Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Olivia Cauldwell
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 179


Feuille de personnage
Gallions: 408
Points de Magie: 90

MessageSujet: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Dim 18 Mar - 20:36



Adem & Olivia
© Never-Utopia

    Trois jours. Ça faisait trois jours qu’Olivia se réveillait avec la ferme intention d’avoir le courage de mettre un pied sur le Chemin de Traverse. Trois jours qu’elle échouait lamentablement et rentrait chez ses parents le moral dans les chaussettes.

    Elle se réveillait plus ou moins tôt, prenait son petit-déjeuner avec ses parents puis se rendait dans les serres de son père et passait la matinée à s’occuper des plantes.

    « Prends-en bien soin, Ollie, » lui recommandait son père avant de Transplaner jusqu’à l’hôpital Sainte-Mangouste où il travaillait en tant que botaniste.

    Une fois dans les serres, elle entendait au loin le doux son du piano de sa mère (elle jouait parfois pendant des heures). Avant l’heure du déjeuner, elle annonçait à Arc'hantaël qu’elle allait se balader, lui disant de ne pas l’attendre pour manger, et elle Transplanait à son tour, dans une ruelle déserte non loin du Chaudron Baveur. Elle commandait un chocolat chaud au patron et allait s’installer, toujours à la même table sous l’escalier. Et en attendant de prendre son courage à deux mains, plutôt que d’être gênée à ne rien faire d’autre que de boire le contenu de sa tasse (et bien trop timide pour regarder les gens autour d’elle), elle sortait les livres qu’elle avait emmenés avec elle.

    Des livres de cuisine, ça va de soi.

    Elle en avait toute une collection chez elle, que ce soient des recueils de recettes moldues ou sorcières, qui venaient s’ajouter aux très nombreux de sa mère à tel point que son père plaisantait tout le temps sur le fait que bientôt, il allait devoir faire construire une pièce spécialement pour leurs « fichus livres ». Ce à quoi Olivia rétorquait qu’il allait devoir abuser des sortilèges d’élargissement.

    Ses livres de recette, c’était l’amour de sa vie. Elle passait son temps à les lire et les relire, devant son fourneau ou non, et les pages étaient recouvertes de consignes qu’elle rajoutait à la plume pour modifier telle ou telle étape de la recette. D’ailleurs, elle pensait à ces modifications le plus souvent quand elle n’était pas en train de cuisiner, comme par exemple tandis qu’elle était assise à une table du Chaudron Baveur, les effluves des cuisines venant lui chatouiller les narines, et qu’elle repensait à un plat qu’elle avait fait quelques jours plus tôt. Aujourd’hui, elle repensait à la tarte aux pommes qu’elle avait servie la veille, alors qu’ils recevaient quelques voisins à leur table. Sa mère l’avait toujours faite avec de la cannelle, et jusque-là, Olivia ne s’était jamais posé la question de savoir si une autre épice pourrait se marier de façon un peu plus subtile. Mais subitement, elle venait d’avoir l’idée d’essayer avec des gousses de vanille et un peu de rhum. Elle sortit une plume, un encrier et fit quelques annotations dans la marge.

    « Un plat du jour ? »

    Olivia releva la tête. C’était le patron du bar qui venait lui demander si elle voulait déjeuner. Elle hocha la tête et s’empressa de refermer ses livres de recette tandis que le patron faisait signe à quelqu’un d’amener une assiette.

    Après un morceau de gâteau à la châtaigne (qui n’égalait bien évidemment pas celui de sa mère) et un autre chocolat chaud, elle sort quelques mornilles pour régler la note. Mais, alors qu’elle aurait pu se dire que c’était le bon moment pour se lever et aller sur le Chemin de Traverse, elle ressortit un de ses manuel et se plongea dedans tout l’après-midi.

    Encore une poignée d’heures et elle croiserait bientôt les sorciers qui rentrent du boulot


Dernière édition par Olivia Cauldwell le Mar 11 Sep - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adem Rees
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 48


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 6

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Mer 21 Mar - 21:28


Des grognements et des tremblements réveillèrent Adem. Ainsi qu’une bouillie de mots incompréhensibles, prononcée avec un fort accent italien. Il ouvrit les yeux et les referma aussitôt, aveuglé par la lumière d’une baguette pointée sur lui. Il avait mal à la tête. Il avait mal au dos aussi. Pourquoi on chuchotait autour de lui ? De nouveau il ouvrit les yeux.

« Maman… ? »

Les larmes aux yeux, il leva une main tremblotante vers le visage flou au-dessus de lui. Il se prit une pichenette qui eut au moins le mérite de le réveiller pour de bon.

« J’ai l’air d’être ta mère moi ?!
- Pourquoi tu parles de ma maman ?
- C’est toi qui parle d’elle. Tu l’appelles depuis dix minutes.
- Peut-être que sa mère a autant de poil aux pattes que toi Ruben…
- Vas te faire foutre Marco ! »

L’ancien Poufsouffle marmonna dans sa barbe inexistante en se redressant. Il se frotta l’arrière du crâne et tenta de se relever. Raaaah, il fait sombre dans ces foutus foutus foutuuuuuus basfonds de Gringott. Adem se remit finalement sur pieds pendant que Marco et Ruben continuaient de discuter de sa mère, avançant des théories fumeuses sur sa pilosité intime. Et voilà que Robert s’y mettait aussi…c’en était fini du pauvre petit choupinou. Heureusement, Mike était là pour s’assurer que son équipe de dresseurs ne joueraient pas les tirs au flanc pendant trois heures. Quelques insultes et une flopée de cris plus tard, tout le monde était au boulot, Adem y comprit, malgré la chute impressionnante qu’il avait fait. Tout lui revenait doucement : le troll qui s’assoit lourdement, qui fait trembler le sol et Adem qui passe par-dessus la rambarde où il fixait pourtant des sécurités. Aie ;_;
Enfin, tout ça ne serait bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Il n’aurait que des bleus en se levant le lendemain. Oui oui…c’est ce qui le fit tenir jusqu’à 18 heures, parce qu’honnêtement, il avait envie de rentrer chez lui, d’échouer dans son lit avec sa petite ménagerie et de dormir. Dormiiiiiiir. Mais le sors en décida autrement. D’abord, il y eut la petite pique que lui lança Robert quand ils sortirent tous de la banque des magiciens. « Rentre te faire consoler par ta mère mon petit ». Le vieux dresseur ne dut pas vraiment comprendre pourquoi Adem lui balança un « va te faire emplumer Rob ! » amer. Ça ne lui ressemblait pas. Ouais mais il ne fallait pas parler de maman…
Ensuite, il y eut cette sale gamine qui lui rentra dedans et renversa son jus de citrouille sur son perfecto. La môme partit en pleurant dans les jupes de sa mère en voyant le regard mauvais d’Adem. Vu d’en bas, il pouvait paraitre impressionnant mine de rien. Surtout avec les cheveux pleins de boue et la peau noircie par la poussière. Deuxième kryptonite : on ne touche pas au perfecto en cuir qui a vécu des trucs de fou.

