Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 12:27






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

Rictusempra. Anastasia, après le cours de sortilège où on leur avait dit d’essayer de maitriser ce sortilège, avait presque eu envie d’apprendre à faire de la magie. Presque. Elle ne maitrisait pas encore ses sorts, et craignait bien trop qu’ils ne se retournent contre elle. Mais celui la, qui poussait les gens à rire, ça devait être un gentil sortilège, pas vrai ? C’était bien, de rire, après tout. Si quelqu’un riait, les gens autour se mettaient souvent à rire. Elle avait observé ça, même quand il n’y avait rien de drôle. Si elle n’était pas sur son petit nuage de Barbapapa jaune, en train de flotter et de rêver de petits chatons multicolores qui gambadaient joyeusement de nuages en nuages, elle aurait surement réalisé que le rire était contagieux.

Mais là n’était pas le sujet. Elle devait travailler, en ce dimanche matin… midi ? début d’après-midi, était plus correct. Elle n’avait pas réalisé s’être levée si tard, alors qu’elle devait s’entrainer à ce sort. Mais elle ne voulait pas. Pas avec sa baguette. Pas toute seule. Elle avait bien trop peur de faire une bêtise. C’était surement pour ça qu’elle ne s’était pas réveillée. Inconsciemment, elle avait repoussé le moment de s’entrainer pour ses cours. Elle ne savait pas ce qu’il résulterait de cet entrainement, après tout.

Et si elle assommait un élève parce qu’elle se trompait, et qu’une chaise s’envolait et lui fonçait dessus ? C’était possible, après tout. Enfin, elle croyait que ça l’était… Comment s’entrainer à un sort, sans le lancer ? La petite fille, dans la salle commune des jaunes et noirs où elle espérait fortement être répartie quand ils auraient retrouvé le Choixpeau (parce que foi d’Anastasia Rees, dusse-t-elle emmener avec elle son armée de poupées, se déguiser en chevalier, en prince, en fée, ou autre, les autres premières années et elle, et les grands qui voudraient bien aider, le retrouveraient !), réfléchissait. Cela se voyait à l’air concentré, et un peu contrarié, qu’elle avait sur le visage, qui était rare chez elle. Très rare.

Quelqu’un lui adressa la parole, mais elle ne répondit pas, n’ayant pas entendu que c’était à elle que l’on parlait. Elle partit d’ailleurs en trombe peu de temps après ce monologue de sourd, pour la bibliothèque. Où mieux que dans les livres pouvait-on apprendre des choses sur les sortilèges ? Peut-être que la théorie serait suffisante pour la pratique ? Elle pourrait apprendre comment il avait été créé, dans quel but, à quelle époque, les différents usages remarquables qui en avaient été faits… La petite ne réalisait pas que tout ceci ne l’aiderait en rien, mais avait pour but de l’apaiser uniquement.

Elle arriva essoufflée à la bibliothèque, une demi-heure plus tard. Elle s’était perdue dans le château, ayant cru apercevoir une fée, et ayant voulu la suivre… Elle avait été amenée dans un endroit qu’elle ne connaissait pas, et avait un peu paniqué jusqu’à ce qu’un fantôme arrive et essaye de lui montrer le passage… en oubliant qu’elle ne pouvait pas passer à travers les murs. La petite avait une bosse sur le front, n’ayant pas fait attention, et s’étant cognée à l’un d’entre eux. Mais elle avait fini par arriver à bon port. Mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ? Si seulement elle avait eu une licorne bien à elle, elle était sûre que celle-ci saurait se repérer dans le château, et l’amener là où elle voulait.

C’est sur cette pensée qu’elle entra dans la bibliothèque… et se planta en plein milieu du passage. Où devait-elle aller ? Dans quelle section ? Y avait-il seulement une section destinée aux sortilèges et à leur histoire ? Serait-ce plutôt en histoire de la magie ? La petite était totalement désemparée, devant ces étagères qui devaient faire au moins mille fois sa taille… de son point de vue, du moins. Elle avança un peu au hasard, ne sachant pas vraiment quelles étagères correspondaient à quels thèmes, et s’arrêta devant celui des sortilèges. Seulement voilà, elle avait beau être grande, elle ne l’était pas assez pour voir toutes les étagères. Pourquoi n’avait-elle pas d’ailes, d’abord ? C’était injuste ! Ne réfléchissant pas, la petite essaya de grimper sur les étagères, poussant des livres avec ses pieds pour les y caler, pour pouvoir voir plus haut. Sans se rendre compte que n’importe qui pouvait surgir dans l’allée de livres à tout moment, et la punir de faire ça. Elle voulait un livre sur le sortilège Rictusempra, et ne savait pas comment faire autrement pour voir les titres. Demander au bibliothécaire ne lui avait même pas effleuré l’esprit.


© Méphi.




