Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Jeu 28 Mar - 23:40

Samedi 16 octobre, 5h30

Bien au chaud sous ses couvertures, dans le dortoir des Poufsouffle pour la dernière fois, Galaad s’éveillait doucement. Aujourd’hui était un nouveau jour, un jour heureux ! Sa première pensée fut pour Joren. Ils avaient rendez-vous. Merlin, il avait rendez-vous avec Joren. Genre pour de vrai. C’était absolument incroyable, il ne le réalisait même pas. Dans quelques heures, il retrouverait Joren à la bibliothèque et ils travailleraient gentiment ensemble. Peut-être même qu’ils auraient une conversation intéressante, et il faudrait qu’il lui montre la potion inconnue qu’il trimbalait depuis un moment pour qu’il lui dise ce que c’était. Ça ferait un bon sujet de conversation. Oui, il ferait ça. Et puis peut-être qu’après, ils se retrouveraient dans un coin désert et s’embrasseraient à en perdre haleine. Merlin, rien que d’y penser, il avait des frissons partout.

Un grand sourire aux lèvres, le jeune homme roula sur le ventre et attrapa son coussin. Il caressa Curly qui dormait paisiblement sur le rebord du lit. Cette bestiole était vraiment trop mignonne. Toute violette, toute douce, toute pelucheuse... C’était tellement adorable, ça donnait envie de la serrer contre soi. Ce que Galaad ne tarda pas à faire, réveillant de ce fait le petit boursouflet. Sans pouvoir se contrôler, il commença à lui parler à voix basse.

- Hey Curly ! Ça va, j’te réveille, je suis désolé. Tu te rends compte, non seulement c’est la dernière fois que je dors chez les Poufsouffle - même si je serais toujours obligé d’aller me laver chez eux - et en plus, je vois Joren aujourd’hui. Tu le dis à personne, hein ? Mais... C’est génial. J’ai hâte de le voir, tu sais... Oui, un jour il a marché sur toi. Mais il est désolé, tu sais ? J’en suis sûr, faut pas lui en vouloir. Des fois, il est un peu stupide. Mais sinon il est... très agréable à regarder. Il a des beaux yeux bleus et il embrasse bien. Ô Curly, mon bébé, tu te rends pas compte... C’est un peu... comme avec Victory. Mais en mieux parce que personne ne le sait, donc personne ne va m’embêter avec ça, mais en plus... Il est bien mieux que Victory. D’ailleurs ça m’énerve de devoir continuer à sortir avec elle. Mais c’est mieux, je pense. Disons que c’est plus sûr. Je sais pas vraiment. Je crois que Joren n’aime pas que je sois avec Victory. Est-ce que tu crois que je devrais me séparer d’elle ? Je ne sais pas, je vais réfléchir... En même temps, tu vois, on est pas ensemble avec Joren. Ça veut rien dire, c’est juste pour s’amuser et se faire du bien. Lui, il... Il a le droit de faire ce qu’il veut. J’ai rien à dire. Ça m’énerve. Je ne suis pas... homo ou un truc comme ça. C’est juste... Juste Joren. Tu comprends ?

Galaad regarda Curly droit dans les yeux, espérant une réponse. Le boursouflet se contenta de couiner. Génial... Le Serpentard poussa un profond soupir et reposa le boursouflet sur son oreiller. Il était stupide. Parler à un animal, c’était profondément débile. Indigne de lui. Le jeune homme regarda l’heure à sa montre. Il était très tôt, mais il n’avait plus sommeil. Et puis au moins, il allait être sûr d’avoir la salle de bain... Hum... Décidé, Galaad se leva et enfila sa robe de chambre. À pas de loup, il quitta le dortoir avec ses affaires sous le bras. Il s’enferma dans la salle de bain.

Après une petite douche, il revêtit son pantalon d’uniforme. Il savait que Joren n’aimait pas trop lorsqu’il portait des robes, il s’était moqué de lui plusieurs fois à cause de ça. Alors il choisit de mettre le seul pantalon qu’il possédait. Enfin, il en avait plusieurs exemplaires, mais bref. Pantalon noir. Puis chemise blanche, check. Elle était bien repassée avec un sortilège. Mais il ne devait pas trop avoir l’air guindé... Il ne rentra pas la dite-chemise dans son pantalon, comme Victory lui avait dit de faire un jour. Par-dessus il revêtit une cape d’intérieur ornée du blason de sa maison. Elle avait des attaches en argent et un liserai argenté en bas. Magnifique, selon lui. Il hésita à mettre ou non une cravate et après avoir hésité pendant plusieurs minutes, choisit de ne pas en mettre. Il boutonna sa chemise jusqu’à l’avant-dernier bouton. Voilà. Il coiffa ses cheveux encore humides en arrière, sortit ses lunettes rondes et se regarda dans la glace. Il n’était pas si mal, non ? Il avait toujours sa bouche qu’il trouvait énorme comme celle d’une grenouille, mais Morgwenn lui avait souvent répété que c’était dans sa tête. Peut-être que la lèvre inférieure était un peu trop rouge, trop pulpeuse. Comme celle d’une fille, en fait... Bref, il ne pouvait rien y faire. Par contre, il ajouta un peu de parfum dans son cou. Celui à la violette.

Mais voilà qu’on toquait à la porte. Galaad soupira et laissa la place. Il repassa dans le dortoir pour récupérer son sac de cours où il rangeait une grande partie de ses livres avant de quitter le « terrier ». Il n’était même pas encore sept heures, il se trouva un coin tranquille pour lire avant que le petit déjeuner soit servi. Lorsqu’il fut enfin l’heure, il alla se servir un grand bol de café. La Grande Salle était déserte, Joren n’était même pas là. Est-ce qu’il allait venir ? Galaad commençait à angoisser. Il n’était toujours pas arrivé lorsqu’il quitta la Grande Salle pour se rendre à la bibliothèque. Si jamais il ne venait pas, il le tuait de ses propres mains.

