Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 836


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Dim 26 Aoû - 18:18

    RYAN ANTHONY FOWLER !!!!!!!!!

    Moi aussi je t'aime papa... Retour en arrière pour mieux comprendre ce qui ce passait. En ce début de semaine, ce lundi 4 octobre, tout allait bien dans le meilleur des mondes pour le jeune homme de Poufsouffle, américain, de 7° année : Ryan Anthony Fowler ! Pourquoi en serait-il autrement d'ailleurs ? Sauf qu'il allait très très vite déchanter !
    Après ses préparations matinales, incluant lavage buccale, génital, capillaire et tout le reste, il était allé rassasier son ventre qui hurlait famine ! Bah ouais, il économisait ses dernières chocogrenouilles et lui qui s'en enfilait trois ou quatre tout les soirs, se serrait la ceinture ! On père n'avait pas répondu à sa lettre concernant les friandises... Allez savoir pourquoi... Il était mal embouché celui là aussi ! Il suffisait que les Red Sox de Boston ai perdu pour qu'il tira la gueule toute la semaine le vieux !
    Sauf que ce n'était pas ça et notre cher anarchiste n'allait pas tarder à le comprendre !

    Stendhal ! Regarde, j'en ai trouvé un bon ! Fear Wantonly Horny ! L'est bon cet anagramme !

    En effet, Ryan s'amusait comme un petit fou à trouver un anagramme de son prénom ! Comme d'autre sorciers avant lui et dont un tristement célèbre qui c'était bâti toute une réputation sous un faux nom issue de ce jeu !
    Le Poufsouffle donna un coup de baguette sur le parchemin et regarda les lettres de son nom et prénoms changer pour devenir Fera Wantonly Horny ! Bonne idée pour des faux papiers n'empêche ! Ou quand il deviendrait un écrivain célèbre et qu'il publierait sous un faux nom ! Mouais... Les faux-papiers c'était plus crédible !
    En tout cas, absorbé, il ne leva pas les yeux lors de l'entrée quotidienne des chouettes et hiboux et de leur ballet de haute-voltige. Tout en buvant sa troisième tasse de café, il jeta un coup d'oeil distraitement autours de lui... Il jeta un morceau de bägels à Martin situait plus loin et détourna les yeux, l'air de rien, quand Stendhal lui donna un coup de coude !

    Courrier !
    Ahhh ! C'est sûrement mon père, il m'a enfin envo.... Merde !!!!

    En effet ! Merde ! Grosse, grosse merde ! Ce n'était pas le colis de bonbon qu'il attendait, c'était une lettre, une simple lettre... Enfin simple... Elle était rouge vive ! Et elle se mit à crépiter doucement quand il la prit dans ses mains !
    Ryan en mec réfléchit et censé prit le temps de réfléchir au lieu de partir en courant, loin de la grande salle et sa peuplade ! Comment ce faisait-il que son père, moldu jusqu'au bout des ongles, lui envoit une beuglante !!! Bon, ok, il savait ou se trouvait le Chemin de Traverse... Il savait aussi ou se trouver la librairie, vu qu'il y avait mené Ryan à plusieurs reprises.... Et il savait ce qu'était une beuglante aussi... Vu que c'était lui qui lui avait expliqué pourquoi une simple enveloppe rouge coûtait un gallion ! Putain ! Pourquoi son père s'intéressait à son monde ? C'est dans des cas comme ça qu'il regrettait que son patriarche soit ouvert et attentif envers lui ! Ne pouvait-il pas être un alcoolique qui le reniait ? Bordel de merde !!!!!

    Heu.... Ryan....

    Oui Stendhal, il savait pertinemment que la lettre devenait fumante ! C'est pour ça qu'il se leva d'un bond, tandis qu'une bonne partie des Poufsouffle avait déjà le regard tourné vers lui ! Alors, histoire de pas attirer d'avantage l'attention sur lui, il tapa un sprint dans la grande salle ! S'il courrait vite, il pourrait atteindre le parc ! Ce serait déjà bien ! Sa lettre fumait toujours plus, elle lui brûlait les doigts, il santait le point de rupture...
    La porte de la grande salle ! Dix mètres ! COURS RYAN COURS ! Etait-ce son imagination ou avait-il véritablement entendu un petit malin dire ça ? Il accéléra et passa la porte de la Grande Salle qui resta quand même grande ouverte derrière lui et qui ne dissimula rien de ce qui allait suivre !!!
    Ou en étions-nous ? Ah oui...

    RYAN ANTHONY FOWLER !!!!!! COMMENT OSES-TU ME DEMANDER QUELQUE CHOSE D'AUSSI GROTESQUE QUE DES BONBONS QUAND JE RECOIS UN COURRIER ME DISANT QUE TU T'ES BATTU AVEC UN DE TES CAMARADES ? TU TE FOU DE MA GUEULE C'EST CA ???? TU CROIS QUE C'EST PARCE QUE J'Y CONNAI PAS GRAND-CHOSE QUE JE VIENDRAI PAS TE METTRE MON PIED AU CUL ??? TU T'Y ATTENDAIS PAS A CELLE-LA MERDEUX HEIN !!!!! AU PROCHAIN INCIDENT DU GENRE, QUE CE SOIT DISCIPLINE OU SCOLAIRE JE DEBARQUE !!!! ON T'AS PAS ELEVE COMME UN DELINQUANT TA MERE ET MOI !!!! JE T'AI A L'OEIL MON GARCON !!!! JE TE PASSE TA MERE !
    ON T'AIME MON CANARD MAIS SOIT SAGE ! BISOUS !

