Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] Les plans infernaux du jeune Loki Thorn (part 2) [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Loki J. Thorn



Messages : 46


Feuille de personnage
Gallions: 124
Points de Magie:

MessageSujet: [Clos] Les plans infernaux du jeune Loki Thorn (part 2) [OS]   Dim 12 Mai - 12:33

Suite de l'OS : Les plans infernaux du jeune Loki Thorn (part 1)


Dans le même état de certitude, Loki se dirigeait vers les cachots. Rien, absolument rien ne pouvait le faire douter. Comme quand il regardait Ollie dans le parc avant, il savait. Comme quand il devait éviter sa mère car elle était en colère, il savait. Comme quand tout se passait bien avec Grand Soldat, il savait. Là, il savait. Il comprenait. Oui, il était sûr que c'était une bonne idée. Tout, absolument tout s'était déroulé comme prévu depuis samedi. Pourquoi cela ne continuerait-il pas, hein ? Même aujourd'hui, il avait réussi à tout gérer facilement...

Lundi 18 octobre 1999 – vers 13 heures 30

Loki était tout content. Il marchait dans le parc du château calmement. Le repas avait été bon. La matinée aussi. Enfin, surtout parce qu'il l'avait passé avec Malone, au final ! D'ailleurs, lui et la petite s'étaient un peu rapprochés. Beaucoup même... Loki rougit à cette pensée. Il n'avait pas réellement compris tous les comportements qu'il avait eus avec elle...
Déjà, ils s'étaient retrouvés tous les deux tout seul pour la première fois depuis la rentrée. Avant, il y avait toujours eu les autres filles ou les autres élèves. Que ce soit Ellaria, Anastasia, Lancelot, Tim ou encore Robin, Alexy ou n'importe qui d'autre d'ailleurs. Alors, forcément, ça avait été plus stressant. Il fallait bien l'avouer : Loki n'avait pas été le plus à l'aise du monde...

Pourtant, la petite Pryde était arrivée avec son chat. Et Loki, il aimait bien les animaux. D'ailleurs, Précieuse, elle avait été trop marrante, parce qu'elle s'était directement installée sur ses jambes. D'ailleurs, en règle générale, ce petit animal faisait encore plus de câlins que Robin et ronronnait tout le temps, tout le temps. C'était trop mignon. Et, surtout, ça voulait dire que Malone s'en occupait bien et beaucoup. Sinon, elle aurait été comme les autres chats et elle aurait fui plus vite. Mais là, non, c'était un chat-chien, très collée à sa maîtresse et qui voulait tout plein d'attention.

Loki repensa au moment où Malone était arrivée devant lui et à comment ils avaient discuté. En fait, c'était sûrement Précieuse qui l'avait perturbé... Oui, parce que le petit avait quand même failli donner à la première année des informations sur son sang et sur ses parents. C'était pas une mince affaire, hein ! Il avait même failli pleurer devant elle quand il avait pensé à son papa et sa maman. Heureusement, il avait réussi à se retenir. Mais si jamais il avait vraiment craqué, hein ? C'était sûr et certain que Malone se serait moquée ou l'aurait trouvé trop nul. Et franchement, Loki ne l'aurait pas supporté. Ouais, il le sentait. Qu'un grand dans les élèves se moque, ce n'était pas grave, parce que quelqu'un lui avait expliqué que plus on grandissait, plus on devenait stupide. Mais Malone, elle avait le même âge que lui, alors elle ne pouvait pas se moquer ! Ou cela aurait signifié que Loki était vraiment plus que nul !

