Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] Sous le soleil de Bodega ! [14.10.1999 ; 19h]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Logan E. Murdoc
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 160


Feuille de personnage
Gallions: 316
Points de Magie: 10

MessageSujet: [Clos] Sous le soleil de Bodega ! [14.10.1999 ; 19h]    Mer 6 Mar - 1:02

    Sous le soleil de Bodega ~ Les Negresses Vertes

    « Bénis ma chair bénis mes os ! » Et Logan effectua un petit pas de danse.

    NON ! Le jeune homme ne se livrait pas à un quelconque rituel de Magie Noire. C'était là simplement des réminiscences de son voyage à travers les États Unis qui lui revenait à l'esprit. La Floride, la Californie, la Louisiane … Le sud et ses rythmes endiablés, son soleil brulant sur sa peau qui avait bruni, les guitares, les trompettes qui jouaient jusqu'au petit matin – et puis toute la journée une nouvelle fois – les sombreros, l'alcool qui diluait sans mal tous les soucis qui avaient pu se présenter à lui … Il n'y avait pas à dire : si Logan le pouvait, il repartirait sur le champs. Et le simple fait de savoir que la seule chose qui le retenait à Londres était une brune qu'il avait un petit peu trop hâte de revoir le faisait passablement chier – mais c'était comme ça … Il soupira, secoua la tête. Ne pas y penser, continuer de chantonner.

    « Aïe bodeg' bodega … Chantes nos joies et nos folies … Tu es l'étoile de nos nuits ! »

    Oui, mon grand. Merci bien. Maintenant tous tes voisins savent que tu es complètement dérangé – enfin pour ce que ça changeait … Bref ! Le zouave tourna la clef dans la serrure, pressé de rentrer chez lui après cette, euh … cette journée. On ne pouvait pas vraiment dire que les journées de Logan étaient dures, en vérité. C'était même plutôt tout le contraire ! Quelques heures de cours, quelques heures dans la librairie sorcière – il avait même eu le temps de draguer une nénette le midi même ! Parfait, en somme. Il n'empêchait que Logan avait hâte de se poser chez lui – peut être parce que ça faisait longtemps ! Il sortait un petit peu beaucoup, en ce moment … peut être un petit peu trop ? Bof. Il voulait même pas en entendre parler. Il aimait bien son rythme de vie ! Pas d'attaches, pas d'obligations – rien de bien important, en tout cas – et comme Logan avait besoin de peu de sommeil … En fait, le jeune homme avait simplement envie d'une bonne douche et de checker ses hiboux, points barre à la ligne.

    « Si tu as la cucaracha … Sacrées bestioles, cancrelaaaaas ! Putain, Sal serait tellement fier de moi ! » Héhé, say qu'il n'avait pas oublié les paroles, le coco ! Et Logan était absolument sur et certain que son pote était persuadé du contraire. Qu'est ce que je vous disait, déjà ? Ah, oui, que rien, dans la vie de Logan, n'avait vraiment d'importance. Il ouvrit la porte, la claqua derrière lui et envoya valser son sac dans un coin de la pièce. Les livres de cours ainsi que quelques feuilles volantes s'éparpillèrent sur le sol … Bof, pas grave. Le sorcier se contenta de hausser les épaules. Pas important – une fois de plus. « SOUS LE SOLEIL DE BODE... MON MICROOOOOOOOOOO !!! » Il se précpipita. Ce ne pouvait être que ça, ce long paquet ! Il l'avait commandé depuis pas mal de temps et … il était là ! Un superbe micro magique, livré avec tout un stock de chansons trop badass – mais ce soir, Logan chanterait Sous le Soleil de Bodega, et si ses voisins n'aimaient pas les Negresses Vertes, et bah il les zutait bien profondément, et puis voilà. C'était ABSOLUMENT PAS le soucis de notre homme !

    Logan déchira le papier – il le sentait déjà ! Le pouvoir du micro l'envahissait *-* C'était tellement puissant … « Tu sens la puissance, Kronk ? » « Aaaaah … oui, on la sent bien. » Il avait déjà encore un petit peu plus envie de pousser la chansonnette ! Déjà qu'avant … Mais alors là ! Logan ne se sentait plus ! Oubliée, la douche ! C'était bien le micro … et qu'il était beau ! Logan aurait presque pu se mettre à sautiller sur place. Aaaah, les looooongues soirées au Texas qu'il avait passé, un micro à la main, à charmer les auditeurs de passage dans les bars de sa voix douce et mélodieuse … Naaaan, bon ! Logan chantait pas trop mal. Mais, euh … Voilà, quoi. En tout cas, il n'écouta pas la petite voix, dans sa tête. Celle qui disait que peut être, il allait devoir faire attention à ne pas déranger tout l'immeuble. Celle qui lui soufflait de, peut être, ne pas chanter trop fort. Ni trop faux ! Ça non, il ne l'écouta pas ! Logan préféra se relever d'un coup, attrapant le micro dans le même temps. Telle une rock star de grand renom, il se planta devant son miroir, celui qui recouvrait tout un pan de mur, jambes écartées, pieds bien à plat sur le sol. D'un coup de main adroit, il régla le micro pour qu'il soit pile en face de sa bouche et …

