Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 And some kind of madness is starting to evolve | Fin Septembre, Dimanche 14h30 {feat Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Alex
Invité



MessageSujet: And some kind of madness is starting to evolve | Fin Septembre, Dimanche 14h30 {feat Sasha   Sam 26 Jan - 13:44



And some kind of madness is starting to evolve




Alexander Gray sortit des cachots, un air étrangement serein sur son visage. Il traversa le hall de l'école en fixant la grande porte, ne faisant attention à rien d'autre autour de lui. Il était comme dans un autre monde, totalement ailleurs et déconnecté de la réalité. Le jeune Gray semblait étrangement calme et bien qu'il bouscula une camarade de gryffondor en traversant le hall, il ne sembla absolument pas le remarquer puisqu'il continua sa route sans même se retourner. Une fois dans la cours extérieure, il s'arrêta, comme surpris devant la clarté du jour après être resté un bon moment dans les cachots. Allait-il revenir à lui, reconnecter son petit cerveau de bleu et bronze ? Non, son intérêt se retrouva juste capté par l'immensité bleu qui s'offrait à lui. Il finit alors par aller s'asseoir sur un muret.... et observa le ciel... Mais qu'est-ce que le ciel pouvait-il bien avoir de si fascinant pour réussir à capter ainsi toute l'attention du garçon ? Il y avait bien quelques nuages mais le garçon ne cherchait absolument pas à trouver dedans des formes amusantes... Il restait juste là, l'air un peu perdu à regarder le ciel comme s'il attendait que quelque chose d'extraordinaire apparaisse devant lui... Vraiment très étrange.
Et puis, un groupe de sorcières passa devant Alexander ramenant momentanément le serdaigle à la réalité. En les regardant, son regard se durçit, le garçon se braquait... pourtant les jeunes filles ne lui avait absolument rien fait. Le problème ne venait pas de là... elles avaient juste rappelé à Alexander, de part leur blason et leur année d'étude, une certaine demoiselle. Et c'était bien cette jeune fille la qui agaçait le garçon, mais dans cette histoire, il était autant énervé contre lui même que contre sa camarade de classe...
Alexander soupira et détourna le regard, préfèrant retourner à son admiration du bleu du ciel. Il est beau le ciel, il est paisible et fidèle... Il ne nous tombera pas sur la tête celui-là ! ... enfin faut espérer sinon on est vraiment mal barrés.
Un oiseau traversa alors le champ de vision d'Alexander, celui-ci ne put s'empêcher de le suivre du regard.... Aah, le garçon détestait vraiment les oiseaux... c'est débile, moche et ça vole !
Alexander se leva alors avec à présent qu'une idée en tête, aller dire à cet oiseau ce qu'il pense de lui et de ses congénères... Hmm, pas très net me direz vous... (je parle d'Alexander) oui en effet, il n'était pas vraiment dans son état normal, mais après qu'est-ce que le normal ? ... ...
Bref, un petit voyage dans le temps s'impose pour comprendre le comment du pourquoi de cet état second.

Dimanche 9h du matin
Le réveil de la belle au bois dormant ...
Alexander se réveillait dans son petit lit douillet. Il se frotta ses yeux fermés du revers de ses mains et se redressa sur son lit en s'étirant ses bras tout en poussant un bâillement d'une classe certaine.
Il regarda autour de lui, quelques uns de ses camarades étaient déjà levés puisque leurs lits étaient vide mais la plus part ronflaient encore. Le bleu et bronze s'extirpa alors hors de son lit mais au moment de poser pied à terre, il se prit les pieds dans ses draps et fit une belle chute... Voila, il était levé et bien réveillé. Le garçon se massa son crâne à présent douloureux et fit un brin de toilette, il revêtit des vêtements correct puis direction la salle commune.
Certains de ses camarades 'acharnés du travail' avaient déjà le nez dans les bouquins (contrairement aux dires d'Alexander qui affirmerait volontiers qu'ils étaient déjà tous à bosser, il y en avait que deux ou trois... mais ce n'est qu'un détail ça)
Alexander traversa la salle commune, sans trop leur prêter attention. Une seule chose semblait compter à ses yeux : LE PETIT DEJ' !
Alexander était toujours heureux lorsqu'il s'agissait du petit déjeuné... C'était un moment agréable où encore rien de pourri avait put se produire puisque la journée venait à peine de commencer. Donc les gens étaient agréable et de bonne humeur... et en plus y'avait des pancakes !