Concrètement, le mode « princesse » était sur off ce soir-là quand il parcourut le chemin de traverse. Il se revoyait presque à 16 ans dites donc…mais fort heureusement pour tout le monde, il prit la sage décision d’aller boire un verre au Chaudron Baveur pour décompresser. Owi ! Un lait-fraise, ça le détendrait forcément ! Déjà de meilleure humeur, le sorcier entra dans la taverne et s’installa vers le fond de la salle. Il commanda son verre, comme si c’était tout à fait normal de boire un lait-fraise à 21 ans après le boulot. La sse-cla en toutes circonstances Adem. Soudain, le bruit métallique d’un couvert qui tombe le tira de ses pensées et il tourna la tête vers la droite. Petit bug. Il connaissait ce visage…ce fut presque instantané: Olivia ! C’est fou elle n’avait pas changé !
En une fraction de seconde, le dresseur de leva, ramassa la cuillère au sol et la reposa sur la table de sa propriétaire.

« Bonsoir ! Ça faisait longtemps Olivia ! Euh…je ne sais pas si tu me reconnais…on était à Poudlard ensemble… tu permets que je m’assoie ? »

Comme s’il allait attendre son accord de toute façon...pauvre Ollie. Rapidement, le jeune homme attrapa son lait fraise et s’assit face à son ancienne camarade. Hum, d'accord, ça devait paraitre flippant là.

« Alors! Qu'est-ce que tu deviens? »

Oui c'est fou Ady...complètement fou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Olivia Cauldwell
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 179


Feuille de personnage
Gallions: 408
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Ven 23 Mar - 12:43

    Allez, Ollie, tu peux le faire.

    C’est bien simple, tu ranges tes affaires, tu te lèves, tu dis « Merci, au revoir » et tu vas sur ce fichu Chemin de Traverse !

    Ouais mais non… C’est pas si évident. Le barman t’a reconnu, ça fait deux jours que tu repars du Chaudron Baveur par le Monde Moldu, il va trouver ça louche…

    Non mais tu es allée chercher ça où ? Le barman, il n’en a absolument rien à faire de ta vie d’abord !


    Elle était folle. Voilà qu’elle se parlait toute seule. C’était vraiment inquiétant, elle devait aller à Sainte-Mangouste tout de suite pour savoir si elle n’aurait pas reçu un sortilège… Ou si quelqu’un n’avait pas mis quelque chose dans son chocolat chaud. Ou peut-être sa part de gâteau à la châtaigne ?

    Non mais arrête d’être parano !

    Olivia soupira et avala le dernier bout de gâteau puis repoussa son assiette vide sur le côté. La cuillère balançait dangereusement, en équilibre sur le rebord de l’assiette.

    Bah, si elle tombe, tu auras une excuse pour te lever et aller sur le Chemin de…

    STOP !


    Elle avait crié pour de vrai ? Ouf, non. Personne ne la regardait. Assise à la table d’à côté, il y avait une fille qui commandait un lait-fraise. Olivia était stupéfaite en voyant la cliente, recouverte de boue et de poussière de la tête aux pieds, et même des traces oranges qui ressemblaient à du jus de citrouille sur son perfecto en cuir. C’était la meilleure. Le Chaudron Baveur, ce n’était peut-être pas aussi classe que le salon de thé de Madame Vertefeuille à Paris, mais bon, un minimum de tenue, ça n’était pas compliqué, quand même ! C’était comme ce kéké qu’elle avait vu la veille, traversant le bar la tête baissée et à toute allure, arborant un horrible jogging bleu fluo…

    Ça n’était pas possible que ça soit vrai, tout ça. Elle devait être en train de rêver. Oui, c’était ça. Elle n’avait jamais mis les pieds au Chaudron Baveur, en fait. Elle avait dû s’endormir après avoir emmené son petit frère sur le Quai de la Voie Neuf-Trois-Quarts, et depuis, elle rêvait qu’elle était là.

    DING !

    Une cuillère qui tombait, c’était censé la réveiller, non ? Elle ne savait vraiment plus quoi penser. En tous cas, ça n’était pas possible, dans la vraie vie, que la fille la regarde comme ça. Personne ne faisait attention à elle, d’abord. Oui, et la fille qui se levait et qui venait vers elle, ramassant la cuillère et la reposant sur sa table, c’était un mirage.

    « Bonsoir ! Ça faisait longtemps Olivia ! Euh… je ne sais pas si tu me reconnais… on était à Poudlard ensemble… tu permets que je m’assoie ? »

    Ça parle, un mirage ?

    Non, sans doute pas. Mais elle avait un doute, tout de même. Les filles, dans la vraie vie, elles n’avaient pas une voix aussi grave.

    Mais dis quelque chose ! Tu seras fixée, au moins…

    Mais elle resta muette tandis que la fille (?) attrapait son verre sur la table d’à côté et s’assit en face d’elle.

    « Alors! Qu'est-ce que tu deviens? »

    TIIIIIILT !

    C’est Adem Rees ! Dis bonjouuuuuûr !


    « Ah mais oui, Adem, c’est bien ça ? » s’écria-t-elle.

    Elle distingua un sourire derrière la poussière sur le visage du… ben, jeune homme (du coup) et sourit en retour. Son binôme en botanique ! Comment avait-elle pu ne pas le reconnaître ?

