Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Jeu 13 Sep - 20:06


    /!\ avertissement aux moins de 12 ans pour le lien


    Manger à la table des Gryffondors au petit déjeuné, c’était une aventure en soi. Pas qu’au petit déjeuné d’ailleurs, mais à cette heure-ci, le fait est que les élèves essayaient de battre Amaranth-la-pas-marrante au jeu du « la vie est trop nulle quoi ». Un vrai sport de compétition à ce stade-là. Tout le monde râlait, tout le monde soufflait, tout le monde pestait contre les adultes, les cours, les lits qui cassaient le dos, les piafs, les vipères, re-les cours, la bouffe, la pluie, l’ennui, la fatigue, re-les vipères, les retenues, la concierge, l’interdiction d’aller à Pré-Au-Lard, re-la bouffe, etc. Bien sûr, le tout dans un bruit à vous filer la migraine et à grands renforts de gestes, de cris de belette et de jets de projectiles non-identifiés. On pouvait entendre les refrains habituels : « PRYDE EST UN FILS A MAMAN ! Eh ! Il m’a balancé une tartine è__é BATAAAAAAILLE !! », « Mec, y’a ta cravate qui trempe dans ton bol », « écrase Minus ou je finis tes céréales ! », « ah mais on est jeudi ? Merde…z’auriez pu me le dire les gars… », « Monroe doit venir d’une autre planète pour nous lobotomiser à coups de prières. », « Je comprends pas pourquoi elle m’a puni ! C’était juste pour rire quoi ! pffff ! », « Qui a joué avec ma mousse à raser hier ?! Dénoncez-vous bande de gnioufs ! », « Et donc tu vois, je lui ai dit que c’était un gros coincé, qu’il finirait puceau s’il continuait comme ça. Devine quoi. Il m’a traité de fille facile. Ouais, comme je te le dis. Ouais, je sais. Moi aussi ça m’a choquée qu’il connaisse cette expression. » Bref. Y’avait de l’ambiance dans ces boites jaunes.

    Ce matin-là donc était comme tous les matins chez les Gryffondors : bruyant, gesticulant. Vivant. Et l’habituel « concours du meilleur râleur du ptit déj’ » était de mise. Joren participait tous les jours de la semaine SAUF le jeudi, jour béni. Parce qu’il avait potion, et que les potions, c’était trop cool ♥️ SAUF qu’en potion, il était avec Galaad. En général, il supportait Galaad, d’ailleurs, certains jours il lui arrivait de le trouver « agréable ». SAUF que Galaad était un connard qui se croyait au-dessus de tout le monde et s’était permis d’insulter la maman de Joren è___é alors qu’il n’y avait que les deux Sways qui y étaient autorisés ! Bordel de goule ! Le rouge et or pestait depuis dix bonnes minutes, écrasant avec rage les céréales au fond de son bol, arrosant la table de lait. Pourquoi fallait-il qu’il se retrouve coincé avec LUI ?! Il allait l’égorger avant la fin du cours, ce n’était pas possible autrement. Ok, il avait pris des bonnes résolutions et comptait même demander conseils à Monroe après le cours, mais trois jours, c’était beaucoup trop court pour digérer la lettre assassine de Galaad. Cela dit…*splatch !*….Joren ne l’avait pas volé. Il l’avait poussé dans ses derniers retranchements et n’avait que la monnaie de sa pièce. A vrai dire, il ne savait même pas ce qui le mettait tellement en colère contre le Serpentard. *splatch* Pas vraiment ses mots, parce que Joren avait conscience de tout ce qu’il avait dit. Il savait qu’il avait une éducation de merde - voire aucune en fait - que sa mère avait très envie d’abréger sa courte vie, que ses amis pouvaient se comptaient sur les doigts d’une main - ce qui était déjà bien -, qu’il était manipulateur, malsain, perdu, insensible parfois. Mais pute ! Qu’un abruti comme Galaad le lui dise c’était une autre affaire. Raaaah ! Ce qu’il pouvait être chiant ce type ! *splatch, SPLATCH, SPLATCH*

    « Joren ! Tu fais chier, j’en ai partout !
    - Jt’emmerde conasse. »

    *splatch !* Quoi ? Kelly avait bien cherché ! Là ! Il ne faut pas énerver le matou. Ranafoutre, il n’irait pas en cours ! Joren était décidé à aller à l’infirmerie, malheureusement Saint Orion n’était pas d’accord. Sous prétexte que c’était la seule matière où il pouvait espérer faire quelque chose de potable. Mouais. Valable. Le lion descendit donc à reculons -façon de parler bien sûr, ce ne serait pas pratique sinon- en cours de potion et s’installa à sa place sans dénier regarder Galaad. Hors de question qu’il lui parle. De toute façon à chaque fois que Joren le regardait, il avait envie 1) de lui sauter à la gorge, 2)de le violer. Donc….il serait comme Gandhi en jeûne face à un vieux crouton de pain moisi -même si c’était dégradant pour le crouton de le comparer à Galaad-, Frodon face au précieux sans Sam pour l’empêcher de faire une boulette ou encore le Père Noël face à quatre elfes bodybuildés.

    Il s’appliqua donc à faire comme si Galaad n’existait pas pendant les explications du professeur Monroe et à vrai dire, ce fut plus simple qu’il ne l’espérait ! Il grattait le papier de son écriture illisible, concentré sur le travail à faire tout de suite après. Par deux. A rendre à la fin du cours. Hein ?! Comment ça par deux ? Quoi entre-aide ? Mais noooon ! C’était une conspiration. Qu’à cela ne tienne. Joren prépara ce dont ils avaient besoin pour réaliser une potion correcte sans adresser un mot à son partenaire. Après tout, Monroe n’avait pas précisé qu’ils devaient communiquer. Juste travailler ensemble. D’accord, d’accord, ce n’était pas envisageable U.U ça va, il avait le droit de rêver aussi ! Joren attrapa son couteau qu’il aiguisa distraitement, les yeux dans le vide, réfléchissant au meilleur moyen de finir vite et proprement. Le travail bien sûr. Il se tourna d’un coup vers Galaad et planta le couteau dans la table, à un cheveu de la main du Serpentard. Avant de lui faire un sourire qu’on pourrait qualifier de flippant. Oui Galaad, tu as le droit d’avoir peur What a Face

    « Je m’occupe des grenouilles. Je ne voudrais pas que tu te coupes. »