Arrivé à la bibliothèque, Galaad s’installa loin, très loin. Dans les rayonnages consacrés à l’Arithmancie où personne n’allait jamais. Il trouva une petite table libre au fond du couloir où il pouvait voir venir sans être forcément vu au premier coup d’œil et s’y installa. Il avait le cœur battant et les mains moites. Merlin, allait-il venir ? Il n’avait pas le droit de ne pas venir... Il était obligé de venir... On y était, le Serpentard balisait complètement, s’imaginant les pires scénarios possibles. C’était peut-être une mauvaise idée. Une très mauvaise idée.

Énervé contre lui-même, le jeune homme remonta ses lunettes sur son nez et sortit de quoi travailler. Il allait essayer de s’occuper un peu... Il étala le plan d’un dôme tout en verre sur sa table et commença à complètement ses plans à la mine de plomb. Il ajoutait des petites notes tout autour, réfléchissant aux points de faiblesse du verre. S’il voulait que tout le verre soit d’un seul bloc, il fallait faire en sorte que le rayon de courbure soit suffisamment faible... Ou le verre assez épais. Quel sortilège pourrait-il utiliser ? Les sourcils froncés, se mordant la lèvre, à moitié allongé sur sa table, Galaad n’entendit pas les pas dans l’allée et ne vit pas la personne tourner dans le petit coin qu’il avait choisi. Il sursauta quand une main se posa sur son épaule et fit un gros pâté avec son encre sur son parchemin en sursautant. Qui était le fils de mold... Oh. Joren.



@.@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 468


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Ven 29 Mar - 23:26



    Joren ouvrit les yeux, cligna des paupières plusieurs fois et soupira. Il n’avait pas envie de se lever. Il voulait être chez lui. Rentrer à la maison. Se terrer sous la couette jusqu’à midi et être réveiller par la voix agacée d’Hilda. Le jeune homme soupira une seconde fois. Il se frotta le visage et finit par se lever. Bref. Penser à tout ça ne l’aiderait pas à avancer. Rapidement, il récupéra un survêtement – dans les fringues de Léandre – et l’enfila. Il passa par la salle de bain, histoire de se réveiller un peu, puis sortit de la Tour des Serdaigles. Ça non plus il ne le supportait plus. Voir la gueule de Gracia tous les jours, puis tout ce bleu, tous ces empotés de piafs, trop mou, trop…rah, bordel. Il avait besoin de se défouler.

    Le Gryffondor sortit du Château sans passer par la Grande Salle. Il déjeunerait plus tard. D’abord, il devait…extérioriser un peu. Surtout qu’il devait voir Galaad plus tard, pas la peine d’être sur les nerfs. Joren releva sa capuche et partit en petites foulées. Il ne manquait plus qu’un peu de musique, mais ça aussi c’était en option dans ce Château de merde. Monde sorcier de merde. Putain…dire qu’il allait rester coincé là encore…huit mois ? Un peu plus ? Ouais. Allé, courir plus vite pour oublier. Ne pas penser à tout ce qui faisait chier. Ne penser à rien et courir. Un pied devant l’autre et en avant.
    Joren ne s’arrêta que lorsqu’il eut un point sur le côté, peut-être vingt ou trente minutes plus tard. Il était tout près de la Forêt Interdite, assez éloigner du Château pour se sentir un peu mieux. Moins oppressé. S’il avait pu, il aurait couru à travers la forêt et se serait enfui. Loin. Aussi loin que l’auraient porté ses jambes. Mais ce n’était pas possible bien sûr. Et puis…c’était un lion, c’était un Gryffondor, il n’avait pas le droit de s’enfuir. Ce n’était pas un lâche. Alors il revint sur ses pas en marchant et en tachant d’oublier que tout ici le rendait dingue. Bon, peut-être pas tout. Il y avait Ptit Lu, Orion, Jack, Alicia, Ethan, Léandre…Galaad ? Lui il comptait pour un demi. Mais il comptait un peu quand même. Et la perspective d’aller lui rouler des galoches dans la bibliothèque remettait un peu de baume au cœur du jeune homme. Le sorcier esquissa un sourire et rentra.

    En rentrant, il hésita. Aller se doucher ou aller manger… ? Tels étaient les terribles dilemmes du pauvre Gryffondor. Guidé par son estomac – étrange – il choisit d’aller déjeuner. Orion et Candice étaient déjà attablés, aussi se hâta-t-il de les rejoindre. Un coup d’œil à la table des Serpentard. Pas de Galaad à l’horizon. Ce n’est qu’une fois fasse à son bol de chocolat chaud hyper sucré, reboosté à bloc et bien réveillé, que Joren réalisa qu’il avait rendez-vous avec Galaad. Rendez-vous. Rendez-vous. Rendez-vous bordel ! Bien. Il devait rester zen. Ce n’était pas son premier essai. Et puis ce n’était que Galaad *la joueuse étrangle son perso* après tout. Une fois son estomac contenté, il remonta chez les piafs. Il avait besoin d’une douche @_@ bien chaude et très longue. Et si l’autre poilu dégueulasse venait l’emmerder, il lui pétait les dents, wesh ! Bon, ok, peut-être pas (pff, rebelle en mousse)(taggle Maël). Une fois savonné, lustré, parfumé, brushingé – enfin, ouais…les cheveux mouillés et en vrac quoi – Joren retourna dans son dortoir, histoire de trouver des fringues. Bien. Le Gryffondor était face à son armoire, sa serviette autour des hanches, une main sur le menton, penseur. Son chat en fond de toile pour l’ambiance de film américain. Qu’allait-il se mettre sur le cul au juste ? Uniforme…hors de question, pas le week-end, merde. Eh bien ce serait un jean noir, un t-shirt blanc à l’effigie des Ramones et une veste grise. Toute douce *-* comme ça, Galaad aurait envie de lui faire des câlins. Ouais, c’était un bon plan ! Il s’assit sur son lit pour enfiler une paire de converses, juste à côté de son chat.