    Ben, c’est facile, la boue…

    Bref. Elle avait l’impression que c’était hier. Le premier cours avec Mrs Chourave. Elle s’était installée tout devant, et en attendant que le cours ne commence, elle jetait des regards furtifs vers les autres élèves qui prenaient place autour de la table. Angelina Johnson et Alicia Spinnet, deux Gryffondor avec qui les Poufsouffle avaient cours, s’étaient mises juste à côté d’elle. Les filles de son dortoir étaient en face, lui jetant des regards railleurs. Et tout au fond, il y avait Cédric Diggory et ses copains, les jumeaux Weasley, et entre les deux, Adem qui commença à regretter de s’être placé là au moment où Fred et George se moquaient de la coiffure de Cédric. Le professeur Chourave leur demanda ensuite de se mettre deux par deux et Olivia baissa la tête en voyant qu’Angelina et Alicia se rapprochaient l’une de l’autre. Chourave la regarda, puis elle tendit le cou pour voir qui n’avait pas de partenaire : c’était Adem, coincé entre les jumeaux inséparables et Cédric qui l’avait superbement ignoré pour donner un coup de coude dans les côtes de son voisin de droite. Olivia était mal à l’aise de le voir la rejoindre parce qu’elle était persuadée qu’il aurait préféré se jeter du haut de la tour d’Astronomie plutôt que de travailler avec elle. Mais au final, ils se rendirent compte qu’ils étaient tous les deux assez doués en Botanique. Ils restèrent en binôme dans cette matière jusqu’à la fin de leur septième année, sans pour autant devenir amis. Olivia était bien trop timide pour être amie avec un garçon… Quant à Adem… Eh bien, elle n’a jamais su ce qu’il en aurait pensé.

    Ollie, le jeune homme t’a posé une question, tu te souviens ?

    « Euh… Ben, après Poudlard, je suis rentrée en tant que stagiaire dans le département de recherches de Sainte-Mangouste… Mais, ça ne me plaisait pas vraiment, alors j’ai arrêté. »

    Elle se pinça les lèvres.

    Ta vie est palpitante, dis donc.

    Bien sûr, il s’était passé beaucoup de choses après ça. Seulement, elle n’avait pas tellement envie d’en parler à Adem. Elle ne l’avait pas vu depuis plus de deux ans, elle n’allait tout de même pas lui raconter la tragédie qu’elle avait vécue à la pâtisserie… Mais bon, il allait sans doute lui poser la question de savoir ce qu’elle faisait depuis qu’elle était partie de l’hôpital. Les gens sont d’un curieux.

    En tous cas, il y avait quelque chose qui pourrait l’empêcher de demander des détails sur les dix-huit derniers mois de sa vie (du moins momentanément).

    « Et toi, qu’est-ce que tu fais de beau ? »

    … à part te rouler dans la poussière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adem Rees
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 48


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 6

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Ven 30 Mar - 21:46


Si on devait comparait Adem a un objet, ce serait à une ampoule économique : lent au démarrage mais une fois qu’il est parti, on ne l’arrête plus o/ (ceci n’est pas une phrase à double sens) Donc il n’en voulut absolument pas à Olivia de le reconnaitre genre…cinq minutes après. Pas de problème, de toute façon c’était compréhensible. Il avait un peu changé depuis Poudlard : d’abord il ne portait plus de vêtements amples, ses cheveux avaient poussé et en plus il avait pris dix bons centimètres.

Ah…tout ça lui rappelait Poudlard. C’était cool en y repensant ces années-là. Olivia et lui étaient binômes en botanique et n’empêche qu’ils se débrouillaient plutôt bien. Plutôt très bien même. D’accord, ils étaient deux caracs pas forcément fréquentables, mais ça fonctionnait bien entre eux, autant que le jeune homme s’en souvienne. De toute façon, avec Adem ça fonctionnait toujours bien. Enfin sauf avec les types comme Eridan Sinistra ou Cédric Diggory. Ouais, il avait jamais pu l’encadrer celui-là, paix à son âme (joueuse ?)(oui mon petit Samuel ? *-*)(tu te rends compte qu’on doit te prendre pour une espèce de malade qui a un sérieux problème avec les morts ?)(bah quoi ? Cédric a été vivant avant d’être mort, je ne vois pas le problème ! è.é en plus, c’est un regrettable concours de circonstances d'en arriver à ce sujet U.U)(si tu le dis…)(et puis va faire pousser des pâquerettes au lieu de m'emmerder)

Enfin bon, la demoiselle te parle mon cœur, écoute quand on te répond ! Département de recherches à Sainte Mangouste ? Eh bah, ça claque. Si ses souvenirs ne le trompaient pas c’était une tête cette fille à l’époque. Mais euh…elle faisait quoi maintenant ? Une fois n’est pas coutume, une connexion s’établie entre les neurones de la blondasse. Euh, pardon. D’Adem. Le regard gêné d’Olivia et sa façon de contourner le sujet lui mirent la puce à l’oreille : peut-être qu’elle ne voulait pas parler de ce qu’elle faisait maintenant ? Le jeune homme était curieux, mais pour une fois il essayait de faire attention à ses propos. Le problème c’est qu’il avait toujours eu une imagination débordante. Peut-être qu’elle faisait quelque chose de mal, genre trafic de drogues magiques entre deux ruelles, prostitution ou pire, peut-être qu’elle…HAN ! Peut-être qu’elle égorgeait des petits chiens pour en faire des sacs à mains ;_; Heureusement pour tout le monde, Olivia le coupa dans son intense réflexion. Euh ? Lui…ce qu’il faisait ?

« Je suis toujours en apprentissage. Avec un dresseur de trolls. C’est pour ça que j’ai l’air d’avoir fait la guerre du Vietnam…désolé d’être aussi peu présentable ! »

Adem rit doucement, amusé d’un rien. Bon, c’était pas tout mais il crevait de soif…

« Tom ! Un autre lait s’il te plait ! Et euh, Olivia, tu bois quoi ? »

Pendant que son ancienne camarade commandait, Adem en profita pour attraper sa cuillère et se regarder dedans. Wouha, il faisait peur…il vida d’un trait son verre avant que le suivant n’arrive. Sans vraiment se rendre compte qu’il passait du coq à l’âne, il reprit le fil de leur conversation.