    Avez-vous déjà vu un blaireau rouge écarlate ? Maintenant oui !!
    Le septième année déglutit et leva son regard vers une des pires personnes qui pouvait tomber dans un moment pareil...

    Lamberston...

    Est-ce que tu sens que tu vas en prendre plein la gueule ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Dim 26 Aoû - 19:50

    Comparé à la veille, le cœur de la blondinette était.. léger. Elle avait pour une fois, plutôt bien dormi, et la jeune blonde était en forme, si bien que malgré qu'elle ne commence qu'a dix heures trente avec Métamorphose, la jeune fille était à huit heures tapantes dans la grande Salle, le petit déjeuner devant elle, discutant avec Mary qui aurait elle, cours dans quelques minutes, de magie celtique. Les cernes s'étaient estompées sur le visage de la jeune fille, elle souriait même un peu tandis qu'elle tartinait son toast de confiture d'abricot. L'après midi de la veille, la jeune fille avait comprit grâce à un certains Jaune et Noir que ce n'était pas son genre de se laisser atterrer et qu'elle devait vraiment se relever, quoi qu'il arrive.

    La Grande Salle était bondée et tout le monde mangeait et parlait en même temps. La jeune fille cherchait Adriana du regard qui devait les rejoindre mais la blonde avait eut un petit soucis capillaire à cause de Salomé Turtle, elle aurait peut être besoin de plus de temps que prévu pour passer du bleu à son joli blond platine habituel. La jeune fille mordit dans sa tartine avec envie. Le petit déjeuner était bien le seul repas qu'elle ne voulait surtout pas rater. Là, elle prenait son temps tout en discutant, de tout, de rien, en observant autour d'elle, en écoutant les rumeurs..

    Son regard se porta vers le ciel lorsque les hiboux postaux arrivèrent. Cloé ne s'attendait à aucun courrier, depuis la mort de son père elle ne recevait que quelques hiboux de son parrain remplit d'amour et de sucreries mais comme elle ne lui avait répondu que la veille, elle n'aurait pas de réponse aujourd'hui. La jeune fille ne voulait surtout pas voir de courrier arriver, sinon ça voulait dire que sa folle de mère avait encore prit sa plume et que c'était pas bon du tout pour la blondinette. Au mieux ça serait Joann mais le pauvre était tellement débordé par son nouveau poste de chef des entreprise Lambertson prêt à porter pour sorciers que ça serait plus que surprenant. Ou alors Cordelia pour lui dire qu'elle aurait retrouvé sa cape dans son appart. A cette idée Cloé releva la tête mais tout ce qu'on voyait dans le ciel magique c'était un leger nuage de fumer qui s'épaississait juste au dessus de la table des Poufsouffles.

    Ayant terminé son premier repas de la journée, Cloé attrapa une pomme dans le panier à fruit et se leva. Elle voulait aller voir si pour Adriana c'était passé. Elle croqua dans le fruit tout en sortant de la grande salle mais au moment ou elle allait descendre aux sous sols, une voix masculine et mûre explosa non loin d'elle. Curieuse, la jeune fille se retourna pour voir Fowler une beuglante face à lui, lui débitant de longues remontrances. La jeune fille s'adossa au mur pour écouter toute cette mélodieuse litanie. Jamais, oh non, jamais son père n'aurait pu lui faire ce coup là. Il tenait trop à la réputation de sa fille unique, il la protégeait trop. Sa mère, du temps ou elle était saine d'esprit en aurait peut être été capable mais elle ne l'avait jamais fait et a ce jour ça ne lui viendrait jamais à l'esprit. Quant à son parrain, il l'aimait beaucoup trop pour lui faire ça. De toute manière il ne la grondait jamais.

    La beuglante concernait le fait que Ryan se soit battu avec un de ses camarade. L'image de Dunstan vient de suite en tête à la blondinette. Si elle n'avait pas assisté à la scène (avec des pompoms verts et argent en criant "Donnez moi le D, D ! Donnez moi le U, !..) elle en avait mainte fois entendu parler. D'abord par Lou en cours qui avait traité les deux garçons de tout les noms d'oiseau puis par Lee qui n'en revenait pas que son cousin se batte juste parce qu'elle avait embrassé Fowler (Cloé, elle, elle n'en revenait pas que Lee ait embrassé Fowler.. ). Bref, Papa Fowler était pas content mais c'est surtout la dernière phrase qui fit exploser de rire la blondinette, Fowler était donc un fifils a maman.. intéressant.

    - Bien tenté, mais je crois ne pas être la seule à avoir entendu cette adorable scène de famille.