Dernière édition par Anastasia Rees le Dim 5 Mai - 20:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1505


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 18:11

    Apprendre à rire – voilà qui aurait pu faire le plus grand bien à Alan. Mais avec ce qui s'était passé la veille, dans sa salle commune, c'était peut être un petit peu trop lui demander. Ce jour là, ce dimanche, Alan s'était levé aux aurores. Au départ, le garçon avait été très bien parti pour ne rien faire : les dimanches anti productifs au possible ne lui ressemblaient guère, mais il n'avait pas envie de bouger, pas envie de marcher, pas envie de parler, ni de manger, ni de travailler ni … bref, Alan n'avait envie de rien faire. A un moment donné, le garçon s'était bien dit qu'aller oublier toute cette histoire en pleurant un bon coup dans les bras d'Ethan serait peut être une bonne idée – et puis le fait qu'il avait presque trompé son petit ami lui revint en mémoire et très vite, il avait abandonné cette idée. Bien, bien …

    Sur les coups de dix heures, Alan avait finit par attraper un livre de Divination. Toujours en jogging, toujours enfoncé sous sa couette, l'aiglon avait bouquiné quelques pages, sans vraiment prêter attention à ce qu'il lisait. Les mots passaient sous ses yeux sans qu'il ne parvienne à les comprendre, sans même qu'il ne réussisse à les déchiffrer vraiment, et il oubliait le peu qu'il lisait … Sa matinée s'était déroulée de la même manière et à un moment donné, Alan avait regretté de s'être levé aussi tôt. Il aurait mieux fait de rester dormir, si c'était pour ne rien faire à ce point …
    Un petit peu avant midi, le brun avait finalement finit par se sortir du lit – un exploit pour lui de quitter se couette si tard – pour filer prendre une douche. Une longue douche brulante qui ne lui avait pas vraiment remis les idées en place, certes, mais qui l'avait au moins réveillé … et il en avait bien besoin ! Sentir l'eau glisser le long de son dos, asperger son visage lui avait fait plus de bien qu'il ne l'aurait cru possible et Alan se sentait déjà mieux lorsqu'il passait son jean et son sweat beige.

    Il hésita tout de même à aller déjeuner ! Après ce qui s'était passé la veille au soir, l'aiglon n'avait pas franchement envie de se retrouver sous les regards de ses camarades … il y avait déjà fort à parier que la rumeur s'était répandue dans Poudlard et que les Poufsouffle et Serpentard étaient au courant – du moins une partie – et franchement … Alan préférait encore mourir de faim, voilà ! Il gagna donc directement la bibliothèque – havre de paix dans lequel rien ne vint le perturber … jusqu'à ce qu'il soit quinze heure, à peu près.

    Alan grommela doucement. Bon … la solution à son problème Runique ne se trouvait pas dans les cinq ouvrages qu'il avait prit dans les étagères ! Il les referma doucement avant de se lever, calant les livres sous son bras. Bien ! Il n'avait plus qu'à en trouver un autre, songea-t-il en coupant à travers le rayon des sortilèges. Et … attendez. Minute …

    Pourquoi cette gamine était-elle en train d'escalader l'étagère ? Alan s'arrêta, perplexe. Ses livres toujours sous son bras, il l'observa un instant, sans parvenir à comprendre qu'elle cherchait simplement à atteindre un livre. C'était, euh … Bon, allé. Elle était toute petite ! Ce n'était pas elle qui allait lui faire du mal, si ? Doucement, tout doucement, l'aiglon s'approcha. L'interpella.

    « Euh … hé ! Excuses-moi … tu, euh … tu as besoin d'aide ? »

    Allé Alan ! Tu peux le faire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 19:23






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

La petite fille continuait son ascension, regardant difficilement les titres des livres pendant qu’elle se maintenait solidement accrochée aux planches de l’étagère sur laquelle elle se trouvait. Elle était, à vrai dire, dans une bien mauvaise posture, étant montée suffisamment haut pour ne pas être sûre de pouvoir sauter sans se faire mal. Elle n’était cependant pas grimpée assez pour ne pas pouvoir être attrapée par quiconque passerait par là – à condition que ça ne soit pas un élève de première année comme elle, ou un des plus petits de l’école. Elle faisait semblant de regarder les différents livres, mais elle n’en menait pas large. Elle n’avait pas peur à proprement parler, ou ne voulait pas le reconnaître, mais elle ne savait pas comment redescendre sans être sûre qu’elle n’embarquerait pas toute l’étagère avec elle et ne mourrait pas étouffée dessous.

Elle sursauta et émit un hoquet de surprise, quand elle entendit une voix, sans bien comprendre les sons qui en provenaient. Zut ! Elle allait se faire gronder, et elle n’aurait plus le droit de venir ici, et elle ne comprendrait rien au sortilège, et… Chtonk ! Elle n’avait pas réalisé que dans sa peur, elle s’était agitée et avait heurté un livre, qui était tombé en passant dangereusement près de la tête du garçon, sans la toucher toutefois, et qu’il avait fini au sol. Ca fut suffisant pour achever de la paniquer, et de lui faire comprendre qu’elle pourrait se faire très mal si elle faisait un mauvais geste. D’une toute petite voix, inintelligible, elle regarda le garçon, ses yeux commençant à se brouiller des larmes de peur qu’elle sentait venir.

« J’ai peur, j’arrive plus à descendre. Je vais me faire mal. Tu peux m’aider ? Je crois que je tombe. Ca glisse. Je tiens plus. Au secours ! »

Elle tenait très bien, pour le moment, malgré ses propos. Mais son esprit lui jouait des tours et lui faisait croire qu’elle allait tomber. Comment aurait-il pu en être autrement, alors qu’elle sentait ses jambes fléchir, ses mains devenir moites ? Elle commençait à regretter d’être montée. Quelle idée avait-elle eu de monter, au lieu de chercher une échelle ou un plus grand dès le début ? Elle n’avait pas réfléchi, tout simplement. Mais elle avait cru que ça serait aussi facile que de monter aux arbres, ou de grimper sur le filet qu’elle avait demandé à son papa et sa maman d’installer pour monter à son lit de façon plus drôle qu’avec l’escalier.

