Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]   Lun 27 Aoû - 1:28


    Comment devient-on quelqu’un de bien ? Trois jours que Joren retournait la question dans tous les sens, se demandant comment il pourrait la poser sans passer pour un malade. Et à qui la poser ? Il avait bien pensé à Miss Watson mais elle n’était pas tailler pour les conversations sérieuses. Elle avait déjà du mal à rester concentrer quand Joren parlait de mecs, alors allé la voir pour des questions existentielles, ça allait être compliqué. Et puis elle n’était pas exactement un modèle de vertu… Autrefois, il serait sans doute allé parler au professeur McGonagall, quand elle était encore Directrice de Gryffondor. Mais elle devait avoir d’autres chats à fouetter que des élèves en pleine crise identitaire. Skellig la folle, Kirsanov la marâtre, Frost le dingue, O’Brian…pas d’assez bonnes notes dans sa matière. Gracia, hors de question. Le jeune homme se rabattit donc sur la seule personne qui lui semblait être à la fois l’incarnation de la virilité, la personnification de la force et le visage même de la sainteté. Elrik Monroe. Oh, Joren ne comptait pas à proprement devenir un saint ou même un enfant de cœur, non loin de là. Il serait toujours un sale gosse vantard et trop sûr de lui, boirait toujours trop d’alcool, baiserait toujours trop de personnes différentes, jurerait toujours trop et consommerait toujours des champignons magiques. Il n’irait pas à la messe et ne donnerait pas aux œuvres, ne se fouetterait pas en pensant « joli cul » et ne changerait pas de sexualité. Mais il voulait bien faire quelques concessions pour renouer avec sa conscience et laver un peu ses « péchés », ce qui ne serait pas une mince affaire… Par exemple…par exemple…bah…il serait plus aimable avec ses parents. S’excuserait auprès de sa mère pour l’avoir frappé, insulté et lui avoir manqué de respect. Il fallait qu’on lui apprenne à demander pardon. Il serait moins insolent avec ses professeurs et essaierait de diminuer ses heures de retenue aussi. Il aiderait plus ses camarades et ferait honneur à sa maison en rendant au moins un devoir sur deux. Que de bonnes résolutions ! C’est qu’il y avait réfléchi deux jours entiers ! Oui, c’était décidé, Joren Carlota Sways allait montrer au monde entier - ou presque - qu’il était un mec bien sous tous rapports. Il ne serait jamais le gendre idéal, mais s’il pouvait se rapprocher un peu du Ken type, ça pourrait être bien (non joueuse, tu ne feras pas un perso Ken). Histoire d’être plus en paix avec lui-même et ne pas vouloir égorger la prochaine personne qui lui écrirait une lettre infâme pour dissimuler ses propres troubles de la personnalité, ses dérives familiales et ses doutes d’identité sexuelle è.é

    Le jeudi suivant sa subite envie de métamorphose, Joren se décida donc à aller parler au professeur Monroe dans l’espoir d’obtenir quelques astuces pour devenir meilleur. Parce que c’est pas dans son rp avec Dunstan que la grâce divine s’abattrait sur lui Là ! Il passa un cours de potion atroce. Devoir se tenir tranquille et ne pas étrangler Galaad sur place était un vrai défi. Mais le lion aimait les défis : il releva celui-ci, même s’il savait qu’il n’aurait pas de récompense en retour. Oui, bon, il était baisé sur toute la ligne en fait. La fin du cours approchait à grands pas et le Gryffondor sentait son coeur battre un peu plus vite à chaque tic-tac qu’émettait la montre de Stewart devant lui. Le professeur Monroe les libéra enfin, provoquant le mouvement de masse habituel, que dis-je, un tsunami de magnitude 3. En moins de cinq minutes, la salle fut vide. Joren n’avait pas encore fini de ranger ses affaires et tentait d’oublier le repas qu’il allait surement sauter. Il ferma son sac, les mains moites, et s’approcha tout doucement du bureau d’Elrik. Vu de là, il était encore plus grand et carré. Ce type était impressionnant. Il devait carburer aux stéroïdes dans sa jeunesse, ce n’était pas possible autrement. L’ancien légionnaire griffonnait sur un parchemin et ne semblait pas remarquer Joren qui aurait pu rester là une heure, scotché sur la ride de concentration sur le front d’Elrik. Il se décida tout de même à faire bouger les choses à se racla la gorge. Allé, ce n’était pas le moment de se dégonfler que diable !