    Elle fit un mouvement de tête pour montrer la grande salle qui regardait vers eux les yeux écarquillés mais certains étaient déjà entrain de se bidonner, notamment Pryde, Carter et Pritchard. Cloé elle même faisait un effort sur-humain pour ne pas rire, surtout lorsqu'elle ajouta :

    - Sinon, moi aussi je peux t'appeler Mon Canard ou bien ?

    Un sourire insolent étira les lèvres de la blondinette tandis que ses yeux pétillaient de malice. Oh, quoi de mieux pour se remettre d'un coup de cafard que d'enfoncer Fowler plus bas que terre, elle ne voyait pas ! Vraiment pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 836


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Ven 31 Aoû - 14:13

    Ryan était le portrait craché de ses parents ! Le meilleur comme le pire de chacun d'eux. Son père, protecteur, vigilant, gros bras, gueulard quand il faut mais qui sait aussi récompenser, féliciter et aider ! Puis sa mère, respectueuse, intelligente, aimante, mais maline et sournoise, voir sadique quand elle s'y mettait vraiment.
    Ryan était un peu de tout ça ! Sauf qu'il n'avait pas le même level que ses créateurs ! Dans vingt ans il les surpasseraient peut-être mais pas maintenant. Car il voyait clair dans ce qui venait de se passer ! Son père avait gueulé ok, comme d'hab ! Mais c'était sa mère qui avait été la plus douloureuse, frappant là ou ça fait mal, voir très mal ! Elle savait pertinemment que son petit discours serait entendu et elle ne c'était pas gênée pour attirer la honte sur son fils. Elle devait juger que c'était une punition assez grandepour ce qu'il avait fait... Ce faire appeler «  Mon canard » devant toute l'école, c'était humiliant ! Pour le coup, il aurait insulté sa mère, mais au fond de lui, il avouait que c'était du grand art. Il n'hésiterait pas à faire pareil à ses gosses d'ailleurs.

    C'est vrai qu'il était sur le cul quand même, un tel moyen pour lui faire des remontrances... Il ne s'y serait jamais attendu... Ils avaient frappés là ou ça faisait mal en l'humiliant en public. Ils savaient aussi qu'une simple petite lettre n'aurait pas servit à grand-chose. Il l'aurait déchiré purement et simplement en traitant mentalement ses parents de looser ! Là, ça avait fait mouche... Ryan, rouge écarlate, gêné, en plein milieu du hall, à écouter les éclats de rires dans son dos. S'il avait été à la place des autres, il aurait fait de même... Sauf que là, bah, c'était pas drôle.
    Néanmoins, il savait que tout les élèves avaient eu droit à leur part de petits surnoms... Est-ce que ça faisait de Ryan un fils à sa maman ? Pas du tout ! Juste une victime en fait ! Sa mère... Tyrannique pour le coup ! Sadique, vicieuse... Pouahhhh. Elle aurait fait une Serpentard parfaite. Bien plus coriace que les pimbêches qui abritait la maison de Salazar en ce moment.
    Et en parlant de pimbêche... Lamberston. Il savait ce qu'elle allait dire avant même qu'elle ouvre la bouche et si quelque part l'envie de lui en mettre une était grande, il résista. Se conduire de la sorte, finirait de le faire passer pour un bouffon. Non, il devait prendre ça avec le sourire et faire preuve de sarcasme envers la blonde, voilà sa meilleure défense.

    Petite scène de famille... C'est sûr que c'est pas la sienne, à Lamberston, qui ferait ça ! Il était persuadé que chez eux, parents et enfants ce vouvoyaient, un balai dans le fondement, autours d'une table de vingt-mètre de long pendant le repas ! Il préférait de loin sa famille...

    N'est-ce pas ? On peut pas être tous pourris-gâté hein ?

    Ryan ou le mec qui avait tendance à juger tout le monde, un peu trop vite ! Serpentard issue d'une grande et digne famille de sang-pur, pour lui, ça rimait forcément à : enfant pourrie gâté, hautain, méprisant et méprisable !
    Il lui fallait un moment pour extirper les exceptions du lot ! En tout cas, à ses yeux, ne faisait pas du tout exception à cet règle.
    D'ailleurs elle lui prouva, en parlant avec son ton méprisant... L'appeler « Mon canard » … Oh qu'elle était mesquine et méprisable.

    Désolé c'est réserver qu'à une élite !

    Bien, maintenant, répliquer, rétorquer, contre-attaquer ! Et il avait une réponse toute prête ! Il était le digne fils de sa mère, la sadique et sournoise qui lui avait mit la honte devant toute son école en quelques mots....

    Et toi ? T'as fini de pleurer en nocturne ? T'as fais le deuil de ton strangulot ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Ven 31 Aoû - 14:45

    Dès le soir de leur première rencontre, le jeune homme avait décidé de la tenir avec des préjugés, avec des stéréotypes, sans essayer de la connaitre vraiment. Si certains clichés plaisaient à la blondinette, d'autre la dégoutaient franchement. Une idée ? Elle adorait son grand manoir avec sa grande cours où elle pouvait jouer au Quidditch mais sa famille n'avait rien de consanguin. Alors si certaines idées étaient bien fondées, d'autres étaient stupides et la jeune fille n'avait même pas essayé de contre dire le jeune homme, il était borné, elle le serait aussi. Et puis ? C'était son problème si il ne voulait pas connaitre la jeune fille et la mépriser pour des idées qu'il avait supposées. Mais elle se comportait alors en véritable peste. Tant pis pour lui, il l'avait voulu.