    « Coucou toi. » Un miaulement lui répondit. « Désolé Feuly, je t’abandonne un moment. Je vais voir…bah, tu sais. » Nouveau miaulement. Ce chat était vraiment un génie. Ou alors il avait faim. « Souhaite-moi bonne chance ! »

    Joren le grattouilla entre les oreilles, lui colla un bisou sur le museau et fila. Avec son sac, quand même, parce que même si la bibliothèque n’était pas son lieu de prédilection, son terrain de chasse habituel, il avait de vagues notions en la matière. Déjà, on y travaillait, donc il fallait du papier, des livres et des plumes, même pour faire semblant. Direction la bibliothèque ! Arrivé au quatrième étage, Joren s’arrêta un instant, vaguement perdu. Awi. A gauche. Il entra dans la salle en regardant bien derrière lui. Personne. Nickel. Maintenant, il ne restait plus qu’à trouver où se cachait Galaad. Au fond bien sûr. C’était pas plus mal, au moins Joren revisitait les lieux, ça devait bien faire…oh, quatre ans qu’il n’était pas venu ? Eh bah…c’était la grosse éclate ici ! Pourquoi les gens venaient-ils s’enfermer à la bibliothèque alors qu’ils pouvaient être dehors avec leurs potes ? Ça c’était un truc que Joren ne comprendrait jamais. Déjà perdre son temps à l’école lui foutait les boules alors…
    Il tourna au bout d’une allée et tomba sur Galaad. Ah bah enfin. Un bref instant, Joren hésita à aller coller directement un bisou dans le cou de Galaad, mais ce n’était pas le genre de trucs que le Serpentard était à même de comprendre pour l’instant. Il s’approcha donc doucement et tapota sur son épaule, un petit sourire aux lèvres.

    « Hey. » Galaad se retourna vers lui, tâchant sa feuille. Oups. « Pardon, je voulais pas te faire peur. »

    Et mon cul c’est du poulet ? Bien bien bien. Wouw @_@ et maintenant ? C’est que le rouge et or n’était pas tellement à sa place là. Résistant à la tentation de lui voler un baiser, Joren s’installa à côté de Galaad. Aujourd’hui, il allait laisser Galaad faire le premier pas. Pas toujours aux mêmes de bosser, merde… l’air de rien, il sortit un carnet et un crayon papier. Il jeta un coup d’œil au Serpentard, lui sourit. Le détailla de la tête aux pieds. Miam. Son sourire s'étira un peu.

    « Bien dormi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Sam 30 Mar - 9:52

Salazar, il était là. Galaad n’en croyait pas ses yeux, il... En fait, il n’imaginait pas que tout ceci avait été réel. Il avait été sur son nuage la veille, mais là, c’était pour de vrai. Joren était là, devant lui et lui disait bonjour. Le Serpentard réalisa que c’était sans doute la toute première fois de leur vie qu’ils se disaient bonjour. C’était tellement étrange, inattendu, surprenant. Allaient-ils réellement s’asseoir l’un en face de l’autre et travailler calmement ? Peut-être même parler de choses intéressantes ? C’était trop beau pour être vrai, Galaad restait méfiant. Les yeux plissés, le nez retroussé, il jaugea le Gryffondor pour déterminer si, oui ou non... Il n’était pas en train de lui faire un très très mauvaise blague. Il le regarda s’installer juste à côté de lui, poussant au passage un peu ses propres livres et... lui sourit. Il suffit d’un sourire pour que Galaad perde son cerveau et soit intimement persuadé que oui, Joren était bel et bien là pour lui, rien que pour lui et qu’ils allaient passer un bon moment ensemble.

- Bonjour... Ne t’inquiètes pas, c’est rien, ça arrive. répondit-il pour son parchemin tachée.

Le jeune homme récupéra alors son petit buvard magique et le laissa s’imbiber de l’encre en surplus. Voilà, c’était comme si rien ne s’était passé. Il eut un demi-sourire en coin avant de regarder Joren en sentant son regard sur sa nuque et ailleurs. Galaad se rassit sur sa chaise et vérifia autour de lui. Il n’y avait personne dans ce coin reculé de la bibliothèque, surtout pas si tôt le matin. Dans une heure, les gens commenceraient à arriver et il faudrait peut-être... revoir leurs projets. En admettant qu’ils en aient d’ailleurs...

- Euh... Oui. Enfin... C’était la dernière fois que je dormais chez les Poufsouffle normalement donc... C’est bien. Continue sur ta lancée, ne t’arrête pas en si bon chemin de la conversation, mon chéri ! Le problème est que nous n’avons toujours pas accès aux dortoirs mais... Ça sera quand même mieux qu’avec les Poufsouffle. Pose une question maintenant ! Et... Et vous ? Enfin... Toi ? Tu... Les Serdaigle ?

Merlin, c’était trop bizarre en fait O.O Jusqu’à présent ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se faire la conversation, ils n’avaient fait que se rouler des pelles dans les coins sombres. Ça ... Ça changeait de d’habitude. Déjà qu’à la base, Galaad était perturbé... Alors là. Mais en un sens, c’était rassurant. Ils étaient un peu comme deux amis... Mais on n’échangeait pas sa salive avec ses amis. Bref, c’était un détail.

D’ailleurs, ils ne s’étaient même pas embrassés. Galaad ne savait pas trop comment le prendre. Certes, ils étaient dans un lieu public et il aurait certainement repoussé Joren s’il s’était approché de sa bouche mais... Il aurait dû essayer, non ? Comme quand Victory passait son temps à essayer de lui lécher le museau ET de passer ses mains sous ses vêtements. S’il avait été un peu plus courageux, Galaad aurait peut-être volé un baiser à son Gryffondor. Pour dire bonjour. Et puis, parce qu’il en avait envie. Il fixait la bouche du jeune homme, sans oser faire un geste. Tant pis, ce serait pour plus tard. Ou jamais. Et goule. Galaad était vexé, voilà. Il poussa ostensiblement un soupir agacé et reprit sa plume, détournant son attention de Joren. Il resta quelques secondes à ne rien faire avant de lâcher sans pouvoir se retenir, non sans ironie dans la voix.