    Et il retira le couteau de la table, attrapa une grenouille, la posa sur la planche à découper avant de lui trancher sauvagement la tête. Non non, il ne jouait pas du tout au grand méchant loup. De toute façon Galaad le détestait non ? Il n’était plus à ça près. Et ça défoulait grave.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1174


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Jeu 13 Sep - 22:06

    J’veux pas y aller... J’veux pas y aller... J’veux pas y aller... C’était ce qui tournait en boucle dans la tête de Galaad en ce charmant petit déjeuner du jeudi 14 octobre 1999. En compagnie de la mélodie du nouveau tube de Meekakitty, ce célèbre groupe de pop sorcière qui avait sorti son nouveau tube récemment. Ce truc passait en boucle sur Wizard’s FM et il n’arrivait pas à se l’enlever de la tête. En plus la première écoute l’avait fait rougir et se cacher derrière son manuel de runes lorsque Lee avait monté le son dans la salle commune enfin retrouvée. Bref, dans la tête de Galaad ça faisait quelque chose comme : « I never thought you'd be in my life, J’veux pas y aller, Two different worlds that we let collide, J’veux pas y aller... and it will never be the way it was before... J’veux surtout pas y aller... Cause baby I'm a Slytherin and girl you are a Gryffindor... BORDEL DE TROLL saloperie de Gryffondor ! ... You’re my only wbitch... J’m’en fous j’irais pas ! » Charmant n’est-ce pas ?

    Tout ça pour dire que Galaad flippait sa race d’aller en cours de Potions. D’abord parce qu’il n’aimait pas les Potions. Ensuite parce qu’il avait la trouille que Joren lui coupe les doigts en tout petits morceaux par erreur. Oups, j’ai confondu tes doigts avec les racines de Mandragore. Désolé. Et puis aussi parce que... Hum... Salazar... Vous avez compris. Il ne se sentait pas capable de soutenir le moindre regard du Gryffondor sans se liquéfier sur place en repensant à tout ça. Et dans « tout ça » on pouvait rassembler : les grosses pelles dans le parc, les câlins, les sucettes à la pomme, les lettres enflammées et les petites activités personnelles de Galaad. Bref, il avait beaucoup de raison de souhaiter de toutes ses forces avoir la dragoncelle. Peut-être qu’il pouvait prétendre un mal de tête ou une connerie du genre ? C’était faisable non ? Mais après son père allait lui envoyer des lettres assassines en disant qu’il était vraiment une petite nature. Enfin non, il n’enverrait rien du tout puisqu’il s’en fichait comme de sa première chocogrenouille. Mais il le saurait quoi qu’il arrive. Non ? D’accord il se trouvait des excuses parce que... Parce que... il avait un petit peu envie d’y aller pour voir Joren RIEN QU’UN MINUSCULE PETIT PEU, C’ETAIT CLAIR ?! --’ Slytherin and Gryffindor, parted by the sorting hat... GOULE DE CHANSON POURRIE ! ... Ok, il finissait pas l’apprécier. Un peu. Beaucoup.

    Engoncé dans son uniforme, encore plus pâle que d’habitude, Galaad entra dans la salle de cours. Ne pas regarder, ne pas regarder. Alors bien sûr il regarda Joren qui ne le regardait pas. Il serra les dents. Il aurait pu dire bonjour cet imbécile U.U Puisque c’était comme ça, il ne le regarderait pas non plus ! Le Serpentard n’écouta aucune des inscriptions, bien trop occupé à se battre intérieurement avec lui-même pour ne pas accorder la moindre attention à son camarade. Et à hurler à son coeur d’arrêter ses conneries. Et puis il était un peu distrait par le troisième couplet de « Wizard Love ». What would it be like to hold hands with someone dark... Nom d’une chouette, allait-elle sortir de sa tête ?! Est-ce qu’il y avait une potion pour ça ?

    Le jeune homme desserra légèrement sa cravate. Tout allait bien se passer n’est-ce pas ? Il était en sécurité. Le professeur Monroe allait le protéger. Ou pas. Bref, il devait faire quoi ? Une potion sans doute. Ah oui, il y avait des instructions au tableau. Cool. Il allait commencer à lire lorsqu’il vit un couteau foncer sur sa main et se planter dans la table. Il sursauta violemment, retenant de justesse un cri de surprise (et de pucelle accessoirement), levant des yeux horrifiés sur son très cher binôme. Il avait voulu lui embrocher la main là, n’est-ce pas ? Pourquoi il souriait comme ça.

    Boum boum. Boum boum. Boum boum. Ça c’était les battements de son coeur qui s’affolait lentement mais sûrement. Mère, il veut me tuer ;____; J’aurais pas dû insulter sa mère, j’aurais pas dû dire qu’il était inutile et qu’il ne ferait rien de sa vie. Même si je le pense. Il me déteste... Gnuuuuu... J’voulais paaaaaaaaas ;_____;

    Tentant de faire comme si de rien n’était Galaad reprit sagement sa main et se mit à faire ce qu’il savait le mieux faire lorsqu’il s’agissait de potions : faire la potiche. Il fit semblant de prendre quelques notes, mais il ne comprenait rien. Il savait qu’il devait demander à Joren ce qu’il devait faire, il le SAVAIT. Mais... Il n’avait pas vraiment envie. Surtout pas tant qu’il avait un couteau dans les mains en fait. Surtout pas après l’avoir vu trucider la tête d’une pauvre grenouille avec sauvagerie. Il jeta un oeil aux instructions. Faites bouillir de l’eau dans un chaudron. ÇA, il savait le faire ! Hop, hop, hop... Il fit semblant de s’activer et prit trois mille cinq cents ans à verser de l’eau, à allumer le feu, tout ça, tout ça... Le tout en se retenant de fredonner sa nouvelle chanson préférée. Enfin peut-être qu’il la fredonnait un peu. Un tout petit peu. Mais il ne s’en apercevait même pas.

    - I'll chase right after you, you are my golden snitch...

    Oups, ça lui avait échappé. Il tourna la tête vers Joren pour vérifier qu’il n’avait rien entendu et croisa son regard. Non, il ne rougirait pas ! Enfin ce fut le cas pendant un quart de seconde, avant qu’il ne se mette à réciter l’alphabet runique. Fehu, Uruz, Thursaz... I'll be your Wizard love... /SBAF/ Il releva la tête avec sa froideur habituelle.

    - Je... peux faire quelque chose ?

