Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Défi SGOTP] Divine idylle - Vendredi 1 Octobre 17H45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Roxane A. Hunter
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 77


Feuille de personnage
Gallions: 29
Points de Magie: 112

MessageSujet: [Défi SGOTP] Divine idylle - Vendredi 1 Octobre 17H45   Mar 22 Jan - 20:58

Le souvenir le plus romantique (mais oui, on est romantique à 5 ans!)



Roxane errait comme une âme en peine dans les couloirs, perdue dans ses pensées. En vérité, la partie du « errer » est un peu exagérée, mais avec son visage livide elle aurait pu soumettre sans problème sa candidature au poste de fantôme à Poudlard. La raison ? Elle détestait le Vendredi. N'allez pas croire que la perspective d'être en week-end la terrifiait, au contraire : les cours c'était bien mais pour approfondir son savoir rien de mieux que du temps libre. Le week-end arrivait toujours à point, voire un peu tard parfois.

Non elle en voulait à un jour, le vendredi. Franchement, qui avait eu l'idée de leur mettre autant de cours pratique en une seule journée ? Non mais vraiment, ils ne savent pas à quel point c'est épuisant ? Bon, certes les professeurs leurs serinaient que c'était pour développer leur endurance, bla bla bla, mais quand les élèves n'avaient pas d'endurance DU TOUT, pratiquer autant la magie ne les aidaient en rien. Bon d'accord, il était vrai que depuis qu'elle était à Poudlard elle pouvait utiliser plus longtemps sa magie sans se fatiguer tout de suite, mais comment être sûre que c'était grâce aux cours, hein ? Ça se trouve c'était seulement dû au fait qu'ils grandissaient. A tous les coups personne n'avait vérifié si l'hypothèse, prise comme une vérité générale en attendant et ce faisant souffrir des milliers d'enfants (bon ok juste elle) était avérée ou non.

Bref, c'était dans un état second, qui lui valait le verbe "errer", que Roxane allait à la bibliothèque où elle espérait pouvoir remettre son esprit des efforts incommensurables qu'elle avait dû fournir pendant toute la journée. C'est ainsi qu'elle s'installa à une table sans faire attention à ses voisins.
Il s'agissait d'un garçon et une fille assez petit, mais vu qu'ils avaient leurs couleurs ils n'étaient sûrement pas des premiers années. Le cerveau de Roxane n'étant pas en état de lui donner une information quelque peu tangible pour dire de quelle année ils étaient, elle se contenta du raisonnement : ils était minuscules donc ils était jeunes, voilà, un point c'est tout.
Le jeune garçon faisait partit des Serdaigles et la jeune fille des Gryffondor et c'est assis face à face qu'ils faisaient apparemment leurs devoirs, comme quoi, la perte du dortoir des rouge et or faisait des heureux malgré tout. Des heureux car ils avaient beau être discrets, les deux ne se quittaient pas des yeux, un sourire béat aux lèvres et quand ils décidaient de travailler ils s'épiaient de temps en temps. C'était mignon, parfois le Serdaigle aidait la Gryffondor et le regard attendri qu'il posait sur elle était adorable.

Roxane observa le manège pendant un certain temps, puis se décida de sortir de sa torpeur en cherchant un livre dans son sac et puis s'abîma dans sa lecture. Du moins elle essaya, la scène à laquelle elle avait assisté avait fait ressurgir des souvenirs lointains, enfin pas tant que cela mais avec Poudlard et tout ce qui s'était passé, ce n'était clairement plus la même époque.

Elle s'en souvenait bien, c'était l'année de ses 9 ans, un an après l'accident au domaine du clan Hunter. Quand elle y repensait, c'était une époque vraiment sombre, une période de dystopie pour elle à cause de tous les changements que son accident avait provoqué. Cependant, la réminiscence de cet été créait à chaque fois un doux sourire sur son visage tandis que ses yeux se perdaient dans le vague, regardant se dérouler une scène invisible aux autres. Et pourtant c'était tellement gênant quand elle y repensait mais aussi tellement adorable. La Serdaigle s'en rappelait très bien car c'était le seul et l'unique amour partagé qu'elle avait vécu.

Cela s'était donc passé un an après l'accident, comme chaque été elle était retournée au manoir, mais les adultes faisaient bien plus attention à elle dû à sa particularité et l'empêchaient de sortir dehors sans leur surveillance. Elle était effectivement une véritable bombe à retardement à l'époque : sans potion pour la stabiliser, les crises étaient nombreuses et le mot normal avait une toute nouvelle définition, c'était tout simplement ce qu'elle ne pouvait pas faire. A cela s'ajoutait une année sans école, c'est à dire une année sans de véritables interactions avec des enfants de son âge.

