Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ayame R. Nakamura
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 156


Feuille de personnage
Gallions: 70
Points de Magie: 63

MessageSujet: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 15 Aoû - 14:46

    Vendredi 1er octobre, 10 heures

    Ce matin-là, Ayame aurait dû rester dormir avec ses camarades. Il n’y avait jamais cours le vendredi matin parce qu’ils avaient cours d’Astronomie très tard la veille aussi les jeunes élèves utilisaient cette matinée pour dormir jusqu’à pas d’heure. Mais Aya n’était pas du genre à larver dans son lit malgré ses aptitudes certaines dans l’art de ne rien faire de productif de sa journée aussi s’était-elle levé en même temps que les grands qui avaient Défense Contre les Forces du Mal. En prenant bien soin d’éviter l’autre fan de Disney qui tenait absolument à savoir si ses cheveux pouvaient se teindre avec du jus de citrouille. La réponse était non, par contre la chemise blanche de son uniforme, elle prenait alors une belle couleur orange. Si Aya avait été douée en magie, elle aurait pu tout arranger d’un coup de baguette. Or, elle n’était pas douée dans ce domaine, comme c’était le cas dans beaucoup d’autres d’ailleurs... Alors elle garda sa chemise tachée et se contenta d’enfiler un pull par dessus de façon à ce qu’on n’en voit que le col vaguement orangé-marron.

    Après son petit déjeuner constitué exclusivement de lutin-choco, Ayame se mit à errer dans les couloirs, volant un casque à une armure à un moment donné histoire de s’amuser un peu. Mais un prof indéterminé la chopa avec et l’engueula avant de la, enfin le, sommer de remettre le heaume à sa place. Même pas drôle... Elle fit semblant de retourner rentre son butin à l’armure... Avant de filer dans un couloir et d’échapper à la punition.

    Cela faisait une bonne demi-heure que la gamine jouait toute seule dans le château, s’imaginant Chevalier de Zagdar dans une armure émeraude, quand elle se souvint qu’elle avait un truc à faire. Un vrai truc utile dans la vie, précisons-le. Elle avait rendez-vous avec l’autre gamin de Poufsouffle pour faire exploser des potions. Genre le type avait son âge (fin d’année oblige) et était en 4e année, c’était vraiment trop la loose pour elle quoi ! Enfin en un sens ça faisait du bien d’être avec quelqu’un de son âge parce qu’elle en avait marre des bébés.

    Son heaume toujours sur la tête, la visière relevé, la gamine descendit donc dans les cachots. Elle avait belle allure dans son uniforme de garçon sa chemise orange de citrouille et la boîte de conserve sur la tête. C’était rigolo d’aller dans les cachots, ça faisait comme dans un vrai donjon @.@ Il ne manquait que les gobelins, dommage que les « elfes de maison » ne soient plus à Poudlard, elle aurait pu leur demander de tenir ce rôle.

    Ayame se perdit un peu dans les couloirs, arrivant dans la salle que son camarade au prénom imprononçable lui avait indiqué après le cours avec une bonne demi-heure de retard. Le Poufsouffle était là, assis à une table, fixant le chaudron d’un air rêveur.

    - Et mec ! Debout ! ET HO ! J’suis là.

    La Gryffondor s’avança dans la pièce, les mains dans les poches de son pantalon, sans se soucier du heaume qu’elle avait toujours sur le crâne. Bien au contraire, elle referma la visière pour se cacher.

    - Tu m’entends si j’parle comme ça. C’est marrant ça résonne dedans.

    Elle releva la visière. Tiens, elle avait oublié ses affaires de cours. Tant pis.

    - J’ai pas pris mes affaires. Et j’montre pas les sept étages. On fait quoi ?

    Grincement. Elle avait encore fermé sa visière et testait maintenant la résonance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Bedwyr Westchester
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 131


Feuille de personnage
Gallions: 99
Points de Magie: 91

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 3 Oct - 20:56

    Spoiler:
     

    Driiiing ! Driiiiing !
    Bedou tapa sur son réveil avant de se faire engueuler par ses camarades de dortoir, qui profitaient pour certains d’une grasse matinée fort tentante, mais il s’était engagé à faire… Gné, quoi déjà ? Dodoooo… Iléoùmondoudouuu ? Bwa…. (les RP de Bedou commencent souvent comme ça ou c’est moi ? La joueuse s’exprime par son perso 🇲🇬 ). Le réveil redémarra et il tapa dessus à trois reprises, espérant que ce serait suffisant. Foutus machins…

    En un effort surhumain, il s’arracha à la chaleur des draps pour poser ses pieds nus sur la pierre glacée et se diriger tel un zombi vers la douche, attrapant au passage un slip et son uniforme. Et deux chaussettes différentes, une de la veille et une de l’avant-veille. La propreté incarnée, ce garçon What a Face L’eau (froide ? What a Face Taggle la joueuse…) lui fit le plus grand bien.