    HJ : Pour les incrustes, nous sommes en plein cours de Potions mais elles sont bien évidemment POSSIBLES ! Mais veuillez rester dans le cadre du cours, ce RP n'est pas fait pour déraper dans quelque sens que ce soit. S'il venait à y avoir un soucis, Elrik interviendrait tout naturellement que ce soit directement ou à travers nos post Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Sam 22 Sep - 14:12

    La pauvre grenouille était maintenant dépouillée de tous ses membres et coupée en tous petits morceaux de la taille d’une phalange. Joren accomplissait sa tache méthodiquement et sans réfléchir. Il préférait encore faire comme si son binôme n’existait pas : c’était plus prudent pour tout le monde étant donné qu’il n’y avait plus rien à découper. Le gryffondor leva les yeux pour vérifier ce que faisait Galaad. Il avait beau avoir des envies de meurtre, ce n’était pas une raison pour mettre en danger toute la population du Château. Et tant qu’à faire, s’il pouvait se rendre utile c’était aussi bien. Bien. Il s’occupait de l’eau. Au moins quelque chose qu’il ne pouvait pas rater. Quoique….

    Est-ce que Joren rêvait ou il entendait bien Galaad chanter le dernier tube de Meekakitty ? Le lion resta un instant interdit, le couteau en l’air et les pattes arrières de la grenouille dans les mains, ne sachant pas s’il devait éclater de rire ou se taper la tête contre les murs face à la connerie de son camarade. Il avait un grain ce type franchement. En plus il allait lui mettre la chanson dans la tête Là ! Joren fixa Galaad jusqu’à ce que celui-ci s’aperçoive qu’il n’était pas seul dans sa salle de bain, en tête à tête avec sa brosse à cheveux. Cela dit, il avait une jolie voix, on ne pouvait pas le nier. Le gryffon retourna à sa grenouille, délaissant Galaad. Il s’était juré de faire comme s’il n’existait pas et il se DEVAIT de réussir. Il jeta les morceaux de grenouille dans l’eau qui commençait juste à bouillir et attrapa une fiole contenant de la bile de tatou. Il en versa deux mesures dans la mixture marronnasse et referma le pot. Il remua le tout avec un petit sourire satisfait. Voilà qui promettait quelque chose de réussi. Il n’y avait rien de tel pour mettre le Gryffondor de bonne humeur qu’une bonne petite potion. Mais la voix de Galaad vint troubler sa tranquillité. D’accord. Son apparente tranquillité. Il releva lentement les yeux vers son binôme et soupira. S’il pouvait faire quelque chose ? Joren avait bien sa petite idée là-dessus.

    « Te jeter du haut de la Tour d’Astronomie par exemple ? »

    Joren Charlott Sways ! (présent !) On a dit qu’on ne menace plus ses petits camarades et qu’on ne leur fait plus peur ! Veux-tu bien te conduire comme un être civilisé ?! (Mais….pfff) Pas de mais jeune homme ! Pour quoi je passe moi ? Tu penses un peu à notre réputation ? (il n’a aucune morale, pourquoi tu discutes encore avec lui ?) Maël, ne sois pas jaloux, toi aussi tu auras ta mise au point mon chaton. (je t’avais dit de te taire…)(ça va Adem !) Joren… Plus personne ne voudra rp avec nous si tu balances des trucs comme ça à n’importe qui ! (Non mais lui c’est différent aussi, il me cherche tout le temps è_é ) Tu vois pas que c’est parce que tu le perturbes ? *o* (de toute façon c’est toujours ma faute, j’en ai marre moi, scrogneugneuh !) Cesse de faire l’enfant et sois poli avec Galaad petit con ! è.é (oh l’aut’ eh ! ça va t’es pas ma mère !) Non mais je peux te punir aussi ! Tu veux que je te range pendant deux semaines ? C’est ça que tu veux ?! (….non.) J’ai pas entendu ! (Non Maîtresse adorée…) Voilà je préfère. Allé hop hop hop !
    Le lion soupira une nouvelle fois et regarda la liste des instructions. Puis il reporta son attention sur Galaad et l’observa quelques secondes. Bon, un truc simple qu’il puisse faire sans risquer de tuer personne.

    « Je blaguais bien sûr, hahaha. » Le tout dit avec une moue blasé et un ton monocrode, c'était vachement réaliste. « T’as qu’à piler les scarabées. Mets-en…quatre. Ça ira ou s'est trop compliqué pour son Altesse ? »

    A part ça il n'était pas du tout rancunier. Pas du tout. Il ratura le trois et nota « quatre » à la place. Puis il farfouilla dans son carnet et vérifia les proportions. Il chercha ensuite un bocal de racines de gingembre et jeta un coup d’œil à la dérobée à Galaad. Zut ! Repéré è__é mais non il ne matait pas. Il faisait de la prévention. …it will never be the way it was before. Ah non hein ! Nooon ! Gnuuuuu…il voulait changer de binôme et travailler avec Riri d’amour ;____; Bon, il devait se changer les idées. Où était ce foutu bocal ?! Ah...là. Juste du côté de Galaad...il était maudit. Maudit, maudit, maudit. Il se racla la gorge à deux reprises.

    « Galaad ? » Rien que ça, ça lui arrachait la gueule de le dire. « Passe-moi le bocal de racines de gingembre...juste là. »

    Il désigna le bocal avec son couteau, nonchalamment appuyé contre la table, genre "je ne suis pas du tout sur les nerds, non non". La politesse, Galaad pouvait se la foutre là où il pensait ! Là ! Fallait pas abuser non plus ! Et s'il faisait des manières, il tâterait de l'athame ! Bon, ok, peut-être pas quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1174


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Dim 23 Sep - 11:58

    I'll slyther up to you, you can be my lion cub... Cette chanson le rendait dingue. Peut-être aussi parce que les paroles lui rappelaient certaines choses et parlaient d’autres dont il n’était pas capable. Serpenter vers lui... Non, jamais il n’oserait faire cela. Pourtant Merlin seul savait à quel point il avait envie de se glisser derrière lui pour l’entraîner dans un endroit vide dans lequel ils pourraient être tranquilles. Pour parler... ou pas. Il allait devenir timbré, cela ne faisait aucun doute. La seule question à se poser était : quand ?

    Arg. Voilà que Joren se tournait vers lui pour lui parler. Enfin lui parler... C’était un grand mot. L’agresser aurait été un terme plus approprié. Galaad blêmit, baissant les yeux pour fixer ses chaussures. Il voulait vraiment qu’il se jette du haut de la Tour d’Astronomie ? C’était méchant ;___; Le Serpentard ne savait plus où se mettre, il avait du mal à supporter la moindre remarque de son camarade. Et il n’aimait pas ça, être touché par la moindre remarque. Non, il n’avait pas envie de partir en pleurant ! Se renfermant sur lui-même, aussi engageant qu’une huître, Galaad ne répondit pas. Il valait mieux qu’il fasse la potiche, c’était moins dangereux.

