Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Sam 18 Fév - 1:01

Tous avec Salomé !




    Premier Septembre 1999. En cette fin de matinée, il fait frais, l’air est chargé d’humidité. Chaque léger coup de vent, aussi infime soit-il, vous arrache un frisson pénible. Mais qu’à cela ne tienne. Dans le ciel le soleil brille.

    D’un nuage de fumée blanche et opaque surgit une locomotive écarlate dans un départ tonitruant. C’est le Poudlard Express qui vient de quitter la Gare de King’s Cross,emporté sur ses rails magiques. A l’abri des regards non-initiés à la magie de l’existence, le train file tout en calmant son rythme pour finalement se caler à son rythme de croisière. Tranquille, l’engin ronronne et avale le paysage anglais.
    A son bord ? Tous les élèves de l’école de Sorcellerie Britannique. D’ici la fin de la journée, ces jeunes sorciers auront regagné les sentiers de Poudlard. Et oui, le premier septembre rime avec rentrée scolaire pour les petits magiciens anglais.

    Cette fin d’année 1999 éloigne encore davantage les élèves des terribles souvenirs ayant marqué leur rentrée 1997. En Septembre 1998, c’est-à-dire l’année précédente, Minerva McGonagall – leur directrice désormais – avait rouvert les portes de l’établissement et accueilli tout le monde. Mais il aura bien fallu de longs mois avant que le château ne balaye totalement les traces du siège des Mangemorts. Aujourd’hui, Lord Voldemort c’est du passé. Les élèves n’ont plus qu’à se concentrer sur l’avenir qui se déroule devant eux, en même temps que le tapi de rails sous l’imposante chenille de fer du Poudlard Express.

    Tout un groupe parmi ces ensorceleurs en herbe vivent ce fabuleux voyage pour la première fois. Alors que pour d’autres, c’est la dernière fois. La nostalgie enveloppe leur cœur tandis qu’ils collent leur nez à la fenêtre de leur compartiment.

    Parmi les compartiments du milieu du train, mais plus en direction de la tête de ce dernier, il y en a un qui semble calme. Logique donc que vous vous y installiez ! Ailleurs tout est pris !

    Alors vous entrez et à peine avez-vous franchi la porte qu’une ombre bondit depuis les portes bagages au sol juste devant vous.

    « Ayaaaaaaaaaaaa ! Qui va làààààà ! »

    Salome Turtle, agile comme un chat, rapide comme une anguille, se dresse devant vous, du haut de son mètre 50 !
    Serpentard représente, Yo !

    « Ah c’est toi ! J’pensais que c’était un Méchant ! Attends, forcément, maintenant que le dernier Méchant est mort, y aura des nouveaux méchants ! Et quand l’heure sera venue, moi, Ninja-Nina Sa-lo-mé, je serais prête à les accueillir ! »
    Hop et dans un jeu de mains et de jambes complexes mais hyper stylé, du genre vous avez la peur de votre vie qu’elle vous en colle une (mais plus par maladresse que par réelle maîtrise) elle regagne à sa place près de la fenêtre du compartiment !
    La demoiselle sort son petit sabre en mousse de son sac et le contemple, puis exécute des esquisses de manoeuvres avec son arme factice.

    Aaah, la sorcière qui se prend pour un ninja, elle vous avait manqué non ?! Méfiez-vous, elle semble calme à présent mais... l'eau qui dort, vous savez ce qu'on en dit !

    En attendant, installez-vous confortablement et profitez de votre voyage !


    ***


    HJ : Et voici l’aventure qui commence, avec comme point de départ : le voyage du Poudlard Express, logique puisque nous sommes le premier Septembre !
    Choisissez donc l’un des compartiments, ou le Couloir, pour débuter votre périple. Installez-vous et laissez-vous porter par le voyage.

    Ceci est un RP de groupe, il n’y a pas d’ordre précis établi ! Respectez juste ces quelques règles :
      - Laissez au moins 2 personnages répondre entre chacun de vos postes, il faut de la place pour tous et laissez à chacun l’occasion de montrer le bout de son nez et de réagir.
      - Lorsque vous bougez, si vous entrez ou sortez de ce compartiment et donc que vous quittez le topic pour aller dans un autre, signalez-le au début & à la fin de votre message de façon visible : soit en gras ou en couleurs.
      Exemple : Bidule sort du compartiment et se dirige vers les compartiments en tête de train
      - Un RP de groupe doit être facile à prendre en route, donc favorisez les messages courts (toujours en respectant : 500 minimum) et les actions remarquables en gras dans vos postes pour qu’on voit bien ce qu’il se passe dès les premiers coups d’œil !
      - Voici la jeune fille qui vous sert d’hôte, une PNJ nommée Salomé Turtle. Familiarisez-vous avez elle, vous êtes autorisé à la faire parler si vous en avez besoin ! Respectez son caractère et son profil Wink - vous pouvez aussi choisir de l'ignorer, mais sachez qu'elle est avec vous !
      Sa couleur de dialogue est : forestgreen


    Spoiler:
     

    Merci à vous et amusez-vous bien.
    Attention, quelques professeurs et les préfets bien sûr, font route avec vous. Évitez de balancer les pnjs ou vos camarades par-dessus bord, cela ferait mauvais genre dès le premier jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Sam 18 Fév - 20:19

    Mélisande était hésitante… Oh cela ne voulait pas dire qu’elle était réticente à l’idée d’aller à Poudlard, au contraire ! Mais cela lui faisait tellement de changements en si peu de temps ! Il lui semblait encore qu’elle venait juste d’emménager chez les Arcker avec sa mère et sa sœur et pourtant des mois s’étaient écoulés depuis… La fillette n’avait toujours pas trouvé sa place et elle était soulagée de partir loin de leur nouvelle maison pour se défaire de ce beau-père trop insistant et mettre un peu de distance entre ses demi-frères et sœur et elle. Mais d’un autre côté, elle avait dû dire au revoir à sa maman et à présent, elle allait de nouveau devoir affronter les autres élèves de son âge… ainsi que des plus vieux. Elle frissonna en franchissant le quai 9 ¾ et avant qu’elle ne comprenne ce qui lui arrivait, on la poussait en avant avec sa grosse valise vers le train rouge écarlate qui avait tant de fois emporté Lou.

    La fillette monta sans rechigner, fit signe à sa mère pour lui dire au revoir mais ignora royalement son beau-père. Heureusement, la main de Lou vint vite trouver la sienne et le contact la rassura assez pour qu’elle lui adresse un timide sourire. Son cœur battait la chamade dans sa petite poitrine. Lorsqu’elle lui demanda si elle avait toujours son rat, Mélisande attrapa la petite boîte de transport posée sur sa valise et la serra fort contre son cœur tout en jetant un œil à l’intérieur pour s’assurer que Maya allait bien. Elle releva alors ses yeux vers Lou et hocha la tête pour lui signifier que tout était en ordre.

    Mais la suite du petit monologue de sa sœur ne fut pas aussi agréable et rassurante. La fillette blêmit au fur et à mesure qu’elle réalisait ce que Lou pensait et allait faire. Se faire des amis ? Mais elle ne connaissait personne ! Comment pouvait-elle ne serait-ce que songer à la laisser parmi cette horde d’inconnus sautillant dans les sens et poussant de petits cris joyeux chaque fois qu’ils reconnaissaient quelqu’un ?! Lou lui ébouriffa finalement les cheveux et la laissa là, plantée au milieu du couloir. La fillette sentit les larmes lui monter aux yeux et ne savait que faire. Plusieurs garçons plus âgés la bousculèrent plus ou moins volontairement en passant, et Mélisande réalisa alors qu’elle ne pouvait pas rester là. Elle s’essuya yeux et nez dans la manche de son long manteau et traînant sa valise à deux mains derrière elle, surveillant à chaque seconde que la boîte de Maya ne menace pas de tomber, elle décida très vite de s’écrouler dans le premier compartiment qu’elle pourrait trouver.

    Mais à peine en avait-elle ouvert la porte qu’une espèce de folle sauta au sol juste devant elle en poussant des cris à rallonge. Mélisande ouvrit des yeux ronds comme des billes et resta bouche bée, sans bouger, pendant quelques instants. Non elle n’était pas une méchante et non, elle ne voulait pas non plus qu’il y ait de nouveaux méchants ! Les gentils avaient gagné, la paix était assurée, pourquoi envisager ainsi le pire ? A prêcher ainsi le malheur, cela allait vraiment arriver !

    Fatiguée à l’idée de devoir traîner ses affaires plus loin encore, Mélisande accepta son triste sort… Elle cala tant bien que mal sa valise dans le porte-bagages, posant juste avant la petite cage de Maya sur un siège inoccupé, puis la récupéra d’un geste possessif pour mieux se réfugier le plus loin possible de l’autre bécasse avec son petit sabre en mousse.

    Le voyage promettait d’être long… Trèèèèèèès long…. Trooooooop long…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1173


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 1:15

    Où étaient donc passés ces stupides animaux ? Et surtout où était Curly ? Son petit boursouflet chéri *o* Oui, la raclure de Poudlard avait un boursouflet (violet) pour familier, et alors ? Il était très mignon Curly ! Avec ses petits yeux violets qui le regardaient en brillant... Et puis son poil tout doux... En plus c’était zouli le violet. Bref, Galaad était un peu gaga de son boursouflet sur les bords (les gros bords) depuis qu’il s’en était occupé pendant les vacances après un «oubli» de Morgwenn. Une semaine avec la petite boule de poils, forcément ça rapproche o/

    Alors qu’il arpentait le couloir, Galaad entendit vaguement des hurlements derrière lui mais n’y prêta aucune attention. Il rentra dans un des compartiments, cherchant les boursouflets. Mais quelque chose lui sauta dessus et le jeune homme se prit un coup de sabre en mousse dans l’estomac. Salazar c’était quoi ? Ah... Bonjour Miss Turtle, moi aussi je suis ravi de vous revoir, pensa Galaad en reconnaissant l’apprentie ninja de Serpentard. Salomé se poussa un cri de belette avant de sauter sur une des banquettes en faisant de grands mouvements dans l’air. Il connaissait bien cette petite, elle passait son temps cachée dans Poudlard et surgissait de manière inopinée dans des costumes étranges.

    - EN GARDE WESTCHESTER ! hurla la deuxième année.

    Galaad soupira profondément et parcourut le compartiment du regard sans prendre garde aux coups de sabre en mousse que Salomé donnait sur son épaule. Tiens, mais qui était cette petite choupinette à l’air peu farouche toute seule dans son coin ? Galaad ne se souvenait pas l’avoir déjà vu, sans doute était-elle en première année. C’était fou, elle avait la même bouille que Morgwenn *o* Un visage de poupée ! Non pas que Galaad aime jouer à la poupée, nanméo il était un homme un (presque) vrai \o/ Mais bref, tout ça pour dire que ce petite tête mignonne l’attendrissait au fond (oui trèèès au fond) (pas ce fond là bande de pervers) (Joren, sort de ce corps !).

    - Bonjour Mademoiselle, vous n’auriez pas vu un boursouflet ? Ma petite soeur a perdu les siens. Il y en a deux roses et un violet. expliqua-t-il en regardant sous l’un des sièges.

    Erreur fatale... Il n’en fallu pas moins pour que la petite Salomé lui saute sur le dos en poussant trois cris de belette très rapprochés. La Ninja s’agrippa fermement à son cou, son sabre en mousse entre les dents alors qu’il se redressait en hurlant.

    - LACHE MOI TOUT DE SUITE PETITE GOURDE ! ordonna Galaad en gigotant pour se débarrasser de la sangsue à son cou.

    Comique, cette scène ? Pas du tout ! Le premier qui rigole se prend un Coup de Zeus plus envoyé !

    Heureusement pour Galaad, Salomé finit par sauter par terre et fila se cacher sous une banquette, guettant de nouvelles arrivées.