Bon, après, la conversation était partie sur le frère de Malone. Et Loki avait eu raison. Dunstan, son Serpentard de frère, était vraiment méchant avec elle. Il lui tirait les cheveux et il l'insultait. En plus, leurs parents le défendait. C'était tellement injuste ! S'ils avaient pu voir les yeux tout tristes et tout plein de larmes de la petite, c'était sûr et certain que jamais ils n'auront accepté ça !
D'ailleurs, le jeune Thorn ne comprenait pas comment Dunstan pouvait s'en prendre ainsi à Malone. Déjà, parce que Dunsty, c'était un copain de Robin donc que, forcément, il devait être gentil avec les autres. Sinon, jamais le cinquième année n'aurait pu rire autant avec lui. Ensuite, parce que Malone, elle était trop mignonne avec ses grands yeux qui pétillaient tout le temps et ses pommettes qui devenaient roses quand elle souriait ou rigolait. Même que Loki avait eu envie de lui faire un câlin le matin-même quand elle avait eu l'air tout triste en parlant du septième année. Heureusement, après cela, les deux petits avaient parlé d'animaux et de licornes alors elle était allée mieux !

Finalement, les deux petits avaient fini par se séparer. Bah, oui, ils ne pouvaient quand même pas rester toute la journée ensemble. Il fallait manger et puis ils avaient cours l'après-midi aussi. D'ailleurs, le repas avait été bon, une fois encore ! Loki s'était régalé ! Bon, il s'était aussi dépêché de manger parce qu'il voulait profiter d'un peu de tranquillité. Le matin, il n'avait pas pu rester posé calmement et seul – même si, au final, ça ne l'avait pas vraiment dérangé – alors il avait voulu se rattraper ensuite.


De fait, maintenant, il se promenait dans le parc. Il reniflait les fleurs, levait la tête pour laisser le vent balayer son cou de cette brise légère, fraiche et agréable. Il ferma les yeux, par moment, pour en profiter au mieux. Définitivement, Loki préférait être dehors, en plein air, qu'enfermé entre des murs. Ce n'était pas seulement qu'il se sentait plus libre. Mais les odeurs et les émotions qu'il ressentait étaient toujours décuplées quand il était à l'extérieur. Elles étaient aussi plus agréables. Le petit avait toujours été comme ça. Tout le temps... Même quand il était encore avec ses parents.

Alors, il se dirigea encore plus loin dans le parc. Cette fois, il voulait être certain, vraiment certain, qu'on ne le trouverait pas d'ici la fin de la pause repas. Finalement, il trouva l'endroit parfait. Un petit espace dégagé, juste derrière des buissons. S'il s'asseyait là et si personne n'avait suivi son trajet depuis le château, il ne serait pas dérangé. Liberté ! Ni une ni deux, il sauta par dessus les buissons. Bon, il se prit les pieds dedans et s'étala de tout son long dans l'herbe mouillée, la tête la première d'ailleurs...

Quelques secondes plus tard, après avoir vraiment galéré à décoincer son lacet qui, forcément, s'était accroché à un des buissons, le petit réussit enfin à s'assoir sur l'herbe. Tant pis pour les fesses mouillées ! De toute façon, avec la chute précédente, il serait bon pour se changer avant d'aller en cours. Il essuya calmement les quelques marques de boue sur son visage à l'aide de sa manche gauche. Puis, il huma une nouvelle fois l'air ambiant. Enfin, décontracté, il cala sa tête sur une petite touffe d'herbe et ferma les yeux.

Les images se mirent à défiler dans sa tête. Autour de lui, des bonbons volaient. Des sucettes, des chewing-gums, des crocodiles avec le truc blanc en-dessous qu'est franchement trop bon, des nounours au chocolat, des dragées, des bonbons durs aussi. Tout, tout plein de bonbons. Et Loki courait et sautait pour les attraper. Tant et si bien qu'il arriva devant un grand château. Un château fait uniquement en bonbons acidulés. Loki se jeta dessus pour croquer dedans. Là, une petite fille apparut, avec une licorne rose dans les mains. Elle s'approcha de lui et commença à lui parler dans une langue qu'il ne connaissait pas du tout. Finalement, elle lui tendit la main et Loki la suivit sans avoir peur. Ils entrèrent donc la maison immense. Dedans, des dessins étaient accrochés sur les murs. Le jeune Thorn les reconnut tous ! C'était des petites illustrations qu'il avait faites quand il était petit. Pour sa maman... Il regarda donc la petite fille, étonné, pour essayer de comprendre pourquoi elle avait tout ça. La gamine lui sourit et partit en courant. Loki lui cria d'attendre et commença à lui courir après. Il passa une porte, puis l'autre, puis encore une autre et finalement...

