Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Défi Avec des Si] Messires Galaad de Rheged et Joren d'Amsterdam vous saluent – Samedi 16 octobre, 13h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: [Défi Avec des Si] Messires Galaad de Rheged et Joren d'Amsterdam vous saluent – Samedi 16 octobre, 13h   Dim 7 Avr - 21:49

Samedi 16 octobre, 13 heures

Après sa rupture avec Victory, passée comme un hibou par la fenêtre, et avoir englouti un demi-lapin adulte pour le déjeuner, Galaad s’était rendu à la bibliothèque. Il aurait aimé pouvoir revoir Joren, mais il ne pouvait pas se le permettre. En partie parce qu’il ne pouvait pas se permettre de démontrer trop d’attachement envers son Gryffondor, mais aussi parce qu’il refusait lui-même tout cela. Il ne voulait pas être si dépendant de l’avis de Joren. Surtout pas. C’était trop effrayant, trop nouveau. Nom d’un troll en mousse, il fallait qu’il se mette dans la tête que ce qui se passait avec Joren relevait de la distraction et non pas sa vraie vie. Aussi mirifique que soit cette histoire et aussi esthétique que soit sa nudité... Il ne devait pas s’enflammer et rester lui-même. Il était Galaad Amour Westchester, en septième année à Serpentard, futur Bâtisseur et directeur de l’entreprise Westchester. Après Poudlard, il se marierait avec sa fiancée et aurait deux enfants. Une fille et un garçon. Il les appellerait Gwenwyfar et Tristan. Tout irait bien dans le meilleur des monde.

Sûr de lui, Galaad se dépêcha de trouver une place à la bibliothèque. Il s’assit aux côtés de Flora qu’il salua d’un bref signe de tête. Elle lui proposa poliment de prendre un chocolat dans la boîte qu’elle gardait sur le coin de sa table, il accepta tout aussi poliment. C’était du Crevettola, elle ne se refusait rien cette petite.

- Merci, sur quoi travaillez-vous ?
- Cette histoire de Gobelin Inconnu en Histoire de la Magie. Et vous ?
- Je dois terminer la rédaction du devoir de runes en commun avec Miss Rees et Miss Redwyn.
- Je vois. Bon courage, alors.
- Merci. Toi aussi.

Sur ces mots, les deux Serpentard reprirent leurs activités. Galaad rédigea proprement son devoir avant de se mettre lui aussi à son Histoire de la Magie. Il devait avancer dans le programme de ses révisions pour les ASPICs. Il en était à l’époque de la fondation de Poudlard. Une période passionnante... D’autant plus que grâce à la bibliothèque Westchester, il avait accès à bon nombre d’informations supplémentaires. Son arbre généalogique ne remontait-il pas jusqu’à ces temps illustres du monde sorcier ? Ne descendait-il pas lui-même d’un chevalier de la Table Ronde ? Yvain, le chevalier au lion, un des proches d’Arthur, ce grand sorcier disciple de Merlin ayant gouverné la Grande Bretagne... C’était il y a plus de mille ans. Un sauvage arrondi quant on savait que Poudlard n’avait pas été fondé il y a mille ans, mais bel et bien treize siècles. Peu importait.

Ça avait été une période bénie pour les sorciers. Tant d’effervescence dans le monde magique... La construction de ce qui avait été la plus grande école de sorcellerie du monde. Si seulement, si seulement... Galaad était certain que vivre à cette époque lui aurait convenu davantage que celle dans laquelle il vivant. Il s’y imaginait déjà... Il aurait été Galaad, le premier du nom, fils de Yvain et héritier du royaume de Rheged. Certes, le premier du nom avait été un des directeurs de Poudlard entre 1267 et 1289, mais il pouvait bien rêver ! Il aurait pu être nommé ainsi après le décès de Galaad, fils de Lancelot du Lac et Ellan, fille du roi Pêcheur. Comme une sorte d’hommage. Oh oui, ça aurait été parfait...

*******

Galaad arpentait les couloirs de Poudlard. Sept ans qu’il étudiait dans cette école de magie où son père avait fait ses preuves avant lui, il la connaissait comme sa poche. Les moindres recoins, les passages secrets, absolument tout. Il fallait dire que la tante de son père n’était autre que l’une des fondatrices de l’école, la grande Rowena Serdaigle. Elle lui avait fait une visite intégrale du château dès son arrivée à onze ans en compagnie de son père Yvain. La vieille sorcière avait beaucoup d’affection pour lui et elle était une part importante de sa vie. Avec la création de l’école, Rowena avait dû faire des sacrifices importantes. Sa vie de famille en faisait partie. Elle avait été comme une seconde mère pour son père lorsque Morgane avait quitté la cour d’Urien. Galaad ne connaissait pas sa grand-mère, elle s’était retirée sur Avalon après la mort d’Arthur peu après sa naissance.