    Cette fille était folle, c’était officiel, pensa le Serpentard en renouant correctement sa cravate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Ethan C. McAllister
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 496


Feuille de personnage
Gallions: 90
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 2:01

    Ethan donna un petit coup de pied dans le tibia de Joren tandis que le 7ème année s’installait confortablement. Hé, c’était son repose pied èé Le brun fit la moue et hésita à étendre à nouveau ses jambes sur le Gryffondor en face de lui, mais il ne voulait pas finir cramé. Aussi se contenta-t-il de se redresser en grommelant et retourna à son étude très intéressante du paysage anglais. Pfff, on s’emmerde dans cette aventure. Owii un peu d’action ! Mais pas un truc qui comprends des flammes, le feu ça brûle (et l’eau ca mouiiiiille o/). Alors que le brun ouvrit la bouche pour dire quelque chose de certainement pas intelligent, la porte de compartiment s’ouvrit et Alan entra. Le neurone d’Ethan se mit en stand-by tandis que le Serdaigle alla s’asseoir avec plus ou moins de difficulté, les joues légèrement roses. Gnaaah trop choupi *o* Hem oui bon, viril on a dit ! Beuh, il faisait quoi avec ses poissons et sa boule de poil violette qui couinait ? Un trafic ? Le Boursoufflet de Gala… Ziiip, reconnexion du neurone o/ Nooon, c’était trop beau pour être vrai ! Môsieur Westchester avait une petite bestiole violette pour familier. Mais c’était de l’or en barre ce truc ! Le brun se bidonna allégrement sur sa banquette et essuya quelques larmes qui perlèrent au coin de ses yeux. Alors là, il fallait absolument qu’il aille se foutre de la tronche du Serpentard, une occasion pareille, ça ne se représentera pas de sitôt ! Et les poissons de reLou, ranafoutre. Ethan, toujours un sourire de débile qui s’apprête à faire sa connerie, se leva d’un bond et une violente secousse du train plus tard, s’étala comme un navet sur le pauvre Alan. Woops, désolé mon pote ! Se redressant vite fait, le brun s'éclaircie la gorge, le visage un peu brûlant. Il avait dû se choper un microbe.

    - Euh, désolé Alan, pas fait exprès. Dis, tu voudrais bien me confier ce.. boursoufflac ou j’sais pas quoi ? J’vais aller le rendre à ricanement Westchester.

    En fait, ce n’était pas vraiment une demande en bonne et due forme, parce que sans attendre la réponse du pauvre Serdaigle, le rouge et or s’empara de la boule de poil et sorti du compartiment sans rien dire. Pour de l’action, il y allait en avoir. Il referma la porte du compartiment et euh… resta planté là. Certes, maintenant restait à savoir où se planquait cette tarlouze ? Le brun se dirigea vers le milieu du train, espérant le trouver rapidement. Pasqu’il avait quand même pas que ça à foutre de se trimballer avec une boule couinant dans sa main. Mais elle était vraiment toute douce. Des cris de belettes se firent entendre un peu plus loin et Ethan décida d’aller jeter un coup d’œil. Une petite Serpentard aux allures de ninja se tenait debout sur la banquette, moulinant dans les airs avec un sabre en mousse. Wah, c’était quoi ce client ? Le brun allait passer son chemin lorsqu’une voix familière l’interpella. Divine providence, que ferais-je sans toi ? (et sans des joueuses complétement barge ?). Le lion ouvrit la porte du compartiment en faisant le plus de bruit possible mais au même moment, l’apprenti ninja sauta sur le dos de Galaad. Et va s’y que j’me redresse en beuglant comme un phoque blessé et que je gigote comme un idiot. Cette scène finit d’achever le brun qui s’écroula de rire contre l’embrasure de la porte. Il avait lu quelque part qu’on pouvait réellement mourir de rire mais là, peu lui importait, il allait partir heureux. De toute façon, Westchester n’allait pas laisser cet acte de moquerie envers sa personne impunie. Adieu monde cruel, j’aurais au moins connu un instant de bonheur avant de rencontrer mon créateur. Essayant de retrouver un semblant de sérieux (mort de rire !) hem, je disais donc en essayant de retrouver un semblant de sérieux, Ethan adressa un sourire à la petite puce qui se trouvait dans le fond du compartiment, l’air visiblement choquée ? Apeurée ? Désespérée ? Il y avait de quoi en même temps, pauvre enfant. Le brun reporta son regard sur le Serpentard et agita le petit boursoufflet dans les airs, sans lui faire mal pour autant. Pasque fallait avouer que c’était trop oignon ces petits machins.

    - Dis donc Westchester, à c’qui paraît t’as perdu un truc ? C’est une chance que je te le rapporte, le pauvre à bien failli passer par la fenêtre.

    Non, il ne mentait pas, il déformait simplement la réalité pour faire enrager au possible le Serpentard. Oui, ce petit voyage avait besoin d’action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everleigh A. Croft



Messages : 27


Feuille de personnage
Gallions: 25
Points de Magie:

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 12:06


Enfin le grand jour était arrivé ! Enfin, Everleigh allait découvrir le quai 9 3/4, monter dans le Poudlard Express, rencontrer de vrais sorciers et étudier à Poudlard ! C'était vraiment trop cool ! Bon, ça aurait été encore plus cool si sa mère avait accepté de lui parler du monde magique et lui avait expliqué deux trois trucs, histoire de pas passer pour une née moldue qui sait rien de rien.... malheureusement rien de ce qu'elle avait pû dire (ou faire, comme les petits caprices dont elle avait la spécialité) n'avait réussit à délier la langue de sa maman. Tout ce qu'elle lui avait révélé c'était qu'il existait un village sorcier à proximité de l'école et qu'à son arrivée elle serait répartie dans une des quatre maisons des fondateurs : Poufsouffle, Serdaigle, Gryffondor ou Serpentard. Bref, elle savait presque rien et elle allait passer pour une ignare. C'était vraiment trop nul ! Si on était pas le 1er Septembre, elle aurait boudé pour montrer son mécontentement.

Heureusement, l'excitation et la joie du départ la rendait incapable de faire la moue. Le sourire jusqu'aux oreilles, elle se retenait à grande peine de sautiller dans tous les sens et lorsqu'ils arrivèrent finalement sur le quai 9 3/4 elle se mit à pousser de grands cris enthousiastes. C'était encore mieux qu'elle l'avait imaginé ! Laissant à son père le soin de pousser son chariot, elle longea la locomotive rouge en regardant par les vitres. Comment elle avait trop hâte d'être dedans !

« Allez papa ! Dépêches toi ! » râla la demoiselle.

Le moldu accéléra le pas à contrecoeur et vint décharger les valises au pied du train. Suivirent les habituelles recommandations parentales, les "On t'écrira tous les jours" et les câlins un peu gênants. Everleigh y mit fin avec un gros bisou baveux puis se dépêcha d'embarquer. Ou en tout cas elle essaya... mais à peine avait-elle mis un pied sur la marche qu'un garçon noir visiblement de mauvaise humeur la renversa. Non mais oh ! Pour qui il se prenait celui-là ! Pffff... elle le reverrait et lui apprendrait les bonnes manières, foi d'Evy ! Époussetant sa robe, elle se releva et finit par montrer dans le Poudlard Express.

Ca y est elle était seule, vraiment seule, et elle allait devoir se débrouiller comme une grande. Première mission : trouver un compartiment. Le coeur battant, elle s'avança dans le couloir en jetant des regards curieux à travers les portes vitrés. Où aller ? A qui se fier ? Est-ce qu'il y avait un classement ? Visiblement non puisque des jeunes partageaient des compartiments avec des vieux (...oui, elle parle bien des septième année ^^). Elle dépassa une cabine pleine de garçons âgés, ignora l'habitacle où cinq filles blondes gloussaient comme des dindes, dédaigna un garçon qui parlait tout seul dans son coin et à force de rechigner à entrer ici ou là arriva en tête de train. Bon bah y avait plus qu'à repartir dans l'autre sens et...

« LACHE MOI TOUT DE SUITE PETITE GOURDE ! »

Aha ! Un cri ! Et pas n'importe quel cri : un cri de colère ! Ca sentait l'action... et les potins. Rongée par la curiosité, Evy se pressa vers la cabine d'où venait le beuglement et découvrit un type qui se marrait comme une baudruche contre la porte, un autre qui avait l'air hyper énervé, une fille tranquillement (ou pas xD) assise au fond et une autre debout sur la banquette. C'était le type énervé qui avait crié ? Et pourquoi ? Et qu'est-ce qu'elle faisait debout sur le banc la fille bizarre avec un sabre ? Et c'était quoi le truc violet qu'agitait l'autre garçon ? Avec une discrétion très discutable, Everleight s'avança dans le compartiment et se mit sur la pointe des pieds pour observer la boule de poil . Aussitôt son coeur fondit pour cet adoraaaaaable petit animal et elle émit un petit cri aiguë avant de s'exclamer :

« C'est trop mignooooooon ! C'est quoiiiii ? Il a un nom ? »

Et pfiou ! Envolée la peur de l'inconnu, le stress et l'appréhension. La curiosité avait tout effacé en un quart de seconde et elle oublia complètement qu'elle venait de s'introduire dans un compartiment plein d'inconnus dont deux vieux. En plus elle s'était même pas présentée... mais bon, elle aurait tout le temps de le faire, il paraissait que le voyage était très long jusqu'à Poudlard.


Dernière édition par Everleigh A. Croft le Lun 20 Fév - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1173


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 16:31

    Debout au milieu du compartiment de la Tortue Ninja, qui avait sauté sur la table en position d’attaque et lançait maintenant des shuriken en carton sur la petite première année toujours assise sur la banquette et qui devait se demander dans quelle école de fous elle allait débarquer dans quelques heures. Salomé finit par sauter sur la demoiselle dans un cri de belette.

    - Bonjour, je suis une apprentie ninjaaaaa ! Tu veux que je t’apprenne ? Tiens je te confie mon katana, prend en soin. expliqua Salomé en refourguant son sabre en mousse à Mélisande sans plus de cérémonie avant de se mettre à ramper sous la table.

    Pendant ce temps, Galaad s’était retourné vivement en direction du rire de baleine d’un certain kéké de Gryffondor. Il était en train de se foutre de sa gueule là ? Il voulait mourir ? S’il y avait bien une chose que le Serpentard détestait (avec les Sang-de-Bourbes, l’impolitesse, les pédales de Gryffondor, les filles débiles, son crétin de frangin, son oncle Bohort...), c’était qu’on se foute de lui, il n’attendit donc pas une seconde avant de pointer sa baguette sur Ethan qui... CURLY ! Et oui le sixième année agitait SON boursouflet dans les airs, menaçant de le faire tomber.

    ;___; Mééééééééé c’était trop cruel ! Mamaaaaaan il m’a piqué mon boursoufleeeeeeet !!

    Mais Galaad était un homme, un presque vrai alors il ne se mit pas à chouiner comme une fillette et serra ses doigts autour de sa baguette. Ne pas trop énerver le Gryffondor et récupérer Curly au plus vite, c’était la meilleur chose à faire.

    - Bonjour McAllister. Petit 1, ne me tutoyez pas. Petit 2, rendez moi immédiatement m... ce boursouflet. Petit 3, déguerpissez en vitesse avant que je ne m’énerve.

    Classe et efficace (enfin c’était ce qu’il croyait). Néanmoins, Galaad ne put s’empêcher de faire un geste vers Ethan lorsque celui ci agita Curly comme une maracasse (Matreau). Qu’il fasse attention nom d’une goule ! Il était très délicat son boursouflet !

    Mais une petite fille venait de faire son entrée dans le compartiment et avait littéralement sauté sur Curly. Elle se mit à piailler qu’il était trop mignon et tout et tout. Galaad ne manqua pas de lever les yeux au ciel. Mais c’était vrai qu’il était mignon son Curly, pourquoi croyez-vous qu’il était tombé gaga, hein ?

    Soudain Salomé, que tout le monde avait oublié, surgit de dessous la table et passa sa main sous la robe de sorcier de Galaad pour tirer violemment sa cheville. Le jeune homme surpris perdit l’équilibre et se rattrapa de justesse au T-shirt du Gryffondor en face de lui. Il toussota brièvement avant de se redresser, sa main toujours accrochée à... C’était quoi ce machin coloré ? Une... Sirène aux cheveux rouges avec un poisson jaune et bleu ?

    - C’est quoi ça... laissa-t-il échapper, aveuglé par tant de couleurs vives.