    Le jeune homme haïssait les cours de Potions, il ne savait rien faire. Et maintenant, il avait peur de mettre Joren en colère en faisant une bêtise. Il ne pouvait pas se permettre de tout faire exploser sinon il allait s’en prendre une. Il n’allait toucher à rien... Se faire oublier, c’était sans doute le meilleur moyen. Mais voilà que le Gryffondor lui demandait de « plier les scarabées ». Pitié... Ça voulait dire quoi ;___; Plier... Plier ? Comme les origami ? Mais un scarabée, ça n’était pas plat, on ne pouvait pas le plier ? Alors c’était que ça voulait dire autre chose ? Il devait faire quoi ? Déjà prendre les scarabées. C’était ces trucs dégoûtants, noirs et moches. Un, deux, trois, quatre...

    Cette fois, Galaad paniqua vraiment. À force de ne rien faire et de copier en silence ce que faisait Joren, il ne connaissait aucun mot de vocabulaire. Il était évident qu’il savait plier des scarabées, mais il n’avait simplement pas le moyen d’associer le mot et le geste. Résultat il se retrouvait comme un con. Il imaginait déjà la suite : Joren allait se mettre à gueuler, il allait le traiter d’incapable, lui dire qu’il ne servait à rien, se plaindre à Monroe parce qu’il ne voulait plus se trainer un boulet pareil... Les dents serrés, le visage grave, le regard inexpressif, Galaad attendait que le temps passe. Encore plus de deux heures et demi... Au pire, il prétexterait une migraine pour aller à l’infirmerie.

    - Je... Je... Je sais pas c-c-comment on fait... Désolé... avoua-t-il du bout des lèvres après deux bonnes minutes de silence.

    Sérieusement, il allait finir par fondre en larmes, ne supportant plus les reproches. Et parce qu’il mourrait de peur aussi. Joren pouvait être violent et il aurait le temps de lui en coller une avant que Mr. Monroe n’intervienne. Il se tourna d’ailleurs vers lui et Galaad eut un mouvement de recul, craignant de s’en prendre une. Mais en fait il voulait seulement un bocal de truc-machin. Il aimait bien quand il prononçait son prénom en fait... C’était un peu rassurant. Un peu. Le Serpentard le prit en silence et le passa à son camarade.

    Enfin il était toujours avec ses scarabées à « plier ». Il ne savait même pas que instrument utiliser. Un couteau ? Un mortier ? Une râpe ? Il ne pouvait demander à personne, à part Joren. Enfin il y avait aussi Monroe mais... Il était sûr qu’il lui dirait de demander à son binôme parce qu’il ne les avait pas mis ensemble pour rien.

    - Joren ? Je sais pas...

    Il allait se faire engueuler. Joren allait s’énerver. Le Serpentard se préparait mentalement à l’explosion. D’ordinaire il se foutait complètement de ce qu’on pouvait lui dire mais... Pas Joren. Ça faisait trop mal. Et il n’avait pas envie de savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Lun 24 Sep - 21:53


    Parfois, il y a de gros avantages à avoir des airs de vilain garçon : 1) on ne vous pique JAMAIS votre bouffe -exception faite des potes qui savent pertinemment que vous êtes un bisounours- et ça c’est cool. 2) quand on vous marche sur les pieds, on s’excuse en pleurant. 3) votre binôme de potion canon mais pas doué de la vie ne vous emmerde pas pendant que vous composez des philtres potentiellement toxiques. Voilà pourquoi Joren tenait à conserver un minimum sa réputation de bad boy. Si la majeure partie des Gryffondors qui le connaissaient savaient qu’il était bonne patte et trop gentil pour dire non, les autres lui foutaient en règle générale la paix. Et les trouillards comme Galaad ne s’approchaient pas de lui. Sait-on jamais. Il aurait pu tenter de les carboniser sur place. Hahaha. C’était une technique infaillible. Bref, la joueuse ne sait absolument plus pourquoi elle voulait parler de ça à la base dans son paragraphe, s’étant perdue dans ses digressions hautement philosophiques, et ce, même après avoir relu deux fois le paragraphe susnommé.

    Joren touillait donc la mixture avec amour, ne s’occupant plus de Galaad. Bah quoi ? Y’avait pas écrit « nounou » sur son front ! Il lui avait donné de quoi s’occuper pendant au moins cinq minutes, il avait la paix o/ il suffisait juste de prier pour que le Serpentard ne fasse pas de bourde pendant que Joren avait le dos tourné. Ça…c’était déjà moins sûr. Il lui sembla discerner une petite voix à un moment donné mais il ne releva pas la question. Ça devait encore être Galaad qui chantait ou qui parlait tout seul. Ça arrivait, le lion ne s’en inquiétait plus. Lorsque son camarade lui eut enfin remis le pot de racines, il l’ouvrit -le pot, pas le camarade hein- et en sortit quatre de belle taille. Il les déposa sur la planche à découper, leva son arme bien aiguisée et….et la fit claquer sur la planche avant de soupirer en se tournant vers Galaad.

    « Rho, mais quoi encore ?! Tu sais pas quoi ? Et arrête de marmonner, on comprend rien ! »

    Ne pas s’énerver. Ne pas s’énerver. Rester calme et ne pas s’énerver. Il n’était pas du tout sur le poing de rouer Galaad de coups de poêle à crêpes jusqu’à ce que mort s’en suive. Il était très calme. Il se pinça l’arête du nez et soupira encore. Qu’avait-il fait à Merlin pour mériter ça ? Ce n’était pas tant le fait d’être en binôme avec une quiche qui l’agaçait…ça il pouvait très bien comprendre, étant lui-même un cas désespéré dans beaucoup de matière. Non. Ce qui l’énervait au plus haut point c’est que Galaad ne faisait pas le moindre effort pour s’améliorer. C’était pourtant pas compliqué d’apprendre des trucs par cœur et de le refaire ! C’était le minimum de ce qu’on lui demandait bordel ! Joren ne savait pas manier une baguette mais il connaissait ses formules. Bah voilà, c’était le même principe. De la volonté, c’était tout ce qu’il demandait @___@ il rouvrit les yeux pour les poser sur Galaad et l’étudier. Qu’est-ce qu’il allait faire de lui. Il regarda les malheureux scarabées qui sentaient venir leur dernière heure et serra les dents. C'était ça qu'il ne savait pas faire ? Il se foutait de lui n'est-ce pas ?! Ne. Pas. S’énerver.