    Une fois lavé, il pensa un peu plus clairement et se souvint qu’il avait rendez-vous avec son binôme de potions pour faire un devoir. Bwaa noooon pas potions T.T Il allait encore faire tout exploser/donner à sa potion un aspect de gelly/redécorer les murs du cachot. Trop la fiesta \o/ Pourquoiiii ?

    Il se dirigea de mauvaise grâce vers les cachots sans avoir rien avalé, comme souvent le matin, et se posa à une table. Son camarade n’était pas encore là, Bedwyr continua donc sa nuit, gardant les yeux à moitié ouverts dans l’espoir de le voir franchir la porte quand il arriverait. C’était un 2e année mais il devait avoir son âge, pour une raison qu’il avait sans doute sue dans un temps fort lointain et oubliée aussitôt.

    Un hurlement sauvage retentit 5 minutes (une demie-heure, mais quand on dort…) plus tard dans ses oreilles et il fit un bond de trois mètre. Son camarade avançait vers lui, avec un… un heaume ? sur la tête. Il décida de faire comme si tout était normal et répondit :

    — Oui, je t’entends mais c’est à la fois étouffé et métallique comme son, assez bizarre.

    Il bâilla longuement en écoutant le garçon d’une oreille distraite.

    — Aucune importance pour tes affaires, j’ai mon chaudron et mon livre, et puis des ingrédients, enfin je crois… Tu te débrouilles en potions ? Je suis super maladroit, donc si tu aimes ça par hasard… Euh, on peut s’entraîner à la potion qu’on fait en cours ? Euh, tu t’appelles comment déjà ?

    Il fit une pose et ajouta, l’air perplexe :

    — Ah, et, euh, pourquoi tu as un heaume sur la tête ? Bon, regarde, la Pimentine, c’est ce qu’on a fait la dernière fois. Euh, faut allumer un feu sous le chaudron.

    Le support était prêt mais le feu manquait. Le Poufsouffle pris une grande inspiration, priant pour que la magie ne fasse pas des siennes, et lança :
    — Incendio !

    Il attendit… Mais rien ne se passa, nada, même pas un petit crachouilli d’étincelle. La maîtrise en sortilèges c’était clairement pas pour demain…

    — Euh, tu veux essayer ? Je suis un peu beaucoup nul en sorts…


Dernière édition par Bedwyr Westchester le Mer 3 Oct - 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 3 Oct - 20:56

Le membre 'Bedwyr Westchester' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ayame R. Nakamura
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 156


Feuille de personnage
Gallions: 70
Points de Magie: 63

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mar 9 Oct - 11:56

    Il avait l’air vraiment mou du genou celui-là. Disait celle qui n’était pas foutue de se traîner dans la salle de bain le matin pour se laver les dents et qui était capable de vivre plus de 24h assise devant sa console de jeux. En tout cas, ses hurlements avaient réveillé le Poufsouffle qui avait l’air d’avoir entendu un rugissement de dragon. Ça devait être le heaume qui déformait sa voix. Ayame trouva ça trop cool et se mit à beugler « écho, écho » dans son casque tout en se marrant comme une débile. C’était tellement ouf !

    Si elle était forte en potions ? Euuuh... Bah à peu près autant qu’elle était douée en sortilèges. C’est à dire : pas du tout. Elle avait toujours des sales notes en Potions. Elle s’en fichait, ce n’était pas très important. En fait, il n’y avait pas beaucoup de choses qui étaient importantes pour Ayame, surtout pas les cours. Par contre, la sortie de la nouvelle console Nintendo, ça c’était un fait majeur dont l’importance pour le monde équivalait celle de l’élection du nouveau président des Etats-Unis.

    En tout cas, si le garçon n’était pas fort lui aussi, ils n’avaient pas fini ! Bon au pire, si ça s’éternisait, ils arrêteraient. Franchement, ce n’était pas bien grave s’ils ne s’entraînaient pas. Ayame poussa un long soupir et enleva son heaume pour le poser sur le sol. Ensuite elle se prit les pieds dedans et s’étala sur le sol avec fracas. Meeeeerde le heaaaaume ! Il n’était pas abîmé au moins ?

    - Putain ! Ça fait mal ! Connerie de ferraille ! grogna la gamine en se relevant.

    Elle donna un coup de pied dans l’objet qui roula un peu plus loin dans un bruit de casseroles. Elle se niqua le pied au passage et se retint de pleurer comme un bébé.

    - Non mais laisse tomber, il est débile ce heaume, il m’a fait mal. Aya ? C’est un objet, tu sais ? Faire un feu ? C’est Incendio, c’est ça ? J’arrive jamais ce sort. C’est rare que j’arrive à quoi que ce soit d’ailleurs. Sauf en métamorphose, t’aimes la métamorphose ? Bon, j’essaye, bouge de là gros lard ! Laisse-moi la place.

    Sans se démonter, la gamine poussa son petit camarade un peu brusquement et sortit sa baguette pour la pointer son le chaudron.