« Tu bosses sur le chemin de Traverse ? C’est bien la première fois que je te vois ici…pourtant je passe tous les jours avec mon patron et mes collègues qui, entre nous, sont de vrais poivrots. Au fait, complètement hors sujet, ton frère va bien ? Il doit être avec ma petite sœur à Poudlard…euh pardon, donc, tu travailles ici ? C’est un peu chiant de rester sur Londres, hein? On croise toujours des connaissances de l’époque où on avait de l’acné et où on fantasmait sur la vie d’adulte. Et puis il y a les gens bizarres comme ce type en jogging fluo qui est passé l'autre jour…bref, désolé, je parle beaucoup, ça n'a pas changé ! »

Eh oui, pauvre Olivia o/


(désolée pour la qualité déplorable de cette réponse, promis la prochaine fois je fais mieux! T_T )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Olivia Cauldwell
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 179


Feuille de personnage
Gallions: 408
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Ven 6 Avr - 11:04

    Baaaaah c’était vraiment pas une bonne idée de chercher à changer de sujet… Je crois qu’Adem t’a captée ma chérie. Il la regardait bizarrement, comme s’il essayait d’imaginer les pires choses pour la suite de son histoire. Génial. Ça aurait été largement moins pire que tu lui racontes toute l’histoire, n’est-ce pas ? Hé oui. (enfin c’est pas grave, on va tenter de rattraper le coup) (il suffisait juste d’un petit coup de destin, pas vrai ?)

    Adem consentit à répondre à sa question malgré tout. Dresseur de Troll ? En effet, ça justifiait la boue, la poussière… Peut-être pas le jus de citrouille, mais bon, avec des trolls, on ne sait jamais. Olivia détestait ça. Elle se souvenait de la panique qui l’avait envahie au soir d’Halloween, alors qu’elle était en troisième année, quand Quirrell avait débarqué dans la Grande Salle en criant à qui voulait l’entendre qu’il y avait un troll dans les donjons. Les filles de sa classe avaient hurlé tellement fort qu’elles avaient la voix cassée le lendemain. Il y en avait même une qui s’était réfugiée dans les bras de Cédric Diggory, le regard déterminé comme s’il avait voulu se lever et s’adresser aux profs du genre « je gère la situation. » Si on avait dit à Olivia à cet instant que Cédric serait champion de l’école trois ans plus tard, elle y aurait cru sans problèmes. Par contre, si on lui avait assuré que le futur dresseur de Trolls serait Adem, là, elle lui aurait sans doute ri au nez. Non pas qu’il ait montré plus de peur que les autres, d’ailleurs elle ne se souvenait même pas de l’avoir vu en repartant dans leur salle commune, ce soir-là. Bon, voilà, il était clair qu’elle n’aurait jamais pensé qu’il choisirait un métier de ce genre. Mais ça lui allait bien, finalement. Enfin, en tous cas, ça devait lui plaire parce qu’il se mit à rire doucement.

    Il commanda un autre lait-fraise et lui demanda ce qu’elle voulait. Olivia parvenait à peine à cacher sa surprise : elle pensait qu’une fois avoir échangé quelques banalités, chacun retournerait à sa table et finirait son verre en silence. Mais apparemment, Adem avait envie de continuer à bavarder. Ça lui faisait énormément plaisir, après tout, ce n’était pas comme si ça avait été une des filles de leur classe, qui avaient passé sept ans à l’ignorer. Non, c’était Adem, son binôme en Botanique avec qui elle s’amusait bien dans les serres… C’était presque la seule matière où elle ne perdait pas ses moyens, parce qu’elle se sentait comme un poisson dans l’eau. Elle se souvient qu’Adem avait toujours été impressionné par ses connaissances. Lui aussi adorait la matière, mais il n’avait pas la chance d’avoir un père botaniste comme Olivia, alors on pouvait dire qu’il était tout juste un petit peu moins bon qu’elle. (Joueuse ?) (Oui ?) (Ça va les chevilles ?) (Ce sont les tiennes que j’enfle, ma chérie, tu pourrais me remercier !)

    « Euh, la même chose, » répondit-elle.

    En attendant la commande, elle posa les coudes sur la table et porta ses mains en coupe pour y poser son menton. Elle ne put s’empêcher de sourire en regardant Adem vérifier son reflet dans la cuiller… Oui, c’était pas terrible, elle pouvait croiser les doigts pour qu’ils n’organisent pas leur prochaine rencontre juste après son boulot… Ou alors qu’il se prenne dix minutes de rab pour prendre une douche… Ollie, je rêve ou tu viens d’espérer le revoir après aujourd’hui ?

    Eh bien oui, après tout ils s’entendaient bien, ils pouvaient devenir amis, non ? En tous cas, Adem avait l’air d’être à l’aise avec elle, alors pourquoi pas ?

    Et quel bavard ! Elle n’avait pas beaucoup de souvenirs à ce sujet à Poudlard, peut-être parce qu’ils ne se retrouvaient que pour les cours de botanique et que ce n’était pas vraiment leur genre de bavarder en classe. Enfin, pas celui d’Olivia. Mais en y repensant, c’est vrai qu’avant que le cours ne commence, il arrivait souvent à Adem de se mettre à papoter.

    « Toi aussi, tu l’as remarqué, le jogging fluo ? Incroyable, hein ! C’est peut-être un sorcier qui bosse dans le monde Moldu, enfin j’en sais rien… Bref, oui, Owain va bien, sixième année, il est content d’avoir retrouvé son ‘pote Martin’, comme il dit. C’est moi qui l’ai emmené à King’s Cross mercredi. Tu as accompagné tes sœurs, toi aussi ? Je ne t’ai pas vu… »

    Eh beh, le bavardage, c’est contagieux, on dirait ! (et puis attends, c’est pas fini…)

    « Et pour répondre à ta première question… »

    Eh oui, parce qu’il va bien falloir que tu te lances ma chérie, c’est le destin qui l’a décidé.

    « J’y ai travaillé, sur le Chemin de Traverse… Après avoir quitté l’hôpital, j’ai rencontré un sorcier qui tenait une boutique et il m’avait embauchée comme pâtissière. Mais… il est mort. Une histoire tragique, je veux pas t’embêter avec ça… »

    A cet instant, Tom arriva avec les verres. Adem ne la quitta pas des yeux, et après avoir trinqué et bu une gorgée, son silence l’invita à poursuivre.