Il se redressa en criant à moitié. Il n'était plus dans le château mais dans l'herbe. Mince ! Il commençait à en avoir marre d'être toujours réveillé par des trucs qui lui tombaient sur le ventre ! Cette fois, c'était un hibou. Un grand duc d'un marron très clair et d'une taille immense que Loki ne connaissait pas. Les deux se regardèrent et, finalement, la bestiole hulula et se décala vers le côté. Le garçonnet aperçut enfin sa patte. Au bout de celle-ci, un colis était accroché, ainsi qu'une lettre. Les Fisher ! Ça ne pouvait être qu'eux ! Très vite, le petit détacha tout ça. Il caressa ensuite le hibou. Celui-ci vint s'installer à ses côtés, calmement. « T'es trop mignon, toi ! », lui dit Loki. Le grand duc sembla totalement outré. Il se redressa d'un coup et, après avoir fait un bruit rauque, partit en sautillant pour s'installer plus loin. Loki rigola. Finalement, il ouvrit la lettre et la lut avec attention.

Cher Loki,

Sache que j'ai été très heureuse de recevoir de tes nouvelles, tout comme Anton, d'ailleurs. Nous avons également été ravis que tout nous apprenne autant de choses. Il est vrai que tu ne te livrais pas beaucoup quand tu étais chez nous, mais ne t'inquiète pas, nous ne t'en tenons absolument pas rigueur.

Je te rassure immédiatement. Tout le monde va bien. Neya, Anton et moi avons, comme toujours, énormément de travail, mais nous aimons ce que nous faisons, donc ce n'est que du positif. Les autres enfants, demandes-tu ? Et bien, il n'y a pas de changement de ce côté-là non plus.
Je suppose que tu te souviens de Laury et Andrew... Ils continuent leurs petites bêtises. Hier, ils ont décidé de redécorer le jardin et ont vidé tous les feutres de l'orphelinat sur une bonne partie de l'herbe. Les brindilles sont dorénavant bariolées. Bien sûr, nous les avons punis. Ils vont devoir réparer les dégâts et ils sont également de corvée vaisselle pendant deux jours. Ils ont beaucoup râlé, mais tu nous connais, nous n'avons pas cédé et nous ne cèderons pas.
Outre cela, rien de notable. La vie suit son cours, comme on le dit. Sauf si cela t'intéresse de savoir qu'enfin Matthew ne mange plus ses crottes de nez et que Murphy ne fait plus pipi au lit. Leur traumatisme est en train de passer, je pense. Nous en sommes plus qu'heureux.


Parlons maintenant de toi, mon cher petit Loki.
C'est très bien que tu te sois fait de nouveaux amis ! Anastasia, Ellaria et Malone semblent charmantes.
Je pense que tu as très bien cerné Anastasia. En effet, si elle se comporte ainsi, c'est certainement qu'elle n'aime pas te voir seul et n'apprécierait pas que tu sois triste. Néanmoins, je comprends pour les costumes. As-tu essayé de lui parler à ce sujet ? De lui dire que tu préfèrerais ne pas en porter ? Cela clarifierait la situation et t'aiderait peut-être.
Quant à Malone... Et bien, dis-moi, ta petite copine me semble très agréable. Tu as bien raison de vouloir garder un œil sur elle et de prendre soin d'elle. Si son frère est effectivement désagréable avec elle, cette petite aura besoin de ton soutien. Tu vas devoir te montrer fort. En tout cas, si tu apprends que ce Dunstan lui fait du mal, peut-être devrais-tu en parler avec Robin, puisqu'il est son ami ? Celui-ci devrait pouvoir faire quelque chose. J'ai toute confiance en lui sur ce point ! Dis-lui d'ailleurs, ainsi qu'à ma fille et à Alexy, que nous l'embrassons et espérons avoir rapidement de ses nouvelles.