Pour tout vous dire, la journée d'Alexander commençait plutôt bien... c'était un dimanche matin comme les autres pour être honnête.
Ce fut en début d'après-midi, que les choses se gâtèrent pour le garçon.
Alors qu'il sortait de table, après un déjeuner fort agréable (bien qu'il eu préféré manger des pancakes au sirop d'érable à la place des ces vieux petits pois à peine cuits) il croisa un regard, un regard qu'il ne savait s'il préférait l'éviter ou s'il désirait le croiser, c'était impossible à définir pour lui tant il craignait de l'affronter mais tant il désirait renouer avec elle... Et ce regard suffit au garçon pour qu'il se sente mal. Cela ne dura quelques secondes, après la demoiselle continua sa route sans plus lui prêter attention, peut-être ne l'avait-elle même pas vu lui mais avait regardé dans le vide... Mais cela avait suffit à planter un poignard dans le coeur du bleu et bronze qui à présent se sentait horriblement mal. Il se sentait coupable, mais de quoi ? Il n'avait absolument rien fait pour mériter ce traitement de la demoiselle, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir ce sentiment de culpabilité qu'il ne parvenait pas à s'expliquer.
Totallement perdu et désorienté, Alexander se mit à chercher du regard, tournant sur place au milieu du grand hall, cherchant à tout prix sa meilleure amie qui saurait exorciser ses peurs et regrets... mais elle était introuvable et le mal-être du garçon grandissait. Il n'avait pas envie de supporter cet état toute la journée... Alors il fila, droit vers les cachots. Il s'enferma dans un cachot vide et sortit rapidement ses fioles qui par chance, étaient dans sa poche ce jour là.
Le Serdaigle prit une grande inspiration, souffla, tenta de laisser son esprit s'éloigner de tout ça, oublier la demoiselle... se libérer de ses chaines... Et il avala d'une gorgée le contenu de la petite fiole. C'était un liquide vert transparant au goût sucré et fruité. Et puis Alexander s'assit, attendant patiemment que les effets ne viennent. C'était la toute première fois qu'il prenait une potion seul, et entendez par là que c'était sans doutes la dernière fois...
Le garçon laissa son esprit voyager, sentant de plus en plus une vague de bien être le transporter.
Il resta ainsi pendant plusieurs minutes, en réalité, il n'avait aucune idée du temps qu'il avait passé assit à rien faire dans ce cachot...

Voila comment, Alexander se retrouve à vouloir s'expliquer avec un oiseau... Mais alors qu'il traversait la cours, sur les pas du satané piaf, une demoiselle réussit enfin à le ramener à la réalité...

❝ Tiens, salut Sasha ! Dis tu veux pas m'aider ? Faut que j'aille m'expliquer avec l'oiseau mais je sais pas où il est parti tu l'aurais pas vu par hasard ? ❞

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sasha J. Goyle
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 305


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 141

MessageSujet: Re: And some kind of madness is starting to evolve | Fin Septembre, Dimanche 14h30 {feat Sasha   Lun 4 Fév - 0:38

« Mais je te dis que les jaunes ont un goût de citron ! Allé ! Vas-y ! Prends-en un ! »

La rouquine baladait depuis 30 bonnes secondes son paquet de dragées surprises de Bertie Crochue sous le nez récalcitrant de Jack Luckin, une flamme malicieuse dans ses pupilles vertes. Elle mâchait avec assurance un bonbon qu’elle avait pioché quelques instants auparavant dans ce même paquet et attendait à présent que sa meilleure amie en face de nouveau de même. Les deux griffonnes avaient ainsi passé une bonne partie de leur dimanche matin à déguster des dragées plus étranges les unes que les autres et sentaient à présent monter en elles une envie irrépressible de recracher tous les goûts écœurants qu’elles avaient eu l’audace de goûter.
Sasha observa enfin son amie enfoncer sa main dans le paquet et la vit déguster la dragée avec curiosité. Finalement, Jack fit une moue dégoûtée et la rouquine en conclut qu’elle était tombée sur un mauvais morceau.

« Sash’ ! T’abuse quand même ! Goût « chou bouilli » ! J’ai trop envie de vomir maintenant ! Et c’est de ta faute ! »

Un large sourire se dessina sur les lèvres de la rouquine qui s’empressa d’enfiler la main dans le sachet. Miam. Une pastille rouge. Aucun doute. Cela devait être à la cerise, ou à la tomate au pire.
Le visage de la gryffone se décomposa tout pareillement et elle tira la langue de dégoût.