    « Fais un pactole, ligotes-la, Au gré du vent, du haut du mât, C´est un raz-de-marée que voilà, N´hésitons pas hissons-la ! » Il rejeta la tête en arrière, ferma les paupières. Aaaaah, soleil … Oui, bon, à Londres, mi octobre, il allait falloir l'imaginer ! Dommage mais bon … « Elle se noiera, quel débarras, Car un vent d´fête nous fait savoir, Qu´une tempête va déferler, Sur la mer boire de Bodega, Tonnerre de Dieu c´est Dyonisos, Bénis ma chair, bénis mes os, Tonnerre de Dieu, toi Dyonisos, BENIS MA CHAIR BENIS MES OS ! »

    C'était généralement le moment ou les voisins venaient frapper contre les murs avant que les choses n'aillent trop loin. Ce fut d'ailleurs le cas ! Mais Logan était bien trop à fond les ballons dans sa chanson pour les entendre ! Il n'y prêta pas la moindre attention, donc, préférant se dire que l'effet de ce drôle de micro était saisissant. Dingue ! Il avait à peine commencé à pousser la chansonnette et déjà … déjà, il se retrouvait pris au piège. Incapable de s'arrêter ! Le rythme, il l'avait de toute manière déjà dans la peau, et pas qu'un peu ! Alors, bien sur, ça n'aidait pas.

    « Aie bodeg´, bodega, Chante nos joies et nos folies, Aie, bodeg´, bodega, Tu es l´étoile de nos nuits. Aie, bodeg´, bodega, Brûle mon cœur et mes soucis, Il sera toujours midi, Sous le soleil de bodega ! » Il se permit même le luxe de jouer le chanteur pro et classe, effectuant de petits pas de danse, levant les mains au dessus de sa tête pour claquer dedans. Y'avait pas à dire, Logan était à fond … ou presque ! L'interlude musical qui se jouait dans sa tête lui donna l'occasion de danser un petit peu plus, faisant au passage des claquettes – involontaire, bien sur – sur le plancher avec ses chaussures, se faisant surement encore un petit peu plus détester de ses voisins. Les bras écartés sur les côtés, il sentait la chaleur l'envahir, le rythme l'agiter encore un petit peu d'avantage, les notes danser tout autour de lui … Il aurait pu être en transe, ça n'aurait surement pas été différent. Oui, parfois, Logan prenait les choses très à cœur.

    « Fou de bagou le plus beau des gars, Est à genoux au pastaga, J´entends hurler le mellino, Sans picador ni corrida, Lorsque tangua la sangria, Succomba l´capitaine Tracas ! »

    Et il n'y avait pas que le mellino, qui hurlait ! Logan avait fini par tirer sur sa chemise, la laissant tomber au sol. L'ampoule branlante de son plafond était devenu le soleil incandescent du sud de l'Amérique, le miroir et ce qui s'y reflétait, rendu trouble par sa vue fatiguée, la foule en délire, la musique de ses pieds sur le plancher étaient les notes des Negresses Vertes et Logan était le chanteur, Fou de bagou le plus beau des gras lui-même !

    « Aie, bodeg´, bodega, Chante nos joies et nos folies, Aie, bodeg´, bodega, Tu es l´étoile de nos nuits, Aie, bodeg´s, bodega, Brûle mon cœur et mes soucis, Il sera toujours midi, Sous le soleil de bodega ! » Aaaaah, le soleil de bodega … « A la bodega … A la bodega … A LA BODEGA ! »

    Le micro avait glissé en même temps que Logan, à présent à genoux sur le sol. Son front était perlé de sueur, et son torse aussi. Il aurait pu ne jamais revenir à la réalité si …

    BONG BONG BONG !

    Ah, le voisin n'avait pas du apprécier. Logan soupira, lâcha le micro. Rapidement, il remit sa chemise.

    « C'EST PAS BIENTÔT FINI, CE SOUK ? L’ÉTOILE DE TES NUITS A INTÉRÊT D’ÊTRE MOINS BRUYANTE QUE TOI, CONNARD ! »

    Et poli, en plus de ça ! Franchement ! Logan ne put s'empêcher de rougir, sans trop savoir pourquoi.

    « Raaaah … ça va, quoi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Clos] Sous le soleil de Bodega ! [14.10.1999 ; 19h]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Knockturn Alley :: Ruelles Coupe-Gorge-