    « Galaad, explique-moi ce qu’il y a de compliqué dans le fait de PILER des putains de scarabées à la con ? Tu les mets dans le bol et tu les écrases jusqu’à ce qu’ils ressemblent aux fesses de ta grand-mère, c’est si dur que ça à comprendre ?!! Ou alors il faut que je t’arrache la langue et que je te fasse une démo ? De toute façon elle ne te serre qu’à dire des saloperies, ce ne serait que rendre service à tout le monde ! »

    Il reporta son attention sur ses racines et en coupa un morceau sèchement. Avant de se retourner de nouveau vers Galaad et de faire un pas vers lui. Tant pis si la moitié de la classe pouvait entendre leur petite engueulade, ils avaient l'habitude. Même Monroe devait penser que c'était leur rituel habituel.

    « Tu sais pourquoi tu foire tout en potion ? Parce que t’es incapable de penser par toi-même. Une potion c’est pas juste une recette à suivre bêtement et hop on verra ce que ça donne ! Il faut y mettre un bout de son être, de son âme. Mais toi, t’es qu’une coquille vide. T’as rien à donner. C’est ça ton problème. »

    Joren secoua la tête de dépit, persuadé que son petit discours n’aurait évidemment aucun effet sur Môssieur Westchester, et se concentra une nouvelle fois sur les racines de gingembre. Il les découpa, serrant toujours les dents, et les jeta dans le chaudron. Bien, les deux heures et demi, ça allait être folklo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1174


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Lun 24 Sep - 23:00

    Il y avait parfois de gros désavantages à être un méchant. 1. On était méchant avec vous. 2. Au bout d’un moment, vous finissez par en avoir tellement sur la gueule que vous ne pouviez plus rien dire. 3. On était très méchant avec vous, très très méchant. Certes, Galaad avait de quoi se défendre, mais il ne pouvait pas se permettre de balancer des Doloris ou des sorts de Magie Noire à tout bout de champ. Parce que 1. Ça ne se faisait pas 2. Il ne voulait pas finir à Azkaban ._. N’empêche, c’était quand même n’importe quoi ! En quoi la Magie Noire était-elle mauvaise ? C’était le magie, tout simplement ! Mais c’était un peu plus dangereux, certes. Enfin il suffisait d’être plus prudent et tout se passait bien. La preuve, il s’adonnait à de petits tests de temps en temps. Mais chut...

    Le jeune homme savait qu’il allait s’en prendre plein la tête, il le savait très bien. Il savait aussi comment se blinder complètement, se fermer de manière à ce que rien, rien, rien ne l’atteigne. Il avait tellement une haute opinion de lui-même que la plupart du temps les insultes glissaient sur lui comme de l’eau sur une surface vitrée. C’était ce qui s’était passé l’an dernier quand on avait tenté de traîner son nom dans la boue au moment des procès de Mangemorts et de collaborateurs. Rien à faire, il était un serpent. Il se tapissait dans l’ombre lorsque le danger menaçait et sortait pour mordre dès que son adversaire était vulnérable. Seulement Galaad n’avait pas encore compris que... Ça ne fonctionnait pas avec Joren. Absolument pas. Il y avait tout un tas de choses qu’il n’était pas encore capable de comprendre. Comme la raison pour laquelle il avait cette envie furieuse d’embrasser le Gryffondor. Là, devant tout le monde, tout de suite. Il s’était un peu perdu dans le regard bleu de Joren, le fixant sans s’en rendre compte. Il baissa les yeux dès que le jeune homme se mit à parler.

    C’était parti pour un tour. Il s’en foutait. Cela ne l’atteignait pas. Les potions, c’était nul, ça ne servait à rien. Il y avait des sortilèges pour tout. Presque. Et au pire, il avait assez de gallions pour acheter ce dont il avait besoin. Galaad serrait les dents. Ce n’était pas les paroles de Joren qui l’atteignaient. Ce n’était pas ça qui lui faisait mal. Loin de là. C’était... Le ton. Juste le ton. Il avait l’impression de ne servir à rien, d’être un imbécile. Mais toujours imperturbable, il releva les yeux d’un air blasé.

    - Pas la peine de t’énerver comme ça. Tu es sur les nerfs, Joren. Tu devrais te calmer. déclara-t-il d’une voix égale.

    Oui, il faisait très bien semblant. Galaad prit néanmoins le pilon, le bol, les scarabées et commença à tout écraser. Ses gestes étaient un peu brusques, mais on pouvait mettre ça sur l’enthousiasme à l’idée de faire des Potions, n’est-ce pas ? Il imaginait que ces scarabées étaient les doigts de Joren. Tout de suite ça allait mieux.

    - Tu sais pourquoi tu foire tout en potion ? Non mais tu vas me le dire. Parce que t’es incapable de penser par toi-même. Pardon ? Une potion c’est pas juste une recette à suivre bêtement et hop on verra ce que ça donne ! On ne le lui avait jamais dit aussi ! Il faut y mettre un bout de son être, de son âme. C’est une potion, pas un sort de Magie Noire... Mais toi, t’es qu’une coquille vide. T’as rien à donner. C’est ça ton problème.

    Il y eut un bruit de verre brisé.

    Ayant terminé de réduire en miettes ses scarabées, Galaad avait pris son bol pour le tendre à Joren alors qu’il débitait ses débilités habituelles. Mais les dernières phrases le déstabilisèrent à tel point qu’il eut un mouvement brusque et que le tout s’effondra sur le carrelage de la pièce.

    Ça faisait mal. Une coquille vide ? Rien à donner ? Ça voulait dire quoi ? Vide de quoi... Vide de... D’amour ? Comme il l’avait dit dans sa lettre. Rien à donner ? Si... Si... Si... Il avait des choses à donner. Il avait envie, tellement envie... De donner. De son temps, de... De lui ? À qui ? Et bien...

    - Pourtant ça t’empêche pas d’essayer de tout me prendre... murmura le jeune homme en gardant les yeux baissés.