    Le Serpendard buga quelques secondes sur ce curieux motif avant de relâcher Ethan, un peu gêné par une telle proximité avec un jeune homme aussi canon un kéké. Pourvu que cela ne soit pas contagieux...

    Résumé :
    Galaad voudrait récupérer son boursouflet mais Ethan fait mumuse avec
    Everleigh est à côté et gagatise devant Curly le boursouflet
    Mélisande s'est fait attaqué par Salomé et est maintenant en possession d'un sabre en mousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 19:30

    Mélisande était perdue dans ses pensées, les mains de chaque côté de la petite cage de Maya. Les yeux dans le vague, elle restait tellement immobile qu’à part les tristes soupirs qu’elle poussait de temps à autres, on aurait pu la croire stupéfixée. Mais sa tranquillité fut – une fois de plus – de *très* courte durée. La porte du compartiment s’ouvrit et elle tourna machinalement la tête, s’apprêtant à lâcher un timide « bonjour » histoire de montrer qu’elle était tout de même civilisée, mais l’autre bécasse avec apparemment un Q.I. similaire à celui de son idole Naruto sauta sur le pauvre élève et l’attaqua avec sa superbe arme très mâture tout en poussant des cris de belette. De belette qu’on égorge, se dit la première année en grimaçant et en secouant la tête d’un air navré, faisant danser ses longs cheveux. Elle fut tentée de carrément mettre les mains sur les oreilles mais elle craignait de s’attirer ainsi les foudres de l’autre furie et n’en fit donc rien. Son regard d’un bleu limpide croisa celui de « Westchester » - d’après ce qu’elle avait compris, et elle le détourna aussitôt, fixant le sol à ses pieds, les pommettes légèrement rosies par la gêne. Elle pria pour que les deux élèves s’en aillent mais il n’en fut bien sûr rien. Pire encore, le garçon lui adressa la parole.

    Un boursouflet ? Kézako ? Sa sœur avait débité tellement de noms de choses magiques qu’elle ne connaissait pas encore tout au long de l’été qu’elle n’avait rien assimilé. La fillette rougit un peu plus, de honte cette fois. Elle l’ignorante, l’imbécile, l’inintéressante. On ne s’adressait à elle que lorsqu’on avait besoin de quelque chose et cette fois-là ne fit pas exception. Elle secoua la tête, refusant de demander ce qu’était un boursouflet, et garda les yeux rivés au sol comme si elle se trouvait sur un tapis magique prêt à s’envoler et à l’emporter loin de ce monde incompréhensible dont elle voyait à présent les prémisses. Deux roses, un violet ? Boursouflet… comme dans bourse ? Sa sœur avait perdu son porte-monnaie, c’était bien ça ? Mais pourquoi en aurait-elle trois ? Un suffisait largement, même si elle venait d’une famille riche. Mélisande aurait longuement réfléchi à tout ça, ne serait-ce que pour oublier l’attention que lui portait le garçon, si la belette ne s’était pas remise en marche. Elle ne savait pas si elle devait maudire ou bénir Salomé cette fois, elle avait fait diversion à merveille, il fallait bien l’avouer. Mais elle n’en restait pas moins folle… Mélisande écarta précipitamment les jambes lorsque la ninja se glissa sous sa banquette. Elle déglutit péniblement, se demandant si elle était passée dans la quatrième dimension, et se leva timidement pour changer de place, inquiète d’avoir l’autre excitée juste sous elle. Allez savoir ce qui pourrait lui passer la tête ! Mélisande n’avait pas la carrure du jeune homme, si elle lui sautait sur le dos, elle tomberait et se ferait mal. Pire encore, Maya pourrait être blessée !

    Serrant toujours la petite cage contre son cœur, elle fit quelques pas en avant, s’apprêtant à contourner poliment la victime de Salomé lorsqu’un autre garçon fit irruption. La fillette, encore au fond du compartiment, se figea sur le champ et attendit que les choses se passent, espérant que cela se ferait vite. Elle en venait presque à regretter l’horrible maison des Arcker… Le nouveau venu lui adressa un sourire qu’elle ne sut rendre même si elle aurait bien voulu, elle était bien trop paniquée pour cela… Déjà qu’en temps normal, elle n’était vraiment pas un modèle de sociabilité… Elle se demanda vaguement si Lou savait dans quel pétrin elle l’avait fourrée en la laissant seule dans son coin, lâchée dans ce… zoo… Elle allait de nouveau baisser les yeux quand un éclair violet attira son attention. Elle vit alors une drôle de boule de poils dans la main du dernier arrivé. Ca bougeait ! Irrrrrrrrrrrrrrk !!!... Mais c’était un animal ce truc ? Un vrai de vrai ? C’était ça une boursouflure ? Euh… un boursouflet ? La fillette se sentait vidée de toutes ses forces avec ce défilé d’énergumènes plus étranges les uns que les autres, tous ces adolescents aux hormones incontrôlables lui donnaient mal au crâne et elle se laissa retomber dans un siège juste avant qu’une petite blonde fasse irruption à son tour. Ce compartiment allait ressembler à Calcutta si ça continuait comme ça… N’y avait-il donc plus de place ailleurs ? Petite blonde qui partit elle aussi dans les aigüs… C’était… insupportable… Mélisande se mordillait nerveusement la lèvre inférieure à présent, comme pour tenter de canaliser ses émotions et garder son calme. Pas facile…

    Elle s’efforçait de respirer doucement et longuement quand une pluie de shuriken en carton lui tomba dessus. Elle lança un regard venimeux à Salomé, définitivement agacée par son comportement insensé. Mais elle ne devait être ni crédible ni convaincante car la folle l’investit de la mission sacrée de garder son katana en mousse. En mousse… comme les balles qu’on lance aux chiens… Sauf que les chiens étaient mille fois plus mignons et intelligents qu’elle ne le serait jamais !

    Les deux garçons n’étaient pas en reste de leur côté et ne semblaient pas non plus baigner dans un climat amical et chaleureux. C’était bien un boursouflet, apprit-elle en entendant le petit 2. Elle aurait bien aimé voir la petite bête de plus près – à condition que ça ne morde pas – mais la tension qui régnait entre eux l’en dissuada avant même qu’elle y songe sérieusement. Puis s’ensuivit un mêli-mêlo de bras et de jambes entre Salomé ressortie de sa tanière et les deux garçons, le premier se raccrochant instinctivement au second pour ne pas tomber. Cette fois, c’en était trop !

    Mélisande se leva d’un bond, balança le faux katana sur la tête de la follasse d’un geste rageux et attrapa dans un contraste étonnant de pétage de plomb et de douceur infinie la cage de Maya. Tant pis pour sa valise ! Qu’on la vole si ça leur chantait ! Trop, c’était trop !

    « Vous êtes tous plus tarés les uns que les autres !... Ne m’approchez pas ! » fulmina-t-elle tout en se dirigeant vers la porte de sortie à présent libérée.

    JE ME CASSE !!!

    Les larmes aux yeux et la lèvre tremblante, elle sortit précipitamment dans le couloir, ne sachant vers quel bout du train se diriger pour pouvoir retrouver sa zen attitude.

    Les Arcker, c’était rien à côté de Poudlard finalement…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1506


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 20:20

    « Vous n'auriez pas vu des poissons rouges, une fille qui s'appelle Lou a perdu les siens ? Nan ? Bon … Tant pis, merci quand même ...» marmonna Alan, amèrement déçu. Il avait trahi la confiance de Lou. Il … Il n'avait clairement pas assuré et maintenant, il errait comme une âme en peine – oui oui, rien que ça – dans le couloir du train qui menait tout ce petit (beau?) monde à Poudlard.

    - Je savais bien que j'aurais pas du venir, de toute manière ! ronchonna l'aiglon, buttant légèrement dans une paire de chaussette qui trainait dans le couloir.

    Une paire de chaussette ? Oui oui, une paire de chaussette qui atterri en plein dans la tête d'une petite brune haute comme trois pommes, qu'il n'avait jamais vu. La mini puce serrai contre son cœur une boite. Elle semblait complètement dépassée par les évènements et venait de hurler que de toute façon, tout le monde était taré. Taré ?

    - J'vois pas de quoi tu parles ! Hého, les gens sont parfaitement normaux ici ! C'est pas très sympa, de dire ça, hein !

    Oui, d'ordinaire, Alan était timide. D'ordinaire. Mais alors quand on disait qu'ici, tout le monde était fou … Comme si lui même ne le disait jamais ! Parfois, l'aiglon était un petit peu hypocrite …

    - Tu pourrai t'excuser, quand même ! Au fait, tu n'aurais pas vu des poissons rouges ? Une fille qui s'appelle Lou a perdu les siens ...

    Tu sais, mon chou, si tu veux que les gens te répondent, ça pourrait être pas mal d'éviter de les engueuler, juste avant … Et puis le jeune aiglon jeta un œil dans le compartiment du quel sortait la petite, surement un première année peut habituée aux écarts de conduite des étudiants de Poudlard … et comprit parfaitement pourquoi elle avait décrété d'un ton sans appel que tout le monde était fou. La serpentarde étrange qui se prenait pour une ninja, Galaad Westechester, Ethan McAllister et une puce sur excitée à la simple vue d'un boursoufflet.

    - … Finalement, je crois que tu as raison … marmonna Alan à l'attention de la petite à qui il avait envoyé une paire de chaussette sur la figure, quelques minutes auparavant.

    La pauvre, elle n'avait pas eu de chance de tomber sur … Mais, attendez ! Juste un instant … Qu'est ce que faisait Galaad à moitié avachi sur Ethan, hein ? Depuis quand se passait-il quelque chose entre eux ? Et d'ailleurs, en quoi cela le concernait-il, hein ? Ethan faisait bien ce qu'il voulait, et … Et pourquoi avait-il l'impression de pâlir, tout à coup ? L'aiglon secoua la tête. Non non non, tout cela n'était pas ses affaires. Pas du tout ! Il n'avait pas à s'en mêler, et puis Ethan faisait ce qu'il … « Hé, mais pourquoi je me répète ça en boucle, moi ? » Un instant, Alan pensa continuer son chemin, tâchant plus ou moins difficilement d'ignorer son cœur qui cognait contre ses côtes et l'énervement qui le faisait serrer des poings. Et puis il aperçu le boursoufflet. Petit, violet, trop mignon … Aucun doute, c'était celui qu'il avait promis de ramener à Morgwenn. Bon, il avait peut être perdu les poissons de Lou mais il était encore en moyen de sauver sa dignitée auprès de la petite Serdaigle de troisième année !

    - Vous êtes vraiment ... marmonna-t-il d'une voix pâle, inconscient de la pointe de … de quoi ? De jalousie ? De colère ? De … de la pointe, donc, qu'il sentait naître en lui. Et le boursoufflet, fit-il d'un ton énergique en se dirigeant vers l'animal, prenant bien soin de passer entre Galaad et Ethan, les éloignant involontairement l'un de l'autre à l'aide d'une petite pression sur la poitrine du plat de la main. … Comment ça, la main qui avait touché Ethan était brûlante, maintenant ?... le boursoufflet, c'est moi qui le récupère ! fit-il d'une voix agacée.

    Il attrapa délicatement la petite bête dans la main en repoussant la première année sautillante qui semblait tellement fofolle devant la bestiole et allait partir lorsque …

    - Hey nan ! On sort pas d'ici sans MON autorisation, alors toi, le piou piou, tu restes là ! Ouais, à côté du lion qu'a une sirène sur le tee-shirt ! Sinon, j'te donne un coup de katana !

    Gnu ? Katana ? Autorisation ? Sirène ? Et, euh … Lion ? Mais … Mais avant qu'il n'ai eu le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait, Alan se retrouvait obligé de reculer en direction d'Ethan, un sabre pointé sous le nez. Un sabre en mousse, d'accord … mais ça reste un sabre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Elyon D. Liedequierk
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 130


Feuille de personnage
Gallions: 115
Points de Magie: 94

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 20:43

Devant le mur, Elyon faisait ses derniers adieux larmoyants à son frère (depuis environs une demi-heure). Tassée dans ses bras, elle lui expliquait en long, en large et en travers qu'elle ne voulait surtout pas le quitter mais qu'il fallait et qu'il avait intérêt à lui écrire souvent et à se nourrir correctement, ce à quoi Charles acquiesçait sans discuter. Contredire sa sœur, c'était s'exposer à une bouderie de deux mois. En plus, il n'en avait pas envie. Il se contentait de marmonner son accord en lui caressant les cheveux.