L'ensemble fit que cette année, bien qu'elle avait été contente de retrouver le clan Hunter et ses habituels camarade de jeu, beaucoup de choses avaient changés, bien trop. Du coup le groupe des enfants avait continué à pratiquer leurs activités habituelles qui se déroulaient pour la grande majorité, sinon toute, dehors et comme Roxane devait toujours rester sous le regard d'un adulte, elle se contentait de rester dans sa chambre à lire avec pour seul compagnon le doudou mâchouillé qui l'accompagnait partout depuis son enfance.

Un jour ependant, elle en eu assez elle passa outre les ordres des adultes. Elle avait beau aimer la lecture, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pu jouer avec ses amis, ils lui avaient véritablement manqué cette année. Bien sûr il y avait eu ses grands-parents comme d'habitude et son tuteur, mais elle avait ressenti plus que jamais l'absence de ses parents qui comme d'ordinaire n'étaient pas très présent tandis qu'elle passait ses journées dans la demeure des Werber. Il n'y avait plus l'école pour l'occuper, bien que le tuteur faisait de son mieux, cela ne suffisait pas et les brèves conversations qu'elle pouvait avoir avec d'autres enfants n'étaient pas suffisantes. Alors certes, elle désobéissait mais elle avait de véritables raisons pour agir ainsi, ses amis étaient juste dehors et parce que les adultes n'étaient pas là pour la surveiller elle ne pouvait pas les rejoindre ? Ridicule, elle n'allait pas attendre jusqu'à la Saint-Glin Glin pour jouer avec ses amis.

C'est comme cela qu'elle rejoignit la bande de galopins et qu'elle apprécia pour la première fois depuis longtemps son séjour au domaine des Hunter. Courir comme si de rien n'était, comme si l'accident ne s'était jamais passé, apprendre les derniers potins, les défaites cuisantes qu'ils avaient fait subir aux rejetons du villages, les derniers accomplissements de chacun, cela lui avait tellement manqué ! Certes, elle avait du mal avec certains jeux qui étaient nouveaux, avec certaines expressions, mais elle passait outre cela et ce concentrait sur l'essentiel. Tout était comme avant. Cependant, chaque chose a une fin, et Roxane finit par avoir une de ses crises alors qu'elle s'apprêtait à monter un arbre, les enfants s'étaient regroupés autour d'elle terrifiés qu'elle soit de nouveau blessée.

C'est Keith qui avait couru dans une course qui aurait fait honneur au soldat mort à Marathon pour prévenir les adultes de ce qu'il s'était passé. Après avoir récupéré Roxane et s'être assurés qu'elle allait bien à son réveil, tous les enfants s'étaient fait passer un savon pour avoir laissé Roxane se mettre dans une situation périlleuse. A partir de ce moment là, bien que Roxane les voyaient le midi et le soir, elle ne pouvait faire un pas sans être observée par un adulte, elle était complètement impuissante ce qui lui donnait envie de hurler de rage tellement c'était injuste et dur à supporter.
Heureusement, cela ne dura pas longtemps pour elle. Suite à l'accident de cet été, Keith, qui s'était aperçu de la morosité de la jeune fille, s'était attribué seul la mission de redonner le sourire à Roxane. Ce même sourire qu'il l'avait vu arborer lors de leur courte balade. Tous deux se connaissaient bien, à vrai dire Keith n'était pas un enfant du coin non plus, comme la mère de Roxane, ses parents voulaient qu'il puisse lier les mêmes liens qu'eux avec leur clan. Avec ces points communs ils s'entendaient bien, Roxane fut ravie d'avoir de la compagnie.

C'est ainsi qu'ils passèrent des journées entières ensemble, à lire, jouer, chahuter, faire des bêtises. Le château était assez grand pour qu'ils puissent faire les 400 coups ensemble et Roxane prenait d'une certaine façon sa revanche sur les adultes. Quand la maladie de Roxane la démoralisait, le jeune homme tentait de la faire rire en lui rejouant des sketchs, en remuant du popotin ou en lui offrant des cadeaux faits main complètements excentriques, par exemple un pot-pourri à la banane ou encore recouvrir la chambre de la jeune fille de feuilles coloriées en rose fluo.