    « Enfin voilà, depuis ce qui s’est passé, j’ai pas remis les pieds sur le Chemin de Traverse. »

    Tant que tu y es, dis-lui que ça fait trois jours que tu es plantée là, à invoquer Gryffondor pour qu’il te donne le courage de surmonter ton angoisse… Ce serait peut-être le meilleur moyen de le faire fuir, le pauvre.

    Mais ce serait aussi un moyen pour toi d’extérioriser tes angoisses, vu que tu ne t’es pas confiée à tes parents à ce sujet… Peut-être qu’Adem n’en avait rien à faire de tout ça, que ça le barbait plus qu’autre chose, qu’il avait juste demandé de tes nouvelles pour être poli. Mais il s’était assis à ta table, avait recommandé un verre, là où la discussion aurait pu être abrégée depuis trois siècles…

    Comme plombage d’ambiance, on atteint des sommets quand même. Fais un sourire, ma chérie.

    Voilà, j'espère que ça te plaira... Concernant le destin qui m'oblige ( What a Face ) à tout révéler à Adem, Galy et moi, on pense que c'est mieux si c'est fait progressivement... Plutôt qu'un gros pavé, parce que cette réponse est déjà pas mal (1000 mots Sleep ) Licky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adem Rees
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 48


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 6

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Ven 4 Mai - 19:08


C’est drôle comme se retrouver avec une ancienne camarade mettait Adem à l’aise. Il se serait presque cru avec Ruby, affalé dans son canapé à discuter de tout et de rien. Sauf qu’il devait se retenir de faire des bulles dans son verre de lait au risque de passer pour un demeuré en balade avec son éducatrice spécialisée. Il manqua d’ailleurs s’étouffer avec sa gorgée quand elle lui demanda si il avait accompagné ses sœurs à King’s Cross. Euh….non. Il bafouilla et s’emmêla dans ses mots. Comment il pouvait lui expliquer qu’il n’avait pas vu Anastasia depuis six ans ? Même lui se demandait parfois comme il faisait. Il se prenait même à revenir zoner devant la maison de ses parents, cherchant à apercevoir ses petites sœurs par la fenêtre. Un jour une vieille dame du voisinage lui avait mis un coup de canne en le traitant de voyeur et lui avait enjoins de ne jamais revenir. Il avait eu la conviction que c’était un signe.

« J’aurais adoré les y emmener mais je travaillais dans les montagnes… »

Oui voilà, c’était bien comme réponse. Pas tout à fait la vérité mais pas totalement un mensonge. S’ils venaient à se voir régulièrement il lui parlerait certainement de son départ précipité à 16 ans mais là, ce n’était pas le moment. Surtout que la miss allait se confesser. Oh, une histoire dramatique en plus, terrible. Adem adorait les histoires. Surtout celles des autres ! Oui il avait un côté pur drama queen, et alors ? è.é il aimait les histoires de trahisons, d’amours perdus, les grandes déceptions et tout le toutim ! Le jeune homme attendait patiemment que son amie poursuive, ne la quittant pas des yeux. Tout cela promettait d’être captivant. Il fallait qu’il calme son imagination par contre sinon ça risquait de faire un beau bordel dans la bouillie qui lui servait de cerveau. Eh, mais….c’était déjà fini ? Gnu.

« Je suis désolé pour ton ancien patron. Ça a dû être terrible. Enfin, si tu as envie d’en parler, ça ne me gêne pas du tout ! Bon, je sais pas toi mais moi, je boirai bien un whisky ! »

L’air compatissant, Adem tapota la main d’Olivia quelques secondes avant de terminer son verre. Il commanda deux Whisky Pur Feu pour alléger un peu l’ambiance. Ils allaient en avoir besoin semblait-il. C’était le problème des histoires tragiques, ça plombait souvent l’ambiance. Mais heureusement il y avait l'alcool o/

« Au fait, tu étais sérieuse ?! T’es pas revenue ici pendant combien de temps ? »

Il devait faire un peu peur avec ses yeux écarquillés, tel un hibou…pauvre Olivia…

« Wouha, je sais pas comment tu as fait….moi si je ne vivais pas dans le monde magique je m’ennuierai ! En plus ma mère me harcèlerait, l’enfer. Et mais du coup…j’y pense…tu fais plus de pâtisserie ? Tu fais quoi du coup ? »

Question à deux mornilles bonsoir o/ oui, parfois Adem avait un sens des priorités assez…particulier ? Oui, c’était le mot. Si la demoiselle comptait échapper à la question, c’était pas gagné…

(désolée, c'est pas terrible @.@)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Olivia Cauldwell
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 179


Feuille de personnage
Gallions: 408
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Mar 8 Mai - 13:07

    Un verre de Whisky-pur-Feu ? Si un jour, quelqu'un avait envie de tuer Olivia, c'était un bon moyen. Quand elle avait sept ans, son oncle Chris, le frère de son père, lui avait fait goûter dans son verre, à l'abri du regard de ses parents, bien évidemment. Elle avait été malade toute la soirée après ça, et depuis, elle n'avait plus jamais touché à un verre de ce truc. La bièraubeurre, ok, bon, c'était même pas alcoolisé, donc ça allait. L'hydromel, encore, mais elle préférait l'utiliser dans ses pâtisseries, tout comme le rhum (louée soit la culture spiritueuse de son grand-père maternel ! \o/) et puis tout le reste aussi... hips. Rien que d'y penser, elle avait déjà la tête qui tournait.

    Bon, l'ennui, c'était qu'Adem avait déjà commandé, et que bien sûr, elle ne pouvait plus ne pas boire maintenant. D'autant plus qu'il lui tapotait la main, la mine un peu triste. Enfin, plutôt triste compatissant. Quel chouette type, quand même. Olivia regrettait de ne pas avoir fait plus amplement sa connaissance tant qu'ils étaient encore à Poudlard. Mais maintenant, ils allait pouvoir rattraper le temps perdu.