La petite Rees fit l’erreur de baisser les yeux, et de voir la distance qui la séparait du sol – pas si grande que ça, mais pour une enfant de onze ans, ça semblait être gigantesque. Ses yeux s’écarquillèrent d’horreur, et elle les darda à nouveau sur le grand proche d’elle, l’implorant du regard de la sortir de là, persuadée qu’il allait lui arriver quelque chose de très douloureux. Pour la petite qui avait, jusqu’à présent, vécu dans un cocon, dans une bulle, étant surprotégée, il s’agissait de l’expérience la plus terrifiante qu’il lui soit donné de vivre, et elle ne savait pas vraiment comment y faire face. Elle ne voulait pas pleurer, mais plus la peur grandissait, plus cela devenait difficile à contrer.


© Méphi.




Dernière édition par Anastasia Rees le Dim 5 Mai - 20:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1505


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 19:47

    Oh, la la ! Mais ça commençait à devenir dangereux ! Et elle continuait de grimper, la petite puce !! Mais rapidement, sa voix se fit entendre – étouffée. Elle semblait terrifiée, et Alan ne pouvait que la comprendre. Lui même commençait légèrement à paniquer, d'ailleurs. Rapidement, il posa les livres sur le bord d'une étagère et vint se positionner juste sous la fillette, prêt à la retenir si elle se mettait à glisser, si elle lâchait prise. Et puis Alan tenta quelque chose qu'il ne savait absolument pas faire – tout du moins qu'il n'avait jamais essayé : la rassurer.

    « euh … Mais non ! Tu vas pas tomber. Et je … je te rattraperai ! » Du moins il l'espérait. Heureusement qu'Alan était plus épais que les autres élèves de cinquième année ! Il ferma un bref instant les yeux, secoua la tête, tentant de faire entrer deux neurones en contact. Après une matinée à ne rien faire, le garçon ne s'était absolument pas préparé à un problème de cette envergure ! Autant vous dire qu'Alan était un petit peu dépassé … et puis une idée lui vint ! Oh, c'était simple. Il suffisait d'utiliser un sortilège qui ferait doucement revenir l'enfant sur le sol … Wingardium Leviosa – on tourne et on abaisse. Il connaissait ce sortilège depuis sa première année, bien sur, mais la maitrise des sorts d'Alan était plutôt aléatoire … Ne pas y penser ! Il était largement capable de réussir ce sortilège. Et de toute manière, vu les yeux de chaton mouillés que posait sur lui la fillette, Alan n'avait pas d'autre choix que d'essayer de la sortir de là. Il inspira, se lança.

    « Ecoutes ! Je vais utiliser un sortilège qui te fera léviter jusqu'au sol. Ça ne fait pas mal du tout ! Tu n'as rien à craindre … Si ça ne marche pas, ça ne ferai strictement rien, d'accord ? Ça ne te fera pas tomber, et on trouvera une autre solution. Je … je te le promet, d'accord ? »

    Il ne savait pas vraiment d'où lui venait ce soudain aplomb, bien loin de celui qu'il possédait habituellement. Peut être de la trouille qu'il ressentait à l'idée qu'il arrive quoi que se soit à ce petit bout de chou qui ne devait pas être plus haut que trois pommes … Là, la joueuse doit bien le dire : on bébétise vraiment les première années ! A onze ans, ils ne sont pas chou si petits que ça … passons. Alan sorti sa baguette, la pointa vers la fillette.

    « Wingardium Leviosa ! »

    Mais sa voix tremblait – sa main aussi – et comme il fallait s'y attendre, l'enfant ne bougea pas. Rien ne se passa – strictement rien. Bon, bon … Respirer – c'était la clef. Une nouvelle fois, il ferma les yeux – geste infime qui l'apaisait à tous les coups. Lorsqu'il rouvrit les paupières, Alan avait déjà trouvé la solution.

    « Tu vas te laisser glisser le long des tiges métalliques qui tiennent les étagères. Tout doucement ! Tu n'es qu'à un mètre de moi, à peine ! Je te rattraperai. D'accord ? Vas-y. Tout doucement ! Il ne t'arrivera rien ! »

    Ou, la la ! Ce n'était pas tous les jours qu'on était d'opération sauvetage dans la bibliothèque ! Alan senti son cœur se gonfler – c'était peut être trop de responsabilité pour lui – trop d'un coup, tout au moins.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Alan M. Bird le Sam 4 Mai - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 19:47

Le membre 'Alan M. Bird' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Sam 4 Mai - 22:42






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

L’enfant n’était pas vraiment rassurée par les propos du grand. Comment il savait qu’elle n’allait pas tomber, d’abord ? Elle, elle avait bien l’impression qu’elle allait tomber. Et se le réaffirmer dans sa tête comme ça lui fit encore plus peur. Elle avait envie de crier, d’appeler quelqu’un… Maman ou papa, ou Adem, mais ils étaient loin, ou Adriana, mais elle serait surement contente si Anastasia se faisait mal et que Maman la rappelait à la maison et refusait qu’elle retourne à Poudlard, ou Loki, mais même si c’était son copain et qu’il l’aimait bien, il était trop petit pour l’aider et il aurait surement aussi peur qu’elle, et puis elle pouvait pas lui faire voir qu’elle avait peur, sinon il aurait encore plus peur dans la vie de tous les jours, et il voudrait pas être copain avec les autres élèves de première année, et elle devrait tout recommencer à zéro de son apprivoisement, et ça l’embêtait beaucoup, parce qu’elle l’aimait bien à Loki, et il était gentil, et elle voulait qu’il comprenne qu’il avait le droit d’avoir plein d’amis.