- Tu ne m’embrasses même pas ?

Salazar, pourquoi avait-il dit ça ? Gêné, Galaad baissa les yeux et remonta ses lunettes sur son nez. Il regardait son plan de verrière d’un air absent, se demandant s’il avait le droit de continuer ou s’il devait continuer à parler. Il se perdit dans la contemplation de son encrier. Il était transparent, mais l’encre bleue qu’il contenait lui donnait une jolie teinte bleutée. En verre finement soufflé par les gobelins, renforcé magiquement pour ne jamais se briser, cet encrier était un petit bijou. Il appartenait à sa grand-mère avant, elle lui en avait fait cadeau pour son entrée à Poudlard. Galaad aimait beaucoup cet encrier.

Quoi, Joren ? Oui bah... Plus tard, là il avait un encrier qui lui faisait de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 468


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Dim 7 Avr - 2:50



    Eh bien ! Il avait rarement vu Galaad d’aussi bonne humeur ! Enfin pas spécialement de bonne humeur, simplement…agréable ? Gentil ? Ouais, sans doute quelque chose comme ça. Il avait un petit sourire en coin, celui qui était tellement craquant *-* non, définitivement, Joren n’allait pas pouvoir se concentrer bien longtemps. De toute façon, il n’avait rien à faire. Oui, bon, deux trois trucs en histoire de la magie et en sortilèges quoi. Rien d’important. Peut-être qu’il allait profiter de son exceptionnelle venue en terra incognita pour…chercher des livres de potions ? Il avait le droit de faire ça ?

    En bon interlocuteur, Joren hochait la tête en souriant, écoutant sagement Galaad lui raconter qu’ils allaient enfin retourner dans leur salle commune. Putain, cette chance ! Si seulement eux aussi avaient pu aller trafiquer du côté de la Tour des Gryffondors…mais bien sûr, si les rouges et ors avaient le malheur de faire un faux pas, ils prenaient pour tout le Château. En gros – et c’était à peine exagéré ! Alors bon, les escapades dans les lieux interdits…pour l’instant, ce n’était pas la priorité. Surtout depuis que Miss Watson avait pété un boulard et se rangeait du côté des vieux shnoks ! Ça, Joren l’avait en travers de la gorge. Elle était censée être de leur côté bon sang ! Les soutenir eux….elle n’était quand même pas comme tous ces adultes débiles qui rejetaient leur incompétence sur le dos des élèves, hein ? Joren secoua la tête discrètement et redescendit sur Terre. Hein ? Lui ? Quoi lui ? Les Serdaigles….

    « Les Serdaigles…sont accueillants. » Ils étaient surtout de faux jetons qui ensorcelaient les affaires des autres quand ils avaient le dos tourné… « Mais bon, c’est pas le top. Tu sais comment on est…sans doute un peu trop, disons turbulents, pour les piafs. »

    Ils étaient trop turbulents pour tout le monde de toute façon. Les adultes, les profs, les Serdaigles et les Serpentards…y’avait bien que les Poufsouffles pour les supporter, et encore. Même entre Gryffondors ça partait parfois en crêpage de chignon ! Bon, c’est sûr que ces derniers temps n’avaient pas non plus été de tout repos…mais ça, Galaad n’avait absolument pas besoin de le savoir. Bref. Pour une raison tout à fait mystérieuse, le comportement du Serpentard changea du tout au tout en une seconde. Bim, le retour du Jedi du connard snobinard et coincé \o/ soit. Ça avait son charme aussi. Sans se départir de son sourire, Joren retourna à ses affaires, suivant l’exemple de son non-petit ami. Il sortit un carnet, une plume et de l’encre. Commença à mordiller l’ongle de son pouce gauche, chose qu’il détestait mais qu’il ne pouvait pas s’empêchait de faire quand il réfléchissait. Je vous entends de là : oui, il savait réfléchir ! Puis la question de Galaad fit son bonhomme de chemin. Quoi ? Quoi quoi quoi ?! Un peu choqué, Joren observa Galaad, histoire de voir s’il se fichait de lui. Mais non. Ahah ! Victoire ! Un premier pas. Voilà qui était bien, très bien même ! Le sourire du Gryffondor s’étira pour se transformer arme de séduction. Malheureusement, son plan – consistant juste à troubler Galaad et à improviser ensuite – fut contrecarré – quelle dommage – par un foutu encrier à la con. Certes, il ne venait surement pas de Monoprix, mais merde.

    Un poil vexé – chacun son tour – Joren se contenta de fixer Galaad, sciemment tourné vers lui. Et lui fixait son encrier. Oh, la scène dura bien…quarante secondes. Ce qui peut faire très long en fait. Puis le lion reprit sa plume et caressa la joue de Galaad avec, le menton nonchalamment posé dans le creux de son autre main, son petit sourire aux lèvres. Il reposa la plume, instrument de torture à la fois merveilleux et diabolique, se leva, puis s’approcha du Serpentard. Un peu. Beaucoup. Il attrapa son menton sans cesser de le dévorer des yeux et posa à peine ses lèvres sur les siennes. Une toute petite poignée de secondes. Il les effleura simplement, les yeux mi-clos, amusé. Joren caressa la mâchoire de Galaad du bout des doigts et tourna les talons après lui avoir fait un petit clin d’œil.