« Eh, Lyonlyon, tu vas être en retard là, faut que t'y ailles.

-Oh, t'as raison. Donc fais attention à toi, tout ça, écris-moi, et pleure pas trop, je reviens aux vacances! »

Elle lui colla un gros bisou sur la joue et passa sur la voie 9 ¾. Après avoir évité quelques valises vicieusement posées au milieu du passage, elle entra dans un wagon et entendit le sifflet du train. Cette merveille de la technologie démarra et elle s'étala avec grâce contre un mur. Elle pesta copieusement et passa dans le couloir en chancelant. Elle entendit un couinement qui lui fit baisser la tête et aperçut une boule de poils rose à moitié coincée sous une porte. Préférant ne pas se demander comment elle était arrivée là, elle la ramassa et se dit qu'elle allait faire le tour des compartiments pour voir si elle retrouvait son propriétaire. Elle trébucha sur une ou deux personnes, esquiva des élèves furibonds qui hurlaient des menaces de morts et poussa un soupir heureux. Ça y est, elle était à Poudlard. L'ambiance incomparable du train bondé et des crises d'hystéries voyagères, les miettes de trucs non-identifiés par terre, les objets perdus et les couloirs encombrés, qui précédaient avec bonheur la folie de la cérémonie de répartition, les retrouvailles humides, le bruit perpétuel qui régnait sur le château... Quel univers merveilleux. Un peu saoulant, mais génial. Elle fut prise d'un doute soudain et vérifia son sac à dos. Ouf, non, elle n'avait pas oublié son lecteur CD (et les 23 disques qui allaient avec). Manquerait plus que ça. Il n'y avait que ce moyen pour s'évader, à part la lecture, et elle se demanda avec angoisse si son cher frangin tiendrait vraiment sa promesse de lui envoyer trois bouquins par semaine. Elle plaignait beaucoup le hibou que son père avait dégotté. Remarque, il était carrément énorme. Heureusement pour lui. Il faudrait qu'elle rappelle à ses parents de bien emballer les boîtes de réapprovisionnement aussi, même si elle pouvait taxer Orion, il lui arrivait d'être introuvable pendant un moment.
Elle se frappa la tête contre un mur en pensant à tout ce qu'elle avait oublié. Malheur... Quelle étourdie! Trop occupée à ronronner dans les bras de à donner des conseils à Charles, elle avait zappé une dose non-négligeables de choses primordiales. Bon. Respirer. Pas de soucis, son père lui envoyait toujours un message plein d'amour paternel dégoulinant deux jours après son arrivée.
Elle entendit soudain une tirade digne des feux de l'amour.

« Vous êtes tous plus tarés les uns que les autres !... Ne m’approchez pas ! »

Ah vraiment? Des tarés? Parfait! Elle entra dans le compartiment d'où partait avec rage une toute jeune fille et poussa Ethan du coude tout en le saluant avec enthousiasme. Elle l'avait déjà croisé plusieurs fois en allant voler dépouiller demander des gâteaux à Orion.

« Hey, Ethan! Comment ça va? Épique, le T-shirt. Alan! Je suis contente de te voir. Toujours pas contaminé par la folie ambiante? Oh, super-ninjette! T'as appris des nouvelles techniques pendant l'été? »

Elle avait déjà passé un voyage avec la jeune Salomé l'an passé, et s'était bien entendue avec elle. Comme quoi, aimer les armes et les combats, ça pouvait toujours servir. Elle avisa Galaad qui regardait Ethan d'un air hargneux.

« Bonjour Monsieur Westchester, comment allez-vous? J'espère que vous avez passé de bonnes vacances. »

Seule règle à respecter avec ce serpentard pour avoir la paix : être d'une politesse irréprochable et ne pas trop lui parler. Elyon n'avait jamais eu aucune difficulté à s'adapter à son interlocuteur et dans ce genre de cas, c'était tant mieux. Elle exhiba la bestiole qu'elle avait retrouvée un peu avant.

« Au fait, ajouta-t-elle, est-ce que ce petit bidule est à quelqu'un? Je l'ai retrouvé à moitié étouffé sous une porte, alors je me demandais... C'est fragile ces bêtes-là. Mais choupi. Si ce truc était pas aussi rose, je crois que je pourrais même le trouver super choupi. Alan, c'est à toi? Je savais pas que t'avais des... Euh, choses pareilles! Remarque, c'est plutôt silencieux non? Je suppose que ça pourrait t'aller. Mais je te voyais plus avec un bleu, pas un violet. Et laisse tomber au passage, t'arrivera pas à sortir sans que super tortue ninja t'y ait autorisé. Ah, ça me fait plaisir de vous voir, tous! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ethan C. McAllister
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 496


Feuille de personnage
Gallions: 90
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 19 Fév - 21:29

    C’était vraiment jouissif. Depuis le temps, Ethan avait appris à savoir quand ce très cher Galaad était sur le point de péter les plombs. Un petit sourire toujours aux lèvres, le brun continuait de secouer la petite boule de poil dans les airs avant de la poser sur son épaule et de se regarder dans la vitre. Ouais pour le coup, Pryde avait raison, ça faisait vraiment lopette. D’ailleurs héhéhé si il apprenait que son « bro » avait ce genre de bestiole en sa possession, on allait bien rire. Le rouge et or entendit vaguement des cris vers le fond du train mais n’y prêta aucune attention. Soudain, une petite blonde pénétra en trombe dans le compartiment et se mit à piailler à propos du truc violet. Waaah, il avait oublié à quel point les gamines pouvaient avoir la voix aussi stridente. Et pour le coup, Ethan regarda la petite avec de grands yeux ronds et balbutia un « euh bah c’t’un boursoufflet, ça se voit non ? » Elémentaire mon cher Watson, mais ce n’était pas évident pour tout le monde. Bon, se rappeler pourquoi il est venu ici ! Ah oui, en mettre plein son grade à Westchester. En plus qu’est ce qu’il était ringard avec son vouvoiement !

    - Petit 1, arrête de me vouvoyer, on dirait mon papi qui me fait la leçon. Petit 2, euuuuh nan, je garde ton précieux petit boursoufflet avec moi et petit 3, je me plais bien ici avec… ninja girl.

    Le lion lança un regard bizarre à la jeune Serpentard qui s’était glissée sous la banquette après avoir balancé des shurikens en cartons sur la pauvre puce qui serrait une petite boite contre elle comme si sa vie en dépendait. D’ailleurs, elle semblait attendre sa limite. Faut dire que bon, c’était pas ce qu’il y avait de plus rassurant, un kéké, un glaçon et une tarée. Il n’y avait que la petite blonde qui semblait relativement normale dans le tas. Soudain, Galaad sembla perdre l’équilibre et Ethan espérait bien qu’il se ramasserait la tête la première sur le sol (et qu’il se péterait le nez, tant qu’à faire o/). Mais dans un mouvement désespéré, le Serpentard se rattrapa au tee shirt d’Ethan (héééé son beau tee shirt, il allait être tout déformé èé) et sembla totalement ébloui devant ce chef d’œuvre. Il avait plutôt l’air d’un lapin devant les phrases d’une voiture, le pauvre garçon. En tout cas, le rouge et or n’était pas tellement content de cette proximité. Il aurait carrément préféré Alan. Le neurone en stand-by, il ne calcula même pas que la petite puce sortie en trombe du compartiment en braillant qu’ils étaient tous tarés. Et un point pour la gamine ! La petite boule violette toujours sur l’épaule, le brun allait violemment éjecter Westchester lorsqu’Alan fit irruption dans le compartiment, l’air pas franchement content. Dans une magnifique imitation de la carpe, Ethan ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois, voulant balancer un « c’est pas c’que tu crois ! » mais avant d’avoir pu dire quoique ce soit, l’aiglon sépara les deux bruns et les joues du rouge et or chauffèrent un peu quand la main d’Alan se posa sur son buste. Un peu pâle, le bleu et bronze récupéra le boursoufflet et sembla vouloir se barrer illico presto. Ah mais non, son otage ! Il ne pouvait plus faire enrager Galaad sans se prendre un gnon s’il ne l’avait plus ! Et puis Salomé surgit de dessous la banquette et les menaça de son petit sabre à deux noises et força Alan à se mettre à côté d’Ethan. Non mais elle voulait pas qu’ils se tiennent la main non plus ? Elle commençait sérieusement à lui briser les cognards celle-là !

    - Et toi là, grand dadais, t’as un problème ? demanda Salomé en lui brandissant son arme factice sous le nez.
    - Ouais ma petite, c’est toi mon problème.

    Sans plus de cérémonie, il lui arracha l’épée en mousse des mains et lui asséna un coup sur la tête, avant de balancer l’objet dans le filet à bagage, loin de la portée de la jeune fille. Voilà, elle allait pas faire chier longtemps. Bien, s’occuper d’Alan à présent. Le brun se tourna vers l’aiglon avec un petit sourire, avant qu’une tornade rousse ne le pousse sur le côté. Elle lui disait vachement quelque chose, maiiiis… il n’avait aucune idée de son nom. Mon dieu, et si c’était une stalkeuse ! Enfer et damnation !

    - Euh ouais merci pour le tee shirt, mais… t’es qui ?

    Ethan, tout en tact et délicatesse. Wow, respire mam’zelle, cette rouquine était encore plus bavarde que lui ! Et comment on pouvait être content de revoir cette raclure de Galaad. A part pour se cogner sur la tronche évidemment (mais sans se faire trop mal non plus, hého !).

    - Ouais bref, plus important. Alaaaaaaanregard de chat potté enclenchéAlan mon pote, tu sais à quel point je t’aiiii… t’apprécie ! Woops, la boulette qu’il a pas failli faire ! Et tu vois présentement, ce petit machin violet pourrait sauver ma vie m’être utile. Et puis, t’as déjà les poissons de reLou non ? C’est trop de responsabilité un boursoufflet.

    Et pendant sa longue tirade « je te prends pour un débile mental », il passa son bras autour des épaules de l’aiglon dans une étreinte tout ce qu’il y avait de plus virile bien sûr ! Mais le brun n’eu pas le temps de répondre, que la rousse occupa bientôt l’espace oral de pièce et offrit une second monologue à Alan. Didon toi, pas touche èé ! Le rouge et or se donna une baffe mentale et jeta un coup d’œil à Galaad qui restait étonnamment pantois.

    - Eh bah Westchester, ferme la bouche, ta maman ne t’as jamais dit que tu avais l’air d’un idiot comme ça ? Enfin, t’as l’air d’un idiot tout le temps remarque.

    Bonjour, je suis Ethan et je suis suicidaire o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1173


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Lun 20 Fév - 10:09

    Fous, ils étaient tous fous. Galaad se demandait sérieusement où il était tombé. Entre la tortue ninja, McAllister et son T-shirt de fille, la petite blonde qui sautillait sur place et la petite au visage de poupée qui semblait s’énerver lentement mais sûrement, il avait sérieusement de quoi devenir chèvre. D’ailleurs la demoiselle décida de se tirer en vitesse loin de cette bande de tarés et elle avait bien raison.

    Et voilà que Bird se ramenait sa fraise et le poussait loin de McAllister sans délicatesse. Maieuh tu m’as fait mal ! En plus il n’avait rien fait pour une fois. Mais ses deux camarades se regardaient bizarrement. Galaad regarda Alan, regarda Ethan, les regarda ses regarder et... POWA LES PEDALES ! Vade retro ! hurla intérieurement le jeune homme particulièrement choqué et pas franchement stable psychologiquement. Il ne manque plus que Sways se ramène pour parfaire le tableau. Pitié Merlin, si vous m’entendez, empêchez Sways de venir et je serais gentil avec Medrawt et c’est pas des blagues.