L’angoisse qui avait diminué alors qu’elle concentrait ses pensées sur autre chose remonta en flèche quand elle entendit « sortilège » et « léviter » ! Oh non non non non non, elle voulait pas ! C’était dangereux ! C’était pas fiable, et elle avait encore plus peur d’un sortilège raté que de rester coincé sur cette étagère. Elle s’apprêtait à protester, à dire non, à paniquer davantage, mais elle n’en eut pas le temps, que le grand prononça la formule. Elle serra très très fort les dents, et s’imagina dans sa tête qu’elle était transformée en fée et qu’elle volait toute seule, et que rien n’allait lui arriver. Car si elle était une fée, ça voulait dire qu’elle était magique, encore plus que maintenant, et que rien ne pouvait lui arriver, pas vrai ? Elle aurait des ailes, et des pouvoirs trop mignons, trop doux, trop gentils, qui feraient jamais de mal.

Elle se calma légèrement quand elle constata que rien ne se passait ? Rien ? Elle avait pas explosé ? Elle s’était pas transformée en – beurk ! – méchant dragon qui emprisonnait les princesses ? Elle était pas tombée par terre parce que le sortilège avait pas marché, et s’était pas fait une deuxième bosse au front juste à côté de celle qu’elle avait eue pour avoir suivi distraitement le fantôme qui la guidait, et s’être pris un mur ? Elle respira fortement, remarquant qu’elle avait retenu sa respiration tout ce temps, tellement elle avait eu peur. Elle sourit presque, quand le grand lui dit qu’elle n’avait qu’à glisser le long des barres de la bibliothèque. C’était rigolo, ça. Les messieurs moldus qui éteignaient le feu, ils le faisaient, elle avait vu ça à la télé ! Peut-être qu’elle se sentirait pareille, si elle faisait ça ? Mais la bibliothèque allait pas tomber ?

Elle allait demander, mais le garçon avait l’air d’avoir un peu peur aussi – sinon, pourquoi il aurait fermé les yeux, juste avant ? Il voulait pas dormir, quand même ? Parce que quand on fermait les yeux, c’était ou pour dormir, ou pour jouer à cache-cache. Mais ils pouvaient pas jouer à cache-cache, ça aurait pas été juste, elle pouvait pas bouger. Non, il devait vouloir dormir. Mais il allait pas l’abandonner pour dormir, hein ? Peut-être que si, peut-être qu’il s’en fichait, en fait, et voulait juste dormir ? Peut-être que le marché de sable était bizarre, et qu’il lui avait donné sommeil, sinon ? Mais le marchand de sable, il pouvait pas sortir en pleine journée, si ? Ou peut-être que si, et que c’est pour ça que les mamans elles font faire des siestes à leurs enfants ? Elle se souvenait, elle, qu’elle devait faire la sieste, tout le temps. Elle préférait jouer avec ses poupées qu’elle prenait en secret dans son lit, en vrai, mais elle finissait toujours par s’endormir. C’était à cause du marchand de sable, alors ?

« T’as fermé les yeux, tu veux dormir ? Tu vas pas me laisser toute seule ici, hein, dis ? »

Elle avait adopté un ton mi inquiet-mi boudeur, et peut-être un peu vexé aussi. Mais il restait. Il lui avait dit de descendre le long du barreau, donc il restait. Il l’abandonnait pas. Elle était un peu soulagée, mais elle avait encore peur de pas glisser tout en bas, de pas réussir à s’accrocher, et qu’il puisse pas l’attraper. Pourvu qu’il la laisse pas tomber. Elle se décala un petit peu, très doucement, sur le bord de l’étagère, pour attraper le barreau, mais elle heurta un livre qui dépassait, qui en fit tomber plusieurs avec lui. Elle voulait regarder par terre, mais elle n’osait pas, elle avait trop peur. Pourvu qu’il n’ait pas été cogné par un livre, pensa-t-elle, mortifiée.

Elle continua malgré tout à descendre, essayant de se retenir avec les différentes planches, et quand elle fut assez bas, elle s’agrippa au cou du grand, serrant ses jambes autour de lui pour être sûre de pas tomber. Elle l’oppressait peut-être un peu, mais elle n’avait pas assez de force pour l’étouffer, malgré ses bras autour de son cou. Involontairement, sur une impulsion, elle lui fit un bisou sur la joue, signe de son soulagement. Il devrait la reposer, elle s’était tellement fait peur qu’elle n’était pas prête à le lâcher.

« Merci, t’es trop gentil. »


© Méphi.




Dernière édition par Anastasia Rees le Dim 5 Mai - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1505


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Dim 5 Mai - 19:35

    Oh, la la !! Mais non, il ne voulait pas dormir ! Que croyait-elle ? Qu'il allait la laisser là, suspendue à son étagère comme un petit singe ? Hé, il était pas si cruel que ça @_@ D'ailleurs, Alan n'était même pas cruel. Il se contenta de sourire.