    « Professeur…vous auriez une minute à me consacrer ? »

    Bien. Rester calme. Ne pas parler de ses préférences sexuelles. Éviter de s'étaler sur ses nombreux vices et ne pas nommer les choses dont on a honte. Un vrai parcours du combattant cette conversation...Joren resserra le nœud de sa cravate pour une fois très bien fait - c'était la matérialisation de sa nouvelle personnalité (kass-dédi Jack o/) - et se redressa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1710


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: Re: Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]   Ven 30 Nov - 9:55

    Un cours comme un autre, le Jeudi matin dans les cachots de Poudlard. Potions qui bubullent, chaudrons cramés, élèves pénibles, et discipline, discipline, discipline !

    Parfois les élèves faisaient la discipline eux-mêmes et c'était reposant ! Enfin, Elrik n'était jamais loin... Ainsi que ce petit moment à venir allait nous le montrer. A l'issue du cours, trois mauvais ingrédients à purifier d'urgence passèrent devant le bureau du prof, en direction de la sortie.

    « Ce poufsouffle se tape une serpentard ! C'est dégradant ! » s'exclama la voix de Sebastian Farhell, avec un coup d’œil fort peu discret vers Elrik. Ce dernier avait le dos tourné, occupé à ranger ses fioles dans les placards. Il n'en était pas sourd pour autant, mais répondre à ce genre de provocations idiotes n'était pas dans ses prérogatives.

    « Hein ?! » retentit la voix bourrue de Dunstan Pryde. « Fowler se tape pas Llewelyn ! T'as craqué Farhell ! J'me suis occupé d'lui faire comprendre ce qu'il en couterait ! »
    - Mais non Mec relaxe ! Il parlait de... Tu sais qui, suivez mon regard.
    Elrik se vit reluqué par l’œil fort subtile de Graham Pritchard. « Avec la prof de divi ! T'as pas entendu la rumeur ?
    - Scar ? Ma cousine Scar ? Avec ce troll ? Ah je vais gerber !
    - Elle donne peut être dans l'humanitaire ! Seb t'as tes chances du coup !
    - Aha très drôle ! Rassure-toi quand il l'aura suffisamment frustrée elle reviendra à la maison !
    - Il est jaloux !
    - Non point ! » rétorqua le Farhell en bombant le torse. « Je dis juste que la bouse ne devrait pas forniquer avec la majesté !
    - La vache c'est beau ce que tu dis ! » commenta Dunstan en posant une papatte fraternelle sur l'épaule de son camarade.
    « Les poufsouffles n'ont rien à foutre avec, ni dans, les serpentard !
    - Amen ! » répliqua Graham d'un air trop surfait pour ne pas être moqueur, et avec la main sur le cœur sil vous plait !
    « Ah ça dépend dans quel sens... » Ajouta Dunstan au moment où Mélusine D'Alençon passait devant lui. Il lui pinça les fesses sans aucune gêne, en tirant la langue. Elrik qui se retournait juste, ayant fini son rangement de fioles vit rouge. Mais la main de miss D'Alençon décolla plus vite que sa voix fâchée et alla s'abattre sur la joue du gougeât.
    « Msieuuuur ! Vous avez vu cette violence ! Salope, t'as pris de la force depuis la dernière fois ! Pff, pour une fois qu'on s'intéresse à tes fesses ! Hey ! Vous allez la laisser frapper un autre élevé sans rien faire !
    - Plait il Pryde ? T'as raison je manque à mes devoirs. »
    Il se leva, contourna le bureau, attrapa le garçon par le col et lui assena une bonne claque sur le haut du crâne.
    « Tu l'as pas volée celle-là ! Disparais avec tes copains premiers d'la classe ! Mécréant ! Que je te revois pas poser tes sales pattes sur Mes filles ! »
    Ouh mon Rickou tu t'emportes !


    Son regard et sa voix interdisaient toute forme de protestation, même Dunstan le comprit. Mélusine porta des yeux ronds et brillants sur le militaire, puis disparut une fois les garçons partis en bougonnant.

    Bien ! A présent, un peu de calme. La salle se vidait tranquillement. Elrik salua d'un signe de tête réglementaire les élèves traine-savate qui décampèrent en dernier puis s'installa à son bureau pour s'avancer dans son travail. Il y avait les parchemins de l'interro des deuxièmes années à corriger. Ou une lettre à écrire à Caine ? Travailler ou penser d'abord à ses affaires personnelles ?!
    Travailler bien sur ! Non mais oh soldat !