    Pour le coup, regarder Ryan Fowler subir une humiliation en publique sans qu'elle y soit pour rien c'était assez.. grisant. Presque jouissif. Le sourire de la jeune fille avait prit de plus en plus de place sur son visage au fur et à mesure que la beuglante livrait son message. Si se faire engueuler en publique n'avait rien d'amusant, c'était se faire materner par sa maman à dix sept ans qui était le pire et c'est là dessus que la blondinette joua. Elle avait envie de se bidonner mais la réserve et se sourire insolent serait encore plus efficace sur les nerfs du blaireau. Elle garda donc une attitude mesquine et noble, tout ce qu'elle savait faire.

    Et le voila qui repartait dans ses clichés. Certes Cloé venait d'une famille riche et puissante mais elle n'avait jamais été pourrie gâtée. La preuve, son père travaillait trop pour lui donner beaucoup d'attention et sa mère était bien trop occupée par ses mondanités. Les deux seules personnes qui lui avait offert son attention était son précepteur qu'elle détestait et faisait tourner en bourrique et son parrain, le seul à l'avoir vraiment gâté. Bien sur elle avait une grande maison, une grande chambre, beaucoup de vêtements, mais elle avait cruellement manqué d'attention :

    - Certes pas, mais à choisir je préfère ma position.


    Quand je vous disais que la blondinette n'avait absolument pas envie de détromper le Jaune et Noir, encore moins de passée pour la gosse oubliée de ses geniteurs. Elle acquiesça donc en conservant son petit sourire en coin. Elle ne pouvait donc pas l'appeler con canard.

    - Oh, quel dommage. Mais ce n'est pas trop grave, je continuerais de t'appeler l'abruti.


    Petit clin d'oeil. Qui se perdit bien vite. Tout comme son sourire. La jeune fille sentit son coeur tomber comme une masse. Il savait pointer là où ça faisait mal. La blondinette lui lança un regard noir et jeta un coup d'oeil autour d'elle. Personne ne s'était approché. Personne n'avait rien entendu. Cloé n'avait absolument pas envie que les autres sachent qu'elle avait craqué une nuit. D'un autre côté, elle voulait fermer le caquet au jeune homme qui s'amusait de ce qu'il ne savait pas. Elle lui balança alors en murmurant, mais son regard était toujours aussi meurtrier.

    - Mon père enfaite, blaireau.

    Et pour le coup, rien à voir avec l'emblème de sa maison. Ca sonnait comme une insulte venant de la bouche de Cloé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 836


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Lun 3 Sep - 15:07

    Ce genre de sourire moqueur, Ryan savait qu'il allait devoir se le coltiner pendant un moment ! Une fois qu'il ce serait remit du coup que lui avait fait ses parents, oui, il pourrait prendre la chose à la rigolade, mais il était encore médusé qu'il lui ai fait un tel coup bas tout ça pour une stupide bagarre dont il n'avait pas été le précurseur. Si encore, ça aurait été sa faute... il n'aurait rien dit. Mais il n'avait fait que ce défendre bordel ! Cela faisait presque un mois maintenant que ça c'était passé, les choses c'étaient tassés, Pryde et lui arrivaient à se croiser dans les couloirs sans avoir envie de ce sauter à la gorge, bref, pour lui, c'était du passé ! Pas pour son père qui avait dû galérer pour utiliser une beuglante, qui avait sûrement dû cogiter un moment sur ce qu'il pourrait faire à son fils en guise de punition, puis encore un peu de temps pour rassembler son courage et aller sur le Chemin de Traverse ! Si son père acceptait sa condition de sorcier, il était assez craintif vis à vis de la magie. Normal!D'ailleurs, imaginait sa mère et son père, serré l'un contre l'autre sur le Chemin de Traverse, sursautant à la moindre étrangeté, c'était bon ! Une petite pensée mesquine pleine de vengeance, maigre consolation, mais consolation quand même.

    En tout cas, s'il comptait faire preuve d'auto-dérision par la suite, cet situation, il n'en plaisanterai pas avec tout le monde. Pas avec Westchester, Carter, Pryde, Pritchard, Lewis, Lamberston... Et c'est justement cet dernière qui venait lui faire face, grand sourire, provocante... Ça pour provoquer, elle savait faire cet blondasse décérébrée ! Sauf qu'un jour il lui arriverait des bricoles et si elle continuait à le regarder trop longtemps avec son sourire Colgate, il allait lui faire un ravalement de façade en règle ! Gonzesse ou pas ! Il y a toujours des conséquences à avoir une grande bouche, faut juste l'assumer !
    Pour le moment, il se contentait de joute orale, histoire qu'elle apprenne un peu à fermer son caquet ! Est-ce que ça allait marcher, il n'en était pas sûr.Il se montrerait alors plus virulent !
    Elle préférait être une gamine pourrie gâtée plutôt que de recevoir une brasse de temps en temps par des parents qui savaient éduquer leur gamin ? Bah si c'était son choix, c'est bien, elle l'assumait et le vivait parfaitement bien ! Que grand bien lui fasse !