Je suis également soulagée que tu aies pu retrouver Elrik. Vous vous entendiez si bien tous les deux. Souvent, personne ne vous comprenait. Je suppose qu'aller à Poufsouffle était la meilleure décision à prendre. Je conçois parfaitement que tu lui en aies voulu de t'avoir quitter ainsi, mais sache qu'au moment où il est parti de l'orphelinat, il ne savait pas encore qu'il se retrouverait à Poudlard. Enfin, je me doute que vous avez réussi à discuter de tout cela depuis le début de l'année, surtout vu le geste que tu fais pour lui aujourd'hui. Sache d'ailleurs que c'est adorable de ta part et que, bien sûr, nous ne lui en toucherons pas un mot, comme tu nous l'as demandé. Néanmoins, je pense qu'il serait ravi, bien que gêné, je te l'accorde, d'apprendre ce que tu as fait pour lui. Mais, en effet, le choix te revient. Je ne veux pas t'influencer.

Ensuite, pour le château. J'ai entendu parlé de tous les problèmes actuels... Les professeurs font vraiment tout ce qu'ils peuvent et je sais que vous êtes en sécurité avec eux. Pour le Choixpeau, j'espère, effectivement, que vous ne faîtes pas de bêtises, tes camarades et toi. C'est moi où tu étais un peu hésitant quand tu m'en as parlé dans ta lettre ? Tu sais, cela pourrait être dangereux pour chacun d'entre vous d'essayer de le récupérer, vous-mêmes. Vous n'êtes encore que des enfants. Si je peux te donner un petit conseil d'amie : si l'un de vous ou vous tous avez découvert des choses qui pourraient aider à retrouver cet objet, vous devriez en parler à vos professeurs ou, plus encore, à la directrice, Madame McGonagall qui, j'en suis persuadée, fera tout ce qui est en son pouvoir pour que vous puissiez être répartis dans les bonnes maisons sans qu'aucun de vous ne soit blessé. Tu sais, mon grand, à votre âge, il y a des choses qu'il faut à tout prix dire aux adultes. Je compte sur toi pour être raisonnable là-dessus !

Quant aux cours, mon bonhomme, tu ne dois pas t'en faire. Tu viens à peine de commencer. Tu n'as ta baguette que depuis une poignée de semaines, contrairement à beaucoup d'autres enfants qui ont vécu avec des sorciers depuis qu'ils sont nés. En plus, tu as toujours été avec des moldus. Rassure-toi, tout cela viendra en temps voulu. Si tu fais des efforts, tu t'en sortiras aussi bien que les autres, peut-être même mieux ! N'hésite pas à demander de l'aide à notre fille, à Robin, à Alexy ou à Jiglybell – enfin pas trop quand même – ou à tes professeurs ! Ils apprécieront de voir que tu es motivé, que tu veux progresser et que tu cherches à avancer. Surtout, ne désespère Loki ! Tu as d'énormes capacités. Il faut juste que tu en prennes conscience.

Malgré cette lettre beaucoup plus courte que la tienne, je termine par la chose la plus positive : bien sûr que nous acceptons ce que tu nous as proposé. J'espère que le contenu du sac que le hibou t'a apporté te conviendra. C'est Neya qui s'en est chargée. Elle a tenté de respecter au mieux toutes tes demandes. Bien sûr, cela aurait été plus pratique que tu sois avec elle, mais ce n'était pas possible. Elle a donc fait et tentera de faire au mieux pour la suite.

Je me dois également de te le dire : tu es un garçon charmant, Loki. Tant pour cette demande que pour le compliment sur ma robe (je te remercie, d'ailleurs), mais également pour tes autres décisions. Continue ainsi. Nous sommes très fiers de toi !

Nous t'embrassons bien fort. A bientôt, mon garçon !

Clara Fisher

PS : Si tu pouvais nous renvoyer Muggle dans les plus brefs délais, ce serait adorable de ta part. D'ailleurs, nous ne t'avons pas renvoyé le hibou de Robin car dès qu'il nous a déposé ton mot, il s'est mis à hululer et à foncer vers l'extérieur. J'espère qu'il est allé retrouver son maître... Si ce n'est pas le cas, ne t'en fais pas. Amoureux comme il est de Robin, il ne tardera pas à réapparaître pour s'occuper de lui.

PS' : Si le hibou a correctement fait son travail, tu devrais trouver...