    - Incendio.

    Une petite flamme apparut sur le bois. Elle était vraiment petite, mais sérieux c’était quand même trop ouf ! Aya poussa un cri de belette et sautant sur place. Elle avait réussiiii ! Enfin presque /o/

    - Et bah voilà ! Alors pas trop dur de te faire dépasser par quelqu’un deux ans en dessous de toi ? Tu t’appelles comment en fait ? Moi c’est Ayame Nakamura. Il paraît que Poufsouffle, c’est une maison nulle, non ? T’es pas déçu d’y être. Moi on m’a dit que j’étais dans la meilleure maison, trop cool, hein ? En plus le rouge et or, c’est vraiment classe.

    Sur ces mots, Aya se hissa sur une table et se mit à balancer ses jambes dans le vide. Quoi ? Elle avait allumé le feu, elle n’avait plus besoin de rien foutre, non ? Ça suffisait pour la journée !

    Spoiler:
     


Dernière édition par Ayame R. Nakamura le Mar 9 Oct - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mar 9 Oct - 11:56

Le membre 'Ayame R. Nakamura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bedwyr Westchester
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 131


Feuille de personnage
Gallions: 99
Points de Magie: 91

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Dim 17 Fév - 17:05

    Alors qu’il l’interrogeait sur son heaume, sincèrement curieux, son camarade se le fit tomber sur le pied. Bedwyr grimaça comme si c’était à lui que c’était arrivé. Ca devait faire sacrément mal u_u.
    — Ca va ? S’exclama-t-il.
    Apparemment, ça avait l’air d’aller, il était juste un peu grognon. Mais Bedwyr pouvait voir son visage. Joli visage, d’ailleurs. Des traits assez fins pour un garçons, il espérait que le Gryffondor ne perdrait pas cette qualité en grandissant, c’était très joli. Et ce regard… Quelque chose d’indéchiffrable, de mystérieux, une beauté un peu cachée… Bedwyr ne comprenait pas ce visage, mais ça ne le gênait pas. Il aimait le mystère, et il aimait la beauté.

    Gné ? Gros lard ? Gros lard ? Il n’était pas vexé, mais assez étonné : il était tout maigrichon, c’était bien la première fois qu’on l’appelait « gros lard ». Il en déduit donc que c’était un genre de surnom affectueux et sourit. Le sort du garçon réussit parfaitement, d’ailleurs ! (enfin pas vraiment parfaitement mais ça, Bedou est une brêle donc il s’en rend pas compte XD)

    — Bravo ! Bien joué, on va pouvoir commencer ! Et non, je suis un peu nul en métamorphose, je préfère le vol et l’astronomie.

    Non pas que ça l’enchantait, mais c’était un peu con de rester devant un chaudron vide parce qu’on était pas fichu d’allumer un feu quand même.

    Deux ans en-dessous ? Le Gryffondor était en deuxième année ? Ah bon. (Bedou, toujours trèès au courant de ce qui l’entoure). Ah, c’est vrai, ils ne s’étaient même pas présentés !
    — Je m’app…
    Mais il fut coupé avant de pouvoir répondre par son camarade qui dit s’appeler Ayame, et qui lui demanda si Poufsouffle était pas, par hasard, une maison un peu moisie sur les bords. Hé è.é Même pas vrai d’abord ! Ils étaient de nobles et majestueux blaireaux !

    — Je m’appelle Bedwyr.
    Il se garda bien de donner son nom de famille. Il ne savait pas si Ayame était au fait des grandes familles de sang-pur, mais il préférait ne prendre aucun risque d’être confondu avec certains des membres les moins recommandables. Comme Galaad, d’ailleurs. Qui sait s’il n’avait pas martyrisé un jour le garçon pour s’amuser ? On est jamais trop prudent.

    — Tu es en 2e année ? Tu fais plus, pourtant. Je t’aurais donné mon âge. En même temps, je fais moins, donc c’est pas forcément indicateur…

    Venait le temps de parler de sa maison, qui était la plus mieux d’abord. Bedwyr n’était vraiment pas susceptible, d’habitude, mais c’était un sujet sensible pour lui, notamment à cause des remarques de sa famille quand il avait été le premier Westchester à rejoindre Poufsouffle. Mais, pour excuser Ayame, il était sans doute victime des préjugés de sa maison, et puis il n’avait rien de commun avec grand-mère Morgana et son regard le plus méprisant qu’elle réservait particulièrement à Bedwyr. Ayame n’avait donc pas à subir injustement sa colère.
    (mon perso est mou, chiant et ne s’énerve jamais. Et il trouve toujours 3000 excuses aux gens avant de risquer avoir une pensée injuste à leur sujet. Secouez-le, par pitié !)

    — Non, dit-il avec un sourire gentil mais un peu forcé, Poufsouffle est une maison géniale. Les membres sont soudés et nos valeurs sont la loyauté et la justice. On prétend souvent que nous ne sommes bons à rien parce qu’on ne se met pas en avant, mais Poufsouffle a donné au monde sorcier de grands mages !