    Hum huuum…rayons des potions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Dim 7 Avr - 12:20

Joren avait vraiment une belle voix. Même s’il fixait son encrier comme s’il était la huitième merveille du monde, le Serpentard écoutait néanmoins ce que pouvait bien raconter son non-copain. Il avait une belle voix et racontait des choses tellement intéressantes *-* Enfin... Non, en réalité c’était totalement sans intérêt. Mais bizarrement, sortant de la bouche de Joren, des banalités devenaient soudainement aussi captivantes qu’un long discours sur la magie de sang. Il était vraiment atteint, ça devenait très grave. Mais ce n’était pas de sa faute si Joren avait une voix grave qui lui donnait des frissons lorsqu’il prononçait son prénom. Bref. Répondre.

- Il est certain que les caractères des Serdaigle et Gryffondor s’accordent assez mal, mais il ne faut pas s’arrêter à la maison. tenta Galaad en restant le plus détaché possible. La preuve, tous les deux ont... Enfin, tu vois.

Epic fail, il avait encore rougi sans parvenir à terminer sa phrase. C’était trop étrange de parler d’ « eux »... « Tous les deux », « nous », « ensemble »... Tous ces termes sonnaient étrangement faux. Quelque chose le gênait. Il n’y avait pas de « nous », Joren avait été clair. Et Galaad était totalement d’accord.

Une plume lui chatouillait le visage. Galaad releva les yeux par réflexe et se perdit dans le regard bleu de Joren. Il sentait son cœur faire n’importe quoi. Comme toujours. Après embrasser Joren, le regarder dans les yeux était sans doute ce qu’il préférait. Il aurait pu le scruter pendant des heures, cherchant des différentes nuances de bleu dans ses yeux pour les graver dans sa mémoire. Le menton appuyé dans sa main, le Gryffondor était absolument adorable. Galaad eut une petite moue pour dissimuler un sourire et frissonna sous la caresse de la plume. Il ne savait absolument pas quoi faire. Devait-il dire quelque chose ? Attraper la plume ? Le provoquer ? Faute d’idée potable, le jeune homme ne fit rien. Il leva les yeux au ciel lorsque Joren se releva, croyant qu’il allait changer d’avis et partir. Il aurait pensé qu’il sauterait sur l’occasion pour l’embrasser. Peut-être que finalement, il n’en avait pas autant envie que lui...

Se maudissant intérieurement, Galaad ne capta pas tout de suite le mouvement d’approche de Joren. Il se recula par réflexe, mais le Gryffondor lui attrapa le menton. Galaad ferma les yeux par réflexe, à la fois effrayé et excité par la situation. Mais le baiser ne dura que quelques secondes et Joren se recula. Le Serpentard voulut attraper sa veste pour le retenir, mais sa main se referma sur le vide et il ne put qu’observer son non-copain disparaître au bout du couloir après lui avoir fait un clin d’œil des plus... énervant.

Galaad était frustré et vexé. Alors comme ça, Joren voulait jouer au Féfleur et à la souris ? Et bien il allait être servi ! Galaad resta quelques secondes à réfléchir avant de se lever à son tour pour partir à la recherche de Joren. Il le trouva bien évidemment dans le rayon des potions. Il y avait un deuxième année de Poufsouffle qui se trouvait là, le septième année l’envoya poliment voir ailleurs. Le champ était libre.

Pas très à l’aise, un peu raide et coincé, Galaad alla se poster près du Gryffondor qui cherchait un livre dans un rayonnage. Il appuya son coude sur une étagère et toisa son camarade du regard. Il poussa un petit soupir et attendit que Joren daigne lever les yeux sur lui. Il laissa sa main courir sur son épaule et l’attrapa par le menton exactement comme le Gryffondor l’avait fait quelques minutes plus tôt.

- Tu appelles ça un baiser ? murmura-t-il, particulièrement stressé. Dans mon souvenir, tu étais un peu plus... entreprenant. Aurais-je rêvé ce qu’il s’est passé hier ?

Il n’était vraiment pas habitué à afficher ce genre d’attitude. C’était tout nouveau. Heureusement, il avait un bon professeur... Il voulut s’approcher pour embrasser Joren, mais il entendit soudainement un éternuement. Immédiatement effrayé à l’idée de se faire prendre, il fit presque un bond en arrière pour s’éloigner de Joren et se dépêcha de filer loin de lui. À raison. Une Serdaigle arriva à ce moment là dans le rayon et le salua d’un signe de tête.

Le cœur battant, Galaad rejoint le coin déserté de la bibliothèque où il s’était installé. Il se cacha derrière une étagère, tentant de retrouver son calme. Merlin, il avait perdu l’esprit. Il avait manqué d’embrasser Joren dans un lieu public, là où on aurait pu les voir ! Il fallait qu’il soit un peu plus prudent, sinon cette petite histoire allait tourner très court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 468


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Lun 8 Avr - 0:31



    Bon alors ! Ce rayon potions, où est-ce qu’il était ? Et où était le charmant bibliothécaire quand on avait besoin de lui, hein ? *zbaf* tout sourire, Joren demanda son chemin à une gamine de Poufsouffle haute comme trois pommes à genoux. La fillette le regarda d’abord comme s’il était complètement fou, puis avec des yeux de merlan frit. Elle le conduisit jusqu’au bon endroit et lui expliqua en long, en large et en travers comment étaient organisées les étagères, ce qui était fort utile ! Puis elle repartit en sautillant il ne savait trop où, vivre sa vie de PNJ…jusqu’à ce qu’elle se fasse agresser par Galaad qui la somma d’aller chercher des lapins en chocolat ailleurs. Pauvre enfant. Franchement, Joren était bien content de ne pas être un mioche de onze ou douze ans entre les griffes du Serpentard. Cela dit, aurait-il été plus poli ou plus respectueux ? Rien n’était moins sûr. Le respect des ainés avait toujours été une notion très vague pour le lionceau qu’il était alors. Mis à part pour les Weasley et Medrawt, par exemple. Et Morgan *-* parce que Morgan il était trop mignooooon et pi drôle et pi gentil aussiiii Bulle