    « Mais non ! Je ferme les yeux pour réfléchir, c'est tout. Je vais pas te laisser, je t'ai dis. »

    Et il faudrait qu'on lui explique comment il faisait pour parler depuis tout à l'heure sans rougir, ni bafouiller. D'accord, il avait à faire à une petite puce de première année mais … mais quand même ! Ou alors il avait un instinct protecteur super développé envers les plus jeunes ? Humm … possible aussi. Bref, Alan ne se reconnaissait pas vraiment, mais passons.

    Et puis, en haut, la puce se décala légèrement et Alan fronça les sourcils, bien décidé à ne pas la lâcher des yeux, prêt à la rattraper si elle tombait et … oups ! Prêt à s'écarter lorsque quelques livres tombèrent en plein dans sa direction ! Un d'eux heurta son épaule et il grimaça – rien de bien grave, néanmoins, et bien vite, Alan avait déjà oublié le micro choc. Il avait plus important à penser et … oooooh, la la ! Pourquoi avait-il l'impression qu'il allait se retrouver avec un koala pendu à son cou, maintenant ?! Il laissa néanmoins la petite s'agripper à son cou, la serra maladroitement contre lui. Elle avait du avoir peur ! Mais euh … Alan n'était pas très à l'aise. Ce n'était pas dans ses habitudes de réconforter les autres, et les câlins n'étaient pas vraiment sa tasse de thé – sauf ceux avec Ethan, mais c'était là un autre débat que nous n'aurons pas dans ce rp. Il ne put s'empêcher de rougir et … MAMAN ._. On lui avait fait un bisous. Alan n'avait pas l'habitude qu'on lui fasse des bisous – la, la joueuse ne peut pas s'empêcher de se marrer, parce que bon, quand même ! Enfin … pas ce genre de bisous ! Il n'avait pas l'habitude qu'on lui manifeste de l'attention, plus précisément, sauf quand c'était sa maman ! Et puis, euh … pourquoi elle ne descendait pas, hein ? Elle n'allait pas passer la journée en mode koala, tout de même ?

    « Euh … de … de rien ? »

    Et voilà, maintenant qu'elle était toute proche, Alan perdait ses moyens ! Il finit par tilter qu'il pouvait peut être se baisser un petit peu pour la déposer sur le sol et bien vite, la fillette fut debout sur ses pieds. Alan s'éloigna d'un pas, juste afin de s'assurer qu'elle n'allait pas rejouer au koala de sitôt. Bin oui … ça le mettait mal à l'aise ! Bon, bon … Il rougit, se gratta l'arrière de la tête. Et maintenant ?

    « Euh … mais … tu … tu faisais quoi, là haut ? »

    Bin Alan, voyons ! Elle était partie donner à manger aux lapins mon choupinou ! C'est pourtant évident, nan ? … Elle cherchait un livre, triple buse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Dim 5 Mai - 21:27






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

Pourquoi il souriait ? Elle avait dit quelque chose der drôle ? La petite était perplexe. Un instant, il semblait vouloir dormir et… Hein ? Il voulait pas dormir ? Il réfléchissait ? Mais pourquoi il réfléchissait les yeux fermés ? Décidemment, elle comprenait pas grand chose. Elle, quand elle réfléchissait, elle gardait les yeux grand ouverts pour regarder autour d’elle, des fois qu’on puisse l’aider. Non, rien à faire, les grands étaient vraiment trop bizarres ! Déjà, ils étaient tous différents, et en plus, ils se comportaient bizarrement. Si elle savait que ça existait, elle aurait cru qu’ils étaient sous l’influence de subtances illicites !

Elle fut encore plus perdue quand il balbutia, incapable d’aligner une phrase entière. Mais euh, elle avait fait quelque chose de mal ? Et puis pourquoi il était tout rouge ? Il aimait pas les bisous, c’est ça ? Ou alors il avait peur qu’elle ait une maladie et qu’elle lui donne ? Peut-être qu’il croyait qu’il allait plus pouvoir voir les créatures magiques du château, parce qu’elles seraient jalouses qu’il ait eu un bisou d’Anastasia et pas elles ? Parce que bon, si Anastasia mourrait d’envie de voir une créature magique, quelle qu’elle soit, elle pensait aussi que ça serait très chouette pour les créatures de la voir ! Elle envisageait même pas un seul instant qu’il était timide. La timidité, quelle utilité ? Loki était timide et il était trop mignon, mais les gens, eh ben ils le remarquaient pas à cause de ça ! Et puis un grand garçon comme celui devant lui, il pouvait pas être timide, si ?

Les grands, c’était pas timide, c’était pas possible ! Enfin, elle croyait que c’était pas possible, mais peut-être que si, en vrai ? Elle en savait rien, elle, elle avait jamais vu autant de grands avant d’entrer à Poudlard, les seuls qu’elle connaissait, avant c’était Adem et Adriana. Elle perdit temporairement son sourire, en pensant à Adem. C’était plus son frère, d’abord ! Il l’avait abandonnée, le vilain, elle l’aimait plus. Elle tira inconsciemment la langue, comme s’il était devant lui, comme s’il pouvait la voir faire ce geste enfantin.