Loki finit la lettre et se mit à sourire. Ils étaient vraiment gentils, Monsieur Anton et Madame Clara. En plus, avec tout le travail qu'ils devaient faire, prendre le temps de répondre quelque chose d'aussi long, le faire aussi vite et respecter à la lettre sa demande, c'était vraiment trop trop trop cool ! Tellement cool que Loki ne s'inquiéta même pas des phrases concernant le Choixpeau ou de l'emploi du termer « petite copine » pour désigner Malone... Il y penserait de toute façon plus tard...

Un instant, le jeune Thorn regretta de ne pas avoir accordé plus d'importance à ces adultes quand il était encore chez eux. Malheureusement, c'était trop tard. Alors, Loki se promit mentalement de faire tout ce qu'il faudrait quand il les reverrait. Pour le moment, il se concentra sur le petit sac. Il l'ouvrit et vérifia les différents points décrits par Madame Clara. C'était bon ! C'était parfait même ! Le petit sourit une nouvelle fois. Puis, il ouvrit son sac et en sortit un parchemin, une plume et un encrier. A son tour, il écrivit un petit mot pour les Fisher.

Chère Madame Clara,

Je viens de recevoir ta lettre. Je fais vite pour que vous puissiez récupérer Muggle directement. Mais en tout cas, je te remercie beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Et Monsieur Anton ! Et Neya aussi ! C'est trooooooooop bien !
Je t'écrirai très vite pour te répondre à tout le reste et pour que nous parlions de Noël, parce que je suis pas trop d'accord. Mais rassure-toi, je le fais très vite, hein !

Bon courage pour tout en tout cas ! Je vous embrasse tous les trois ! A très bientôt !

Loki J. Thorn

Content de lui, le première année appela le hibou. Celui-ci revint doucement, très doucement. Lentement, même. Apparemment, il était toujours vexé par la réflexion pourtant gentille que Loki lui avait faite tout à l'heure. Comme pour le décider à accélérer la cadence, le premier année lui précisa : « Je te renvoie retrouver tes maîtres... ». Comme par hasard, le grand duc hulula et finit le chemin très rapidement. Loki se mit à rire. C'était fou le nombre de hiboux caractériels qui existaient sur Terre quand même...

Rapidement, le petit attacha sa lettre à la patte de l'oiseau. Il lui donna des instructions, puis le caressa sous le cou. Heureusement, l'animal accepta le câlin sans protester. Finalement, Loki lui donna l'autorisation de filer. Le hibou ne se fit pas prier et prit son envol. Loki le regarda partir.
Puis, il rassembla au plus vite toutes ses affaires et tout ce que lui avait envoyé Clara. Il cacha le mieux possible l'ensemble dans son sac et se dirigea en courant vers le château.

Une fois arrivé à l'entrée, il ralentit un peu pour ne pas attirer les regards sur lui. En marchant vite, donc, il se dirigea cette fois jusqu'à sa salle commune. Il la traversa et se pressa jusqu'à son dortoir. Là-bas, il cacha ce qu'on lui avait envoyé dans sa malle. Bien sûr, il avait vérifié que personne n'était là pour le voir. Il récupéra également quelques habits pour se changer. Une fois chose faite, le jeune Thorn verrouilla sa malle et repartit en sifflotant. Parfait ! Parfait ! Parfait ! Tout se déroulait comme prévu.

Sereinement, il sortit de son dortoir et partit en fredonnant une musique moldue vers son cours d'Histoire de la Magie. Au moins, pour une fois, il allait sourire pendant tout son cours. C'est Miss Parker qui allait être contente !