    Bon, où est-ce qu’on en était déjà ? Ah oui ... Curly ! Son boursouflet était toujours sur l’épaule du Gryffondor, Galaad allait le récupérer d’un coup de baguette lorsque Alan s’en empara. Mais il était complètement débile ! Il savait très bien que c’était le sien ! Le Serpentard voulut lui sommer en hurlant de lui rendre immédiatement Curly lorsqu’une demoiselle de Serdaigle fit son entrée. C’était Elyon Liedequierk. Et pour la première fois depuis qu’il était entré dans ce train de fous, quelqu’un lui adressa respectueusement la parole. Galaad manqua de lui sauter au cou pour la remercier, mais il se retint parce que quand même cela n’aurait pas été décent. Et en plus elle avait ramené Chups ! Merci Merlin ! Pas de Sways mais un boursouflet !

    - Merci mille fois Miss Liedequierk. Comme vous devez vous en douter, c’est l’un des boursouflets de ma soeur Morgwenn. Je ne manquerais pas de lui dire que c’est vous qui l’avez retrouvé. remercia poliment Galaad en récupérant Chups.

    Boursouflets : 1/3. Il finissait par y arriver. Plus que 2 et un était tout proche.

    Mais voilà que McAllister la ramenait encore... Et l’insultait. Déjà sur les nerfs, Galaad manqua sérieusement de péter les plombs. Et en fait... Bah... Énervé comme rarement, le jeune homme attrapa son camarade par le col de son T-shirt hideux et le fusilla du regard. Il devait être très menaçant avec son boursouflet rose dans l’autre main.

    - Faites attention à vous McAllister... Vous avez de la chance que les professeurs ne soient pas loin sinon je vous jure que je vous aurais fait ravaler vos insultes.

    Soudain Galaad reçut un shuriken en carton sur le haut du crâne et lâcha son camarade pour se tourner vers la petite Salomé, pas contente d’être soudainement ignorée. C’en était trop, le jeune homme sortit sa baguette, mais se prit un autre shuriken dans l’oeil.

    ...
    ...
    ...

    - LÂCHEZ MOI ! LES ! CITROUILLES ! BANDE DE BARBARES ! Je sais pas vous mais j’en connais un qui a légèrement pété un câble. ET VOUS BIRD RENDEZ MOI IMMEDIATEMENT CURLY ! hurla Galaad en arrachant SON boursouflet des mains du pauvre Alan. AH L’ANNEE COMMENCE BIEN ! JE VOUS PREVIENS, LE PREMIER QUI ME CHERCHE, JE L’EMURE VIVANT DANS LES CACHOTS ! Les menaces de Bâtisseur, je vous jure...

    Sans plus s’attarder avec ces malades mentaux, Galaad fourra les deux boursouflets dans la capuche de sa robe de sorcier et sortit avec tonnerre et fracas du compartiment. De l’air ! Enfin ! Rouge de colère, limite la fumée sortant des oreilles, le jeune homme se mit à remonter le train, bousculant ses camarades sur son passage.

    BILAN :
    Galaad s'est cassé avec ses deux boursouflets et arpente le couloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Everleigh A. Croft



Messages : 27


Feuille de personnage
Gallions: 25
Points de Magie:

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Lun 20 Fév - 13:01

[HJ: Je m'excuse d'avance pour ce message un peu court mais j'ai un peu de mal à suivre toute l'action, ça va viiite >.<]



Everleigh se souvenait parfaitement du jour où sa mère lui avait expliqué pourquoi elle avait fait une croix sur le monde magique. En même temps, ces moments étaient tellement rares qu'elle pouvait les compter sur les doigts d'une seule main.... L'air déprimé, Anna Croft lui avait raconté que les sorciers étaient des gens assez bizarres, carrément loufoque et parfois un peu fous. Il n'y avait donc plus aucun doute : elle était bien dans un train de sorciers. Parce que loufoques, oui ils l'étaient. Comment qualifier sinon des gens qui se baladaient avec des boules de poils colorés, des sabres en mousse, qui sautaient sur les sièges, se faufilaient sous les banquettes, se roulaient par terre et portaient des tee-shirt aussi louches ? Quant à la folie... Merlin ! Ils étaient carrément cinglés ! Sauf qu'au lieu de s'en alarmer - comme la fille qui était partie en criant - Evy préférait elle en rire.

L'air on ne peut plus radieux, elle observait la scène en essayant d'enregistrer le maximum d'informations possibles.
Ca pourrait toujours servir pour la suite. Alors si elle avait bien compris l'animal poilu était un boursoufflet, la fille ninja s'appellait Salomé, le type coincé qui vouvoyait tout le monde Westchester (mais c'était pas vraiment un prénom ça, si ?), l'autre Ethan, celui qui venait d'entrer.... Aidan ? Alan ? Ralala ! Ca faisait beaucoup trop choses à apprendre d'un coup. Si on lui avait dit que le voyage serait aussi mouvementé elle se serait préparée psychologiquement. Et dans les autres wagons c'était pareil ? Est-ce que tous les sorciers étaient aussi détraqués ou est-ce que par bonheur elle était tombé sur le compartiment le plus animé ? Le mieux serait d'aller vérifier par elle-même.
Avec un petit rire, elle se retourna pour sortir à la suite de Westchester
quand soudain la fille ninja se mit à balancer des jouets sur la tête du garçon. Et paf ! Explosion de colère ! Bah dis donc, valait mieux pas l'énerver lui. Mais cette petite crise n'était pas suffisante pour mettre un terme à la bonne humeur d'Everleigh qui s'exclama gaiement :

« C'est trop bien ! C'est trop bien ! C'est trop bieeeeen !! »

Puis se retournant vers les adolescents encore présents dans le wagon, elle s'écria comme si elle venait de faire une découverte scientifique qui allait changer la face du monde :

« C'est trop génial d'être un sorcier !! »

Elle fit mine de sortir puis soudain, comme si elle avait oublié quelque chose, s'arrêta et se retourna de nouveau :

« J'espère qu'on se reverra à Poudlard, vous êtes drôles ! Et puis, elle a raison la jolie fille rousse, ton tee-shirt il est super ! » ajouta-t-elle à l'intention d'Ethan avec un sourire colgate.

Comment ça on s'en fout de son avis ? De toute façon, elle était déjà repartie en avançant par petits bonds, les bras levés et chantonnant d'un air joyeux :

« Je suis une sorcière, je suis une sorcière, tralalalèreuuu ! »

Pourvu que les autres soient tous aussi cinglés ! Si le monde magique était aussi déluré, ça devait être sacrément marrant. Peut être que sa mère trouvait ça dingue mais en tout cas elle elle adorait à la folie, c'était le cas de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1506


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Lun 20 Fév - 14:10

    ECARLATE. Vous savez comment ça s'écrit ? Alan, dans l'instant présent, aurait été incapable de le dire – mais il éprouvait sans aucune difficulté la chaleur que le fait d'être écarlate procurait. D'un rouge plus que soutenu, aussi éclatant que la couleur du train qui gambadait gaiement à travers la campagne écossaise, Alan n'avait pas vraiment suivi les évènements qui s'étaient déroulés dans le wagon. Un petit effort de mémorisation … Il avait délicatement pris le boursoufflet qu'Ethan avait posé sur son épaule, il s'était retrouvé menacé par un katana en mousse, il avait écouté Ethan s'énerver sur l'apprentie Ninja. Elyon était arrivée, il avait vaguement bredouillé un petit « Euh, euh, euuuh … nan, c'est euhhh ... » qu'il n'avait pas terminé. De toute manière, Elyon avait déjà fini son monologue. Alan avait eu mal à la tête, trèèès mal à la tête, et puis Ethan avait commencé à poser son bras sur ses épaules.

    Bug. Bug, bug, buuuug ! Pourquoi personne ne faisait rien pour l'en empêcher, d'ailleurs, hein ? Pourquoi est-ce qu'il avait encore plus chaud, tout à coup ? Il ne savait même pas que c'était possible … Il aurait voulu hurler que NON, il n'avait plus les poissons de Lou, que Joren les lui avait honteusement dérobé, qu'il ne pouvait pas lui laisser le Boursoufflet au risque de perdre toute crédibilité aux yeux de Morgwenn Westchester, il aurait voulu lui retirer rapidement son bras de ses épaules. Mais Alan n'était pas exactement en état de parler ni de faire quoi que se soit. Apeuré, l'aiglon laissa Galaad menacer Ethan, songeant vaguement – très vaguement – qu'il n'était pas super sympa, le Serpentard. Il le laissa leur hurler dessus comme s'ils étaient du poisson pourri et le laissa même (!!) lui arracher le boursoufflet des mains. Que … Curly ?

    - Comme les gâteau apéritifs préférés de papa ... marmonna-t-il vaguement avant de replonger dans sa stupeur gênée.

    … Cool ta vie, Alan. Il frissonna légèrement devant la menace de Galaad et s'écarta vaguement pour le laisser sortir du wagon. Toujours sous le choc – hého, le pauvre chéri avait un bras masculin autour de ses épaules ! – il finit par réagir lorsque la première année lança à qui voulait l'entendre qu'être sorcier, c'était génial.

    - Ouais bah moi j'aimerai bien être moldu, hein, parce que là ... bougonna-t-il, toujours écarlate, ajoutant un vague A bientôt. lorsque la petite fille s'éloigna.

    Bon. Bon bon bon … c'était lui où il ne restait vraiment plus qu'Ethan et lui ? Et la ninja girl, aussi, bien sur, mais bon …

    - Euh, euh, euuuuh … Et-Etha-an ? Tu, euh … Tu voudrais pas, euh … enlever ton bras ? baragouina vaguement l'aiglon, à peine audible. Il s'éloigna un petit peu de son ami avant de reprendre la parole. Et noooon, j'ai plus les poissons de Lou, Joren me les a volé-éé-ééééé !! Et … AIEEEEUH !!

    Un coup de katana en mousse s'était abattu avec violence sur son crâne. Bon. Alan était patient, OK. Il était sympa, d'accord … mais il avait ses limites ! Déjà qu'il n'avait pas envie de retourner à Poudlard, ce matin … Il repoussa légèrement la petite et un petit peu plus violemment Ethan avant de tourner les talons et de quitter les lieux dignement.

    - J'en ai marre, j'en ai ras le bol ! Je SAVAIS que j'aurai pas du venir !

    Et il se laissa choir sur le sol, un petit peu plus loin, déjà fatigué de cette année qui promettait d'être insupportable, à deux doigts de fondre en larmes.

    - En plus, Lou, elle va m'en vouloir …

    ***
    Alooors ! Alan est parti, y'en a marre de cette gamine qui distribue des coups de katana en mousse en veux-tu en voilà ! Il chouine tranquillement dans le couloir de Poudlard Express, pas bien loin du wagon de Salomé, dans le quel il n'y a plus qu'Ethan & la ninja.

    Edit : Finalement, Ethan est parti rejoindre Dunstan & Joren, il n'y a donc plus personne dans ce wagon, si ce n'est Salomé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Mar 21 Fév - 14:04

    Il doit y avoir du vent dehors, un sacré vent malicieux qui vient chatouiller la locomotive du Poudlard Express.
    Quelques secousses ébranlent les wagons.
    Mais cela n'empêche pas la vie à l'intérieur de suivre son cours. Et on peut dire que c'est dynamique comme voyage ! Entre la chasse aux Boursoufflets, les rapprochements inopinés, les Silencio qui fusent et autres bricoles... Bref, un 1er septembre normal à bord de Poudlard Express ! Il faudrait être sacrément naïf pour songer que le périple glisse tranquillement jusqu'à son but comme sur un long fleuve tranquille.

    En attendant... il est midi ! Bien sonné ! Une agréable musique de grelots se propage dans le couloir du train.

    « Friandises ! Douceurs ! Mes chers Petits qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?! »
    C’est le chariot de friandises et bidules à grignoter qui passe ! Ils s’arrêtent de wagon en wagon, la sorcière qui circule à sa barre est souriante et détendue, elle prend les commandes des jeunes sorciers sans s’inquiéter. C’est la rentrée, c’est la joie !

    « Patacitrouille ?! Jus de Citrouille glacé ? Souris en sucre ? Chocogrenouille ?! »

    Cette alléchante litanie bien connue résonne dans tous les compartiments. Profitez-en ! Qu’allez-vous acheter ?