Le grand la reposa, entre temps, et elle fut soulagée de sentir le sol sur ses pieds. Grimper aux arbres et monter sur une étagère, c’était pas du tout du tout pareil, finalement ! Dans les arbres, y’avait plein d’animaux mignons et gentils – bon dans un parc à Londres, pas vraiment, mais l’imagination est un pouvoir très puissant chez Ana ! -, sur une étagère de la bibliothèque de l’école, pas trop… Elle sourit, quand il lui demanda ce qu’elle faisait là.

« Je cherchais ma poupée que j’ai perdu. »

Elle se moquait un petit peu, mais elle ne put tenir longtemps sans se laisser aller à un rire cristallin, qui lui vaudrait surement les regards courroucés des élèves venus étudier ou du bibliothécaire qui devait garder le calme ici.

« En vrai, euh… Euh… Comment avouer qu’elle cherchait des informations sur le sortilège Rictusempra, sans avouer qu’elle devait normalement s’entrainer à la pratiquer ? Euh… On a parlé en cours du Rictusempra, et je cherchais à en savoir plus, à savoir de quand il venait, qui l’avait fait et pourquoi… Pour, euh… Mieux le réussir quand je devrais le faire. »

Pas bien glorieux, pour ne pas dire qu’elle devait s’entrainer à le lancer. Mais peut-être qu’il la laisserait tranquille ? Elle espérait qu’il ne proposerait pas de l’aider à l’apprendre, elle voulait pas, oh ça non !


© Méphi.




Dernière édition par Anastasia Rees le Dim 12 Mai - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1505


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Dim 12 Mai - 12:37

    Sa poupée ? Alan lança à la gamine un regard neutre. Bon euh … ça allait, hein ? è_é Pas besoin de se moquer de lui. Il soupira, croisa les bras, attendant patiemment la suite, espérant qu'elle n'allait pas rire trop longtemps. Elle était mignonne, adorable, tout ce qu'on voulait, mais il n'aimait pas trop que l'on se moque de lui – encore moins depuis la veille au soir. C'était pas le moment, tout simplement ! Mais l'aiglon n'eut pas à s'en faire, la suite arriva rapidement. En savoir plus sur Rictusempra ? Pour le réussir lorsqu'elle devrait le faire ? Mais … Un léger sourire étira les lèvres du garçons, qui décida de ne rien dire – pour le moment. Il hocha la tête, montrant bien qu'il comprenait.

    « Oh, je vois ! Mais … pourquoi tu as décidé de grimper là haut ? Tu cherches un livre précis ou … » Il s'interrompit aussitôt, se rendant compte que sa question était stupide. Non, bien sur. Elle cherchait au hasard. Il en était sur. Le garçon soupira. C'était normal, aussi ! Il s'en souvenait parfaitement, de sa première année. De sa première visite à la bibliothèque : il avait été perdu, s'était contenté de faire un rapide tour avant de ressortir. Pourquoi on ne faisait pas visiter la bibliothèque aux premières années avec le bibliothécaire ?! Qu'il puisse leur expliquer comment chercher les livres … Ce n'était pas la première fois qu'il y pensait. Un jour, peut être, Alan en parlerait à un professeur … En attendant, c'était lui qui allait se la jouer prof.

    « Oublie ma question. Je vais t'expliquer comment trouver un livre à la bibliothèque, d'accord ? Parce que normalement, on ne grimpe pas aux étagères comme tu le fais. Donc, à l'entrée de chaque rayon, il y a un petit écriteau avec noté dessus la matière qui concerne les livres rangés là. Ici, nous sommes dans un des rayonnages sur les sortilèges. Il y en a plusieurs. Viens voir. » Rapidement, il la fit passer dans les quelques rayonnages sur les sortilèges voisins. « Là, à côté, tu as la métamorphose … Normalement on devrait avoir une rangée sur la défense contre les forces du mal pas bien loin, mais les rangées ont disparues pendant, euh … à la suite du tremblement de terre qu'on a eu au début d'année, si j'ai bien compris. C'est la même chose pour l'Astronomie et les Soins aux Créatures Magiques. »

    Fait qu'il ne s'expliquait toujours pas, d'ailleurs, mais passons. Bref … Reprenons nos explications, Sherlock, si vous le voulez bien ! Alan s'arrêta un instant, se gratta le crane. De quoi voulait-il parler, déjà ? … Hum … ah, oui.

    « Bref. Dans un rayon, les livres sont classés par ordre alphabétique, selon le nom des auteurs. Du coup, si tu ne cherche pas un livre précis, il faut mieux demander au bibliothécaire. Son bureau … » Il tourna un instant sur lui même, indiqua à la fillette la porte du bureau de leur nouveau bibliothécaire. « ... est juste là. »

    Voilà, voilà. Il restait simplement un détail … Alan retrouva un semblant de sourire, se tourna vers la fillette dont il ne connaissait toujours pas le nom.

    « Au fait, je m'appelle Alan. Écoutes, je peux te montrer quelques livres ou tu trouvera des informations sur ton sortilèges … » Mine de rien, il se dirigea vers le rayon ou les dits livres se trouvaient. Étant lui même un cas en sortilèges, il savait très bien ou trouver des ouvrages qui traitaient des sorts les plus simples. « Mais si tu veux le réussir, il faut t'entrainer, tu sais. Lire les livres, ça fait pas tout. »

    Ouais, d'abord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Mar 14 Mai - 0:17






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

Il avait pas l’air content, le grand, qu’elle rit. Bon, c’était pas très gentil de sa part, aussi, mais elle avait pas fait exprès. Ou pas trop. Elle fut un peu rassurée, quand il sourit, même s’il ne tarda pas à soupirer à nouveau. Il devait pas être trop en colère parce qu’elle s’était un peu moquée. En tout cas, s’il l’était, il était gentil quand même. Il lui expliquait comment on s’y retrouvait dans la bibliothèque, c’était drôlement gentil, ça ! Bon, elle se souviendra pas de tout, mais elle se retrouverait peut-être pas coincée, perchée quelque part, au moins. Elle baissa la tête, quand il dit qu’on devait pas monter aux étagères comme elle l’avait fait, et rougit légèrement, parlant d’une petite voix.