    Alors.... Ayame Nakamura voyons... Qu'avait-elle d'intéressant à dire sur la potion d'aiguise-méninge ? Hum, mais ! Elle n'était jamais en cours cette fille tiens ! Il faudrait qu'Elrik demande à cet autre asiatique souvent assis à coté de Mario Gracia. Il devait être le cousin ou le frère de Nakamura ! Et en parlant de Gracia, il fallait qu'il s'assure de recruter des volontaires pour aider Esteban plus tard dans l'apres-midi. Son Général avait besoin de main d'oeuvre pour une noble tache dans sa salle de classe. Elrik s'inscrivit une petite croix sur la main afin de ne pas oublier. Humhum.

    Humhum ??

    Monroe leva le nez de ses parchemins et tomba sur... Sways. Tiens donc. Il haussa un sourcil interrogateur, en considérant son élève d'abord en silence. Il avait un drôle d'air ennuyé sur le visage.
    « Oui Sways ? J'ai une minute, si c'est tout ce dont tu as besoin. Approche et ne tourne pas autour du chaudron ! »


_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]   Dim 7 Avr - 21:44



    Joren avait comme l’impression que son professeur n’avait pas tellement envie de discuter. Mais bon, il n’avait jamais l’air très ouvert à la discussion de toute façon…c’était surement une façon d’être. Bref. Le Gryffondor se retrouva nez à nez avec son professeur qui l’observait, visiblement étonné. C’est sûr que ce n’était pas tous les jours que Joren venait tailler le bout de gras avec un prof. Et si c’était le cas, c’était exclusivement avec Miss Watson. Ou pour se mettre sur la gueule avec Gracia, mais c’était un autre débat. Il avala difficilement sa salive et fit un pas de plus vers le bureau de monsieur Monroe. Ne pas tourner autour du chaudron…lui il voulait bien, mais ce n’était pas évident ! Il ne savait même pas par où commencer à vrai dire.

    « Vous vous y connaissez en âme ? »

    C’était totalement con comme question en fait ! Mais bon, maintenant que c’était posé, c’était posé…et puis tout ça taraudait Joren. Il avait vraiment l’impression que tout ce qu’il faisait ces derniers temps était mauvais et destructeur. Autant pour lui que pour les autres. Il n’y avait qu’à voir l’agitation de ces derniers jours et les boulettes successives qu’il avait faites : Ethan, Alan, puis la retenue partie en sucette avec Jack, l’escapade dans la Forêt Interdite avec Martin – même si pour le coup, ce n’était pas totalement sa faute. Il fallait peut-être éclaircir un peu les choses par l’ancien légionnaire par contre.

    « Je veux dire…vous croyez vraiment qu’on va en Enfer quand on fait des choses…mal ? Et puis, c’est quoi exactement la limite entre ce qui est bien et ce qui est mal ? Vous le savez, vous ? Vous croyez que quand on est quelqu'un de mauvais on peut changer ?»

    Joren posa son sac à ses pieds et releva les yeux vers le professeur Monroe, très sérieux. Ce type fichait vraiment la trouille. Mais bizarrement, Joren se sentait en confiance avec lui. Au moins, il était droit dans ses bottes, il ne dirait rien à personne. Le jeune homme avait un peu l’impression qu’il pouvait se manger une baffe d’un moment à l’autre, comme avec sa mère par contre. Remarque, c’était peut-être pour ça qu’il se sentait en confiance. Il était en terrain connu. Le grand bonhomme face à lui ne prenait pas de pincette et tenait les choses d’une main de fer. Toutefois…si Joren avait eu de mauvaises notes dans la matière, peut-être qu’il se serait senti agressé comme avec à peu près tous les adultes. Mouais. Peut-être. Bon, qu’est-ce qu’il avait d’autre à dire ? C’était le moment où jamais.

    « Parce que…bah…je crois que j’ai fait un truc moche. Très moche même. Et je regrette ! Surtout que c’est pas la première fois. Je sais pas pourquoi, dès qu’il y a une connerie à faire je la fais…c’est plus fort que moi. » Ah, qu’il était bon de laver sa conscience ! « J’aimerais bien repartir à zéro, enfin changer un peu quoi, vous voyez ? Mais je sais pas comment faire....ils me voient tous comme un p'tit branleur qui se fiche de tout...»

