Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maudite grosse porte en chêne ! [PV Odin] 15/10/1999, tard dans la soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sasha J. Goyle
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 305


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 141

MessageSujet: Maudite grosse porte en chêne ! [PV Odin] 15/10/1999, tard dans la soirée   Jeu 3 Jan - 13:30


Maudite grosse porte en chêne !
~ Pv Odin, le Vendredi 15 Octobre 1999, après minuit

Vendredi soir. Ou plutôt Samedi matin. Il était tôt. Ou peut-être un peu trop tard. Qu’importe. Sasha n’avait pas sommeil de toute façon. Elle avait agi de manière étrange pendant toute la soirée, oubliant de manger comme un ogre pendant le repas et jetant des regards noirs à l’autre Romilda Vane qui se vantait pour la énième fois d’avoir joué son rôle dans la bataille de Poudlard après s’être caché pendant tout le long derrière Ron Weasley. Ooh ! Mais qu’est-ce qu’elle était courageuse ! Qu’est-ce qu’on s’en fichait, surtout, de sa vie pourrie !

Une fois sa part de tarte à la citrouille engloutie, elle monta dans son dortoir sans crier gare, laissant là sa conversation sur l’âge que devait avoir le professeur Vector avec James et Jack. La rouquine monta les marches quatre par quatre, dans un silence presque total, rompu par le bruit de ses propres pas.

Une fois dans la tour des piafs et dans son dortoir temporaire, elle s’affala sur son lit, laissant ses cheveux roux couvrir son visage et lui rentrer dans les yeux. Ses doigts se dirigèrent, comme par automatisme, vers cette lettre qu’elle avait reçu trois heures auparavant. Une lettre de son père, dont elle n’avait pas eu de nouvelles depuis bientôt quatre mois. Son cœur avait battu la chamade lorsqu’elle l’avait ouverte et s’était soudain arrêté lorsqu’elle avait lu le contenu. Elle disait à peu près ceci :

    « Sasha,
    Votre mère et moi avons beaucoup réfléchi et avons préféré, d’un commun accord, placer vos affaires chez les Royston, vos cousins, jusqu’à ce que vous retrouviez un semblant de bon sens. Ne nous en voulez pas. Vous avez été la seule responsable d’une telle décision.
    En espérant vous revoir un jour parmi nous,
    Votre père

    PS : Pour Noël, les Royston nous ont proposé de vous héberger, mais je pense qu’il serait mieux pour vous de rester à Poudlard. Vous ne voudriez pas gêner vos cousins.
    »


Sasha l’avait relu, longuement, et avait senti son cœur se briser à chaque mot. Son père, celui qu’elle avait admiré pendant toute son enfance sans jamais le comprendre, celui qui lui avait offert son Nimbus 2000, aujourd’hui en mauvais état, son PERE, la rejetait à présent comme un vulgaire elfe de maison tremblant et mourant ? SON PERE ! Elle savait pertinemment que, si elle devait en vouloir à quelqu’un, c’était à sa mère, celle qui avait du convaincre Monsieur Goyle d’écrire une telle lettre, mais elle ne comprenait pas pourquoi il s’était laissé faire !

La rouquine s’allongea donc sur son lit, une boule gênante encombrant son estomac, et se laissa tourmenter l’esprit par les quelques mots de la lettre.
Lorsque le repas prit fin, un tintamarre d’enfer vint déranger sa tranquillité et son silence fut vite recouvert par les ragots de ses camarades de chambres, leurs astuces maquillages et les garçons. Et gna gna gna, Dunstan Pryde, il est trop mignon ! Et gna gna gna, vous avez vu Lou Sparrow, avec son copain, ils sont quand même chou, vous trouvez pas ? Et gna gna gna, vous avez vu comment Martin regarde la préfète des poufsouffle ? Bref, que de choses intéressantes ! Ne pouvant en supporter d’avantage, Sasha se leva enfin, arrêtant de jouer les larves, et saisit son manteau pour trouver un endroit plus calme pour se lamenter sur son dilemme. Vêtue d’un jupe en jean, de collants bordeaux qui changeaient légèrement de nuances avec le temps, et d’un gros pull en laine blanc, elle descendit les marches des escaliers capricieux, laissant son manteau bleu nuit voler à sa suite.

Elle hésita un instant sur le lieu adéquat pour se lamenter plus ou moins en silence et pensa tout de suite au parc. Vite ! Avec la rapidité de l’éclair, elle sortit de l’école (après le couvre feu ! Oulala !) et, en faisant bien attention de ne pas se faire remarquer, passe les grosses portes en chêne. Elle ne s’en éloigna cependant pas trop, préférant rentrer en catimini au cas où quelqu’un serait informé de son départ.
Son écharpe aux couleurs de gryffondor enroulé autour de son cou et couvrant ses lèvres à moitié gelées, elle enfonça ses mains dans ses poches et se lança dans une contemplation plus que poussée des étoiles. Aaah ! Qu’est-ce que c’était beau, quand même la nuit ! Pendant deux heures, elle pensa à cette maudite lettre, et se mit à hésiter sur la bonne marche à suivre. Devait-elle renier totalement sa famille et accepter ce qui lui arrivait ? Ou devait-elle se soumettre, rentrer à la maison ? Parce que, mine de rien, elle ne voulait pas que son père la voit comme une moins que rien. Elle avait toujours tout fait pour qu’il la remarque et aujourd’hui, il la vouvoyait avec insolence. Les larmes lui montaient aux yeux parfois, larmes qu’elle essuyait avec fureur, s’en voulant d’être aussi faible.