Sortant de son cours de sortilèges avec Dame Poufsouffle, Galaad se dépêchait de descendre jusqu’aux cachots où Lord Gryffondor donnait son cours de Potions. Il détestait cette matière, mais son père l’obligeait à la suivre... Il ne réussirait jamais à obtenir son diplôme en la matière, cela ne faisait aucun doute. Et peu importait l’aide de Joren d’Amsterdam que Lord Gryffondor lui avait imposée. Il détestait ce sorcier... Leurs familles étaient pour ainsi dire : ennemis. Les Hollandais avaient récemment envahi une île de mer du Nord annexée depuis des siècles par le royaume de Rheged. Une position stratégique pour le commerce dans le Nord.

Le jeune homme traversait le hall lorsqu’il entendit une voix l’appeler du haut du grand escalier de pierre. Il s’arrêta et se retourna, les sourcils froncés. Il reconnaissait cette voix. C’était celle de Mélissandre, sa jeune épouse. Ils s’étaient mariés l’été dernier afin de créer une alliance entre le royaume de Rheged et l’Irlande du Nord. Ils n’avaient même pas consommé leur mariage. Il n’en avait pas eu la moindre envie. En même temps, ils étaient encore très jeunes... Elle-même n’avait que quatorze ans et avait été bien contente qu’il ne la touche pas lors de leur nuit de noces. Le mariage avait été précipité pour des affaires politiques.

- Galaad ! Attendez-moi, je vous prie.
- Mélissandre, je suis navré, j’ai cours dans dix minutes. Y a-t-il un problème ?
- Oui, il faut absolument que vous régliez ce problème avec Messire Léandre. Il a encore essayé de me toucher et je ne supporte pas cela. Vous êtes mon époux, vous devez veiller sur mon honneur ! J’exige que vous le défiez en duel.

Galaad leva ostensiblement les yeux au ciel. La belle affaire. En même temps, Messire Léandre était un crétin. Mais il était aussi bon duelliste que lui, le jeune homme ne se risquerait pas à perdre un duel pour un misérable clin d’œil abusif. Il savait que cet élève de Lord Gryffondor avait tendance à tourner autour des demoiselles, mais delà à essayer de violer la femme de son prochain... Cela serait fort étonnant. Néanmoins, il garderait un œil ou même deux sur lui. Histoire de rassurer sa jeune épouse.

- Le défier en duel ? Que vous a-t-il fait ?
- Il a... touché mes fesses dans les escaliers... Je l’ai très bien senti et je lui ai fait une remarque. Ce fils de troll m’a souri, rendez-vous compte ?
- Je vois... Je m’entretiendrai avec lui à ce sujet. Et si jamais il vous fait vraiment du mal, je me chargerai de lui. Mais vous connaissez la règle « qui convoite la femme d’un sorcier, le mari doit tuer ». Je n’ai pas encore été provoqué en duel depuis nos épousailles... Il est possible que vous sous-estimiez votre valeur, ma mie.
- Galaad ! Vous êtes ! Rouuuuu vous m’énervez !

Vexée, la demoiselle s’en retourna d’où elle venait non sans lancer un dernier regard noir au jeune sorcier. Galaad eut un petit sourire en coin et partit dans les escaliers qui menaient aux cachots. Le cours se déroula de façon tout à fait ordinaire. Il ne parvint qu’à gâcher la potion de son partenaire de potions. Comme d’habitude. Lord Gryffondor poussa un profond soupir lorsqu’il passa examiner leur œuvre.

- Messire Galaad... C’est désastreux, comme toujours. Vous resterez avec Messire Joren après le cours pour refaire cela.
- Il en sera fait selon vos désirs, Milord. murmura Galaad en baissant les yeux.

Il sentait le regard noir de son camarade sur lui. Ce dernier ne devait pas être très heureux à l’idée de faire des heures supplémentaire, même si la confection des Potions était une véritable passion pour lui.

- Joren, je vous fais confiance pour enseigner à votre ami comme il se doit. Quand vous en aurez terminé avec, vous pourrez rester à votre aise dans mon laboratoire. Vous disposerez à votre aise du contenu de ma réserve.

Voilà qui avait de quoi mettre un peu de baume au cœur du concerné. Ce n’était pas tout le monde qui avait le droit de rester dans le laboratoire privé du fondateur... Comme convenu, les deux jeunes hommes restèrent dans la salle après que Lord Gryffondor leur ai ouvert le fameux laboratoire. Galaad le salua poliment le professeur avant de se tourner vers le Hollandais.