Lundi 18 octobre 1999 – vers 18 heures 15

Repenser à tout cela fit sourire le garçonnet. Son plan avait été parfait. De A à Z. Il ne pouvait que s'en féliciter. Dans son sac à dos, se trouvait le sac envoyé par les Fisher, ainsi que la lettre que Madame Clara lui avait envoyée. Le petit avait tout vérifié. Il savait également que l'heure était parfaite. Les grands avaient encore cours. Ses camarades ne l'avaient pas suivi car ils attendaient impatiemment le dîner en discutant ou vaquaient à leurs occupations. Et Elrik... Et bien Grand Soldat était en train de préparer le repas. C'était lui qui cuisinait tous les lundis depuis que les elfes du château avaient disparu. Le petit savait aussi que son professeur repassait toujours par sa salle de classe quand il faisait ses gardes. Et, heureusement pour lui, il ouvrait ses placards pour vérifier que leurs contenus étaient bien là. De fait, Elrik trouverait le sac et son contenu et peut-être le petit mot de Loki aussi, enfin seulement s'il en ajoutait un...

Oui, le garçonnet était confiant. Rien ne pourrait faire échouer sa mission. Finalement, il arriva devant la salle de son professeur. La salle des cours de potions. Par chance, il n'avait croisé aucun Serpentard alors qu'il était passé à côté de leur salle commune. Le petit n'osait pas le dire, mais, maintenant, à chaque fois qu'il se retrouvait là-bas, il avait peur. Mais, ça c'était la faute de Galaad et des rumeurs ! Bah ouais, il paraissait que ce méchant aurait réduit Lancelot, un première année, à l'esclavage. Alors, puisque Lancelot, c'était son cousin, imaginez un peu ce qu'il pourrait faire à un autre petit qui ne serait pas de sa famille ? Loki ne voulait pas, mais alors pas du tout, prendre ce risque !
Heureusement, le garçonnet eut de la chance et put se concentrer uniquement sur la salle qu'il voulait rejoindre. Tout doucement, Loki appuya sur la poignée de la porte. Il l'ouvrit le plus précautionneusement du monde, sans faire le moindre bruit. Puis, il passa sa tête à l'intérieur. C'est bon ! C'était vide ! Il pénétra alors dans cette salle, pas à pas, discrètement. Une fois à l'intérieur, il ferma rapidement la porte. Parfait !

Le jeune Thorn sortit alors de son sac la bougie qu'il avait demandé aux Fisher. Il se dirigea jusqu'au bureau d'Elrik, s'assit sur sa chaise et alluma cette fameuse bougie. Puis, il sortit le reste du colis, ainsi qu'un parchemin, de l'encre et une plume. Il se mit à réfléchir quelques secondes. D'abord, à sa propre lettre, à sa propre demande, envoyée à Monsieur Anton et Madame Clara. Puis, il songea à la réponse de la maman d'Améthyste. Elle lui conseillait de dire à Elrik que c'était lui le coupable, que c'était lui qui avait eu l'idée. Loki n'était plus trop sûr de lui... Il ne voulait pas tout expliquer à son Grand Soldat pour être sûr que celui-ci ne serait pas gêné... Mais, en même temps, il pouvait toujours trouver une solution intermédiaire. Oui ! C'était cela ! Loki sut ce qu'il devait faire !

Une dernière fois, pour se donner du courage, le gamin se remémora ce qu'il avait écrit aux Fisher, pour que ceux-ci acceptent de l'aider. Sur la lettre, il avait inscrit :

Il faut que je vous avoue quelque chose. Je vous ai écrit parce que j'avais besoin que vous me rendiez un service. Je vous explique tout !
Deux fois, quand j'étais avec Elrik, je me suis rendu compte de quelque chose que j'ai trouvé trop triste et que je trouve encore trop triste, maintenant. Parce que, mine de rien, Elrik, c'est un professeur et un soldat et il mérite uniquement des choses bien.
Pourtant... Et je sais que vous allez pas me croire, mais c'est vrai, je vous jure !
Bah, pourtant, Elrik, il avait des trous dans ses tee-shirts ! Les deux fois où j'étais tout seul avec lui, je l'ai vu ! Si c'est vrai ! La première fois, je l'ai remarqué quand il m'a montré ses blessures de guerre sur son ventre. Et la deuxième, je l'ai vu quand on rangeait la salle ensemble. Ce matin même, le matin de maintenant, quand je vous écris.

Vous vous rendez compte ? Pas vrai qu'il mérite pas du tout ça ? En plus, il doit avoir froid comme ça. Et même, il doit se sentir tout triste. Alors, j'ai eu une idée. Et je veux pas que vous disiez non parce que ce serait trop triste, ça aussi...