    Joren retourna triturer sa cravate nerveusement. Il racontait un peu tout ce qui lui passait par la tête, pourvu que ce soit cohérent ! Mal à l’aise, il baissa les yeux, cherchant la pointe de ses chaussures. Il avait tout à coup envie de partir en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1710


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: Re: Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]   Mar 30 Avr - 8:52

    S’il s’était attendu à ça, Elrik ! Il gardait bien sûr son masque indéchiffrable, ses émotions bien planquées derrière l’impassibilité forgée depuis des années et des années. Mais c’était indéniable, ce que son élève lui déballait tout à coup, ici dans sa salle de classe sans personne autour, le dérouta. C’était comme s’il changeait les lieux en un gigantesque confessionnal. Et si le parallèle le toucha, car immédiatement, Elrik visualisa le malaise du garçon, comme ceux qu’il avait connu mille fois avant d’aller se confier à un homme de Dieu… il ressentit une bouffée d’angoisse tout à fait déroutante. Qui était-il pour juger ce garçon ? L’aider ou le conseiller ? C’était la première fois qu’un gamin venait le voir exprès dans ce but… normalement il avait plutôt à faire à des têtes brûlées récalcitrantes promptes à le considérer, lui et ses sermons, comme un enquiquineur de première. Elrik était devenu à l’aise avec ce schéma-là, il le rassurait en lui donnant l’impression de juste faire son devoir que les gosses le veuillent ou non parce que c’était pour leur bien. C’était : suivre les ordres de ses supérieurs.

    Elrik était toujours embarrassé par le changement. Mais il garda tout ceci bien enfoui au plus profond de son esprit, avec mille mouchoirs par-dessus et considéra le jeune homme face à lui sans l’interrompre. Il sondait son regard azuré, luisant d’une intensité qu’il ne lui connaissait pas, d’un sérieux si rare qu’il en devenait impressionnant, légèrement mystique. C’était un moment incroyable qui se jouait là. Joren avait raison, ses collègues le prenaient pour un « branleur », un p’tit rigolo voire un casse-pied (Elrik était poli !), comme toute sa bande de gryffondor d’amis, comme les trois premiers de la classe que Monroe avaient éjectés deux minutes auparavant. Parce que c’était le seul visage que ces ados voulaient bien leur montrer. Tout le monde portait son masque. Elrik n’aurait abaissé le sien pour rien au monde. Voilà, il ne valait guère mieux que tous ces branleurs. Mais ça, il le savait. Il n’était qu’un pécheur parmi tant d’autres.

    Une vague de frisson menaça de lui chatouiller l’épaule. Il se redressa et s’éclaircit la voix, pour camoufler son passage intempestif et garder contenance.

    Qu’importe qu’il soit un pécheur. On expiait ses péchés en se rendant utile à sa communauté, en faisant du mieux possible pour observer la dévotion la plus droite possible. Voilà une occasion rêvée de le faire. Pour lui comme Joren du reste.
    « Bien, c’est une bonne chose déjà de vouloir, tout ce que tu dis… repartir de zéro, être quelqu’un de bien. Enfin tu n’es pas quelqu’un de mauvais Gamin. Vous vous faites toujours des montagnes de tout, j’ai remarqué… » Elrik se leva. Une main sur son bureau, il le contourna puis descendit de l’estrade pour aller fermer la porte, et rejoindre le premier rang de paillasse. Il s’adossa contre l’une d’entre elle, sans quitter le gryffondor des yeux. D’un signe de tête, il lui proposa de s’assoir à ses côtés.
    « Avant de recevoir le Pardon, il faut que tu avoues tes fautes. C‘est dur mais t’as fait déjà le premier pas, et je t’assure que c’est déjà une bonne partie de la côte escaladée, alors qu’est-ce que t’as fait de si moche ? »


_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pardonnez-moi car j'ai péché ! [14 octobre - Elrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pardonnez moi mon père car j'ai péché [Terminé]
» A toi, à vous, Pardonnez moi....
» ANGES Ψ « pardonnez-moi mon Père parce que j'ai goûté la bière »
» Dereck St-Key ◇ Pardonnez-moi
» Pardonnez moi mon père car j'ai péché / Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-