Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 J'crois que je ferais mieux de me noyer dans le chaudron.. [17/10 vers 18h pv. Flora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: J'crois que je ferais mieux de me noyer dans le chaudron.. [17/10 vers 18h pv. Flora]   Mer 22 Mai - 19:24

    Vendredi 17 Octobre 1999, 18 heures.
    Cachot du cours de potion.


    Cléophée suait. Elle suintait littéralement au niveau de son front et de ses tempes. Et pourtant, non, la jeune joueuse de Quidditch ne tâtait pas du souaffle aujourd'hui. Non, elle ne faisait absolument pas de sport sauf si on considérait de remuer un peu une louche en bois dans un chaudron soit un sport. Ce n'était pas l'exercice qui faisait suer Cloé mais l'appréhension et la chaleur intense qui se dégageait de la marmite en étain juste dessous d'elle. Ses cheveux était carrément défaits, elle qui abordait il y a une heure une sage queue de cheval. Oui, Cléophée préparait une potion et oui, elle était dans tout ses états. N'importe qui connaissant un minimum la poupée Verte et Argent n'en serait absolument pas surprit. Tout ceux connaissant sa famille mais ne la connaissant pas elle tomberaient des nues ? Quoi ? Comment était ce possible que la fille unique de Karl Lambertson, fier chef d'entreprise et alchimiste potionniste, pouvait elle ne pas savoir concocter une simple pimentine ? C'était honteux ! C'était accessible a un enfant de première année enfin !

    Ouais, ben nan. Nan nan nan et nan ! Mince alors ! Si on continuait à l'emm.. pardon.. embêtait avec tout ça elle allait finir par changer de non de famille. Oui, Cloé était fière de sa lignée, fière d'être une sang pure, fière de son héritage génétique et du petit effet que faisait la prononciation du nom de Lambertson. Mais ZUT ALORS ce qu'elle en pouvait plus des remarques de Monroe et de l'entourage de feu son père. Cloé detestait les potions. Depuis toujours. C'était viscéral. Et pourtant, elle devait continuer cette manière une année encore au moins. Si elle ne devait pas la prendre pour les ASPICS. Et franchement, ça la gonflait. Elle galerait à faire les devoirs théoriques, certes, mais elle avait des suées froides rien qu'a l'idée de devoir créer une potion elle même.

    Ce jour là, c'était le cas. Monroe leur avait demander de préparer une potion de ratatinage accessible à n'importe qui (normalement) et même si c'était pour dans une semaine Cléophée s'y était prit tôt. Très tôt. Genre très très tôt. Parce qu'elle savait qu'elle aurait besoin non pas d'un essai mais d'une demi douzaine. Ses notes en potions étaient catastrophique et elle voulait remonter un peu sa moyenne. Et claquer le bec de Monroe, aussi, accessoirement. Alors elle avait décidé que si il fallait s'y reprendre a quinze fois, elle le ferait. Jusqu'à avoir une potion parfaite potable. Et c'était pas gagné. La jeune fille regardait le peu de notes qu'elle avait prit en cours concernant la potion de ratatinage :

    Citation :
    Potion de ratatinage

    Ingrédients : Racines de marguerites coupées, figues pelées, chenilles en tranche, un foie de rat, sangsues
    Effet : Fait rapetisser.
    ► Accessible Novice

    La blondinette soupira. C'était tout ? Genre ils avaient rien d'autre ? Où alors elle avait pas noté ? Ca serait même pas surprenant. La jeune fille abandonna sa potion dont l'eau commençait à bouillir et alla chercher un livre où elle trouverait sûrement son bonheur, enfin, si on pouvait appeler ça un bonheur. La blonde feuilleta le livre à la recherche de la lettre R, se plaignant à haute voix, parce que ça liberait de se plaindre :

    - Par Salazar, ce cours devrait être interdit.. C'est inutile à crever. Franchement qui encore aujourd'hui se sert des potions de ratatinage. Il suffit des les acheter à Lambertson Inc. En plus ça dynamise l'entreprise de père. N'importe quoi mais franchement n'importe quoi..

    Eh oui, dans la tête de Charlott acheter une potion plutôt que de la faire était totalement envisageable. D'ailleurs elle avait longtemps pensé à envoyer un hibou a son parrain à chaque fois qu'elle avait en devoir une potion à faire pour pouvoir refiler celle là au prof mais si la jeune fille n'avait aucuns scrupules à tricher, elle n'état pas stupide. Elle savait que rendre des potions parfaites pour ses devoirs et être incapable d'en faire une en cours c'était louche. Plus que louche même. Monroe était limité mais pas a ce point. Alors elle devait se contenter de ses maigres capacités. Et bien sûr elle était trop fière pour demander de l'aide à qui que ce soit. Franchement.. une Lambertson demander de l'aide, non mais v'la le délire. C'était elle qui était suppliée, pas le contraire ! Rha et puis même trouver une malheureuse potion dans un bouquin elle était pas fichue. La jeune fille était tellement concentrée que lorsqu'on l'interpella elle sursauta, laissa bêteent tomber le livre et jeta un regard noir à la personne qui venait la déranger dans son labeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Flora H. Banks
Beware Our Stingp
Beware Our Stingp


Messages : 199


Feuille de personnage
Gallions: 58
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: J'crois que je ferais mieux de me noyer dans le chaudron.. [17/10 vers 18h pv. Flora]   Mar 28 Mai - 17:14