Je me suis dit que, s'il avait des trous dans son tee-shirt, il en avait forcément aussi dans ses chaussettes. Et c'est pas du tout normal ! Parce que, même moi, mes habits, ils ont pas de trous dedans et pourtant je fais pas autant de choses que lui.
Alors, je voudrais que vous alliez lui acheter un tee-shirt et des paires de chaussettes pour moi, s'il vous plaît. Parce que je peux pas sortir du château alors je pourrais pas le faire. Le tee-shirt, ce serait bien qu'il soit noir. Et puis peut-être un blanc aussi, ce serait cool. Et puis peut-être un avec les couleurs des Poufsouffle ou un tee-shirt militaire, parce que je suis sûr qu'il serait content. Vous n'êtes pas d'accord ? Pour les chaussettes, les mêmes couleurs que pour les tee-shirts, ce serait trop top parfait !

Je sais que j'exagère un peu parce que je n'ai pas d'argent du tout. Enfin, je vous ai mis avec ma lettre tous les sous qu'il me restait. C'est pas grand chose, mais c'est déjà mieux que rien, non ?
Et, du coup, pour le reste, j'ai eu une autre idée... et franchement, il faut à tout prix que vous soyez d'accord, parce que je vous promets que ça ne me gène pas. Au contraire, même, ça me fera plaisir parce que, moi, si Elrik est content, je suis content, aussi.

Mon idée... C'est que vous preniez les sous de mon cadeau de Noël et de mon cadeau d'anniversaire... Parce que, comme vous m'avez offert un truc l'année dernière, je me suis dit que vous alliez sûrement le refaire cette année. Après, bien sûr, si vous ne comptiez pas le faire, je comprendrai. Je ne veux pas vous forcer. Pas du tout, même. Je suis pas comme ça, hein ! Mais sinon, enfin si vous voulez bien, vraiment, je voudrais que mon cadeau, ce soit les habits pour Elrik... S'il vous plaît !

En repensant à cela, Loki sourit. Oh, bien sûr, certaines choses lui échappaient. Comme par exemple le fait que, si, il avait bien de l'argent. Ses gallions se trouvaient sur un compte ouvert par la famille Fisher. Loki ne savait pas non plus qu'Elrik y versait un peu d'argent chaque semaine. C'était pour cela qu'il avait proposé cette idée, sans avoir conscience qu'il n'avait pas besoin de faire dépenser leur argent à la famille de la Poufsouffle.
Mais, la seule chose importante, c'était qu'il voulait à tout prix qu'Elrik n'ait pas honte... Et puis, lui, il savait qu'il n'avait besoin de rien. Alors que pour Grand Soldat, c'était un cas d'extrême urgence. Et, aux yeux du petit, si Rik n'achetait pas d'autres habits, c'est qu'il n'avait pas les moyens de le faire. C'était donc à lui et uniquement à lui d'agir !

Loki pensa alors aux différents post scriptum de Madame Clara. Une fois encore, elle avait vraiment été gentille avec lui et elle voulait l'être encore plus. Même si cela gênait beaucoup le garçonnet, il était ravi de voir toute l'affection que les Fisher lui portaient. Un sourire apparut sur ses lèvres tandis qu'une douce chaleur commença à le réchauffer.
Il prit entre ses mains la lettre de la maman d'Améthyste et commença à la relire, en s'éclairant grâce à la bougie.


PS' : Si le hibou a correctement fait son travail, tu devrais trouver trois tee-shirts et cinq paires de chaussettes dans le colis. Concernant les hauts, le premier est noir, le second est noir et jaune et le dernière est aux couleurs de l'armée du monde moldu, comme tu nous l'as demandé. Pour les chaussettes, il n'y a que des paires noires ou grises, car Neya s'est dit qu'Elrik aurait du mal avec les couleurs plus claires. J'espère que cela te convient ?