    Il ajouta gentiment :
    — Gryffondor est un très belles maison aussi.
    Trop gentil. Bonne poire, va.

    Ayame s’était assise sur la table sans se préoccuper des ingrédients ou autres menus détails.

    Euh…
    Bedwyr fouilla dans son sac et en sortit une boîte d’ingrédients achetés par sa mère ou donnés par Monroe et un parchemin froissé sur lequel était écrit la recette. (la marche à suivre, Bedou, tu fais pas un gâteau) (mais ya du sirop de meeeenthe ! Miam *.*)
    Il posa son chaudron sur le feu en espérant que la flamme ne mourrait pas étouffée et attrapa les piments.
    — Euh, il faut les écraser dans le chaudron… (chaudron brûlant, Bedwyr. Brûlant ? Mais j’ai pas lu brûlant moi…) Sans se piquer. Et il faut pas se mettre les mains dans les yeux après aussi, ça fait mal ! (sans dec)
    Euh… tu prends le jus d’orange ?


    Bon, niveau communication, on repassera. Ça n’aurait pas dérangé Bedwyr de tout faire, ça le dérangeait presque de demander à Ayame de participer, parce qu’il avait pas l’air d’avoir envie et qu’il pouvait le comprendre, mais il avait peur qu’il le prenne mal s’il le laissait de côté. Bref, il se faisait des nœuds au cerveau pour rien. (et là tu te rends compte que ton perso ressemble de plus en plus à un mec de ta classe que tu as rencontré après l’avoir créé XD)

    Bedwyr, regardant Ayame du coin de l’œil, écrasa les piments qui sautaient partout en dehors du chaudron. L’un d’eux s’envola même jusqu’à une étagère où Bedwyr renonça d’aller le chercher. Il avait presque fini de les écraser quand l’un d’eux s’envola vers Ayame…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ayame R. Nakamura
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 156


Feuille de personnage
Gallions: 70
Points de Magie: 63

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 27 Fév - 8:57

C’était quand même un peu la honte. Faire tomber son heaume devant quelqu’un. Ayame était énervée contre elle-même. Elle croisait les bras en monde boude, mais putain ça faisait vraiment, vraiment mal. Un peu comme Aragorn qui shoote dans le casque d’Uruk-Haï et se pète l’orteil, mais c’est un anachronisme puisqu’en 1999, le film n’est pas encore sorti.

- Non mais ça va. J’ai même pas mal. Tu me prends pour une fillette ou quoi ? lança Ayame, pas du tout contente.

Et pourquoi il souriait ce débile ? Elle l’avait traité de « gros lard » et lui il souriait jusqu’aux oreilles ! Il était vraiment trop con, ce mec ! Elle détestait les débiles, le monde en était plein. Surtout à Poudlard. Elle avait l’impression que la concentration de débiles était encore plus importante à Poudlard que dans le reste du monde. Est-ce que les sorciers étaient plus débiles que les personnes normales ? Il faudrait peut-être étudier la chose. Elle n’avait pas envie de passer encore SIX ans ici, c’était juste hor-ri-bleuh ! Elle voulait partir d’ici, rentrer chez elle. Comme d’habitude. Entre nous elle aimait bien se lamenter sur elle-même.

- Merci. C’est clair que le vol sur balai, c’est grave cool. J’en avais jamais fait avant, mais il parait que j’suis pas trop nulle ! Miss Waston, elle m’a dit qu’on pourrait p’tet faire quelque chose de moi. Par contre j’ai trop le seum qu’il y ait plus de terrain de Quidditch PILE l’année où j’aurais pu entrer dans l’équipe de Gryffondor quoi ! T’es dans l’équipe Poufsouffle ou pas ? Enfin t’étais.

En tout cas, elle au moins elle avait réussi à allumer le feu. C’était trop la classe, non ? L’autre, il avait que de la merde quoi. Enfin bon, fallait quand même penser à faire la potion, non ? Elle allait s’occuper des poils de gobelins parce que c’était trop cool. Pendant ce temps, débile-man faisait la conversation.

- Bed-quoi ? Sérieux c’est quoi ce nom pourri quoi ? ricana-t-elle ostensiblement. Tes parents, ils étaient bourrés à ta naissance ou quoi ? Mais en fait je devrais être en troisième année. Mais avec la guerre contre Truc-mort, on m’a « oublié » à ce qu’il paraît parce que j’suis née-moldue, tu vois le genre ? La loyauté et la justice, ça sert à rien. Folwer, il est à Poufsouffle pourtant ça le dérange pas de me mettre la tête dans le ragoût de lutins. La force et le courage, c’est quand même plus la classe. Moi je préfère Gryffondor parce que c’est ma maison. Mais ça n’empêche que y a quand même Mario à Gryffondor et que c’est trop un connard. Mais à Poufsouffle, y a Amaranth et c’est ma copine. Y a aussi Salomé à Serpentard, elle est trop sympa. En fait les maisons, ça sert trop à rien. Tiens regarde j’ai pris les poils de gobelins, je les mets dans le chaudron. Tu te magnes ? On va quand même pas y passer toute la journée !

