feuille de personnage
Gallions: 309
Points de Magie: 28

MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Ven 11 Jan - 22:12

Cette façon qu'elle avait de marmonner l'agaçait. Il la détailla de la tête aux pieds. Non mais sérieusement, c'était pas une file ça... En tout cas pas le genre de fille à qui il avait l'habitude de parler. En même temps pourquoi parler à ce genre de filles alors qu'il savait qu'il ne coucherait jamais avec ?! Et puis ces fringue chérie, à en faire vomir un has been. Et la cerise sur le gâteau : elle projetait ses sales microbes partout en éternuant à tout va. Elle reformula sa demande avec un "s'il te plait" cette fois ci. Bien. "grmphfmf à genoux quand même..." moins bien ! Il la fusilla du regard. Non mais pour qui se prenait-elle à lui parler comme ça à la fin. Cette "fille" disgracieuse et malpolie. Et une gryff de surcroît ! Il ne l'avait jamais remarqué dans la salle commune. Et comment se faisait-il qu'elle ne le connaisse pas ?! Tout le monde le connaissait zut !

Il sortit un mouchoir de son sac et il lui donna. Tain et en plus elle ne semblait pas d'humeur à débarrasser le plancher. Elle continuait de marmonner das sa barbe. Soudain, Austin eût une idée : oui, elle faisait un sujet d'étude intéressant. Peut-être bien était-elle même schizophrène. Oui, une nouvelle perspective s'offrait à lui. Elle s'adressa de nouveau au sixième année en lui demandant s'il savait jouer au foot. Evidemment qu'il savait jouer au foot ! Il n'était pas un sang-mêlé pour rien ! Il se débrouillait même plutôt pas mal dans ce sport, même si c'était au rugby qu'il excellait.

- Ouais j'sais jouer au foot mais il fait un temps de chien dehors.

Un peu plutôt, elle s'était auto-suggérée d'y jouer dans le hall. Dangereux si un prof passait par là... Mouarf, ils comprendraient bien et puis on s'emmerdait ferme aujourd'hui. Son devoir de runes traînait encore. Ouais mais non ! Il préférait encore jouer au foot avec Abi quelque chose. Et puis il demanderait de l'aide à quelqu'un ce soir pour son devoir au pire. En plus, il avait une folle envie de se défouler, et faire un jogging sous cette pluie, impensable, du sport en chambre ? Il avait la flemme de parcourir de château à la recherche d'une innocente - ou pas - fille à qui faire de vilaines choses - aha. Bref, le foot était la meilleure option, et puis ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas joué.

- Je pense que le hall sera parfait pour ça.

Sans plus attendre, il fit tomber le ballon de ses mains, en prenant bien soin à ne pas la toucher, sans déconner c'était pas le moment de choper une pneumonie. Il shoota dedans et l'envoya à l'autre bout. Il montra à la gryff les buts : à chaque mur opposé se trouvaient deux armures espacée d'environ trois mètres. Bon c'était large mais le hall était grand et puis c'était mieux que rien. Il tenta un tir de son but, mais faut pas rigoler non plus c'est un peu prétentieux. Il regarda le ballon aller droit dans une armure, la scène se passait comme au ralenti pour lui. Il fit une grimace qui fut rapidement suivie par un vacarme infernal et l'armure se démantela sur le sol. Il haussa les épaules en riant et cria à la rouge et or pour qu'elle entende :

- Bon, ba poteau hein !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Abigail K. Dipaïs
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 287


Feuille de personnage
Gallions: 204
Points de Magie: 77

MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Lun 10 Juin - 15:39

    Ce n’était pas qu’Abigail était du genre à juger les gens sur la première impression mais… Ah, si, en fait. Et, même si le Serdaigle avait eu la sympathie de lui offrir un mouchoir, elle n’avait pas particulièrement accroché avec lui, pas du tout. Crétin. Le mot brillait en grosse lettres rouges dans son esprit. Elle jugea d’un air sceptique cet idiot qui se prenait apparemment pour quelqu’un de populaire et d’important, avec son allure beaucoup trop soignée pour un garçon – l’intérêt d’être un mec, ce n’était pas justement de ne pas à avoir à faire attention à comment s’habiller ? En tout cas, c’est ce qu’Abby estimait – qui prétendait savoir jouer au football. Genre, il n’allait pas avoir peur de se salir, de se casser un ongle ? Enfin, il lui proposait plus ou moins une partie, elle pouvait bien essayer.