    Hum ! Donc, c’était bien Galaad qu’il voyait tout près de lui. Joren se pencha vers un rayon sans vraiment savoir quoi chercher, juste histoire de se donner une contenance. Et puis garder un air détaché, tout ça. Eh oui, ça s’apprend, être cool et détaché. Tout un art. Il sentait parfaitement le regard de Galaad posé sur lui, mais savoir qu’il bouillonnait intérieurement l’amusait…beaucoup. Il faut savoir se faire désirer après tout. Après avoir attrapé un exemplaire de « Potions Précieuses », il tourna toute son attention sur le Serpentard. Celui-ci attrapa son menton, comme lui-même l’avait fait un peu avant, et planta son regard dans le sien. Son sourire s’agrandit instinctivement. Jouer avec les nerfs de Galaad était l’un de ses jeux favoris ! Avec mettre le feu à des trucs….mais il était puni de feu ._. Toujours est-il que la soudaine audace de Galaad plaisait beaucoup au Gryffondor. C’était…une forme de complicité. Bizarre. Dommage qu’elle se soit bornée aux mots. Ça…le Sang-Pur avait une aisance incroyable pour tourner de jolies phrases assassines, mais quand on parlait de choses concrètes, il n’y avait plus personne. Au moment où Joren pensait avoir droit à un baiser en bonne et due forme, Môssieur Westchester se défilait. Il avait quand même eu peur d’un éternuement ! Quelle chochotte. Bon, c’est sûr que la petite Serdaigle toute mignonne qui suivit l’éternuement aurait sans doute était choquée de les voir se galocher au beau milieu de la bibliothèque, à 8h du matin. Ca n’aurait pas été pour arranger leurs affaires tout ça. Mais merde ! Joren se frotta la nuque, un peu démoralisé.

    « Eh bah c’est pas gagné… »

    Il passa devant la Serdaigle et lui adressa un regard lourd de reproches. Oui, bon, elle n’y était pour rien, mais flute. Maintenant il allait devoir courir après sa vipère pour tenter d’obtenir un petit quelque chose, il allait sans doute se perdre dans ce labyrinthe ! Où te caches-tu joli cœur ? Bon bon ! Une petite partie de cache-cache, c’était pas mal non plus finalement. Pas là…pas ici, hop, bouquin posé sur la table pour plus tard. Ah…juste derrière cette étagère. C'est l'histoire de deux homos qui s'ennuyaient. Le premier dit au second: « On joue à cache-cache...si tu me trouves, tu m'baises et si te ne me trouves pas, je suis dans le placard ». Joren rejoignit Galaad et s’appuya contre l’étagère, comme lui, mains dans les poches. Il jeta un coup d’œil au Serpentard. Puis il se décolla de l’étagère et vint plutôt se coller à Galaad. C’était beaucoup plus productif o/ sans lui demander son avis, il glissa ses mains sur les hanches de son non-copain et nicha son visage dans le creux de son cou. Héhé. Il sentait bon la violette. Joren embrassa sa peau et resserra son étreinte, réduisant définitivement l’espace entre eux. Il embrassa la gorge de Galaad, sa mâchoire, sa joue, la commissure de ses lèvres, doucement, tout doucement, puis ses lèvres. Et en une poignée de seconde, l'avidité prit la place de la douceur. Gné. Adieu cerveau Matreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Lun 8 Avr - 8:45

Quel imbécile... Pourquoi avait-il donné rendez-vous à Joren à la bibliothèque ? C’était complètement stupide, n’importe qui pouvait les voir ! Certes, ils n’étaient pas obligés de s’embrasser continuellement, il y avait d’autres choses très intéressantes à faire. Travailler par exemple. So romantic... Mais ça leur ôtait mine de rien une activité très importante et agréable que constituait l’échange de salive et le câlinage en bonne et due forme. La prochaine fois, ils iraient dans un lieu moins fréquenté. Même si à huit heures du matin un samedi, il devait y avoir en tout et pour tout dix pauvres péchno à la bibliothèque en comptant le bibliothécaire. Non mais ce n’était pas siiii risqué que ça... Il était juste un peu parano. Ou beaucoup.

Pourquoi était-il parti ? Où était Joren ? Devait-il parti à sa recherche ? Allait-il être en colère contre lui ? Tant de questions existentielles se bousculaient dans l’esprit de Galaad... L’arrivée de son non-copain coupa court à ses réflexions. Le Serpentard baissa les yeux et évita son regard, gêné. Il le vit s’adosser à l’étagère à côté de lui et... avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, Joren était déjà dans ses bras. Dans ses bras. Genre, tout collé à lui, le nez dans son cou et tout *-* Le cerveau de Galaad se mit sur off et il enlaça son Gryffondor personnel sans rien dire. Joren l’embrassa dans le cou, il frissonna et haussa les épaules pour l’en empêcher. Ça chatouillait. Heureusement il remonta vite sur sa mâchoire, sa joue, ses lèvres... Par réflexe, Galaad enroula ses bras autour du cou de Joren pour l’attirer à lui. Il se laissa bien sagement embrasser et plaquer contre le rayonnage.

Eh bah voilà ! C’était pas trop tôt ! Mais Galaad avait encore assez de bon sens pour ne pas faire s’éterniser ce moment très agréable et instructif. Il était aux aguets, le cœur battant, guettant le moindre bruit, le moindre pas aux alentours. Il finit par repousser Joren, à grands regrets et le tint à distance en tendant le bras, sa main posée sur son torse.

- Il faut vraiment qu’on fasse attention. Il ne faudrait pas que quelqu’un nous voit... murmura le jeune homme en baissant les yeux.