Hop, Ayame fourra les ingrédients dans le chaudron un peu beaucoup dans le désordre. Elle but un peu de sirop de menthe au passage et se dit qu’elle allait le garder pour elle.

- Vas y, garde le jus d’orange. Moi je prends la menthe. Oups, je crois que j’ai tout bu. C’est pas grave, ça doit pas être très important de toute manière. Et HAAAAAAAAAAAA ! C’est quoiiiii ce truc dans mes cheveux ?! Putaiiiiiiiiin mais quelle matière de meeeeeerdeuuuuh ! AIDE-MOI


Spoiler:
 


Dernière édition par Ayame R. Nakamura le Mer 27 Fév - 9:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 27 Fév - 8:57

Le membre 'Ayame R. Nakamura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bedwyr Westchester
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 131


Feuille de personnage
Gallions: 99
Points de Magie: 91

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Ven 5 Avr - 21:34

    — Non, je ne fais pas partie de l’équipe. Il y a trop de règles dans le Quidditch, ça me gonfle. Je préfère voler tranquillement dans un parc et faire des figures que devoir m’occuper des autres joueurs, des balles et de l’arbitre. Mais j’aime beaucoup en regarder, on voit des mouvements magnifiques. Tu y entreras peut-être l’an prochain ! Ou plus tard dans l’année, il va bien finir par revenir ce terrain.

    Nom pourri ? Ouais, en fait, nom pourri. Enfin il avait mis du temps à l’apprécier. Et personne n’avait le même au moins (à nom pourri, excuse pourrie).

    — Je m’y suis fait, c’est une tradition familiale de donner des noms de chevaliers de la table ronde aux enfants de la famille. C’est une tradition complètement moisie d’ailleurs.

    Tout ce qui touchait aux Westchester était par essence moisi de toute façon. Comment ça il était Westchester ? Mais trop pas, et puis quand il se mariera il prendra le nom de sa femme d’abord.

    Bedwyr n’appréciait pas des masses Ayame. Certes, il comprenait qu’elle faisait de l’humour, mais c’était pas son genre d’humour. Par contre son discours sur les maisons lui plu beaucoup plus. Oh yeah, vivons tous en paix et en amouuuur \o/

    — Salomé elle est trop géniale comme fille ! C’est une pote, elle est cool. On a fait du balai ensemble une fois, c’était trop bien. Je me suis même pas rétamé, c’est dire ! Et la loyauté et la justice ça sert d’abord. Ryan est pas le plus fin des Poufsouffle, c’est sûr, mais il est marrant parfois. Et je suis sûr que tu te laisses pas faire. Hésite pas à lui coller une assiette dans la tronche, il te fera pas de mal et ça lui fera les pieds.

    Bah oui, ça se fait pas de mettre la tête des coéquipières de potion dans le ragoût è.é.

    Il faillit protester quand elle but le sirop, puis réalisa qu’elle avait raison et que les potions c’était une matière moisie de toute façon. Et qu’il n’avait jamais réussi une potion de sa vie, et puis là il avait envie de retourner jouer avec son chat. Et que le jus d’orange c’était bon donc il en but une gorgée et versa le reste dans le chaudron pendant qu’Ayame y fourrait les ingrédients dans un ordre aléatoire.

    — Désolé ! Désolé, c’est un piment, c’est rien ! Euh, ça mord pas. Je te l’enlève.

    Matière de merde, elle avait raison -- ‘ Il attrapa le piment et le jeta avec les autres dans le chaudron. Le tout bouillonna et fit un… truc. Ca avait la couleur de la pimentine, ou à peu près, l’odeur de la pimentine, ou à peu près, et il y en avait pas beaucoup.

    — Euh, on fait quoi ? On le met dans des fioles et on le donne à Monroe ? Ou on goûte ? (Mais oui Bedwyr, on goûte les potions comme ça, pour le fun). Ca doit pas être très bon vu qu’on a enlevé le sirop de menthe et le jus d’orange non ? (c’est bien, tu as gardé les préoccupations essentielles. Brave garçon.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ayame R. Nakamura
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 156


Feuille de personnage
Gallions: 70
Points de Magie: 63

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Jeu 11 Avr - 9:39

Le Poufsouffle n’était pas dans l’équipe de Quidditch, il était donc nul, non ? Même pas capable d’apprendre les règles. Ayame n’était peut-être pas très sérieusement, mais étrangement sa mémoire fonctionnait bien mieux dès qu’il s’agissait d’autre chose que des cours ! Elle connaissait de nombreuses règles de jeu de rôle par cœur ! Et elle savait démonter un ordinateur aussi ! C’était super fun. Ayame voulait bien faire des efforts si c’était pour jouer.