    — HEY ! s’exclama-t-elle lorsqu’il lui prit le ballon des mains. Bah oui, elle n’allait pas se laisser faire, tout de même. Même si Austin faisait environ deux fois sa taille. Sans exagération, bien entendu…

    Elle se moucha une bonne fois pour toute, voulant être prête pour le jeu. C’aurait était mentir que de nier le fait qu’elle était impatiente. Cela faisait quelques temps qu’elle ne s’était pas fait une bonne petite partie de foot, et cela lui manquait. Quoi de mieux qu’un bon jeu de balle pour passer le temps ? Oh, si seulement Alexis, Eloi, les jumeaux Leroy, ou même Nigel, avaient été là, quel bonheur ç’aurait été, de faire une partie avec eux. Dans des moments comme ça, ses anciens camarades d’école du temps où elle était encore à Paris lui manquaient un peu. Elle écrivait encore à Nigel, bien sûr, mais ce n’était pas la même chose… Nigel était un sorcier, il étudiait à Beauxbâtons, il faisait partie de son monde.
    Enfin, ce n’était pas en ressassant les buts qu’elle avait marqué contre Eloi, où joutes verbales avec Alexis qu’elle allait pouvoir courir un peu, et montrer ce dont elle était capable à Mr Lewis ! Elle écouta les délimitations qu’il lui donnait, puis, prête à jouer, s’installa devant ses cages.

    POUM ! Austin engagea la partie en tentant un tir au but, qui rata monumentalement, et déglingua une armure. Abby en profita pour récupérer la balle, et, redécouvrant bien vite ses bons vieux réflexes acquis dans la cour de récréation à l’école primaire, s’efforça de faire quelques dribbles pour ne pas se faire chiper le ballon par le grand Serdaigle. Elle pouvait bien oublier son Futhark ou ses formules d’Arithmancie, mais oublier comment jouer au foot, ça, jamais ! Et le premier qui venait lui dire que c’était pas un sport pour les filles, elle le taclait avant de lui démonter sa face de macho, non mais !

    Austin était loin d’être mauvais non plus, et même si elle ne l’avouerait pour rien au monde, n’était pas aussi facile à mater qu’elle aurait pu le penser. Au moins, on pouvait dire qu’il n’était pas aussi nul qu’elle l’avait estimé, ce qui rendait le jeu d’autant plus intéressant. Mais la progression vers les cages n’était pas ce qu’il y avait de plus aisée, du coup. Voulant avoir l’air cool et douée, Abigail tenta de marquer de loin, shootant aussi fort qu’elle le pouvait dans la balle. Balle qui alla, dans un magistral échec, s’écraser contre un mur, avant de rebondir pour aller heurter tête de la malheureuse PNJ que la joueuse avait trouvé opportun de placer là, Salomé Turtle !
    La gamine poussa un strident cri de belette, avant de dégainer son sabre en mousse ridicule et de se précipiter vers Abby.

    — VILE GRYFFONDOR, TU VAS TATER DE MON SABRE !!! s’écria Salomé, toujours aussi mesurée, en tenter de donner un coup à Abigail, qui l’esquiva avant de lui piquer son sabre.
    — Ouais, vile Gryffondor, s’tu veux. Désolé Salomé, j’voulais pas te faire mal… Bon, tu veux pas aller voir ailleurs si j’y suis maintenant ? Allez, ouste !

    Elle tendit son arme à la deuxième année, qui après quelques nouveaux cris de belette, s’éloigna finalement pour vaquer à ses occupations, c’est-à-dire embêter d’autres innocents PNJ que la joueuse se plait à martyriser, dont Stewart Ackerley, principal martyr de lafite joueuse.
    Abby alla chercher la balle, et l’envoya à Austin.

    — On remet en jeu ? demanda-t-elle, un petit sourire confiant aux lèvres. Ou tu as trop peur de te faire battre par une fille ?

    Elle avait dit ça d’un ton désinvolte, après tout, elle n’avait aucune raison de perdre. Elle jouait à ce jeu depuis qu’elle connaissait les règles, après tout.


    Spoiler:
     


Dernière édition par Abigail K. Dipaïs le Lun 10 Juin - 17:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   Lun 10 Juin - 15:39

Le membre 'Abigail K. Dipaïs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Non mais c'est quoi ce temps pourri ?! [Austin | Samedi 2 Octobre | 14 heures]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» Mais c'est quoi cette tête ? Oo (âme sensible, dégagez ='p)
» 18 ans... Mais sa change quoi? [Libre]
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» La meilleure chose qui m’soit arrivée dans la vie c’est toi, mais tu sais quoi ? Le problème c’est que c’est aussi la pire !/Célio\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Rez-de Chaussée :: Hall d'Entrée-