- Je préfère vous prévenir, je suis aussi peu enthousiasme que vous à l’idée de passer du temps en votre compagnie.
- J’en ai parfaitement conscience, Messire Galaad. C’est pourquoi nous allons faire vite afin d’écourter au maximum cette désagréable entrevue. Hâtez-vous de sortir les ingrédients. J’ose espérer que vous savez ce qu’est de la poudre de corne de bicorne et des poils de gobelins...

Galaad ne répondit même pas à cette attaque et se contenta de sortir les ingrédients qu’on lui avait demandé. Joren commença à lui expliquer à procédure et le laissa faire en commentant chacun de ses gestes. Il n’hésitait pas à lui hurler qu’il ne savait pas tenir son couteau et que s’il ne se décidait pas à mieux le tenir, il allait le lui carrer dans le... fondement ? Voilà qui était surprenant. Galaad avait entendu parler des pratiques blasphématoires de l’élève de Lord Gryffondor, mais il n’avait pas imaginé que cela puisse être vrai ! Un frisson remonta sa colonne vertébrale alors qu’il jetait des coups d’œil furtifs au jeune homme qui le fixait, assis sur une table.

- Arrêtez de me regarder.
- Pourquoi ferais-je une telle chose ? Pour une fois que je peux vous regarder de tout mon saoul... Vous savez que cette robe vous sied à merveille, Messire ? Oh, vous avez fait tomber votre cuillère en bois, baissez vous donc pour la ramasser...

Méfiant, Galaad se baissa pour récupérer la cuillère qu’il avait effectivement laissé tomber dans sa surprise. Il trouvait Messire Joren... changé. Il avait un sourire inquiétant qui ne lui disait rien de bon. Au contraire, il faisait presque peur. Choisissant de l’ignorer, Galaad fit trois tours de cuillère dans le chaudron comme convenu et entreprit de couper en fines lamelles l’espèce de truc que Joren lui avait donné. On aurait dit un morceau de quelque chose, il ne voulait pas savoir d’où cela provenait... Mais le regard de l’autre garçon continuait de le perturber. Il se coupa et étouffa un juron...

- Quel bras cassé... soupira Joren en sautant sur ses pieds. Donnez moi votre main, je vais soigner cela.

Sans lui laisser le temps de protester, le jeune homme avait pris sa main dans la sienne. Il examina la coupure.

- Ce n’est rien. À peine une égratignure...
- Il suffira d’un simple sortilège pour... Mais qu’est-ce que...

Joren venait de porter SON doigt à sa bouche et avait commencé à sucer la plaie. Galaad ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes et recula vivement, se heurtant à la table derrière lui. Il n’eut pas le temps de réagir que l’autre garçon s’était approché. Un bras autour de la taille, une main sur sa nuque. Il l’embrassa. Galaad ouvrit la bouche pour lui demander d’arrêter cela, mais Joren en profita justement pour glisser sa langue dans sa bouche.

Qu’est-ce que c’était encore que cette histoire ? Galaad ne savait pas ce qui se passait et surtout pas pourquoi il passait ses bras autour du cou de son camarade pour approfondir ce baiser. C’était tellement bon... Les lèvres de Joren dévièrent dans son cou alors qu’il soulevait la robe de sorcier de Galaad. Par ses aïeuls, ils devaient arrêter cela !

*******

- Galaad ? Vous m’entendez ? Avez-vous votre manuel d’Arithmancie ? fit une voix dans le lointain.

Perdu dans ses fantasmes, le Serpentard sursauta. Où était-t-il ? Que se passait-il ? Où était passé Jor... Ah oui. La bibliothèque. Flora. Le jeune homme secoua la tête pour revenir à lui.

- Pardon, j’étais... Je réfléchissais. Vous pouvez... répéter ?
- Votre manuel d’Arithmancie. L’avez-vous sur vous ?
- Non, je suis désolé.
- Ce n’est pas grave, je vais aller en chercher un. Et faites attention, votre plume bave sur votre parchemin.

Salazar, c’était vrai. Galaad pesta silencieusement et tâcha de réparer les dégâts. Où en était-il déjà avant de partir dans son petit... délire ? Aux fondateurs, oui. Messire Joren d’Amsterdam... Non mais n’importe quoi...

2 249 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Nightmare
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 773


Feuille de personnage
Gallions:
Points de Magie:

MessageSujet: Re: [Défi Avec des Si] Messires Galaad de Rheged et Joren d'Amsterdam vous saluent – Samedi 16 octobre, 13h   Mer 10 Avr - 18:41

Défi Terminé & Validé
Galaad A. Westchester remporte 27 Points pour Serpentard
et 8 Gallions dans sa poche
Pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Défi Avec des Si] Messires Galaad de Rheged et Joren d'Amsterdam vous saluent – Samedi 16 octobre, 13h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» Quel personnage de Pandora Hearts es-tu ?
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: 4ème Etage :: Bibliothèque-