- C’est pas que y a trop de règles, c’est juste que t’as trop la flemme. C’est débile, tu passes à côté de quelque chose de cool. En vrai, je suis sûre que c’est parce que t’as les foies. C’est un sport violent. Mais tellement cool. Y a Léandre et Orion qui font du Quidditch, et ils ont trop la classe. Moi aussi j’veux en faire. Mais je sais pas quel poste je pourrais occuper. J’suis trop p’tite pour être gardienne ou batteuse. Et il paraît que pour être attrapeur, il faut vraiment être excellent. Je serais sans doute poursuiveuse. T’en penses quoi ? Tu connais des gens qui jouent au Quidditch ? Est-ce que y a vraiment que des grands ou ils prennent des gens de notre âge des fois ? En même temps, ils doivent être plus forts, c’est normal. Est-ce qu’il y a des équipes de grands et des équipes de jeunes ? Ça serait cool, non ? Je demanderai à Mrs. Watson.

Et oui, Ayame parlait de temps en temps. Mais elle avait un truc horrible dans les cheveux en attendant. Heureusement, Bed’ le lui enleva. C’était juste un piment, elle avait paniqué pour rien. La honte. Mais la gamine fit comme si de rien n’était et touilla un peu le chaudron pour le fun. C’était marrant de faire des potions en fait !

- Ta famille a l’air graaave chelou ! C’est pas très sympa de te donner un nom de merde pareil. M’enfin on peut pas changer, c’est con. Et comme ça, t’aimes bien Salomé ? Elle est fun comme fille. Elle fait du balai aussi ? Je savais pas. En général on joue aux ninjas dans les couloirs. C’est dingue ce qu’on peut faire dans un château. On pourrait faire un GN ça serait tellement fun ! Mais évidemment, tout le monde s’en branle, comme d’habitude. Monde cruel... T’es mignon, mais je vais pas foutre la tronche de Ryan dans du ragoût, j’veux pas mourir ! Enfin si toi, tu veux le faire, je te retiens pas, mais moi je tiens à la vie.

Mais revenons à cette histoire de potions. Ils n’avaient pas mis certains ingrédients, ça craignait du boudin. Il fallait peut-être essayer de rattraper le coup. Ayame récupéra quelques trucs plus ou moins au hasard et les balança dans le chaudron. Elle touilla...

- Hey ! Ça ressemble un peu plus au truc du cours, non ? Je suis un génie putain ! Regarde Bed-truc ! Regarde ! Je crois qu’on a réussi ! Mais y en a pas beaucoup... T’as des fioles pour qu’on les remplisse ? On ira les donner au prof, il nous donnera des points de maison, j’suis sûre !

Spoiler:
 


Dernière édition par Ayame R. Nakamura le Jeu 11 Avr - 9:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Jeu 11 Avr - 9:39

Le membre 'Ayame R. Nakamura' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1709


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Mer 24 Avr - 11:52

    Un peu plus haut dans le château, au premier étage précisément, se trouvait l'infirmerie. Nous étions vendredi, et vendredi qui était de service ?
    Le Colonel Elrik Monroe. Alias le professeur de potions et Directeur des Poufsouffle de Poudlard, depuis la rentrée 1999 ! Ce brave homme travaillait dans ce lieu point de repaire pour tout gamin sorcier un peu casse-cou(ille) avec sérieux et application, bien qu'il détestât tout ce qui touchait au domaine médical. Ce lieu et l'odeur des potions médicinales collées au mobilier le rendait fou. Mais hey, on ne lui demandait pas son avis à Rikounet ! Il était de perm' le vendredi à l'infirmerie et point. S'acquitter de son devoir : TOUJOURS ! c'était la priorité ! De plus, malgré son aversion secrète pour les lieux blancs et aseptisés remplis de médicomage tous prêts à vous changer en Niffleur de laboratoire, il était le mieux placé pour fournir Poudlard en potions de soins... D'accord sa spécialité, c'était plutôt les poisons. Mais cela aussi, Elrik préférait le taire. Car cela n'était pas très catholique comme passion !
    Vendredi donc. Matinée. Infirmerie.

    On frappa à la porte.

    Ricky leva le nez de son parchemin. Des comptes, des commandes à envoyer au ministère et à sainte mangouste pour obtenir des fournitures. Toujours un petit calvaire à résoudre, cette tâche. Le papier devait être validé par Calderon Pryde qui, dans son bureau du ministère loin de Poudlard, gérait les comptes de l'école, méticuleux, pointilleux à l'extrême. Les entrées et sorties des fonds rien n'était laissé au hasard, jusqu'à la moindre mornille... oh, à n'en pas douter, c'était un homme intègre et droit, très. Pas trop. On n'est jamais trop droit. N'empêche, les parchemins de commandes qu'Elrik lui envoyait avaient une fâcheuse tendance à lui revenir, et lui revenir, à grand renfort d’annotations et corrections, comme la copie d'un mauvais élève, avant de finalement être approuvés. L'ex poufsouffle faisait pourtant de son mieux afin de ne pas mettre les dépenses de l'école à mal. Mais son instinct chuchotait à Elrik que l'huissier avait fort peu de sympathie à son égard. Oh ça n'avait pas d'importance, ils n'étaient pas là pour faire ami-ami, loin s'en faut. Monroe avait appris depuis son arrivée à Poudlard combien les parents d'élèves et les agents du ministère pouvaient constituer un obstacle imposant au bon déroulement de sa mission... qu'à cela ne tienne, il ferait front comme toujours, espérant juste que les antipathies ou querelles, inavouées, superficielles, secrètes ou autre n'entrent pas en ligne de compte lorsqu'il s'agissait de faire leur boulot. Voui.