    Nouvelle secousse. Décidément ce vent…
    Depuis le chariot de firandises, tombent quelques articles.
    Toute joyeuse, la vendeuse ne s’en soucie pas.
    Dans le couloirs et devant quelques portes de compartiment traînent donc quelques paquets de Patacitrouilles, et de chocogrenouille et des dragées surprises !
    La luminosité baisse un peu. Des gros nuages dehors ?
    Hum, ça sent l’orage…


    ***


    HJ : Pour acheter vos friandises, n’attendez pas que la vendeuse vous réponde ou autre, dites simplement que vous achetez tel ou tel bonbons etc !

    Il est maintenant midi passé, nous sommes l’après-midi, le voyage continue !

    Vous avez la possibilité d’acheter : des patacitrouilles, des dragées surprises, des plumes en sucre, des suçacides, des chocogrenouille, du jus de citrouille glacée… bref, les bonbons sorciers habituels !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jason K. Ndiaye



Messages : 216


Feuille de personnage
Gallions: 606
Points de Magie: 165

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Mer 22 Fév - 19:42

    Avec les mouvements intempestifs du train qui retenaient toute son attention, concentré sur ses pas pour ne pas tomber, Jason ne put même pas relever et développer les quelques mots de l'adulte, qui n'avait même pas daigné décliner son identité. Pourtant, il aurait eu beaucoup de choses à dire, comme toujours, et encore plus puisque le sujet le touchait personnellement. Son argumentation lui brûlait les lèvres, et il essaya plusieurs fois de balbutier quelques sons qui se perdirent dans le chaos du couloir. Malgré tout cela, il suivait, ne retenant que les conseils qu'il jugeait utiles, et oubliant instantanément les recommandations sur la patience et la tranquillité.
    Le trio mal assorti croisa un jeune homme qui se présenta brièvement, et que Jason trouva atrocement pâle - ce qui lui fit penser à sa mère, qui disait toujours à propos des gens blafards qu'ils devaient être malade, ou qu'il s'agissait de personnages très froids. L'instinct social encore peu développé de Jason ne lui donna pas matière à trancher sur ce Westchester, et d'ailleurs la réponse ne l'intéressait pas plus que ça.
    L'expédition était déjà repartie après cette intervention pauvre en informations, et ne tarda pas à atteindre enfin un compartiment qui semblait inoccupé... Ou presque. Le jeune Ndiaye sursauta en avisant un ninja bondir sur eux, prêt à les découper en lamelles. Il fut bien heureux, à cet instant, d'avoir à ses côtés un adulte prompt à intervenir et à retirer l'objet des mains de leur agresseur qui n'était finalement qu'une gamine - au grand dépit de Jason, qui n'était pas fier d'avoir été effrayé par une si ridicule créature.

      - Salut, maugréa-t-il tout de même, juste pour faire un peu honneur, pour une fois, à l'éducation que lui avaient inculquée ses parents. Il connaissait les règles de bases de la politesse, et même très bien, mais il ne les utilisait qu'à son gré.


    Il allait remercier le mystérieux inconnu qui les avait conduit jusque là, pour continuer dans sa lancée de largesses... Mais celui-ci lui colla entre les mains un paquet de chocogrenouille, qui lui coupa un peu le sifflet. Il eut presque envie de râler, car ce n'était pas à lui, et qu'il avait l'habitude de se plaindre de tout et n'importe quoi - le monde cruel était souvent contre lui, très injustement; ou pas, mais ça il ne l'aurait pas avoué. Mais bon, il s'agissait de chocogrenouilles, et leur propriétaire ne les réclamait pas; pire, il les avait laissé trainer, alors...

      - Merci... D'une formule deux situations de gratitude réglées, Jason faisait dans l'économie de gentillesse et celui lui allait parfaitement.


    Le petit garçon se tourna vers la place qu'il avait décidé arbitrairement de prendre, près de la fenêtre, et grimaça en voyant les étagères hautes sur lesquelles devaient être posés les bagages. Il fit volte face pour demander à son sauveur une dernière aide, mais ce dernier était déjà parti, et il resta perplexe.
    Vraiment bizarre ce type... Trop solennel pour devenir son pote.
    Bien... Il n'avait plus qu'à se débrouiller tout seul. Il glissa son gain de friandises dans la poche de sa veste, et jeta aux filles un regard noir qui signifiait clairement qu'elles n'étaient pas les bienvenues pour lui donner un coup de main. Non, plutôt se casser le dos que d'accepter que cette folle dingue de moldue dégénérée s'approche de lui.
    Et pourtant, quelque chose lui disait qu'elle allait le faire, d'autant plus s'il y avait des risques de le contrarier.

      - Avec mon entrainement de guerrière, j'peux te le monter en un coup de pied !
      - T'as pas intérêt d'essayer ! En plus y'a des choses fragiles dedans, si tu les casses tu seras obligée de les repayer avec tes gallions.


    Ce qui était fragile, c'était plutôt sa fierté si une donzelle parvenait à accomplir un exploit dont il n'était pas capable. Il espérait juste qu'avec une bonne excuse, elle le laisserait tranquille... Il maitrisait les prémices de la manipulation, quand il le fallait. Effectivement, cela sembla la tenir un peu à l'écart, le temps surement qu'elle réfléchisse à une autre stratégie pour l'ennuyer sans s'attirer trop de problèmes. Il avait peut-être calmer ses ardeurs de violences, mais il avait surement attisé sa curiosité.
    Bref. Il saisit son sac à deux bras, et le hissa de toutes ses forces vers le rayon prévu à cet effet, au-dessus de la banquette. Allez, un petit effort, il y était presque, et ensuite il pourrait se reposer - si Salomée le voulait bien - et profiter du paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Loreleï Levinson
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 197


Feuille de personnage
Gallions: 177
Points de Magie: 156

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Jeu 23 Fév - 10:39

Fallait suivre… Dommage, Loreleï serait bien restée campée dans son petit coin, si on peut dire, au milieu du couloir calée contre une des nombreuses fenêtres du wagon. Oui, au moins là-bas, elle ne se ferait pas bousculée et bringuebalée dans tout les sens dans ce train qui semblait poussé par une énorme bourrasque de vent, de temps en temps. Puis, quoi de mieux pour gêner l’ascension vers un compartiment libre ? Une cage par exemple qui avait été abandonnée par son propriétaire ou bien qui était sortie d’un compartiment sans que personne ne s’en aperçoive avec les mouvements saccadés du train, ça peut arriver. Du coup elle ne prit garde à l’élève qui venait de passer en saluant le mini groupe. Elle entendit bien un ’’mademoiselle‘’, mai sans plus car elle devait se concentrer pour suivre l’adulte et le petit sans se prendre autre chose dans les pieds.
La jeune Poufsouffle se demandait bien quand s’arrêterait ce périple. Et si elle filait à l’anglaise ? Oui mais par où ? Elle se retourna l’espace de quelques secondes. Faire marche arrière, sans être vue ? Impossible. Puis très peu pour elle. Retourner dans toute cette foule ! Naaaaann !!! Et au moment où elle tournait la tête pour regarder où ils allaient atterrir, elle failli glisser sur un paque de sucreries qui traînait par là et bien entendu elle eu droit à une réflexion de l’adulte. Bah tiens, tant qu’à faire.


"- Je fais attention, m’sieur. C’est pas ma faute si il y a des pièges…"

Bah oui quoi. Les autres aussi doivent faire attention. Le périple reprit et la Poufsouffle tentait aussi bien que possible de rester « collée » près de l’adulte pet sec et du petit, poussant du pied les quelques friandises et autre piège se trouvant sur sa route, mais pas pour longtemps. Le chariot de friandises bloquait le passage et une petite file de gourmands qui passaient commande. Pause pour Loreleï qui en profita pour absorber un brin d’air extérieur qui passait par une fenêtre entrouverte. Pas longtemps malheureusement. Le passage était libre et les paroles l’adulte le lui fit comprendre. Le mini groupe reparti gaiement, pas pour Loreleï, vers l’avant du train.
L’adulte les laissa, Loreleï et le petit, devant un compartiment vide. Enfin, non, il y avait une petite qui s’amusait à sauter de siège en siège. Le poids du monde s’effondra alors sur les épaules de la Poufsouffle.


* Nooon… pas çaaa….*

Mais pourquoi ça ne lui arrivait qu’à elle, ce genre de scénarios. C’était qui cet électron surchargé ? Le petit n’avait pas l’air ravi lui non plus de se retrouver là. De toute façon, à ce qu’avait vu Loreleï, à son sujet, il n’était pas d’une humeur bien joyeuse depuis le début de leur rencontre. Super. La jeune fille donc se retrouvait avec deux petits. Une qui jouait à saute banquette et un autre qui se mura dans son silence en lançant encore une fois un regard noir. Néanmoins, en bonne Pouffy qu’elle était ou presque, la rouquine salua gentiment la petite d'un sourire et d'un faible bonjour avant de s'installer près de la porte, le côté fenêtre étant pris par le petit et l'électron en face de lui. Loreleï se cala alors, croisant les jambes et les bras et tourna son regard vers le paysage, via le couloir et via la fenêtre de celui-ci. Un peu encombrée par des ombres passagères ou parfois stagnantes, la fenêtre du couloir, mais elle réussissait à y voir quelques chose quand même l Toutefois près de la porte ça avait quelques avantages. Elle pouvait sortir rapide si jamais ça tournait vinaigre entre l’électron et le petit. Parce qu’après tout, aussi gentille qu’elle soit, elle n’allait pas jouer les nounous, non plus. Pis quoi encore. D’ailleurs elle en voulait un peu à l’adulte de l’avoir laissée toute seule en compagnie de deux… très jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Ven 24 Fév - 10:20

    Le ciel s'assombrit, et s'assombrit encore.
    Une nouvelle secousse agite le wagon. Des valises posées sur les portes bagages au dessus des sièges tombent.

    Le temps d'un battement de cil, le noir remplit le wagon. Il vous semble entendre un bruit de frottement étrange, le métal contre la roche. L'air se charge d'humidité l'espace d'un instant.
    Un nouveau bruit résonne à vos oreilles.
    Quelque chose à glisser.

    Puis la lumière du jour réapparait.

    Vous êtes passés par un tunnel ou quoi ? Mais. Il n'y a pas de montagnes à cet endroit normalement...

    Pas le temps d'y songer. La fenêtre du compartiment est grande ouverte. La porte sous la force des courants d'air s'est claqué et solidement refermée. Quatre chauves souris semblent s'être perdues dans votre compartiment !
    Elles sont affolées et vous attaquent, vous noient sous leur battement d'ailes affolés.


    Qu'allez-vous faire ?!

    ***


    HJ : Il va falloir agir ! N'hésitez pas à vous reporter au Player's Handbook pour trouver une astuce !
    Il y a quatre chauve souris à immobiliser ou chasser ! Il s'agit de magie sans duel/affrontement, n'empêche qu'il va falloir les empêcher de vous nuir, ces chauves souris paniquées !

    De l'extérieur comme de l'intérieur, la porte est bloquée !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hestia C. Matthews
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 82


Feuille de personnage
Gallions: 143
Points de Magie: 30

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Ven 24 Fév - 12:28




D’un pas quelque peu chancelant, Hestia tentait de rejoindre son compartiment de départ, celui où se trouvait Kenny, le bavard qui n’allait sans doute pas passer l’année d’ailleurs. Ainsi, elle repartait vers la direction de la tête du train, baguette dans sa main libre, lorsque des secousses commencèrent à se faire ressentir. Tétanisée par les tempêtes et autres orages violents, la Poufsouffle stoppa sa course en plein milieu du couloir… Fermant les yeux et respirant lentement, elle tentait de contrôler sa folle envie de se jeter dans les toilettes afin d’y passer le reste du voyage…

Décidée à atteindre sa destination (sans faire pipi dans sa culotte à défaut de porter une couche), la jeune fille avala la chocogrenouille bien molle qu’elle avait fait souffrir pendant un moment puis reprit sa marche qui lui donnait l’air d’avoir bu un peu trop de Whisky pur Feu. Au passage, elle croisa sa Professeur de Défense contre les forces du mal… Lui adressant un sourire poli, elle la dépassa et entra alors dans une partie de couloir vide.