Bien malgré lui, il laissa courir sa main sur la veste de Joren. Elle était toute douce, ça lui donnait envie de se blottir contre lui. Mais il ne pouvait pas. D’une part parce que l’endroit ne se prêtait guère à ce genre de choses, mais surtout parce que ça aurait été complètement stupide et gamin de faire une telle chose. Avait-il posé sa tête sur la poitrine de Victory parce que c’était doux et rebondi ? Non ! Alors il n’allait pas la frotter comme un chaton en mal de caresses contre le torse de Joren sous prétexte que sa veste avait l’air douce. Il n’était pas un animal è.é

Malgré toute sa bonne volonté, Galaad ne résista pas à l’envie de voler un autre baiser à Joren. Un petit bisou tout rapide, juste avant de repartir se rasseoir à sa place. Il vérifia pour la énième fois que personne ne passait dans l’allée centrale. Très bien. Il se tourna à nouveau vers Joren.

- Tu... Tu viens ? demanda-t-il sans trop savoir si le Gryffondor allait bel et bien rester. J’ai beaucoup de travail aujourd’hui. Comme toujours. Il faut que je finisse ces plans ce week-end pour les montrer à Iseult. Ma cousine. À Serdaigle. Et j’ai mon devoir de runes à faire, et les révisions du programme de l’an dernier en Histoire de la Magie et puis dans l’idéal... commença-t-il à expliquer en reprenant sa plume. Puis il fut pris d’un doute et rougit.Hum... Pardon... Tu t’en fiches, ce que je raconte n’est pas intéressant. Je me tais.

Quel imbécile. Joren n’en avait certainement rien à faire de son programme de travail ! Le Serpentard se dissimula derrière sa main et se pencha au-dessus de son plan. Petite verrière... Mignonne verrière... Il jetait des coups d’œil qui se voulaient discrets à Joren de temps en temps, s’assurant qu’il était toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 468


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Ven 12 Avr - 0:59



    Voilà qui méritait bien le sacrifice de venir zoner à la bibliothèque. Voilà ce que pensait Joren alors que Galaad passait ses bras autour de son cou. Malheureusement, les réjouissances prirent court très rapidement. Oh eh ! C’était quoi cette arnaque, là ?! Joren fixait Galaad sans trop comprendre, tenu à distance par deux mains fermement plaquées sur son torse. Le Gryffondor leva les yeux en entendant les explications de son non-copain. Comme si quelqu’un allait venir les chercher là, franchement…l’espace d’une seconde, il crut que la technique de la veste toute douce allait fonctionner, voyant que le Serpentard hésitait en la caressant, mais non. Echec critique. Rofl è_é

    Bon bon. Visiblement c’était tout ce qu’il aurait pour le moment. Tant pis. Il n’aurait qu’à retenter le coup plus tard, voilà tout ! C’est qu’il fallait être persistant pour obtenir quelque chose de Galaad. Très persistant. Heureusement, le Gryffondor savait se montrer très très persuasif et patient. Quand il voulait. Il ne bougea pas d’un pouce quand Galaad posa un baiser rapide sur ses lèvres, le suivant simplement des yeux, blasé. Naturellement, il le suivit jusqu’à leur table et reprit sa place, à côté de lui. Il l’écouta distraitement lui expliquer qu’il avait beaucoup de travail, une histoire de plan, de runes…des choses auxquelles Joren ne connaissait strictement rien. Il se contentait de l’observer en silence, le menton de nouveau posé dans la paume, un sourire aux lèvres. Sa dernière remarque lui arracha un petit rire qui se voulait discret – le lieu l’exigeait paraissait-il. Galaad était parfois tellement…maladroit. Un handicapé des relations, voilà ce qu’il était. Mais ça faisait sans doute partie de son charme. Joren avait toujours eu un penchant pour les mecs inaccessibles. Les types froids, ou arrogants, ceux qui n’avaient qu’à claquer des doigts pour avoir ce qu’ils voulaient, ou ceux qui étaient assez populaires pour ne pas s’intéresser aux garçons, juste aux jolies filles qui se pâmaient pour eux. Peut-être parce que c’était grisant d’obtenir quelque chose de ces hommes-là. Ou peut-être parce qu’ils ne s’attachaient jamais à lui. Parce que jouer était la seule façon de ne pas souffrir.

    Joren fixait Galaad sans s’en cacher. Il l’avait toujours trouvé fascinant, à sa manière. Son regard, ses gestes toujours maîtrisés, son application. Son mépris pour tout et tout le monde. Cette façon de croire qu’il était au-dessus de tout. C’était détestable et en même temps attirant…Galaad, on avait envie de le salir, comme du linge trop propre ou un carnet vierge. Toute cette pureté…c’était insupportable, non ? Passer pour une oie blanche alors qu’on est aussi noir à l’intérieur… Joren soupira. Il attrapa sa plume et joua un instant avec. Il n’avait pas envie de travailler. De toute façon, il ne l’avait pas fait ces six dernières années, ça n’allait pas commencer. Ses ASPICS…eh bien il irait au talent, comme pour le reste. Et il se planterait, comme sa joueuse \o/ *met un petit chapeau d’anniversaire sur sa tête, colorie ses cours, en fait des confettis et en jette partout* il posa un doigt sur le parchemin étalé devant Galaad, sur lequel apparaissait un grand machin vaguement rond. Un genre de dôme.

    « Pourquoi tu fais ça ? » Non, Joren ne réfléchissait jamais avant de parler. Il avait posé la question naturellement, comme on demande le temps qu’il fait à Limoge quand on est à Marseille. « Pour que ton père te prenne dans son équipe de maçons ? » Ni après d’ailleurs. « Hum. Ça en jetterait. »