    Et t'as tout à fait raison ! Il faut de tout pour faire un monde... Même de conne !

    Et un grand sourire crispé et tout ce qu'il y a de plus faux pour souligner ses propos ! Voilà qui était fait ! Maintenant, dégage Lamberston, va te rouler sous la table en riant et en te bavant dessus avec tes copines et laisse moi un peu tranquille. Il aurait pût dire tout ça, mais il lui semblait que ce qu'il attendait d'elle, était assez clair !
    Pas pour elle visiblement... L'appeler « Abrutie »... Très spirituel vraiment... Mais aussi très agaçant pour Ryan qui sentait une veine ressortir sur sa tempe, façon manga …

    Si ça peut te faire plaisir... Par contre tu dois pas trop m'appeler comme ça en face de moi … Donc continues à être lâche, et m'insulter dans mon dos, loin de moi !

    Il embraya sur une dernière provocation, histoire de savoir si elle avait fait le deuil de son strangulot. Il s'apprêtait à la laisser là, se barrer, lorsqu'elle jeta un regard autours de lui. Tiens, elle voulait s'assurer qu'il n'y ai pas de prof pour lui en coller une ? Il se doutaiit bien que le problème ne venait pas d'un strangulot, mais il ne s'attendait pas non plus à sa réplique... Le deuil de son père... Ah... Il se sentit un peu con pour le coup ! Mais d'un coté, si elle était resté sagement loin de lui, il n'aurait pas dit ça ! Bon, ok, c'était pas cool pour elle, mais il était peut-être temps qu'elle apprenne à pas venir lui chier dans les bottes...

    C'est con pour lui en effet... Et pour toi ! T'as finis ?

    Ryan, salaud pour le coup ! Ca le faisait chier de réagir de la sorte et sûrement qu'il irait s'excuser quand il serait calmé ! Mais qu'est-ce qu'elle était emmerdante aussi cet gonzesse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Mer 5 Sep - 12:26

    Si Cloé faisait souvent la maligne, si elle avait toujours su contenir ses émotions, si elle savait garder son sang froid assez facilement d'habitude, il était assez connu dans le château que Ryan Fowler avait un don inné pour lui faire perdre ses moyens.. Non, disons carrément, pour lui faire péter les plombs.Malheureusement, Cloé n'avait pas la capacité vocale de Llewelyn qui pouvait hurler plusieurs minutes de suite sans devenir rouge et respirer comme un phoque. Elle n'avait pas non plus la capacité à balancer les insultes savamment tournée comme le faisait Adriana. Cloé, elle préférait clairement les manières plus basses, plus mesquines et disons le clairement, plus pestes. Cloé était une jeune fille rancunière et assez violente quand elle le voulait, elle n'aimait pas attendre sa petite vengeance. Quand elle la voulait, elle la voulait de suite, illico presto. Pour le coup, même de sang pur connaissant la magie depuis toujours, la jeune fille ne sortait pas sa baguette en premier, seulement quand elle se sentait en position de faiblesse. Pour les premiers coups, la jeune fille sortait les poings et sa vitesse d’exécution, le Quidditch l'ayant habituer à user de son corps pour se défendre.

    Bien sur, que Fowler l'insulte de conne fit voir rouge à la blondinette. Si quelqu'un de plus intelligent qu'elle lui balançait ça peut être qu'elle pourrait éventuellement l'accepter ( mais même les intelligents je ne vous conseille pas d'essayer. Cey dangereux @.@). mais que ce soit le dernier des imbéciles bornés qu'était Fowler, là, c'était dûr à entendre. Fourrant ses petits poings dans les poches de sa cape, elle les serra avec force pour s'empêcher de lui sauter à la gorge et de lui y enfoncer ses ongles fraichement vernis de rouge de la veille. L'idée était plaisante mais la jeune fille savait bien qu'en corps à corps avec le jeune homme elle perdrait. Pas folle elle ravala cette envie de lui faire comprendre qu'elle n'avait rien d'une conne et répondit vertement :

    - Je pensais que nous parlions d'éducation et de rang Fowler, pas de niveau mental, sinon je me serais permise d'être un peu plus franche. Après tout, ce n'est pas de leur faute si tes parents né moldus ont mit au monde un petit bâtard dénué de cervelle mais doué de magie on ne sait comment.

    Là, elle y allait un peu fort. Et encore, elle aurait pu dire sang de bourbe mais si Vivianne aurait été dans les parages jamais elle ne lui aurait pardonné. Alors la blondinette avait mesuré ses propos mais ses yeux lançaient des éclairs et son sourire se faisait plus vil sur ses lèvres. Et il pretendait qu'elle était lâche et qu'elle l'insultait dans son dos. Oui. Et alors ? Elle ne voyait pas où était le problème. Elle n'allait pas lui coller une étiquette abruti sur le front à chaque fois qu'elle le voyait. Ou hurler que c'était un abruti à chaque fois qu'elle ne croisait. Ce serait trop fatiguant et ennuyant. Mais par pur esprit de contradiction la blondinette se mit à chantonner :

    - Abruti, abruti, Abruti, abruti, Abruti, abruti, Abruti, abruti.