Son silence fut cependant de nouveau troublé. Une silhouette élancée commençait à se découper dans le parc (que faisait-elle là, d’ailleurs, à cette heure de la nuit ?) et Sasha prit soudain peur. Se collant contre le mur, toujours assise, elle espéra se confondre avec les pierres des hauts murs, persuadée que son manteau nuit la ferait disparaître. La silhouette semblait se rapprocher des grosses portes et enfin les traits de la personne se découvrirent légèrement. Odin McGregor ! Oui, elle en était persuadée ! Cette tête d’invertébré sans muscle ne pouvait que lui appartenir. Se levant d’un bond, Sasha frotta son derrière qui devait avoir pris l’herbe et la terre et fronça ses sourcils orangés.

« Tiens, tiens ! Qui voila ! Le pou-garou en personne ! Ce n’est pas la pleine lune, ce soir, que je sache ! »

Sasha ramassa la lettre et l’enfonça rapidement dans la poche de son manteau alors qu’elle parlait. Elle croisa ensuite, avec tout le dédain qu’elle put, ses bras sur sa maigre poitrine. Odin McGregor ! Cette vermine…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Odin McGregor
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 99


Feuille de personnage
Gallions: 54
Points de Magie: 99

MessageSujet: Re: Maudite grosse porte en chêne ! [PV Odin] 15/10/1999, tard dans la soirée   Lun 17 Juin - 17:00


L'atmosphère de la salle commune des Poufsouffles était bien trop conviviale pour être reposante, bien trop jaune pour contenter le vert... Odin, qui pourtant avait apprécié les premiers jours de pouvoir investir la tanière ennemie, commençait à se sentir trop à l'étroit au milieu des blaireaux. Il avait pris aussi cette fâcheuse tendance, presque étouffante, à attendre quelque chose, ou quelqu'un, entre ces murs, et cette manie l'exaspérait d'autant plus qu'il ne savait pas la définir. Ainsi, il lui arrivait de sortir, seul, juste parce que son taux journalier de sociabilité avait été atteint, et qu'il voulait être seul pour réfléchir, pour lire, pour respirer. C'était ainsi que ce soir-là, ses pas l'avaient amenés dans le parc, où il pensait être tranquille, surtout avec le vent frais qui soufflait en ce début de septembre, plus retenu désormais par les remparts du stade écroulé.
Ainsi, une voix sortie de nulle part, alors qu'il se décidait enfin à retourner discrètement vers la porte, le fit sursauter. Il remercia l'ombre de la nuit de cacher ce moment d'égarement, en reconnaissant la voix de son ancienne amie rousse, qu'il avait perdu depuis longtemps, et de sa propre volonté.

    - Tiens donc, Goyle ! Je ne me souvenais pas que tu sois adepte d'Astronomie, au point de te lever la nuit pour parfaire ton apprentissage... Il remarqua tout juste le mouvement de sa main, cachant un parchemin froissé dans sa poche. Tu as de la chance, je viens tout juste d'avaler ton meilleur ami dans la forêt, je n'ai plus très faim.

Son meilleur ami, avant, ça avait été lui, en quelque sorte - cette constatation le tirailla imperceptiblement, tout au fond, là où il l'avait enfoui dans son esprit. Il se laissa tomber à côté de la demoiselle en poussant un soupir, comme s'il avait été naturel qu'ils se retrouvent là, pour s'insulter gaiement à la belle étoile. D'une certaine manière, cette alternative à la fin de sa promenade solitaire ne contrariait pas Odin, loin de là. Il trouvait un certain réconfort dans la présence de la Gryffondor, dans les rancunes tenaces qu'elle lui adressait, et à travers lesquelles il lisait d'autres accusations, qui ne lui étaient pas vraiment destinées. Mais à qui, alors ?

    - Tu attendais peut-être quelqu'un d'autre au fait ? Interrogea-t-il, sur le ton de la conversation, comme si la réponse à sa question n'aurait de toute façon aucune influence sur son comportement. Ne me dis pas que tu as décidé d'être une vraie fille, et que tu as un vrai rencart à cette heure ? Reprit-il, en feignant un choc cardiaque.

Dire qu'il aurait pu être celui-là, peut-être... Dire qu'elle s'en rendait peut-être compte à l'instant même où comme lui, il mettait un sens sur les mots qui étaient sortis de sa bouche. Pourquoi était-ce si dur, avec Sasha, de seulement lui parler normalement, sans que des tas de souvenirs entre eux viennent bloquer la conversation, et la ternir de sentiments lourds, pesants, comme des regrets ?

    - Je vais être obligé d'en tenir informés tes parents... Soupira-t-il finalement, d'une voix plus tendre, presque caressante.

Il la connaissait trop, et il ne savait que trop bien la valeur pour elle des sujets qu'il abordait. Mais de quoi aurait-il du parler ? Du temps ? Aurait-il du juste passer devant elle, en l'ignorant ? Ou alors l'insulter plus durement ? Il se sentait, pour une des rares fois de sa vie, extrêmement maladroit, et se surprit même à détourner son regard vers le ciel, y cherchant l'inspiration, ou un échappatoire. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Maudite grosse porte en chêne ! [PV Odin] 15/10/1999, tard dans la soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Session de minage et déminage de la Grosse Bertha
» L'arbitre était une grosse salope feat. Selen & Willow
» Louve
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Rez-de Chaussée :: Hall d'Entrée-