« Pouah ! Je viens de tomber sur « viande crue » ! C’est absolument immonde ! »

Leur belle activité se vit cependant rapidement rompue par l’appel du déjeuner. Sans trop s’attarder, les deux amies se précipitèrent hors de leur canapé qu’elles avaient marqué de leurs deux gros fessiers et partirent de la salle commune des piafs, direction la Grande Salle.
Le repas fut aussi agité que leur matinée et la conversation reprit de plus belle, en compagnie de James, d’Orion et de toute la clique gryffonoise. Malgré son estomac d’ogresse, Sasha préféra ne pas manger grand-chose, l’estomac encore soulevé par les différents goûts des dragées.

« N’empêche ! Je me serais bien fait une partie de Quidditch, aujourd’hui ! Il fait encore beau en plus ! Pourquoi le terrain de Quidditch, d’abord ! ça aurait pu être n’importe quel endroit de Poudlard, les serres, la bibliothèque, la tour des piafs ! Mais non, il a fallu que ça tombe sur le terrain de Quidditch et sur la tour des Griffons ! La vie est vraiment trop injuste ! C’est encore un coup des serpentards, ça ! »

De toute façon, c’était toujours de leur faute et Sasha n’en démordrait pas. Elle tripotait sa fourchette qui plantait à tout va ses pommes de terre et ses morceaux de viande.
Après un repas plus que copieux, une grande partie de la table afficha ses emplois du temps de la journée face auxquels la rouquine fit une légère moue. Humpf ! La bibliothèque ? Très peu pour elle. Elle préférait encore s’amuser à enfoncer des marshmallows dans sa bouche pendant le restant de la journée. Elle quitta alors ses amis dans la Grande Salle et, les mains dans les poches de son jean troué, décida de prendre un peu l’air. Après tout, l’automne allait se refroidir avec les jours à venir alors autant profiter du beau temps pendant qu’il était encore présent.
Elle marchait mollement, laissant ses Docs Martens délassées s’enfoncer dans les grosses touffes d’herbes encore vertes, les yeux perdus sur les feuilles mortes qui commençaient à tomber. Brrr ! Qu’est-ce qu’elle détestait l’hiver !
Soudain, un visage qu’elle connaissait bien attira son attention. Que faisait Alexander Gray près d’un arbre, à regarder avec haine le vieux végétal ? Elle s’approcha pour avoir son explication.

« Salut… »

Murmura t-elle, un sourcil levé, devant le visage étrange du bleu&bronze.

« Hum…je crois qu’il est parti dans l’arbre là-bas, pourquoi ? » Attendez une seconde. Est-ce qu’il avait bien dit… « T’expliquer ? Qu’est-ce qu’a fait ce malheureux oiseau pour que tu veuilles « t’expliquer » avec lui ? »

Alexander avait beau avoir une année de plus qu'elle, elle se sentait soudain bien plus maline que le serdaigle. Qu’est-ce que Maître Sencha leur faisait fumer pour qu’ils aient le cerveau autant chamboulé ?

« Tu…hum…tu vas bien au fait ? »

Légèrement inquiète, la griffonne ? C’était le cas. Après tout, Alexander semblait avoir perdu complètement l’esprit. Elle saisit le grand brun par le bras, comme deux vieux gâteux qui s’en iraient faire le 100 mètres hebdomadaires, et ensemble se dirigèrent vers l’arbre en question.

« Pendant que l’on va chercher ton petit oiseau, raconte à tati Sash’ comment tu en es venu à t’engueuler avec un tel emplumé ! »

Elle ne parlait pas de l’un de ses camarades de dortoir bien sûr, bien que cela soit plus compréhensible. Cependant, elle voulait quand même savoir. Parce que mine de rien, le serdaigle n’avait vraiment pas l’air dans son état normal !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

And some kind of madness is starting to evolve | Fin Septembre, Dimanche 14h30 {feat Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Some kind of madness ∞ Théoxane [TERMINÉE]
» Madness [Libre]
» This is Madness ! Madness ?
» « Drunkenness is nothing but voluntary madness » || Lerena Evergreen
» saturday night kind of pink

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: The Grass is Always Greener :: Cour Extérieure-