Où est cet élastique ? Le petit noir que Flora rangeait à droite du rouge, toujours à cet endroit. Dans la petite boite à élastiques, posée entre le boite à bracelets et celle contenant ses barrettes et autres accessoires capillaires. Il manquait un élastique ! Elle en avait six en tout. Réfléchissons, en comptant le vert qu'elle avait dans les cheveux, il n'y en avait plus que cinq. CINQ ! Vous vous rendez compte ? Mais non bien sur vous ne vous en rendez pas compte, vous n'avez pas cette finesse d'esprit. Flora, elle, s'en était tout de suite aperçu, ça l'avait même frappée en ouvrant l'écrin. Or, la préfète ne perdait jamais rien, c'était bien connu ! Organisée comme elle l'était quand un objet disparaissait ça voulait toujours dire qu'un vol avait été perpétré ! Un vol honteux : son élastique spécial cheveux roux et sensibles noir ! La serpentard questionna chaque personne qu'elle croisait, avec un air suspicieux et grave. Bon les élèves avaient au moins la retenue de ne pas rire à la question... mais ne se gênant pas pour le faire une fois qu'elle avait tourné le dos. Fatiguée par tant de recherche, elle finit par attraper un première année par le bras et l'emmener dans un coin secret de Poudlard. Elle allait lui confier une mission de la plus haute importance. L'enfant c'était sûrement imaginé un truc top secret de préfet et ne pu s’empêcher de s'exclamer que c'était absurde lorsqu'elle lui donna la responsabilité de trouver son élastique noir. Flora se mit alors à vociférer que ce n'était pas négociable et puis comment un stupide première année pouvait-il comprendre ce qu'est l'absurdité ?

Assise sur un fauteuil, elle attendit le retour de sa petit fouine en lisant un livre de sortilèges fort passionnant même à sa trente-troisième lecture. La petite arriva à deux doigts de pleurer, les mains pleines d'élastique et de chouchous en tout genre, tous à peu près noirs. Elle posa l'ensemble sur une table de laquelle Flora s'approcha. Un par un, la préfète les examina, prenant plus ou moins de temps selon leur ressemblance avec l'objet recherché. Elle arriva au dernier avec un soupir.

«Non, aucun n'est le mien. Mais merci d'avoir essayer.»

Elle tendit un paquet de bonbon à l'enfant, lui offrant également un sourire. Si on voulait les réutiliser, il fallait en prendre soin des premières année... Puis elle sortit de la salle. Bon réfléchissons puisque la petite fille avait été une incapable... Alors... alors la dernière fois qu'elle avait cet élastique était un jeudi, donc elle avait eu... La petite rousse commença à énumérer ses cours. Peut-être dans la salle de Potion sinon elle était aussi allée en SCM…

Flora abandonna l'idée de cherche dehors et se dirigea vers les cachots. Pourquoi personne ne voulait-il comprendre qu'un élastique c'était important ? /PSYCOPATHE/ Oh tient, il y avait quelqu'un dans la salle, et un chaudron sur le feu. Flora entra en toute discrétion, pour voir qui c'était histoire de fuir si c'était une des personnes qu'elle fuyait : Candice ou pire Sebastian !! Oh non, une blonde, cependant elle fut rassurée : celle qui fouillait parmi les livres n'avait pas la tignasse hirsute de la gryffondor.

«Bonjour Cléophée. Dis-moi tu n'aurais pas vu un élastique ?»

Sans trop s'avancer, Flora pouvait tout de même affirmer qu'elle lui avait fait peur, vu qu'elle avait fait un bond de trois mètre... Bon, allait juste sursauté et fait tombé son livre mais c'était surtout le regard noir qu'elle lança qui fit répondre Flora.

«Oh, désolée de t'avoir fait peur, oublie cette histoire, je vais bien finir par le trouver.»

Cloé n'avait vraiment pas l'air bien, transpirante, les cheveux en bataille... C'est l'idée d'un élastique perdu qui lui faisait ça ? Ben non bien sur que non. La jolie blonde n'allait quand même pas s'évanouir ?

« Tu es restée trop longtemps au dessus de ton chaudron ? Tu devrais faire attention certaines potions produisent des vapeurs nocives... »

La préfète se pencha alors au dessus du chaudron. Ah ben non, il ne contenait que de l'eau bouillante et d'après les livres ça n'avait rien de très nocifs. À moins de plonger sa main dedans, mais bon personne de sensé ne ferait ça, si ? Flora porta à nouveau son regard sur l'autre serpentard qui semblait vraiment stressée. Elle se rappela alors que Cléophée n'avait jamais été une as du cours de potion, malgré ce que son nom pouvait faire croire...

«Tu veux...» De l'aide... c'est ce qu'elle allait lui proposer, mais la formulation n'était pas la bonne et Flora préférait caresser Cloé dans le sens du poils, parce que c'était une sang pur, une relation à toujours garder dans son carnet d'adresse et parce qu'elle était jolie. « Tu veux qu'on le fasse ensemble ? Euh... enfin tu fais quoi ? »

L'histoire de l'élastique était déjà loin dans ses pensées. Les potions taquinaient toujours sa curiosité, elle adorait ça, et se serait joint à n'importe qui. Enfin pas à Candice, elle, elle lui aurait versé son chaudron à la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

J'crois que je ferais mieux de me noyer dans le chaudron.. [17/10 vers 18h pv. Flora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu ferais mieux de passer ton chemin... (PV Hyõga)
» Quand j'ai une idée... Je ferais mieux de me méfier ! [pv Edward]
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Un cheval et une jument sa donne un RP [Privé Memories]
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-