    Elle s'arrêta et d'un ton neutre, presque gentil, elle demanda :

    - Ça va mieux maintenant ? Tu ne te sens plus montré du doigt ?


    C'était enfantin, Cloé en était parfaitement consciente, mais que voulez vous, fallait se mettre au niveau du blaireau. Et puis pour l'instant Cloé gardait le sourire. Pour l'instant. Puisque lorsque la jeune fille vit le jeune homme destabilisé d'entendre qu'elle pleurait son père et qu'il répondit que c'était con pour lui, la jeune fille sortit de ses gonds. Et voila, Ryan Fowler avait une fois de plus démontré son immanquable capacité à faire péter des cables à Cloé Lambertson. La jeune fille, bien que n'ayant pas la capacité pulmonaire de sa cousine et amie se mit à hurler :

    - Tu te rends compte de ce que tu dis, espèce d'imbécile ? Tu juges sans connaitre et en plus tu manques de respect à un défunt, c'est comme ça que tu te prétends quelqu'un de fréquentable comparé aux Serpentards ? J'en ai rien à foutre que tu baises toutes les filles du château sans les juger, elles, mais attend toi à m'avoir sur le dos encore huit bons mois, parce que tu n'es rien d'autre qu'un minable type qui fait des colorations et se croit mieux que tout le monde parce que tu viens d'une famille moldue et normale, c'en est à vomir.

    Et sur ces mots la jeune fille sortie sa main droite de sa poche et alla clairement l'imprimer sur la joue gauche du jeune homme. La gifle claqua dans le hall avec un bruit pour le moins impressionnant. Alors là elle pouvait se prendre toutes les retenues que Kirsanov voulait, elle s'en contre balançait. La joue du jeune homme rougissait et elle se préparait à riposter, en replongeant sa main droite dans sa poche, prête à sortir sa baguette.


Dernière édition par Cléophée P. Lambertson le Ven 7 Sep - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adriana L. Rees
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 303


Feuille de personnage
Gallions: 372
Points de Magie: 195

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Mer 5 Sep - 13:24



    Le début de la semaine était toujours un moment délicat. Il fallait se remettre la tête dans le travail, dans les cours et ce n'était pas toujours évident. Même si Adriana était plutôt sérieuse comme étudiante, du genre à toujours rendre ces travaux à l'heure … Il n'en restait pas moins que comme tout être humain, elle préférait la tranquillité des grasses matinées, le farniente des journées sans cours … Le réveil était toujours difficile le lundi. Pour une raison toute simple : s'étant couchée tard les jours précédents, elle se tournait et retournait dans son lit le dimanche soir, sans trouver le sommeil. Elle le savait pourtant, que le lendemain matin serait difficile, mais rien n'y faisait : elle ne trouvait pas le sommeil. Les pensées sombres se bousculaient alors sous son front blanc. Cela pouvait durer de longues heures ainsi, l'angoisse s'emparant d'elle peu à peu. Jusqu'à ce qu'elle lâche prise. Et ne s'endorme pour quelques heures, d'un sommeil agité et si peu réparateur que le lendemain des cernes bien visibles auraient fait leur apparition.
    C'est pourquoi elle avait mis tant de temps à émerger ce matin-là. Passant dans la salle de bains, Adriana se prépara à réparer la fatigue de la nuit. Routinier comme maquillage, elle connaissait bien et réussirait très certainement très bien à se débrouiller. Arrivant devant le miroir, Adriana faillit avoir une crise cardiaque. Elle avait les cheveux BLEUS. Et la seule personne assez inconsciente pour faire une chose pareille, c'était. « SALOME TURTLE ! ». Cherchant la petite Serpentarde, Adriana fit le tour de la salle commune et des dortoirs. « Si je t'attrape, je te fais la peau !! ». Malheureusement, Adriana dut se rendre à l'évidence. Il fallait avant tout réparer les dégâts. Adressant un faible sourire à Cloé, la sixième année l'invita à descendre. Adriana, elle, ne mettrait pas un pied dehors tant que ses cheveux n'auraient pas retrouvés une couleur à peu près … Normale.

    Prenant son courage à demain, Adriana sortit sa baguette. Elle avait l'habitude de s'occuper elle-même de sa chevelure, mais c'était plutôt pour l'éclaircir ou bien pour en couper les pointes, pas pour la colorer. La petite Turtle ne perdait rien pour attendre : dire qu'Adriana avait eu la patience de prendre en main cette gamine et que celle-ci lui rendait de cette manière. Oh, ça ne se passerait pas comme ça ! Hors de question. La première tentative d'Adriana échoua ridiculement. La seconde, par contre, eut un peu plus de succès. Il ne restait que quelques mèches bleues au milieu de la chevelure d'Adriana. Elle n'eut pas le loisir de continuer, car elle était déjà bien en retard. Hop, sauter dans son uniforme, se maquiller pour cacher les cernes de la nuit et … Descendre déjeuner.