    Il sentait le regard de Joren sur lui. Il lui brûlait la peau... Galaad se baissa pour ramasser les morceaux de porcelaine, se coupant au passage le doigt. Il siffla de douleur, mais continua de ramasser tout ça. Une nouvelle coupure sur l’autre main. Mordred...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Mer 26 Sep - 17:52

    (c'est court, pardon)


    *la joueuse met Que je t’aime à donf. Quand ça commence comme ça, c’est mal barré*

    Bizarrement, quand on disait à Joren de se calmer, ça faisait l’effet inverse. Ça l’agaçait encore plus et il devenait deux fois plus chiant, si tant est que ce soit possible. Alors forcément, là ça venait de Galaad, ça multipliait la chose encore par trois. Le lion était donc en train de bouillir intérieurement, s’obligeant à respirer normalement, à ne pas frapper très fort son petit camarade avec un chaudron et à regarder quelque chose qui pouvait le détendre. Parce que le PIRE c’est que…ce con de Serpentard avait raison, Joren était sur les nerfs. Mais BORDEL DE PUTAIN DE MERDE SA RACE VA CHIIIIIIER ! C’est quoi la règle numéro une face à un mec à cran ? : ne pas l’énerver plus en lui disant qu’il est à cran ! Oh, une araignée fugitive *SLOTCH !*

    En plus de ça ce boulet n’était pas foutu de lui tendre un bol sans le faire tomber ! Merlin venait moi en aide ;_____; Pas dans mon intérêt ! Dans le sien ! Joren soupira bien fort, l’air de dire « non mais franchement quelle journée de merde », sa grande spécialité du moment semblait-il. Il adressa un regard suppliant à Orion qui s’était tourné vers eux en entendant le bruit de vaisselle cassée. Joren mima un étranglement en bonne et due forme, faisant rire son ami. Mais les mots murmurés de Galaad lui parvinrent -enfin pas tous mais il avait saisi l’idée-, l’embrouillant…juste un peu. Il le fixa un moment, perplexe. Qu’est-ce qu’il insinuait exactement ? Ok, c’est vrai qu’il avait voulu se rapprocher de Galaad, pour des raisons plus ou moins honnêtes…mais…comment dire ? Le ton du brun était complètement perturbant. Ça ne sonnait pas comme un reproche, pas vraiment comme une constatation non plus. Joren resta au moins une minute à fixer son binôme sans trop savoir quoi répondre. Est-ce qu’il devait rester sur la défensive et être méchant comme il l’était depuis le début du cours, adopté un air indifférent et faire comme s’il n’existait plus, s’excuser de l’avoir agressé pour si peu ou…ou Obiwan Kenobi ? Le lion s’accroupit et aida Galaad à ramasser les morceaux de porcelaine. Autant ne rien dire. Il prit les débris des mains du Serpentard un peu brusquement et les jeta avec les autres dans le plus grand morceau de mortier. Quand il lui sembla que le plus gros avait été enlevé, il daigna lever les yeux vers Galaad. Daigna ou...osa ?

    « T’as plus à t’en faire pour ça… J’ai des tas de défauts mais je ne suis pas un voleur. Garde donc ce que tu protèges si précieusement, je n’en veux plus. »

    De toute façon, qu’aurait-il fait d’un cœur pareil ? Troué, déchiré, froissé, abimé…rien du tout. Joren se releva et posa le mortier cassé dans un coin de la table. Il prit le bocal de scarabée, un autre mortier ébréché sur un côté et en mit quatre à l’intérieur. Il les écrabouilla et les ajouta à la préparation, vaguement nauséeux. Il était forcé de l’admettre : Galaad était une proie trop grosse, même pour lui. Etait-ce l’échec qui le minait ou plutôt la manière dont l’affaire s’était terminée ? Il n’aurait pas su le dire. Ni voulu d’ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1174


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Lun 1 Oct - 18:03

    Galaad était concentré sur ses coupures qui saignaient légèrement. Ça faisait mal mine de rien. Il fit genre de ne rien sortir parce qu’il était un homme fort, mais il douillait sévère. Ça picotait, en plus il avait touché des scarabées et sur ses blessures ce n’était pas forcément l’idéal. Le visage fermé, l’air indifférent, les dents serrées, il tentait de faire abstraction du Gryffondor près de lui. Mais voilà que ce dernier se baissait pour « l’aider ». Mais il ne voulait pas de son aide, qu’il garde ses mains loin de lui... Et en même temps, cela lui rappelait leur retenue à l’infirmerie. Rien qu’à ce souvenir, le jeune homme rougit et dût baisser les yeux pour cacher sa gêne. Joren lui arracha les morceaux de porcelaine des mains, sans la moindre délicatesse. Résultat, il se coupa à nouveau avec un morceau un peu tranchant.

    - Fais attention... Ça coupe. murmura-t-il sans même le regarder.

    Galaad porta ses doigts à ses lèvres pour sucer les coupures. Ça ne saignait déjà presque plus. Il restait accroupit, faisant mine de vérifier qu’il n’avait rien oublié. Alors qu’en réalité, il essayait juste de remettre ses idées en place. Il sentait le regard de Joren sur lui, il y avait aussi cette odeur caractéristique, un shampoing à la pomme sans doute. Son cœur battait tellement vite dans sa poitrine... Il se transformait lentement mais sûrement en tomate bien mûre.

    - P-p-pardon... baragouina-t-il d’un ton à peine audible, si bien qu’il était possible que son camarade n’ait même pas entendu.

    Mais voilà que le jeune homme ouvrait à nouveau la bouche pour lui faire mal. Sans s’en rendre compte certainement. C’était d’ailleurs peut-être ça le pire, il ne savait pas. Et il ne voulait plus de quoi ? De lui ? Pourquoi ? Il n’était pas assez bien peut-être ? Dans un premier temps, Galaad fut seulement blessé. Il se releva, bien plus pâle que d’ordinaire et se mit à fixer son manuel de Potions d’un air absent. Le temps que l’information monte au cerveau. Alors comme ça le Gryffondor ne voulait même plus de lui ? Pourquoi, nom d’un troll ? Pourquoi ? Il abandonnait si vite ? Certes, il lui avait demandé de le laisser mais... Il s’était attendu à ce qu’il insiste un peu...

    ...

    Ok, il était complètement contradictoire, il ne savait pas ce qu’il voulait ;____; Mais... Ce n’était pas une raison ! Il n’avait pas le droit ! SALAZAR ! Ce n’était pas juste. D’un geste brusque, Galaad attrapa la cuillère en bois pour touiller le chaudron. Il lança un regard noir à Joren, le bousculant légèrement au passage. Un coup d’oeil au manuel : trois tours dans le sens des aiguilles d’une montre. Très bien. Il fit cinq tours et tendit discrètement sa main au-dessus du chaudron. Une, deux gouttes de sang pur @_@ C’était trop d’honneur n’est-ce pas ?