A cet instant, tout se mit à bouger violemment, et la lumière s’éteignit. Maladroite les yeux bien ouverts, il était difficile de contrôler son corps dans le noir. Ainsi, Hestia vola littéralement sur quelques centimètres et s’écrasa lourdement sur le sol en se mordant la lèvre inférieure. Le goût du sang n’étant pas une chose qu’elle appréciait, la Poufsouffle comprit rapidement qu’elle s’était blessée en tombant comme un culbuto… Lorsque la lumière revint, elle était étalée sur le ventre et quelques valises peuplaient aussi la moquette. Sans attendre une seconde de plus, la demoiselle se releva en grognant et porta une main à sa lèvre ensanglantée… Mais d’un coup, elle se mit à penser à…

« Blueberry ? BLUEBERRY ? »

En effet, le petit hibou ne se trouvait plus sur son épaule. Ignorant totalement sa petite entaille, la jeune fille commença à le chercher prise de panique. Son familier était tellement minuscule qu’il aurait très bien pu se trouver en dessous d’une valise en forme… de… crêpe. Mais à son grand soulagement, l’oiseau s’était caché dans un coin de peur de se faire écraser. Lâchant un soupir de soulagement, la Poufsouffle le saisit et le mit sans sa capuche (Évitons la poche centrale qui conduirait à un drame.)

Commençant alors à trembler comme une feuille, Hestia se demandait ce qui avait bien pu se passer… Ce genre d’événement ne la mettait pas à son aise surtout qu’elle était seule. Craignant d’entendre le tonnerre gronder, elle sortit en vitesse (toujours en titubant un peu maladroite comme elle était) et en se tenant la lèvre.

« Non.. çaa ne s’arrête pas… Vite vite… »

A cet instant, elle regretta presque d’avoir délaissé Kenny et ses paroles qui donnaient des pulsions meurtrières.

Ainsi, elle arriva dans le wagon qui se trouvait juste avant le sien. C’est alors qu’elle entendit des drôles de bruits. Se dirigeant lentement vers la porte du compartiment, elle vit alors une scène qui la figea instantanément. Des bestioles volantes tournaient autour de ceux qui se trouvaient à l’intérieur. Hestia reconnut la petite Ninja qui criait comme une belette à la vitesse du son, puis Loreleï, une amie à elle qui faisait partie de sa maison. Seul le jeune garçon lui était inconnu. Bouche-bée, elle mit quelques secondes avant de tenter d’ouvrir la porte. Tenter oui, il était impossible de l’ouvrir. Commençant à perdre patience à cause de la panique, la jeune fille s’énervait contre cette fichue poignée qui ne voulait pas fonctionner. Aucun sourire n’illuminait son visage quelque peu blessé. Les sourcils froncés, les traits crispés, elle réfléchissait à un moyen de les faire sortir de là. D’un geste rapide, la Poufsouffle voulut sortir sa baguette de sa poche mais le morceau de bois semblait avoir disparu.

« Qu’est c’que ? »

Ses souvenirs lui revenaient petit à petit… Et oui, elle avait tenu l’objet de pouvoir dans sa main dans le couloir… Mais après cela elle était tombée, s’était blessée, et avait cherché son hibou en étant toute apeurée… Ce qui lui avait complètement fait oublier sa baguette. Jurant comme un troll des montagnes, la jeune fille lança petit un coup de pied dans la porte, ce qui eut pour unique but de lui faire mal.

« Aïe, aïe, l'idiote »

Ne sachant plus quoi faire, elle commença à appeler à l’aide en se demandant si on allait finir par l’entendre. Retrouver sa baguette aurait pris trop de temps de toute façon, elle pouvait juste rester là, paniquée, à essuyer sa lèvres inférieure qui la lançait et qui gonflait sérieusement.



_______________________________________________

~~Récapitulatif ~~

Hestia se trouve devant la porte du compartiment ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jason K. Ndiaye



Messages : 216


Feuille de personnage
Gallions: 606
Points de Magie: 165

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Sam 25 Fév - 15:56

    Alors que Jason tentait d'un dernier coup de force de hisser sa valise au-dessus de son siège, le wagon s'obscurcit soudainement, lui faisait rater son coup. Le bagage retomba lourdement sur le sol, lui arrachant un grognement de désespoir, tandis qu'un autre bruit, plus grinçant, résonnait dans le noir. Que se passait-il, encore ? Le chauffeur avait vraiment bu trop de bierraubeurre ou quoi ?
    Le jeune Ndiaye ne connaissait pas suffisemment le parcours, cependant, pour trouver anormal qu'ils aient pu passer sous une montagne, dans un tunnel quelconque... Mais quelle conduite ! Heureusement encore pour leurs vies qu'il y avait des rails pour guider un peu la locomotive.
    Quelque chose se secoua à côté de son visage, et s'aggripa dans ses tresses africaines, et Jason poussa un nouveau mugissement de mécontentement, en tapant des bras dans le vide pour essayer de chasser l'agresseur. Si c'était encore l'autre folle ninga - et il en était presque persuadé - il espérait bien la toucher, qu'elle se prenne une bonne gifle inconsciemment volontaire.
    Les lumières se rallumèrent, et le garçon put constater que chacun était à sa place, son sac était le seul élément notable à avoir bougé... Enfin, presque. Il lui fallut dix secondes d'acclimatation pour constater que d'étranges volatiles occupaient désormais l'air de mouvements d'ailes furieux, et dix secondes de plus pour les identifier comme des chauves-souris.

      - Euh... Mais qu'est-ce que ça fiche là, ça ? S'étonna-t-il sincèrement, comme s'il espérait obtenir de ses camarades une explication logique à leur présence.


    La véritable question qu'il se posait était plutôt de savoir ce qu'ils devaient en faire. Cela arrivait-il souvent ? Etaient-ce des familiers, dont il fallait retrouver le propriétaire ? Jason se serait vraiment attendu à tout et n'importe, venant du monde des sorciers, qu'il connaissait suffisemment pour ne plus en être tout à fait surpris.
    Pourtant, la réaction de la petite brune le laissa perplexe. Poussant des cris de belette, celle-ci se mit à sauter de sièges en sièges, surexcitée par la situation - Jason n'aurait su dire si elle était effrayée ou si elle s'amusait. Elle retenait presque plus l'attention, en tout cas, que les chauves furies... Et encore plus que la blonde, dont Jason n'aurait pas eu la moindre idée de ce qu'elle faisait à cet instant si on le lui avait demandé.

      - Mais arrête, t'es trolle ! Elles vont devenir encore plus agressives si tu... Aaaaah ! Une des créatures venait de s'attaquer une nouvelle fois à sa coiffure - à croire qu'elles manquaient totalement de goût pour détruire un style si tendance - et Jason se protégea la tête avec ses mains, et se prostrant sur une banquette, pour échapper aux pattes griffues.


    Du coin de l'oeil, tandis qu'il se dabattait comme un démon, pieds et mains, pour faire fuir son adversaire, Jason remarqua une demoiselle qui semblait chercher à entrer pour les aider. Décidément, n'y avait-il que des attardés dans cette école, pour que celle-la non plus ne soit pas capable de tourner une poignée ?
    Soudain Jason eu une illumination. Mais oui bien sur ! Il suffisait d'un seul objet, et le tour était joué. Sa... Casquette ! Et oui, elle avait du s'enlever alors qu'il s'acharnait sur sa valise, et avec elle, il serait protégé - ou du moins sa coupe.
    Il chercha à tâtons cette dernière, lorsqu'il referma les doigts sur sa baguette... Ah, pas mal aussi, ça. Il aurait pu y penser.
    Le problème, c'était qu'il ne maitrisait encore aucun sort, puisqu'il était interdit de pratiquer hors des limites de l'éducation sorcière. Enfin, il avait entendu sa mère marmoner quelques formules, des cantiques sénégalaises dont il n'avait pas compris un mot. Mais cela valait le coup d'essayer.
    Il pointa la vitre qui les séparait du couloir, histoire de pouvoir s'éclipser, faire entrer quelqu'un qui contrôlerait ces bestioles, ou encore mieux, laisser le champs libre à ces dernières.

      - Humlala bwalâoum Humba Humba ? Récita le petit noir en chantonnant, avec peu de conviction. Pourtant, cette formule semblait valable pour un peu tout, dans sa famille... A moins qu'il ne saisisse aucune nuance de ce dialecte de chaman.


    Il y eu un léger flottement dans l'air, comme si tous le monde retenait son souffle dans l'atteinte d'un effet... Qui ne vint pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Loreleï Levinson
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 197


Feuille de personnage
Gallions: 177
Points de Magie: 156

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 9:23

Bercée par les mouvements du train, les paupières de Loreleï commençaient à se fermer doucement, malgré les bruits en tous genres dans le compartiment et le wagon. Cette rentrée avait l’air vraiment beaucoup plus agitée que les précédentes, wagon bondés et bruyants au pas possible, un train qui bougeait plus que de raison, à se demander s’il n’allait pas dérailler un de ces quatre matins. Un long soupir las s’échappa de la jeune fille qui avait maintenant posé sa tête contre le carreau donnant sur le couloir. Le sommeil la gagnait, quand soudain un bruit plus prononcé que les autres la fit sursauter légèrement, la réveillant un peu en sentant aussi cette fraîcheur inhabituelle en même temps que le noir total.

- Mais qu’est-ce qui …?

Le cerveau encore endormi, Loreleï tendit l’oreille. Quelque chose était tombée dans le compartiment ? Un des deux jeunes avaient glissés de son siège ? Soudain quelque chose vint lui frôler sa belle chevelure rousse en même temps qu’elle entendait un gémissement et les cris de l’électron. D’un geste vif, elle leva ses bras devant son visage et chassa cette chose qui s’était accroché à une des ses mèches.

- Mais… *ça a des ailes !*

Horreur ! Quelle chose volante s’attaquait à elle ? Bon, elle aime bien les créatures en tous genres, mais là elle ne voyait pas bien ce que c’était. Et puis, vu le boucan, y en avait plusieurs ! Puis, le jour revint. Ouf. D’une de ses mains, elle réussit à toucher cette chose sombre et à la pousser vivement.

*Des chauves souris ? Mais… comment elles …mais… sont… rentrées ?*

Loreleï n’était pas la seule à se débattre avec ces petits monstres. Le garçon ainsi que l’électron qui hurlait à briser les tympans, étaient aussi leur cible. D’ailleurs, celle-ci sautait de banquette en banquette. Et c’était pire. Comme le disait si bien le jeune garçon, les cris de l’électron affolaient les créatures. Prenant son courage à deux mains, chassant du mieux qu’elle pouvait les chauve souris, Loreleï réussit on ne sait comment hein, à attraper l’électron par la taille en l’encerclant et à la faire asseoir avec elle.

- Pas bouger ! Et… Silence !

Wouah quel surprenant ton autoritaire ! Au même moment, le Poufsouffle entendit un bruit venant de l’extérieur. Loreleï tenta un regard vers cet endroit mais juste à cet instant, une de ses créatures fondit sur elle, lui infligeant ainsi un coup d’aile dans l’œil droit. La Poufsouffle se leva d’une traite, lâchant l’électron, faisant l’éventail devant elle en agitant ses mains. Ces bestioles allaient la laisser tranquille, oui ?! Profitant d’un court moment de répit, la jeune fille se précipita vers la porte. Manque de chance, Loreleï avait beau tirée dessus comme une malade, celle-ci ne voulait pas s’ouvrir et voyant Hestia faire la même chose, constata avec mille horreur que la porte était coincée ! Oh, mais… son amie est blessée elle aussi ?! Pourquoi Hestia saigne-t-elle de la lèvre ? Il y en avait aussi dans le couloir ? Loreleï colla son front contre la vitre en même temps qu‘elle entendait les cris derrière elle et que les bestioles lui tirait les cheveux. Pas de bestioles qui éborgne dans le couloir, seulement Hestia qui appelait au secours, mais fallait faire quelque chose aussi à l’intérieur. Sa baguette…

- Mais crotteee … ça suffit ! La fenêtre est grande ouverte, sortez par ce chemin !

Visiblement ça ne les intéressait pas et n’avaient certainement rien à cirer de ce que leur racontait Loreleï. Oui, elles avaient l’air de bien se plaire avec les trois élèves. Le train toujours en mouvement brusque balança Loreleï contre la porte vitrée, mais qui entre temps avait attrapé sa baguette magique dans la ceinture de son jean, pendant le gamin récita quelques mots que la rouquine ne capta pas, dans le brouhaha. En tout cela n’eut aucun effet sur les bestioles. Allez, on se concentre rapidement et on trouve un sort.