    Malheureusement, Adriana n'eut pas le loisir d'aller jusqu'à la Grande Salle sans incident, car elle tomba sur … Ses yeux s'agrandirent de surprise. Cloé Lambertson venait de coller à Ryan Fowler une claque tout simplement mémorable. Oui, il fallait agir et vite. « OH ! Mais qu'est-ce-qui vous prend ? Cloé, tu es pas bien oui quoi ? ». Adriana s'interposa entre celle qui était une de ses meilleures amis et le beau gosse de Poufsouffle.[color=olive] « Oh, stop, drapeau blanc, okay ? Il se passe quoi ? ».[/color] Adriana avait l'impression qu'ils étaient devenus aussi fou l'un que l'autre et elle avouait n'être pas hyper rassurée d'être entre eux. « Quand on se supporte pas, on se parle pas, c'est pas plu compliqué que ça ». Oh, la jolie leçon de morale. Faites ce que je dis et pas ce que fais. Du Adriana. Oublier les mèches bleues ... Et le petit déjeuner !


Spoiler:
 


Dernière édition par Adriana L. Rees le Mer 5 Sep - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Mer 5 Sep - 13:24

Le membre 'Adriana L. Rees' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Destin' :


--------------------------------

#2 'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 836


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Sam 8 Sep - 16:21


    Comment une situation peut aussi vite dégénérer ! L'équation est simple, Cloé était la dynamite, Ryan l'étincelle ! Il savait pertinemment que sa « petite » remarque n'allait pas arranger les choses, mais tant pis ! Et il comptait pas s'arrêter là, non ! Il en était même très loin !
    La petite Lamberston venait de s'aventurer dans un sujet et dans des propos devants lesquels le Poufsouffle ne pouvait que réagir, lui et sa haine envers tout ces prétentieux qu'un sang dit pur prévalait sur un sang d'origine moldu ! Il les avait en horreur, c'était bien connu. Lamberston le savait, c'était téméraire et surtout stupide, mais elle l'avait fait …. Ça se payait ! Gonzesse ou pas !
    L'américain était du genre bélier, lui non plus n'attendait pas pour avoir sa vengeance, il fonçait ! Sans se soucier plus que ça des problèmes et dommages collatéraux. Il y allait franchement et là petite blonde aurait droit aussi à se traitement. Elle jouait les cow-boys, se permettait de l'insulter d'une manière qui lui ferait complètement péter les plombs, bah elle assumait. Elle jouait les grandes, il la traiterait comme tel.

    Bâtard... Le reste de la phrase n'avait que peu d'importance, ce mot la résonnait dans sa tête... Bâtard ! La dernière personne à l'avoir appelé n'était autre que Westchester ! Westchetser qui avait vu sa vie sauvé par une crise d'asthme de Ryan. Oh, le Poufsouffle avait eu sa petite justice et encore … Elle n'était pas satisfaisante, puisque c'était Galaad qui ce l'était infligé toute seule, le con ! Mais bon, c'était déjà ça !
    Lamberston ne risquait pas de s’électriser toute seule dans une flaque d'eau et il ne sentait pas la crise d'asthme venir ! Donc, il allait pouvoir mener à bien sa vengeance et ça de suite !
    Déjà, une remarque bien sentit sur son père ! Paf, ça c'était fait. Cétait pour le jolie « bâtard »...

    Forcément la gamine Lamberston ce mit à hurler à la mort et au scandale ! Un sourire sans joie s'inscrivit sur les lèvres du Poufsouffle ! On lui servait toujours la même rengaine, qu'il n'était pas mieux qu'un Serpentard, peut-être même pire... Et ? Au moins ils comprendraient peut-être à quel point ils sont détestable ! Après elle lui parla d'il ne savait quel délire sur le fat qu'il baisait les filles du château... Et ? Elle en voulait un peu elle aussi ? Non ? Bah alors pourquoi elle la ramène sur ça ? Quoi d'autre ? C'est qu'elle en débitait un sacré paquet de connerie quand elle était lancée la blondasse... En parlant de blondasse... Lui faire des colorations ? Il avait déjà entendu cet rumeur stupide... Lui ce colorer les tifs alors qu'il ne prenait même pas le temps de ce coiffer... Ok … C'était pas bien grave tout ça, ça se paierait...

    En attendant c'est lui qui douilla le premier ! Comme un poil final à sa tirade, elle lui mit une grande gifle qui claqua bien fort dans le Hall... Ryan cligna stupidement des yeux quelques secondes... Elle avait fait quoi cet salope ?
    Il fit un pas en avant, sa main ouverte... Il allait lui montrer ce qu'était une véritable gifle ! Il c'était toujours dit qu'il ne tapait pas les filles, sauf qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ! Puis une petite gifle lui ferait sûrement du bien !

    Sauf que ces plans furent mise en déroute par l'arrivée d'un élément inattendue... Adriana Rees. Adriana avec laquelle il avait un rendez-vous qui allait tenir toute ses promesses. Il ne pouvait raisonnablement pas en coller une à Cloé devant Adriana, ça foutrait son plan par terre. ( Vous remarquerez que Ryan ne perd pas le nord même dans un moment comme ça). Pourtant, il était bien déçidé à lui faire payer et sa gifle et son insulte...