    Tu veux jouer au con ? Très bien ! Il allait saboter sa potion toute pourrie ! Galaad releva le menton d’un air hautain et leva un sourcil dédaigneux. T’es dég’ hein ? Et bah tu vas voir, je vais faire de tes cours de potions un enfer. Cette fois, c’est à moi de jouer. Moi, j’m’en fiche, j’ai déjà des T et des D... Par contre toi, c’est la seule matière où tu as un niveau potable.

    - Et on appelle ça un Gryffondor... Tu n’es pas bien téméraire. Je suis presque déçu.

    Il jouait avec le feu ? Et alors ? Ça faisait battre son cœur à cent mille à l’heure et lui donnait chaud partout dans le ventre. C’était... excitant de jouer avec le feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Lun 1 Oct - 22:29


    Ne pas se laisser déconcentrer par des éléments perturbateurs, aussi canons soient-ils que Galaad Westchester, les fesses de Martin Holmes ou le sourire craquant de Stendhal. Pendant les autres cours, Joren pouvait penser à ce qu’il voulait, mater qui il voulait, mais pas en potion. C’était LA matière qui le sauvait. Alors forcément, quand il ratait quelque chose à cause de Galaad, que ce soit parce que le Serpentard était un danger public ou parce qu’il s’était penché pour récupérer un truc dans son sac offrant une vue tout à fait indécente, Joren pétait les plombs.

    En plus de ça, il devait toujours tout faire ! C’était pas juste ! Ok il était doué en potions, ok il aimait tout gérer -accessoirement pour que Galaad ne fasse pas de bêtises- mais goule ! On lui collait un binôme dans les pattes, autant qu’il serve à quelque chose ! PUUUUUUUUUUUUUUTE ! SA MERE LA PUUUUUTE EN STRIIIING DE TROLL BORDEL SA RACE GOULE GOULE GOUUUUUUUUUUUUUULE Y’EN A QUI DORME LA NUIT !!!!!! Pardon. Il fallait que ça sorte U.U *la joueuse se sent beaucoup mieux mais se sentirait encore mieux si elle pouvait crier tout ça sur son voisin débile* *du coup elle va se venger sur Galaad à travers son perso* *eh oui, faut bien que quelqu’un trinque, héhéhé*
    Mais non ! Son binôme à lui, en plus d’être un manchot, était un gros CASSE-BURNE DE SERVICE ! Qui le bousculait ! Osait le bousculer, cuillère en main ! Joren le regarda s’approcher du chaudron, sur le cul. Noooooon ! Galaad allait prendre une initiative en potion ? C’était une blague ? Mais voilà que le Sang Pur plongeait la cuillère dans la marmite ! Ciel ! Que se passait-il ?! Il allait neig….SA MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERE ! NOOOOON MALHEUREUX ! Pourquoi il tournait cinq fois ce boulet ?! Joren n’eut que le temps de tendre la main. Le mal était fait @_@ est-ce que le lion avait bien vu ce qu’il venait de voir ? Deux ou trois gouttes de sang tombant lentement, en slow motion, dans sa potion qui jusqu’alors aurait pu être parfaite ? Il allait se jeter d’une tour. C’était définitif. C’était une putain de journée de merde.

    Le Gryffondor fixait Galaad qui leva les yeux vers lui, pour bien lui foutre les boules et lui signifiait que tout ça était purement intentionel. Ok. Joren n’allait pas craquer. Il devait être fort. Et discipliner son esprit. Il devait être plus fort que Galaad. Mais bordel en plus il se foutait de sa gueule ?! Ce qui devait arriver arriva : Joren craqua. Il jeta la fiole qu’il tenait par terre et attrapa Galaad par sa cravate, sa maudite cravate verte, qu’il serra aussi fort qu’il le pouvait, plaquant allègrement le jeune homme contre la table. Mais pas comme il aurait aimé le faire en temps normal.

    « Et ma main dans la gueule sombre crétin, c’est assez téméraire ? Ou faut que je te balance moi-même du haut d’une tour ?! Bordel mais qu’est-ce que tu veux à la fin, hein ? C’est quoi ton problème ?! Qu’est-ce qu’il y a Numéro 2 ?! Faire des coups de putes c’est facile hein, mais quand faut se battre à la loyale y’a plus personne ! Quand faut assumer ses actes, on se planque ! Saloperie de vipère ! »

    Retenez-moi ou je fais un massacre criaient les yeux de Joren Bulle


HJ : je pense qu'une petite intervention peut être utile pour les fesses de Galaad x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1174


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Mar 2 Oct - 12:09

    C’était rigolo d’énerver Joren, très rigolo. C’était dingue à quel point Galaad adorait le voir passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, sur le point de craquer. Car il n’allait pas craquer, ils étaient en cours voyons. Il se sentait protéger de cette manière le pauvre chéri ! S’il avait su... Et puis même, être ainsi la cause de son énervement... Ce n’était pas si mal, il se sentait important. Là, il n’y avait bien que lui qui comptait. Et puis être sur le fil du rasoir, Galaad adorait cela. Mine de rien, il avait ses côtés casse-cou. .... Okay, il était juste complètement maso, et alors ?

    Mettre l’autre hors de lui, pour lui foutre le cerveau dans le même état que le sien. Vengeance. C’était puéril et incroyablement lâche, mais Galaad n’en avait rien à faire. Il était un Serpentard, cela ne changerait certainement pas demain la veille ! Alors les coups bas, son camarade devait s’attendre à en recevoir un bon paquet ! Jamais, ô grand jamais le jeune Westchester ne prendrait le risque d’assumer ses actes. Ou du moins... Peut-être pas tout de suite. Mais en attendant, il était incroyablement blessé, vexé et n’avait qu’une envie : fourrer sa langue au fond du gosier du petit opportun partir en courant et chialer dans son oreiller parce que Joren il n’était rien qu’un méchant. Alors en attendant de pouvoir faire cela, il sabotait sa potion pour l’énerver. Parce qu’il était un gros gamin et qu’il ne supportait pas qu’on l’ignore. Alors comme ça il ne voulait pas de lui ? Très bien, il faisait ce qu’il voulait. Mais il comprendrait ce que ça faisait de repousser un Westchester U.U CERTES, il ne lui avait pas dit clairement que... Que voilà-vous-avez-tous-compris, MAIS il aurait quand même pu deviner ce débile ! Et oui, mis à part ça, Galaad était très sain d’esprit.

    Quelle ne fut pas sa surprise lorsque Joren se jeta littéralement sur lui pour le plaquer contre la table et l’étrangler joyeusement. Qu’est-ce qu’il voulait ? Qu’est-ce qu’il voulait ? Mais nom d’un troll, n’était-ce pas évident ?! Galaad se transforma en tomate bien mûre, humilié en public. Toute la classe devait maintenant les regarder.