- Petrificus totalus !!

Voilà. Advienne que pourra. C’était trop pressant pour qu’elle puisse trouver quelque chose de mieux. Si y avait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 9:23

Le membre 'Loreleï Levinson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hestia C. Matthews
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 82


Feuille de personnage
Gallions: 143
Points de Magie: 30

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 11:29




Pas de baguette, pas de magie… Pas de magie, pas de sorts… Pas de sorts, pas de porte ouverte… Pas de porte ouverte… Pas de porte ouverte. Le constat était affligeant pour celle qui restait plantée devant le compartiment, aussi utile qu’un vieux Scrout à Pétard. Hormis pousser de petits cris d’aide, elle ne faisait rien d’autre. Quelle honte, franchement. D’autant plus que personne ne semblait l’entendre à cause des bruits du train mais aussi des cris des élèves surexcités.

Le cœur battant à tout rompre, la respiration saccadée, Hestia paniquait littéralement dans ce petit couloir où personne ne se trouvait. Elle tentait alors de contrôler l’apparition de larmes de… « tristesse, peur, colère » qui n’allaient pas tarder à venir couler sur son visage si cela continuait comme ça. Des souvenirs de son tout premier voyage commencèrent alors à lui revenir en mémoire. A l’époque, Sirius Black était recherché… Des détraqueurs étaient donc montés à l’intérieur du train pour une fouille qui avait pris une tournure de petit déjeuner pour eux. L’image de la créature encagoulée revenait hanter sa petite tête blonde afin de rendre la situation encore plus angoissante car il y avait tellement de similitudes avec ce qu’ils étaient tous en train de vivre en ce moment.

A l’intérieur, l’ambiance était… beaucoup plus survoltée. La ninja sautait partout comme les petits lutins de Cornouialle, il manquait juste la couleur « bleu », le jeune garçon tentait de lancer des sorts qu’elle ne connaissait pas avec une conviction étonnante, et Lo’ de son côté, essayait un sort de pétrification. Un sort qui d’ailleurs réussit à figer deux des quatre bestioles qui continuaient de les harceler. Secouant alors la tête comme une dérangée échappée de Sainte Mangouste, Hestia se décida à bouger afin d’aller chercher sa baguette. Enfin. Même s’il en restait que deux, il allait falloir ouvrir cette satanée porte, et le plus vite possible. Tentant une dernière fois de l'ouvrir à la façon moldue, la jeune fille haussa alors pour qu’on l’entende à l’intérieur.

« heu… C’est bloqué ! Je reviens vite ! »

Décidant de passer à la trappe le « Car j’ai perdu ma baguette en tombant face contre terre pendant la secousse, je suis complètement inutile sans » qui était tout aussi ridicule que ses notes en potions, la demoiselle tenta de retracer son parcours en fermant les yeux. C’était dingue comme la panique pouvait tout lui faire oublier.

* Kenny… Kenny… Alan… Couloir… Gryffondors, Chocogrenouille, Westchester, colère, Alan, surprise, colère encore… Puis demi-tour… Encore le couloir… La chute magistrale.*

Ouvrant les yeux sur l’image du sol qui se rapprochait de sa figure, Hestia eut un déclic et fonça alors vers l’endroit en question où devait se trouver sa baguette. Se tenant aux murs afin de ne pas faire de cette journée, la journée de la honte, la Poufsouffle sortit du wagon afin de mettre la main sur l’objet qu’elle avait perdu… En espérant qu’il serait toujours au même endroit, et non entre les mains d’une personne mal attentionnée.




_______________________________________________

~~Récapitulatif ~~

Hestia quitte le wagon pour aller chercher sa baguette.
Il reste 2/4 bestioles à immobiliser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jason K. Ndiaye



Messages : 216


Feuille de personnage
Gallions: 606
Points de Magie: 165

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 12:35

    Bon, Jason avait peut-être jugé trop vite cette poufsouffle blonde, qui se révélait tout de même utile, finalement. Enfin, ce n'était pas pour ça qu'elle allait devenir son amie, loin de là, mais du moins, il acceptait mieux sa présence - qui venait quand même de l'aider, et qui de toute façon ne relevait pas d'un choix de sa part.
    Loreleï, bien que le petit garçon ne sache pas encore son nom, lui permit de réaliser deux choses. L'une, c'était que la porte était décidément bloquée, et que donc l'autre blonde n'était pas non plus si trolle qu'elle en avait eu l'air. L'autre, c'était qu'il existait un sort plus efficace que les psaumes africains, pour arrêter en plein vol les chauves souris, dont deux venaient de s'immobiliser brusquement grâce à elle. Et ça, l'esprit vif de Jason l'avait parfaitement enregistré.
    Il essaya de viser avec sa baguette, tant bien que mal, les créatures restantes qui s'agitaient plus que jamais, en s'acharnant sur eux.

      - PETRIFICUS TOTALUS ! Reprit-il avec passion, comme s'il l'avait déjà pratiqué des dizaines de fois auparavant.


    Spoiler:
     

    Bien sur, l'efficacité de ce sort ne fut pas à la hauteur de celui de sa camarade, et Jason, ne s'attardant pas sur son échec, décida de passer directement au plan B. Ou même au plan D, au point où ils en étaient de leurs essais cumulés.
    Pourquoi ces animaux s'en prenaient-ils à eux alors qu'ils auraient pu très bien s'enfuir par la fenêtre et retrouver leur liberté ? C'était tout de même un peu louche cette histoire, ainsi que les cafouillages de conduite qui les secouaient encore et toujours comme s'ils avaient décidé d'assomer les étudiants pour qu'ils dorment tous en arrivant. Ce n'était pas une mauvaise idée peut-être, dans certains cas.

      - Euh, toi ! Comment tu t'appelles déjà ? Occupe les, je m'occupe d'ouvrir le compartiment. Lança-t-il à Loreleï, et se précipitant sur la poignée sans attendre de réponse de sa part. Tu peux m'croire, ça va pas se passer comme ça, j'vais lui dire ma façon de voir les choses au manchot qui nous amène à Poudlard, si j'lui met la main dessus... Obligés d'se battre avec des saletés de suceurs de sang, d'se taper les valises, les échappés de Ste Mangouste qui arpentent les couloirs...


    Oui, râler encourageait le jeune Ndiaye dans son oeuvre, ne se préoccupant pas de savoir même si quelqu'un l'écoutait ou s'intéressait de loin ou de près à ses propos. Et il ne se préoccupait pas non plus de voir comment sa coéquipière improvisée se débrouillerait pour se débarrasser des nuisibles.
    Elle avait réussi à immobiliser la ninja, ce qui était déjà un exploit en soi, donc elle parviendrait surement à trouver une solution.
    Il attrapa, dans la poche de son sac toujours étalé sur le sol, un accessoire indispensable à la survie de tout petit rebelle qui se doit : le trombone. Maman Ndiaye n'avait jamais compris comment Jason sortait de sa chambre lorsqu'elle l'y consignait par punition - et pourtant, il avait renouvellé l'expérience une bonne dizaine de fois.
    Il commençait à déplier son outil quand un hurlement retentit derrière lui.

      - Wayaaaaaaaa ! Cria Salomé, nullement calmée par Loreleï, qui avait détourné son attention. La demoiselle en avait profité pour attrapé la chose la plus lourde qui était à sa portée, dans le but de la lancer sur la porte du compartiment, afin de l'ouvrir de la façon la plus sauvage qui lui soit venue - et la moins blessante, au contraire d'Hestia.


    Jason s'écarta juste à temps, observant avec perplexité et effroi son sac énorme s'écraser sur la vitre, la fissurant de part en part - et répandant la moitié de son contenu sur la moquette.

      - J'y crois pas... Murmura Jason, la colère prenant progressivement en lui la place de la surprise, devant un tel carnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 12:35

Le membre 'Jason K. Ndiaye' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Loreleï Levinson
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 197


Feuille de personnage
Gallions: 177
Points de Magie: 156

MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   Dim 26 Fév - 14:12

*Maudite rentrée !*

Deux sur les 4 volatiles étaient stoppées par le sort de la rouquine. Entre deux attaques de chauves souris, Loreleï regarda avec désespoir son amie Hestia qui disparaissait dans le couloir, le petit garçon qui tenta lui aussi le sort qui n’est pas encore de son âge et un électron qu’elle avait calmé une micro seconde et jeta dans un hurlement impossible à retranscrire, le pauvre sac du jeune qui s’était approché de la porte. Oui, quel mauvais retour à Poudlard, en ce jour de 1er septembre plus que mouvementé. Et pas seulement à cause des sorciers qui hantaient les couloirs du train, la marchande de sucreries et autres adultes, non non, c’était aussi à cause de cet étrange phénomène qui s’était produit. Ça venait d’où d’ailleurs ? Voilà la bonne question que l’on pouvait se poser.

*Hein, quoi, comment ?*

Le petit allait tenter d’ouvrir la porte et elle devait s’occuper, encore une fois, des chauves souris ? Et qui s’occupait de l’électron ? Nan mais attendez, pause, là ! Loreleï n’est pas montée dans ce wagon via ce compartiment pour jouer les nounous ! Ce n’est pas Mary Poppins, non plus ! La rouquine ne va pas sortir de sa malle magique des… des… miracles ! Un grand cri inclassable dans le dictionnaire se fit entendre dans ses méninges.

*Allez, ventile un peu Lo’*

En même temps, elle répondit au petit garçon qui, semblait-il, lui avait demandé son identité pendant qu’il exprimait assez virulemment, son mécontentement. Un sourire nerveux étira les lèvres de la Poufsouffle. Elle et son amie Hestia n’avaient pas réussi à l’ouvrir cette fichue porte ! Alors le jeune avec ses tites mimines… elle avait peu d’espoir. Mais voir l'espoir des autres... c'est beau ! De toute façon, ça ne dura pas longtemps car l’espoir s’éteignit quand l’électron balança le sac contre la vitre qui ne fit que se fissurer. Et oui, c’est solide les carreaux du Poudlard Express ! Puis, qu’elle idée elle venait d’avoir là ! La fenêtre est grande ouverte !


*Elle a pas vu ?*

- Je m’appelle Loreleï.

N’empêche, il n’avait pas tord dans un sens. Ce voyage était bien étrange. Complètement fou, surréaliste ! Tous les malades de St Mangouste n’étaient pas des cinglés, mais c’était à peu près la même ambiance d'un asile de fous, ce qui se passait ici. La rouquine donnant un dernier coup d’éventail de ses mains dans le vide tentant de chasser une de ces bestioles qui lui fonçait dessus et qui en plus se cognaient contre les murs, les carreaux de la porte maintenant toute fissurée, pointa de nouveau sa baguette en direction des deux furies volantes. Allez on y croit ! Fallait juste faire attention de ne pas glisser sur les affaires personnelles du petit, qui roulaient sur le sol du compartiment. A ce propos, la rouquine lança un regard noir à l’électron, pointant du coup sa baguette vers elle. Mais non, elle ne lui fera pas de mal mais... Elle ne lui avait pas dit de pas faire un seul mouvement et de se taire ?! Nan mais c’est que elle aussi avait failli se recevoir le sac de voyage !

- Bon. Je vais retenter le même sort. A moins que vous vouliez être pétrifiés, je vous conseille de ne pas bouger.

Oui, on ne sait jamais. Loreleï pouvait être toute aussi maladroite en lançant un sort qu'en lui mettant une chose fragile dans les mains et qu'elle laisserait choir. Et cette phrase était surtout destinée à l’électron. Puis, en n’y pensant bien, ça ne pourrait pas lui faire de mal. Muahaha. Bref. Revenons à nos moutons ou plutôt à nos chauves souris. Loreleï, baguette en l’air ou presque, suivit les mouvements des bestioles et lança son sort.

- PETRIFICUS TOTALUS !!

Ça commençait à bien faire, cette histoire ! Et Loreleï, comme le petit garçon certainement, n’avait qu’une hâte, arriver à Poudlard et laisser tout ça loin loin derrière elle!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous avec Salomé ! [1er Septembre ; 11h etc...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Hogsmeade :: La Gare-