PS'' : Mon petit Loki. Tu es tellement mignon d'avoir voulu aider Elrik. Comme je te l'ai dit, nous ne lui répèterons pas. Néanmoins, sache qu'il est hors de question que tu n'aies pas de cadeaux de Noël ou d'anniversaire. Ce point n'est pas discutable, même si je sais que tu vas râler.

PS''' : Je t'ai également renvoyé tes gallions. Et, une dernière fois, je le redis, tu devrais expliquer à Elrik ce que tu as fait...

Loki resta indécis. Il savait qu'il avait eu raison de faire cela, mais Madame Clara, c'était une adulte. Alors, forcément, si elle lui disait de laisser un mot à Grand Soldat, il devait le faire. Les grands, ça avait plus souvent raison que les petits. Et Madame Clara, elle faisait de la bonne nourriture, elle s'occupait bien des enfants et, surtout, elle comprenait bien les gens... Peut-être que Loki devrait suivre son conseil...

Soudain, le première année eut une pensée qui le bloqua. Et si Rik n'acceptait pas le cadeau juste parce qu'il venait de Loki ? C'était risqué, non ? Parce que Loki, il s'en fichait d'avoir des remerciements ou n'importe quoi d'autre. Lui, tout ce qu'il voulait, c'était qu'il n'y ait plus de trous. Parce que les trous, ça glaçait les pieds et le ventre. Et quand le corps commençait à être glacé, alors c'était le cœur qui glaçait aussi. Si, c'était vrai ! Même que c'était sa maman à lui qui lui avait dit ! Alors, forcément, elle avait raison, hein ! Là, maintenant, tout de suite, le plus important, c'était que Grand Soldat n'ait plus un cœur tout plein de glaçons !

Le petit était perdu. Il ne savait pas trop comment faire. Il croisa ses bras sur le bureau et mis sa tête entre eux. Il soupira. Mince ! C'était pas juste qu'il reste bloqué comme ça alors qu'il avait fait le plus dur.
Et puis, comme pris d'une illumination, il releva la tête. Des étoiles semblaient pétiller dans ses yeux. Il venait de trouver la compensation parfaite ! Puisqu'il devait le faire, il allait écrire un mot. Mais ! Il ne le signerait pas. Comme ça, son Grand Soldat ne découvrirait pas que le cadeau venait du jeune Thorn. Il serait donc obligé de l'accepter. Peut-être même en pensant que ça viendrait d'Ellia. Si ça venait d'elle, d'après Loki, il serait forcément d'accord !

Alors, calmement et en étant tout-à-fait sûr de lui, le gamin attrapa tout son nécessaire, trempa sa plume dans l'encre noire et commença à écrire, de sa plus belle écriture... donc en pattes de mouches revisitées...
Je me suis aperçu que tu avais des trous dans tes vêtements, Elrik. Alors, j'ai décidé qu'il fallait changer ça. Comme tu es un grand soldat, tu dois avoir tout ce qu'a un grand soldat. Et si possible, le mieux du mieux. Donc, Grand Soldat, je t'offre ça.
Et t'as intérêt de les porter, sinon je te boude !

Fier de lui et naïvement persuadé qu'Elrik ne comprendrait jamais de qui venait ce petit message, Loki rangea sa plume et son encrier. Un sourire sur les lèvres, il plia le parchemin. A ses yeux, le vocabulaire était normal. Il ne manquait rien. Rien n'était en trop non plus. Et puis, comme c'était un soldat, plusieurs personnes devaient lui dire qu'il était un grand soldat, non ? Et puis, de la même manière, tout le monde boudait, non ? Loki haussa les épaules. Ça lui allait comme ça.

Alors, calmement encore, il se dirigea vers le tiroir que son professeur ouvrait le plus souvent. Il y glissa le sac avec les cadeaux. Il y ajouta ensuite la lettre. Finalement, il referma tout ça. Il partit récupérer ses affaires. Et, très discrètement, sans se faire remarquer, il sortit de la salle, puis des cachots et partit rejoindre ses camarades pour le repas. Le sourire qui illuminait son visage ne voulut pas disparaître. Tant pis ! Le petit ferait avec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Clos] Les plans infernaux du jeune Loki Thorn (part 2) [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» for a woman president !!!!
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-