    - Je vous serais gré d’éviter de vous donner en spectacle de cette manière Mr. Sways... Vous ne comprenez vraiment rien.. Ne faites pas comme si vous ne saviez pas.

    POURQUOI il avait dit ça ?! POURQUOI ?! C’était n’importe quoi ! Non, il ne savait pas ce qu’il voulait mais EVIDEMMENT, il avait fallu qu’il se la joue sur de lui ! Galaad n’eut même pas le temps de repousser Joren qu’il se sentit soudainement... Voler. Oui, oui, parfaitement. Il vola dans les airs et s’écrasa sur le sol un peu plus loin. Un peu sonné, il se redressa et vit que Joren avait subi la même chose de son côté. Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Évidemment le Serpentard n’avait pas reconnu la potion Tornade MAIS le regard de son professeur de potions en disait looooong sur la situation. Et goule... Voui, ce n’était pas comme s’il était en cours U.U

    Monroe se mit à brailler qu’ils n’étaient vraiment que des imbéciles incapables de se tenir, évoqua une punition divine et les envoya l’un et l’autre à des coins opposés de la salle. Galaad se retrouva donc juste à côté de son cher professeur, plus humilié que jamais. Il allait le faire payer à Joren, c’était certain è.é Et d’un autre côté... Hum... C’était compliqué.

    Lorsque la fin du cours sonna enfin, Galaad sortit de la salle dans les premiers. Pendant quelques instants, il fut tenté d’attendre Joren. Pour... Il ne savait même pas en fait. Pourquoi ? Il le haïssait, il allait lui démonter la face, ce n’était même pas la peine de lui expliquer, n’est-ce pas ? Comme un pincement au cœur. C’était mort, définitivement mort, n’est-ce pas ? Qu’est-ce qui était mort ? Il n’était même pas sûr de le savoir... Enfin si... Enfin non. Peut-être. Il en avait assez de lutter. C’était trop dur, ça faisait trop mal. Pourquoi ne pouvait-il tout simplement pas se jeter sur les lèvres de Joren et le supplier de lui pardonner ? Il n’était qu’un imbécile ._. Il n’aurait pas dû saboter sa potion, il n’aurait pas dû le provoquer... Tout était de sa faute.

    - Galaad ? Tu attends quelqu’un ? demanda Oscar en le voyant adossé au mur dans le couloir.
    - N-n-non.. Je... Je réfléchissais. Viens, on y va.

    Un dernier regard dans la salle de cours, Joren s’était avancé vers leur professeur, souhaitant visiblement lui parler. Le Serpentard ne put retenir un soupir, se flagellant mentalement pour être aussi stupide avant de se détourner, des questions toujours plein la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 469


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   Jeu 4 Oct - 23:18

    Bon, désolée c'est pas terrible !


    Héhé. Ça faisait tellement bien de laisser libre court à ses pulsions les plus primaires (belle allitération en p Walter !) N’est-ce pas ? Hum. Joren était donc en train d’étrangler gentiment Galaad, en tout amitié bien sûr, se demandant ce qu’il allait faire après. S’il n’avait pas été en cours de potion, la réponse serait venue d’elle-même : il aurait trainé Galaad hors de la salle et lui aurait refait le portrait une bonne fois pour toutes. Puisque Môssieur Westchester n’aimait pas qu’on « se donne en spectacle ». Mais malheureusement, Joren n’eut pas le loisir de réfléchir à ce qu’il allait pouvoir faire au Serpentard qui soit à la fois douloureux et discret. Un petit coup de serpe dans l’estomac ? Non ? Roooooh, ça va, il ne l’aurait pas fait, c’était une boutade….non puis de toute façon, je l’ai déjà dit mais il n’eut même pas le temps d’y penser puisqu’on lui arracha sa proie des mains.

    Rah, fichu prof de potions à la con et foutue potion de Tornade de merde ! Il ne pouvait pas les laisser se mettre sur la gueule pour une fois ?! Non, c’était trop demander ?! Pfffff. Le lion se releva, en serrant bien fort les dents, et s’épousseta. Et gniagniagnia…ouais ça va, il savait très bien qu’il ne fallait pas cogner sur ses petits camarades. Mais il n’avait rien fait ! C’était juste une petite remise à l’heure des pendules. Tout au plus il lui aurait cassé le nez, on n’allait pas en faire une affaire d’état quand même ! Et ils n’étaient pas que des imbéciles incapables de se tenir ! Ils étaient juste incapables de se supporter, mais ça, tant que Monroe ne s’en apercevrait pas, y’en aurait forcément un qui mettrait sa vie en danger en cours.
    Contrairement à Galaad, Joren ne se sentait pas le moins du monde humilié. Il était juste super frustré de ne pas avoir eu ses explications et de ne pas pouvoir s’expliquer à Monroe surtout. Il allait se taper une sale note à cause de cet enfoiré, et puis sa mère l’agresserait pour savoir ce que c’était que ce bordel. Il l’entendait déjà… « Joren, tu es déjà nul en tout, pourquoi tu foires la matière qui te sauve ?! ». Et Grand-mère Alberta….à tous les coups elle allait faire une crise cardiaque en l’apprenant. Il ne fallait pas qu’elle l’apprenne. C’était bien simple, il ne pouvait pas la décevoir. Pas elle.

    Pendant le reste du cours, le Gryffondor s’évertua à rassembler ses idées. Il fallait qu’il s’explique avec son prof, et pas seulement pour Galaad. De toute façon, ça, se serait vite réglé. Et d’ailleurs, ça l’arrangeait presque. Au moins Ethan, Léandre et Orion arrêteraient de le regarder de travers à chaque fois qu’il parlait à Galaad. Depuis qu’il l’avait pseudo-défendu en sport, c’était l’horreur. Là, il marquait un point. Bon, de toute façon potion ou pas, il se serait surement engueulé avec lui. Parce que c’était un gros relou qui ne savait pas ce qu’il voulait. Et Joren savait, lui. Il n’avait pas envie de se prendre la tête pour rien et avait d’autres priorités que de chasser un lapin qui reste planqué dans son terrier. En allant voir le Directeur des Poufsouffles à la fin du cours, sa colère avait presque disparu. Presque. Une chose était sûre, il n’irait plus vers Galaad. Ras le bol de faire toujours le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos] No mercy, good morning reality [14 octobre - Galaad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-