« Je suis désolée, j’ai pas réfléchi, je savais pas quoi faire et puis voilà… »

Elle était confuse et culpabilisait, la petite Ana, d’avoir fait une bêtise. Ca ne lui durerait pas longtemps, mais elle avait du embêter le garçon, et tout. Elle le suivit, du coup, silencieusement, pour bien retenir tout, et comprendre. Comme ça, elle embêterait plus personne. Ou du moins le croyait-elle, avec son caractère, elle devait embêter plus de gens qu’elle ne le pensait.

Des étagères qui avaient disparu ? C’était bizarre. Très bizarre. Ca faisait peut-être même un peu peur. Mais ça, elle allait pas le dire. Oh non, elle était forte, elle avait pas peur. Elle avait même pas eu peur quand elle était coincée sur l’étagère tout à l’heure, elle était juste pas capable de descendre toute seule, c’était tout !

« Elles ont disparu ? C’est bizarre non ? Tu crois pas qu’elles ont eu peur du tremblement de terre, et qu’elles ont décidé de partir ? Elles sont magiques, non ? Ca peut pas faire ça, les objets magiques ? Dans la Belle et la Bête, je sais pas si tu connais !, eh ben y’a un meuble il a des pieds, et il marche tout seul ! »

La petite sourit, s’imaginant une étagère pleine de livres sur pattes, essayer de se cacher quelque part. Ca devait pas être très discret ! Mais ça devait être rigolo. Peut-être qu’elle pourrait aller à sa recherche ? Ou alors, peut-être qu’elle pourrait demander à un plus grand de l’aider à en trouver, parce que ça pouvait être dangereux, toute seule ? Elles pouvaient pas avoir disparu, les étagères, si ?

Elle releva la tête, remarquant que le garçon avait continué à parler, et lui montrait quelque chose. Elle avait, inconsciemment, écouté, et s’en souviendrait plus tard, mais elle était assez perplexe là, jusqu’à ce qu’elle entende la fin de sa phrase. Bibliothécaire. Bureau. Ok.

« Je savais pas qu’il y avait un bibliothécaire. Je lui demanderai, la prochaine fois. Je suis désolée de t’avoir embêté pour descendre, j’aurai pas du monter. »

Elle se gratta légèrement la tête, et sourit à nouveau, quand il lui dit son nom. « Moi c’est Ana, et j’ai onze ans ! » Bravo Ana, quelle information surprenante, il ne s’en doutait pas ! « Et toi, t’as quel âge ? Ça fait longtemps que t’es à l’école ? T’aimes bien Poudlard ?

Merci pour l’aide, et oui, je veux bien que tu me montres des livres qui pourront m’aider, s’il te plait…
»

Elle grimaça, en entendant la suite de sa phrase. Zut ! Pile ce qu’elle ne voulait pas entendre… Elle baissa la tête, et reparla d’une petite voix.

« Oui mais… Je sais pas faire de magie, moi. Et si je fais une bêtise ? »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1505


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Ven 17 Mai - 23:42

    Si c'était bizarre ? Malgré lui, Alan soupira. Il avait tourné et retourné la question dans tous les sens, cherchant une solution qui ne venait pas à ce problème qu'il ne parvenait pas à comprendre. Oui, c'était bizarre. Plus que ça, même. Inexplicable convenait mieux, de l'avis du cinquième année. Il eut cependant un sourire en entendant la proposition hasardeuse de la fillette. Oh ! En voilà une qui avait une vision en rose bonbon de la vie, dites donc ! Elle ne pensait tout de même sérieusement à ce qu'elle disait ?! Parce que là … Dans le doute, Alan prit la parole.

    « Si, c'est bizarre. Bien sur ! Des étagères de la bibliothèque ne peuvent pas disparaître comme ça, enfin, normalement ! Mais … écoutes, tu sais, j'aime bien le dessin animé dont tu parles, mais les meubles qui marchent, ça existe uniquement dans les Walt Disney ! Pas dans la réalité. Non, là il s'agit d'un phénomène magique, surement, qui dépasse l'entendement … ou tout au moins, ce que l'on nous enseigne à Poudlard ! C'est surement ça … En tout cas, je t'assure qu'aucune des étagères de l'école n'a de pieds. »

    Fallait pas non plus déconner, ho ! Et pourquoi pas les lits ? Et pourquoi ne décideraient-ils pas d'aller faire un sprint dans le parc en pleine nuit, tant qu'on y était ? Non, non, Alan s'y refusait ! Parfaitement ! Il soupira une nouvelle fois. Et puis avec tout ça il … il n'avait toujours pas commencé à travailler, songea-t-il avec une pointe d'amusement, étrangement, lorsqu'elle reprit la parole. Mais ! Fallait pas qu'elle s'excuse, la puce !