    « Eh bien, disons que c'est une histoire un peu compliquée, qui n'est basée que sur des suppositions et mon intégrité... »

    Bah vas-y Choupette, insinue que tu aurais pu mentir sur toute la ligne, ne te gêne pas...

    « Enfin, ce que je veux dire, c'est que j'étais là, mais je n'ai rien vu, juste entendu le client menacer mon patron, lui répondre que son tatouage sur le bras ne lui faisait pas peur, donc... Etant donné le contexte, le sortilège de mort qui a été lancé de sang-froid, bref... »

    Oui, bref, il avait sans doute compris que c'était un Mangemort qui l'avait tué. Olivia sentit une larme couler le long de sa joue.

    « Excuse-moi, je... »

    Elle renifla et s'empressa d'essuyer son visage avec la serviette en papier dans la soucoupe de sa tasse de chocolat chaud.

    « C'était en avril de l'année dernière, donc là ça fait tout juste un an et demi... Et, oui, effectivement je ne suis pas allée sur le Chemin de Traverse depuis tout ce temps... »

    Olivia releva la tête et en dépit de tout le côté tragique de la situation, elle manqua d'éclater de rire en voyant les yeux écarquillés d'Adem. En tous cas, elle ne put s'empêcher de sourire, et ce fut sans doute ce qui incita son interlocuteur à parler d'un ton détaché et à reprendre leur conversation comme s'il n'y avait pas eu ce drame entre deux. Que faisait-elle maintenant ? Bah... rien, justement. Enfin bon, elle n'allait quand même pas dire ça comme ça, si ?

    Heureusement, elle eut un peu de temps avant de réfléchir à une réponse qui l'avantage un peu plus, car le barman arriva avec les boissons qu'Adem avait commandés. Ils trinquèrent et Olivia s'empressa de porter le verre à ses lèvres avant de changer d'avis et de s'enfuir en courant. Elle fut très surprise de ne pas trouver le goût si désagréable que ça, au final, mais après trois gorgées, elle se sentait déjà un peu... comment dire ? ... ailleurs.

    « Eh bien, le temps que je me remette de mes émotions, avec l'enterrement de mon patron, le gars du ministère qui est venu m'interroger pour s'assurer que ce n'était pas moi qui l'avais tué... »

    Ollie chérie, ne sois pas si détachée, quand même... Il faut l'excuser, le Whisky, c'est vraiment traitre.

    « ... juste après, il y a eu la bataille de Poudlard, Owain et moi avons passé l'été ensemble, puis il est retourné à l'école pour la rentrée, ensuite le gars du ministère est revenu, comme entre temps tout était revenu dans l'ordre ou presque, il a bien compris que je n'y étais pour rien, du coup il a ouvert le testament de Cookie (enfin mon patron, c'est un surnom qu'on lui donnait) et en fait il s'est rendu compte qu'il m'avait légué la boutique et tout ! »

    Eh beh ! Encore deux gorgées de Whisky, et elle ne pourrait plus répondre de rien... Elle était toutefois encore à un stade où elle avait conscience de tout ça, et décida donc de ne plus y toucher. Sage décision, hein ?

    « Mais je ne me sentais pas tellement prête pour gérer tout ça toute seule, alors disons que depuis un an, c'est dans un coin de ma tête, et que pour m'occuper, je me perfectionne en pâtisseries, et en sortilèges aussi, pour le jour où je serai décidée... »

    Bon, c'était peut-être pas super glorieux, mais peut-être un peu plus que de dire que tu vis aux dépens de ta famille. Bref.

    « Le Chemin de Traverse, c'est la première étape, mais là... Je t'avoue que j'ai encore un petit peu peur... »

    Bon, un peu moins avec quatre gorgées de Whisky-Pur-Feu encore bien imprégnées sous le palais et le long de son œsophage, enfin, on ne va pas trop lui en demander, quand même...

    Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adem Rees
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 48


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 6

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Lun 4 Juin - 14:29


Eh bah, quelle histoire. Y’en a comme ça qui aurait pu écrire un scénario de série télévisée avec leur vie ! Olivia, mais la pauuuuuuvre ! C’était horrible ce qu’il lui était arrivé ! Non non, vous ne rêvez pas, Adem ne tenait pas mieux l’alcool que son ancienne partenaire de botanique. Et il avait tendance à se transformer en bisounours avec un verre dans le nez. Il écouta sagement Olivia racontait la suite de son périple.

« Mais…c’est horrible ! T’interroger toi, après un traumatisme pareil ! »

Comme si une fille aussi douce qu’elle était capable d’assassiner un homme en plus. Non mais de qui se moque-t-on ? Ou alors elle avait une face cachée et faisait partir d’une sorte de gang mafieux qui voulait avoir la main mise sur la pâtisserie de tout le monde magique ! Dingo Hips ! Non, c’était du délire. Adem vida son verre d’une traite et fit signe à Tom de ramener la petite sœur. La bataille de Poudlard, ah, que de souvenirs. Enfin…oui, une espèce de trek d’un an dans la montagne, fort sympathique somme toute…mais ce n’était pas le sujet du moment. C’est fou, donc en fait…elle était la propriétaire d’une boutique. Eh bah, elle avait le moral la puce, parce que le commerce c’était bien chiant ! Adem en savait quelque chose, il se souvenait bien que son père croulait tout le temps sous le travail.
Bichette, elle lui faisait vraiment de la peine. Terrifiée au point de ne même pas pouvoir se balader dans les rues du Chemin de Traverse. Pourtant maintenant qu’une paix à peu près stable était revenue, il n’y avait rien à craindre. D’accord, il y avait eu cet espèce de tremblement de terre début septembre, assez inquiétant, mais quand même…

« Je vois…eh bah, c’est une histoire passionnante. Tragique ! Mais passionnante. T’as bien raison, prends ton temps ! 21 ans c’est super jeune pour gérer seule une boutique. Et puis j’imagine que tu dois avoir une tonne de souvenirs là-bas… »

Adem remercia Tom qui leurs servit sa tournée de Whisky Pur Feu et avala la moitié de son verre. Je vous l’avais dit ! Trainer avec des dresseurs de trolls, ça endurcie vachement ! Il avait eu bien raison de choisir cette voie à la fin de ses études. Le jeune homme observa un moment Olivia, silencieux, sirotant seulement son verre de temps à autres. Une ébauche de plan était en train de se dessiner dans son cerveau embrouillé par les relents d’alcool. Il n’y avait qu’une seule chose qui remontait le moral à Adem quand il l’avait au fond des chaussettes.