    Enfin surement. Il n’y connaissait rien, mais un dôme en verre – il avait lu par-dessus l’épaule de Galaad – ça ne pouvait qu’en jeter. Le verre c’est indémodable. Le seul souci, c’est que ça fait mal quand on passe à travers, alors qu’un bon vieux mur en brique, ça fait mal, mais ça amortit. Bref. Il soupira et referma son bouquin de potion. Il farfouilla dans son sac à la recherche d’un bouquin de maths tout ce qu’il y avait de plus moldu qu’il avait toujours dans son sac. Cadeau de Kevin, envoyé depuis son internat de cinglés. Il ouvrit le livre au hasard, prit un crayon papier au fond de son sac – comme Mary Poppins, il laissait tout traîner dedans anarchiquement – et commença un exercice. Ça maintenait en forme les maths. Dommage qu’il n’y en ait pas eu à Poudlard, il avait toujours été bon. Evidemment, il y avait arithmancie. Mais…tout aussi évidemment, Joren avait bêtement suivi Léandre et Orion dans le choix de ses options. Nouveau soupir. Il releva les yeux un instant vers Galaad, sourit distraitement, baissa les yeux en croisant son regard. Il était quand même canon, le bougre. Et pourquoi il souriait lui ? Oh ! Crétin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   Sam 13 Avr - 20:25

Hum j'ai fait comme si le bouquin de maths était celui d'un bon terminale S préparant une entrée en prépa. J'imagine que tu t'en fous x) Après à toi de voir si Joren s'amuse avec les exercices les plus faciles ou s'il est capable de faire les problèmes complexes de fin de chapitre...

Joren le regardait. Il sentait son regard sur lui, c’était stressant. Galaad était mal à l’aise, c’était bien la première fois qu’il n’aimait pas le silence. Il avait toujours envie de l’embrasser pour de vrai, genre avec la langue, et si possible longtemps. Ce n’était pas un petit baiser qui l’avait contenté. Mais il ne pouvait pas dans cet endroit public. C’était énervant. Il avait tellement, tellement envie de se blottir dans ses bras. Poser sa tête sur son épaule, glisser ses mains à l’intérieur de sa veste toute douce pour avoir bien chaud. Le Serpentard poussa un petit soupir, mais essaya malgré tout de retrouver sa concentration. Mais il avait besoin de... contact. Discrètement, il rapprocha sa jambe de celle de Joren de façon à coller son mollet au sien. D’un coup, il se sentait plus proche et il eut un petit sourire sans pour autant oser lever les yeux sur le Gryffondor. Il était débile. Tant pis.

La question de Joren le déstabilisa. Pourquoi il faisait ça ? Il n’eut pas le temps de réfléchir à sa réponse que le garçon enchaînait sur une autre tout aussi incohérente. Galaad resta quelques secondes, les sourcils froncés avant de répondre sans savoir si c’était réellement ces réponses que Joren attendait.

- Parce que j’aime ça. C’est un projet de coupole en verre. On pourrait l’intégrer dans un programme plus conséquent. Mais c’est davantage un entraînement qu’un réel projet. Je... J’aime bien. Je ne sais pas euh... Oscar dessine des portraits, bah moi je dessine des monuments... Après oui, quand je travaillerai avec mon père, je devrais peut-être faire ce genre de choses. Mais cela dépend de mon poste. Je ne sais pas si je préférerai être architecte ou enchanteur... Tu trouves que... C’est joli ? demanda-t-il un peu inquiet en ôtant ses bras de son plan de façon à laisser Joren regarder son travail.

Il était un peu gêné de parler de son travail. C’était trop personnel. Au final il n’évoquait ça qu’avec Oscar. Il ne montrait jamais à personne ses plans, cela aurait été trop prétentieux. Il n’était même pas apprenti, si quelqu’un chez les Westchester apprenait qu’il dessinait déjà des plans, on allait se moquer de lui. Il avait conscience de ne pas faire un travail exemplaire, mais c’était plus pour... s’amuser. Se détendre. Il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait valoir, il n’avait jamais laissé un de ses professeurs d’architecture ou pire son père évaluer son travail.

Ne sachant plus quoi dire, le jeune homme se pencha à nouveau au-dessus de ses plans. Joren lui sourit... et Galaad répondit à son sourire par un petit sourire en coin. Il se perdit un peu dans son regard bleu et eut un moment d’absence. Il revint à lui lorsque Joren rompit le contact visuel et décida de s’intéresser un peu à ce que son camarade trafiquait. Il travaillait. Donc les Gryffondor travaillaient. Parfois.

De l’Arithmancie ?! Surpris, Galaad se pencha vers Joren pour lire ce qu’il écrivait. Ça ressemblait vraiment beaucoup à de l’Arithmancie, mais... Bizarre. Comme si on avait changé tous les codages pour faire original. Galaad ne comprenait pas à quoi correspondait chaque lettre, c’était perturbant. Mais depuis quand Joren faisait de l’Arithmancie ?

- Qu’est-ce que tu fais ? On dirait de l’Arithmancie... Depuis quand tu sais en faire, tu ne suis pas cette option. Je peux regarder ? Pourquoi tu utilises x comme... Merlin, je ne comprends rien et pourtant j’ai l’impression de connaître. Je peux ?

Ni une, ni deux, Galaad récupéra l’intriguant manuel sans attendre la réponse. et commença à le feuilleter. Il regarda la couverture. Mathématiques. Mais... ? Il avait du mal à comprendre. Puis il lut plus en détails certains énoncés et reconnut des choses moldues. Si une voiture part à 21h34 de Londres et... C’était un manuel moldu ! Les Moldus faisaient de l’Arithmancie ?! À leur manière mais...

- Tu... C’est moldu, c’est ça ? Je ne savais pas que... Pourquoi tu ne fais pas d’Arithmancie ? Ça a l’air pareil, mais avec des variables différentes et appliquées à la magie. En plus, ça a l’air d’un bon niveau.

Merlin, Joren avait un cerveau. Galaad était tout tourneboulé ._. En plus, si jamais il était capable de faire tout ce qui était dans ce manuel, il... Rha Mordred, il n’était quand même pas meilleur que lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

First Date – Samedi 16 octobre, 8h [Galaad & Joren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dida - TOP - Révolte à Nîmes (verdict en date du 13 octobre 1460)
» samedi 3 octobre 2015
» Soirée CB samedi 29 Octobre
» SAMEDI 08 OCTOBRE 2011
» Réflexion sur papa Dessalines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: 4ème Etage :: Bibliothèque-