    On re-frappa à la porte, puis on entra sur une invitation un peu bourrue qu'Elrik balança dans la pièce de sa voix forte.

    Tiens tiens, quand on pense au loup ? Le louveteau débarque. Qu'est-ce que Pryde lui voulait ? Accompagné de Pritchard qui se tenait la tête comme un malheureux ?

    Malade, disaient-ils ? En plein cours de défense contre les forces du mal ? C'est ça....
    « Présentez-vous soldat ! Au garde à vous ! Inspection ! » Ils se prêtèrent au jeu à contre cœur, il fallait bien avoir l'air de souffrir pour que leur bobard soit crédible. Parce qu'Elrik flairait le bobard ! Inutile d'être un Loup-garou pour le sentir comme la bouse de sombral au beau milieu d'un bouquet de roses ! Surtout que les deux vipères avaient hésité, en le voyant en poste, à aller jusqu'au bout de leur numéro... mais c'était trop tard, une fois grillés, il fallait aller jusqu'au bout !

    « Mais siii M'sieur !
    - C'est Colonel !
    - M'sieur Colonel, on est trop malade. Nous faut un mot pour la journée... au moins ! »

    Ces garçons avaient le culot de compter sur leurs talents d'acteurs studio pour lui faire gober ça ! Mais on ne la faisait pas à Rickounet ! Le Pryde-fils ne lui inspirait absolument pas confiance ! (Qui donc, maintenant, se laisse influencer par ses antipathie/animosité latentes/inavouées/superficielles ? Mais personne ! Ne soyons pas médisant !)

    « Mes pauvres garçons ! » Et vas-y que je te tape sur l'épaule d'un geste compatissant. Rien que cela aurait dû leur mettre la puce à l'oreille. « Je vais aller vous chercher un remède qui va vous remettre sur pied ! Et vous pourrez retourner en cours de défense contre les forces du mal ! J'suis sûr que vous manquez à votre classe et votre directrice ! »
    Tu parles....

    Elrik les planta là avec l'ordre de ne pas bouger, d'un poil !

    Direction les cachots, ses pas résonnèrent avec force dans les couloirs jusqu'à sa salle de potion... il se souvenait avoir accordé à quelques élèves de troisième, quatrième année le droit de disposer de la classe ce matin-là, afin de finir leur devoir et s'entraîner. Bien sûr, Elrik n'oubliait pas de passer régulièrement pour vérifier qu'aucun ne faisait d'ânerie ! En l’occurrence, peu d'enfants s'étaient prêtés au jeu, juste le Westchester de sa maison. Soldat Bedwyr ! C'était un garçon assez sage... Elrik ne se faisait pas de souci avec lui. Quoiqu'on colle-portât sur la famille Westchester, leurs enfants étaient de sages recrues ! Que ce soit le Serpentard, les trois serdaigle ou son Poufsouffle, ces enfants ne posaient pas de souci ! bon le Galaad était un troll en potion et se faisait toujours asticoter par le Sways à côté de lui en cours, m'enfin ! on ne pouvait pas trop en demander au Seigneur non plus...

    Comme prévu, Elrik découvrit son poufsouffle affairé autour d'un chaudron en entrant dans la pièce. Il prit possession de son cachots de potions en deux temps trois mouvement - et trois claquements de rangers sur le sol !

    « Ah ! Westchester ! Au boulot à ce que je vois ? C'est parfait ! Nakamura ! Dis donc je t'ai pas vu au dernier cours ? J'espère que ton cousin t'as bien donné les cours, il était là lui ! » Merci Elrik... « J'en parlerai à Watson, je trouve ça louche ! Je veux te voir assise au premier rang au prochain cours. Tu es trop discrète parfois, ça peut te jouer des tours !! Je passe l'éponge pour cette fois, parce que tu bosses avec Westchester ! Qu'est-ce que vous m'avez pondu ? » Il examina le chaudron... Fit plusieurs grimace quand l'odeur lui investit les narines, puis finalement se mit à sourire de façon énigmatique et opina du chef.
    « Je vous en prends une fiole ! C'est pas mal pour ce que j'ai à faire. A améliorer, mais c'est bien Soldats, continuez. Je vous donne 5 points de maisons à chacun. »

    Il recula fiole en main, puis observa la pièce d'un regard rapide. D'un geste, il engloba les lieux et ajouta d'une voix énergique.