« Tu sais ce qu’il te faudrait ? Une soirée ! »

Mais c’est bien sûr ! Quelle idée merveilleuse ! Ce n’est pas comme s’ils étaient attablés au Chaudron Baveur à descendre verre sur verre ! Parfois, Adem avait des idées merdiques. Il prit le temps de réfléchir un peu et réalisa que ce n’était peut-être pas la meilleure solution d’emmener une demoiselle qui vivait sans doute en ermite depuis des mois dans un endroit remplis de gens, d’alcool et de musique.

« Oui, enfin, peut-être pas maintenant remarque. Mais si l’envie t’en prend, vas au Courtisane ‘s Nest, ça c’est un endroit cool ! Tu es sûre de m’y croiser tous les week-ends. » Euh…ça il n’aurait peut-être pas dû le dire « Ça te donnerait peut-être envie de rouvrir si tu rencontrais des gens. » Pause boulette « Enfin…je ne sous-entends pas que tu es une asociale non plu, hein ! Bien bien…voilà...à la tienne ! »

Adem vida son verre cul sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Olivia Cauldwell
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 179


Feuille de personnage
Gallions: 408
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Dim 24 Juin - 22:27

    Tragique ? Passionnante ? Certes... Olivia aurait bien échangé sa place avec n'importe qui, simplement pour ne pas avoir eu à vivre le meurtre de son patron quasiment sous ses yeux. Ajoutez à ça le fait qu'elle avait sympathisé avec Cédric Diggory à peine quelques heures avant qu'il ne meure lui aussi (enfin, "lui aussi", pas tout à fait, il est mort avant Cookie, mais bref, j'me comprends) ça en aurait rendu plus d'un complètement dépressif au point d'obtenir un séjour très longue durée à Sainte-Mangouste. Pourquoi pas Olivia, me direz-vous ? Bah... Bonne question, tiens. Je pense qu'elle avait ses parents avec elle pour l'aider à tenir le coup et à aller de l'avant. Et puis Owain aussi. Mais bizarrement, elle ne se sentait pas à l'aise de leur confier qu'elle n'avait pas mis les pieds sur le Chemin de Traverse depuis un an et demi. Allez savoir pourquoi.

    « Des souvenirs ? Oui bien sûr, j’en ai des tas, même si je n’ai travaillé là-bas qu’un an, finalement. Et puis ce boulot, c’est la seule chose que je sache faire pour gagner ma vie, tu vois… Donc même si oui, à 21 ans, j’ai tout mon temps comme tu dis, je n’ai pas envie de faire autre chose que des pâtisseries pour obtenir un salaire. Et je ne connais pas d’autre boutique, enfin, à part dans le monde moldu… »

    Mais il n’était pas question d’aller chercher un travail chez les moldus : elle n’utilisait la magie pour fabriquer des pâtisseries que très rarement, mais pendant la phase de nettoyage, elle aimait pouvoir en abuser, parce que frotter les plans de travail et les sols à grande eau, très peu pour elle, merci.

    Tom arriva avec une nouvelle tournée de Whisky-pur-Feu et Olivia peina à cacher son malaise. C’était sûr, elle allait être malade avec ce verre de trop (enfin, déjà le premier verre était de trop hein) Là !

    Il y eut un moment de silence pendant lequel elle se força à ne faire que mouiller ses lèvres. Elle espérait qu’Adem ne se rendrait pas compte qu’elle trichait un peu, mais ensuite, elle réalisa que si son verre ne se vidait pas, elle serait grillée… Cependant, il n’avait pas l’air de se préoccuper du niveau du verre car subitement, il brisa le silence et lui fit une proposition des plus inattendues. ( Non, non, Cordy, tu n’y es pas !) (Je te vois venir, espèce de dépravée !) Une soirée ? Euh, mais euh… c’est-à-dire, que… Ben…

    Ça n’était peut-être pas le meilleur moyen pour inciter Ollie à revenir parmi les siens (et c’est à cet instant que la joueuse réalise qu’elle a cité un extrait de la fameuse chanson « Jésus, reviens, Jésus reviens ! Jésus revient parmi les siens… » et qu’elle va l’avoir en tête toute la soirée Matreau ). Par contre il y avait peut-être un truc à tenter avec le Whisky. Quoi, comment ça, c’était pas prévu ? Le Whisky n’était pas prévu, je vous signale, et à cet instant, on fait avec les moyens du bord.

    Olivia était tellement grisée par l’alcool qu’elle écouta à peine Adem lui parler de ce bar où il allait… tous les week-ends ? Eh beh, c’était qu’il avait changé depuis Poudlard… En même temps, c’est un peu normal, non ? On ne peut pas éternellement rester avec une mentalité d’ado, à vivre chez ses parents et faire de la magie juste pour s’amuser… Non pas que ce soit précisément le cas d’Olivia (enfin sauf pour le cas numéro deux) mais elle sentit qu’elle avait, elle aussi, besoin de changer. Sinon elle allait étouffer. S’étouffer avec son whisky, ça c’était sûr et certain. Mais étouffer à l’idée de ne rien faire alors qu’elle savait précisément ce qu’elle voulait… pour une fois que c’était le cas, elle devait saisir l’opportunité. Elle vit Adem vider son verre d’une traite et se dit qu’elle ferait mieux d’en faire tout autant si elle voulait se donner le courage de faire ce qu’elle s’apprêtait à faire. (ouais, c’est aussi flou dans ma tête que dans la sienne, z’avez vu ?) Allez hop, cul sec aussi !

    « Wahou ! » fit-elle, un peu beaucoup sonnée. « T’as raison, mon pote, faut que j’me bouge… Je vais y aller… Euh, nan. Enfin j’veux dire que j’pars pas, je vais dans l’aut’ sens. Hop ! Chemin de Traverse ! Si, j’vais l’faire ! Faut que j’le fasse ! »

    La joueuse a hoooooonte. Mais quand même, c'était trop tentant What a Face . Ollie se leva brusquement de sa chaise et la pièce se mit à tourner autour d’elle. Woh… Elle avait l’impression de planer. Elle se retint à la table, adressant un large sourire à Adem qui l’observait avec une mine stupéfaite (enfin, c’était ce qu’elle croyait, et elle n’était plus sûre de rien… *lève les yeux au plafond*). Elle sortit quelques pièces de sa poche de pantalon et les déposa sur la table.