    « Ne t'en fais pas, va. Ce n'est rien. Enfin, ça aurait surtout pu être dangereux pour toi si personne n'était passé par là ! Tu aurais pu tomber et te faire mal … Oui, le mieux c'est d'aller voir le bibliothécaire. Mais pour cette fois, je vais te montrer … vient, suis moi. » Il l'entraina donc vers les étagères alors qu'elle reprenait la parole, donnant à l'aiglon l'impression qu'elle était un véritable moulin à parole. Mais ! Les premières années ne se taisaient donc jamais ?! Dingue – c'était complètement dingue. Et ça l'assommait un petit peu, d'ailleurs. Le garçon commençait à avoir mal à la tête. Il se massa un bref instant les tempes, sans trop savoir comment il allait se sortir de cette situation surréaliste. Il prit une grande inspiration, répondit, une fois encore. « Enchanté de te rencontrer, Ana. J'ai presque quinze ans, et … ah, tiens. Sortilèges amusants pour débutants, c'est un livre qui pourra t'aider. Et donc oui, je suis en cinquième année. » Il fronça les sourcils, sans trop savoir s'il devait répondre à la dernière question. Aimait-il Poudlard ? Euh … Joker ? « Et euh … oui, j'imagine que j'aime le château. » Odieux mensonge. Il lui donna également Sorts faciles, volume 1 et Sorts et Enchantements niveau 1 avant de froncer les sourcils face à sa dernière remarque. Euh … Mais euh … Il soupira, eut un léger sourire.

    « Tu es là pour faire de la magie, tu sais ! Tu vas en faire en cours, tu as le droit de t'entrainer à lancer des sorts ! Et que veux-tu faire, comme bêtise ? Si tu me lance un sortilège Rictusempra, au mieux tu me fera légèrement rire, parce que tu n'as pas un niveau assez fort pour me faire vraiment rire, au pire tu me fera strictement rien ! Ou alors peut être un petit sourire … Franchement, Ana, tu ne peux pas faire de vrai bêtise, mais avec ce genre de sortilège, en tout cas ! Promis ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Anastasia Rees



Messages : 581


Feuille de personnage
Gallions: 66
Points de Magie: 5

MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   Mar 21 Mai - 19:23






Apprendre à rire.

Alan & Anastasia.

Ana fut rassurée de voir le Serdaigle lui sourire. C’était peut-être bizarre que les étagères disparaissent, mais pas trop grave, s’il souriait, si ? Elle le voyait comme ça, du moins. Elle prit toutefois un petit air déçu, quand il lui dit que les meubles ne marchaient pas, non.

« Oh tu connais ? T’es moldu ? Mon papa il est moldu ! On peut regarder des dessins animés, ici ? J’en parlais avec Paige, une deuxième année de Gryffondor, l’autre jour, mais je savais pas si je pourrais lui montrer un dessin animé ici ? Le moulin à paroles était de retour. Même les professeurs ne savent pas quoi faire, tu crois ? »

Parce que bon, que les élèves ne sachent pas, d’accord, mais les professeurs… Ca serait un peu plus inquiétant, et si elle était téméraire et agissait de manière inconsidérée très souvent, elle était aussi un petit peu trouillarde. Elle prit une voix penaude pour répondre à Alan.

« Oui t’as raison… Faut que je fasse plus attention. Je te suis. »

Elle baissa la tête, pour pas se prendre les pieds dans quelque chose – comme si, dans la bibliothèque, des choses allaient trainer sur le sol… -, afin de ne pas embêter plus le garçon. Une petite assommée, ou groggy, ça ne serait pas très enthousiasmant pour qui que ce soit, et encore moins pour Alan, car Anastasia ne s’en rendrait pas vraiment compte.

« T’as presque 15 ans, c’est quand ton anniversaire ? Moi j’ai pas encore 11 ans pour de vrai, je les aurai bientôt ! Oh, merci pour le livre. Je peux l’emporter ? Je dois demander au bibliothécaire ? Attends, je vais lui demander, je reviens. »

Elle allait partir vers le bibliothécaire, quand Alan saisit un autre livre et lui donna, répondant bizarrement à sa question sur Poudlard. Il imaginait, il n’était pas sûr ? Ben mince, pourquoi ? Elle décida de lui poser la question après avoir demandé à monsieur Applewhite les livres. Dans son élan, la petite faillit partir en courant les emprunter, se rappelant soudainement qu’elle était dans une bibliothèque, alors elle marcha juste vite, puis revient vers Alan, ayant oublié la question qu’elle voulait lui poser.

Elle le regarda nerveusement, quand il lui dit qu’elle ne pourrait que le faire rire. Elle ne répondit pas instantanément, comme elle avait l’habitude de le faire, et elle en vint à le regretter, car il lui proposa qu’ils aillent s’entrainer dans une salle, qu’elle maitrise le sort. Malgré sa forte envie de crier un « non » retentissant, elle ne put s’empêcher d’acquiescer de la tête, un peu craintive, et de suivre Alan qui lui indiqua qu’ils allaient dans une salle d’entrainement pour qu’il l’aide.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos] Apprendre à rire | Alan et Anastasia (17 octobre, aux alentours de 15h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « La vie est une farce, apprends à rire » _Marie-Claire Blais. [ With Katherine Murdshaw - CLOS ]
» Juste pour rire
» Le Demon Du Rire
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» POur guérire Eimma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: 4ème Etage :: Bibliothèque-