    « Vous me rangez tout ça avant de partir, je veux que ce soit nickel, je veux voir C- » Il avala sa salive. « Je veux me voir sur ces paillasses et ces étagères, que ça brille ! Il y a des piments dragons qui trainent, et c'est pas fait pour trainer. Et pourquoi y a-t-il un casque d'armure par terre ? Vous me le ferez briller aussi et me le rapporterez à l'infirmerie ! En avant Soldats ! »

    Là-dessus, il s'en alla.

    Un peu plus haut, au première étage dans l'infirmerie, deux serpentard regrettèrent d'avoir feint d'être malade... pour le coup après avoir bu la pimentine faite par les deux jeunes sorciers, ils furent bel et bien malades !

_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bedwyr Westchester
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 131


Feuille de personnage
Gallions: 99
Points de Magie: 91

MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Dim 23 Juin - 12:38



Spoiler:
 


    Bedwyr jaugea Ayame. Elle n’était pas grande et très fine, mais elle avait l’air d’en vouloir.

    — Tu pourrais quand même tenter ta chance comme attrapeuse. Tu as vraiment le physique qu’il faut pour ça.  Il n’y a qu’une équipe par maison, mais ils prennent des jeunes aussi. SI tu t’entraînes bien, tu pourras postuler. Il paraît que Harry Potter a été pris quand il était en première année !

    Il grimaça en entendant « nom de merde », parce que bon, c’était quand même son nom, mais il prit ça pour une marque de sympathie de la part d’Ayame, remarquant au passage que sa langue s’était bien déliée depuis le début. Il lâcha prise au mot « GN », renonçant à demander des explications, se classant ainsi parmi les gens qui « s’en branlent ».  Mais personne n’est parfait.

    Ouhla, qu’est-ce qu’elle faisait avec les ingrédients, là ? Ca risquait pas d’aggraver les choses ?
    Il se tut sagement et attendit la suite. Malgré ses doutes, il devait reconnaître que ça avait un peu plus une tête de pimentine. C’était pas encore ça, il ne se risquerait jamais à la goûter, mais ça s’approchait. Classe.

    — Bien joué ! dit-il, l’air impressionné.


    Il sortit quatre fioles de son sac et en fit tomber une qui s’explosa sur le sol dans un charmant bruit de verre brisé.

    — Eh merde, marmonna-t-il en français.


    Ils remplirent tant bien que mal les trois fioles restantes et Bedwyr s’épongea le front, assez fier de leur travail. C’était pas tous les jours qu’il faisait une potion de son propre chef, il fallait pas demander quelque chose de parfait non plus !

    Juste au moment où Ayame proposait de montrer le fruit de leur labeur à Monroe, celui-ci se pointait dans la salle, comme appelé.
    Bedwyr tenta frénétiquement de planquer les bouts de verre sous la table avec ses pieds, espérant que Monroe ne remarquerait pas trop le bazar ambiant.
    Bedwyr leva fièrement la tête quand le professeur les félicita et sourit largement à l’annonce des points gagnés.

    — Merci monsieur !

    Bon, finalement il avait remarqué le bazar, mais il avait pris une fiole pour son usage personnel ! La classe quand même. Bedwyr aurait sans doute été encore plus heureux s’il avait connu la véritable destination de leur potion, ne portant pas Dunstan dans son cœur.

    — Oui, oui, on va ranger.


    Dès qu’il partit, Bedwyr se tourna vers Ayame.

    — Si tu veux tu t’occupes juste du casque et je fais le reste, ça me dérange pas. Tant que Galaad n’est pas là pour faire des remarques désagréables, le ménage n’a rien de terrible. Je vais tenter un sort de ma mère, attend.


    Il prit sa baguette et se concentra sur les morceaux de verre, les liquides renversés et les ingrédients diversement écrasés qui se trouvaient par terre.

    — Evanesco !


    Le sort n’eut pas, mais ABSOLUMENT PAS l’effet escompté. Une pluie de confettis se répandit sur la scène du crime salle, notamment dans les cheveux de nous deux apprentis potionnistes.
    Ahem.

    — Euh, je vais finir seul hein. Et sans magie. Je crois qu’il y a des balais et des serpillères dans ce placard. Désolé pour les confettis. Enfin c’est joli et coloré non ?

    C’est ça Bedwyr, enfonce-toi.

 


Dernière édition par Bedwyr Westchester le Dim 23 Juin - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   Dim 23 Juin - 12:38

Le membre 'Bedwyr Westchester' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chaudron qui fait BOUM - 1er octobre, 10h [Ayame & Bedwyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chibi Hong Kong fait Boum.
» Des fois ça fait boum, j'aime ça - Toyâ Yukio [Finish]
» Un joujou extra, qui fait crac-boum-hue || Ajay
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-