    Ignorant Adriana il s'adressa à Cloé avec un regard foudroyant !

    Écoute moi petite pute égocentrique ! Je crache à la gueule de ta famille, de toute ta famille, ton père comprit ! Je n'ai pas à respecter un sale type qui a éduqué sa connasse de fille en lui inculquant des notions tel que : bâtard ! Alors oui je lui manque de respect ! Je préfère recevoir une beuglante de mon père et pensé que c'est un connard, plutôt que de pleurer le mien comme un misérable ! Tu veux faire justice avec tes petits poings ou ta baguette, y a pas de souci ! Viens me trouver ! Moi aussi j'ai des compte à régler avec toi !

    Il tourna alors les talons et se dirigea vers l'extèrieur ! Il se tourna une dernière fois avant de disparaître par les portes du hall :

    Adriana, tu devrais mettre une laisse à ta copine, ça lui irait tellement bien !

    Et il disparut passer sa colère en extérieur !


    Désolé Cloé Canard Ryan est très dur pour le coup UU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   Mer 12 Sep - 10:32

    D'accord ! Dans son fort intérieur, la blondinette admettait qu'elle y avait été fort. Un peu trop fort même. Mais attendez, ce qu'avait dit Ryan sur son défunt père méritait bien au moins la moitié de ce qu'elle lui avait dit pas vrai ? Même les trois quart. Donc, certes, elle avait été loin et Ryan ne méritait peut être pas toutes les méchancetés qu'elle lui avait dite mais de toute façon quand Cloé était en colère, révoltée, elle ne mâchait pas ses mots et n'hésitait pas à en balancer pleins dans la figure de l'autre, qu'il mérite le tout ou pas. D'ailleurs elle n'avait pas non plus hésité à balancer également ai visage du jeune homme une gifle bien sentie qui colora aussitôt la joue du Jaune et Ébène. Cloé n'était pas une fan de la couleur de Godric Gryffondor mais le rouge lui allait plutôt bien au teint, il fallait l'avouer. Non, Cloé n'était pas satisfaite. Aucun sourire ne tranchait son visage. La jeune fille était en colère, et des quinzaines de baffes comme celles-ci ne suffiraient à l'apaiser.

    L'intervention d'Adriana fit tout drôle à la blondinette qui se sentit comme.. trahie. D'accord, Adriana n'avait vu que la gifle qu'elle venait de décocher au Poufsouffle et donc elle réprimandait la jeune blonde. N'empêche.. ne se doutait elle pas que Cléophée n'aurait pas balancé cette claque sans raison ? La blondinette lança à son amie un regard mi revolté, mi déçu. Si elle avait entendu toute la.. conversation ? Toute la dispute disons, Adriana aurait sûrement prit parti pour Cloé, puisqu'elle savait que le père de Cloé était décédé et que la jeune interessée n'en souffrait que maintenant. Malgré Adriana, le pseudo blond avait levé sa main pour lui rendre les mornilles de son gallion, mais prudente, la jeune fille dégaina sa baguette qu'elle pointa sur le jeune homme avant de s'entendre dire des horreurs.

    Ne pas pleurer. Ni de rage, ni de haine, encore moins de tristesse. C'était simple. Ne Pas Pleurer. Contrôler ses émotions, enfiler ce masque de froideur qu'on lui avait apprit à revêtir dans les moments difficile, museler les sentiments que reflétaient ses yeux gris. Cloé avait une personnalité vive qui n'aimait pas vivre dans la neutralité, mais pour le coup, elle n'avait pas le choix ou elle allait s'effondrer. Se faire insulter de connasse par le Jaune, passe encore. De Pute passait beaucoup, beaucoup moins surtout quand on savait que la jeune fille était encore vierge. Mais le pire de tout, fut d'entendre Ryan Fowler insulter son père. La jeune fille le garda en travers de la gorge mais lutta contre ses émotions. Elle n'eut pas le temps de se défendre, que le jeune homme partait en conseillant à Adriana de lui faire mettre une laisse. La jeune Lambertson blessée dans son égo, mal dans sa peau, tourna un regard neutre vers son ainée et demanda :

    - Alors ? Qu'attends tu ?

    Et sur ces paroles amer, la jeune fille fuya. Rejoindre Fowler dans le parc pour régler ça ? Cloé n'était pas stupide. Elle savait qu'il aurait le dessus sur elle. Elle n'avait pas envie de se faire abimer, ni d'avoir mal, encore moins de donner satisfaction au Poufsouffle. Ce qu'elle allait faire ? Rejoindre le dortoir, et s'acharner contre son oreiller semblait une bonne.. très bonne idée..


~ Clos ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos] ▬ Mon Papa A Moi Est Un C-O-N-N-A-R-D !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réflexion sur papa Dessalines
» Host papa
» Papa lui m'affirmait qu'existait son étoile .
» Décès de la maman de papa Brixhe
» Papa Césaire est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Rez-de Chaussée :: Hall d'Entrée-