A la fin,il avait même réussi à convaincre les adultes de le laisser sortir avec la jeune fille en promettant de rester dans le domaine et de ne pas se mettre en danger. Tu parles, ils avaient fait attention de partir après une crise de la jeune fille et puis hop, c'était parti ! Il avait pris son vélo et l'avait installée dans la cage devant le guidon et ils étaient ainsi partis dans une folle virée pour rejoindre une colline surplombant le domaine.

Roxane ne s'était jamais autant amusée cette année qu'à cet instant, elle avait même l'impression que jamais elle ne s'était amusée tout court avant cela, tant elle en avait perdu l'habitude.Au point que c'était comparable aux vols en balai. Elle était vraiment reconnaissante pour tout ce que Keith avait fait, et avait pour lui une tendre affection, c'était peut-être pour cela qu'elle était assez tactile avec lui. D'habitude elle n'avait pas vraiment ce besoin de toucher quelqu'un, son éducation était à l'anglaise donc sans effusion d'affection, c'était assez nouveau pour elle. Le garçon n'était pas en reste du tout car c'était même lui qui l'avait habitué peu à peu à être prise dans les bras quand il la consolait.
C'est après avoir chahuté comme d'habitude en roulant dans l'herbe, cherchant les pires insectes pour faire peur à l'autre (l'enflure avait gagné à cause d'un ver de terre) qu'ils s'étaient endormis assis au pied d'un arbre. La tête de Roxane reposait sur l'épaule de Keith et le bras de celui-ci entourait Roxane, c'est ainsi qu'ils furent trouvés par la police, qui avaient été appelé par les adultes, morts d'inquiétude face à l'absence des enfants.

C'est ainsi que s'arrêta leur folle escapade. Ils furent consigné au château, avec plusieurs punitions : ils devaient aider les adultes dans diverses tâches, ils n'avaient pas droit aux desserts pendant un mois et devaient faire la chambres des autres enfants jusqu'à la fin de leur séjour. Mais ce qui avait paru comme un drame pour Roxane, à ce moment là, n'avait pas été les corvées, pour la journée de folie qu'ils avaient passé ensemble elle ne le regrettait pas du tout. Non, les adultes s'étaient bien aperçu de la proximité naissante entre les deux, bien qu'elle soit complètement innocente, ils avaient préféré mettre un terme à cela en les prenant à part et leurs avaient appris qu'ils étaient cousins, certes pas cousins germains mais leur lien de parenté rendait leur idylle impossible.

Aaaaahlala, qu'est ce qu'elle avait pleuré la petite Roxane, leur relation avait paru tellement étrange par la suite ! Heureusement, une année passée loin de l'autre leur avait suffi pour s'en remettre et pour à nouveau faire les 400 coups, surtout que la potion lui permettait de sortir sans avoir les adultes derrière son dos. Ils étaient parvenus à une relation fraternelle qui leur allait très bien, chacun racontant chaque été comment s'était passé leur année et ce qu'ils avaient fait. Par la suite ils s'étaient un peu éloignés comme Roxane devait cacher sa nature de sorcière et que Keith l'avait ressenti, mais ils avaient toujours gardé ce lien complice. Quand maintenant le sujet de leur amour interdit revenait sur le tapis, ils riaient de bon cœur.

Roxane était en train d'adresser un sourire radieux à son livre avant de se rappeler où elle était et de refermer vivement son livre. Cela ne servait à rien, elle n'arriverait pas à se concentrer, elle jeta un coup d’œil au couple d'à côté, toujours plongé dans leur monde, puis poussa un soupir. Ce n'était pas demain la veille qu'elle rencontrerait quelqu'un qui lui plaise à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nightmare
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 773


Feuille de personnage
Gallions:
Points de Magie:

MessageSujet: Re: [Défi SGOTP] Divine idylle - Vendredi 1 Octobre 17H45   Lun 4 Fév - 23:02

Défi terminé & Validé !
Roxane remporte 8 gallions
& fait gagner 12 points à Serdaigle
~ ainsi que son accès à la session RP Flash Back

congrats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Défi SGOTP] Divine idylle - Vendredi 1 Octobre 17H45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VENDREDI 14 OCTOBRE 2011
» Lyon - Ocotgones 5 - La Nuit des Siths- le vendredi 3 octobre 2014
» VENDREDI 21 OCTOBRE 2011
» Idylle
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: 4ème Etage :: Bibliothèque-