    « Merci Adem, ça m'a fait beauuuuucoup de bien de parler... Ch'suis contente de t'avoir retrouvé. J't'aime bien, t'sais. Les cours de Botanique, c'était l'un de mes moments préférés dans la semaine, t'sais ? C'était vaaaachement chouette de bosser ensemble... On déchirait tout, hein ? Faut qu'on reste en contact ! Tu m'le promets ? Py t'occupe pour le Whisky, c'est pour moi… »

    Elle tituba légèrement, puis se redressa et fit quelques pas en direction de l’arrière de la boutique, qui conduisait au Chemin de Traverse.

    Ça y était. Elle allait y retourner. Elle n’avait plus peur. Enfin, le whisky n’avait plus peur pour elle, plutôt. De toute façon, il fallait bien qu’elle y retourne, elle ne pouvait pas boycotter éternellement la rue commerçante la plus importante de la communauté sorcière d’Angleterre.

    Et puis, elle allait revoir la boutique. Et ça, en dépit de toutes les craintes qu’elle avait formulées depuis ces derniers dix-huit mois, ça lui manquait. C’était obligé.

    Elle fit un pas de plus, puis s’arrêta, se retourna et revint vers Adem qui n’avait pas bougé d’un poil d’abricot (pardon, Galy, j'ai pas assuré, sur ce coup U.U). Enfin, elle lui adressa un nouveau sourire, sentant qu’elle était déjà un peu plus lucide après avoir fait quelques pas (genre Rolling Eyes ), et lui demanda :

    « Tu viens avec moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Adem Rees
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 48


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 6

MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   Ven 7 Sep - 23:33


    Aaaaaaaaah ! Bah voilà qui faisait plaisir à voir ! Enfin Olivia vidait son verre ! Quoi ? Elle croyait vraiment qu’Adem ne la voyait pas faire depuis tout à l’heure ? A d’autres ! On apprend pas au vieux singe à faire la grimace ! Même si techniquement ils avaient le même âge, oui, on sait U.U n’empêche que le coup du « je vais tremper mes lèvres en attendant que le Whisky s’évapore miraculeusement de mon verre », il l’avait fait bien avant elle. Notamment parce que ses collègues de boulots étaient de véritables poches à vin qui aimaient se moquer des gringalets qui ne tiennent pas l’alcool. Evidemment, au début Adem était rentré dans un état décent chez sa tante. Puis il s’était fait prendre la main dans le sac en train de vider son verre dans un pot de fleur. Depuis ce jour-là, il ne comptait plus le nombre de fois où il avait difficilement monté les quatre étages jusqu’à son appartement en rampant (joueuse ?) Oui Sam ? (non rien…je me disais juste que tu avais 8 étages à monter dans ton futur appart. Ça va faire long les jours de cuites) …misère. Bref, tout ça pour dire qu’Adem était très satisfait de voir son amie de longue date -légèrement perdue de vue un temps c’est vrai- se lâcher un peu. Et voilà qu’elle lui servait-même du « mon pote », arrachant un sourire amusé au dit pote. Et soudain, le drame ! Mais pourquoi elle voulait y aller ?

    « Ah bon, tu t'en vas déjà ?!! Oh bah nooooon ! »

    Il était même pas….euuuuh…même pas…y’avait pas d’horloge dans ce bouiboui ? è.é Bon, même pas tard quoi ! Ah non ! C’était juste une façon de parler ! Enfin…fallait croire. Adem se leva aussitôt qu’elle se leva, au garde à vous comme un soldat, quoi qu’un tout petit peu plus tanguant. Il lui adressa un salut militaire sans vraiment savoir pourquoi.

    « Ouais t’as raison ! Tu PEUX le faire ! »

    Non, il ne savait absolument pas de quoi parlait la demoiselle, mais elle avait l’air tellement décidé qu’il ne pouvait que l’encourager ! Fut-il seulement pour aller aux toilettes ou se commander un jus de goyave d’ailleurs. Le jeune homme fut tout de même un peu surpris par son sourire légèrement flippant -pour lundi, vous répondrez à la question suivante : l’alcool déforme-t-il la vision de celui qui regarde ou altère-t-il la personnalité de celui qui est vu ?- et se recula un peu, d’instinct. Il écouta Olivia le remercier pour ce moment qu’il avait lui aussi trouvé très agréable, un sourire radieux aux lèvres, lui dire qu’elle l’aimait bien, puis probablement possédée par un Bisounours sous acide, elle continua en parlant des cours de Botanique et en lui rappelant combien ils étaient cools ! C’est vrai qu’ils roxaient du poulpe tous les deux en Botanique Cool Adem promit évidemment de rester en contact avec elle et la regarda partir, un peu scotché. Il analysa les verres de Whisky sur la table, les compta, rajouta un pourboire pour le charmant *ahem* serveur et réalisa enfin qu’il ne savait ni où vivait Olivia, ni où elle travaill(er)ait, ni comment la trouver. Ah bah si ! Au Courtisanes si elle y allait, qu’il était con ! Puis la voix d’Olivia l’appela, venu d’un lointain subconscient qui le guidait vers elle sans aucun doute @.@ Un regard circulaire l’informa qu’en réalité elle «était juste revenu sur ses pas pour lui proposer de la suivre. Adem attrapa sa veste, l’enfila et passa un bras sous celui de son amie.

    « Mais bien sûr ! Laissez-moi vous servir d’escorte dans cette sombre contré gente damoiselle ! »

    Taggle Adem, franchement, taggle. Viola donc l’histoire des retrouvailles de deux cas sociaux paumés de la vie mais gentils quand même Canard



    HJ: Pardon, mille fois pardon pour le retard ! @.@ que dis-je le retard..c'est même plus un retard là, c'est un sacrilège ! Je me fouetterai ce soir avant d'aller pousser ma pierre dans le Tartare ! Du coup comme prévu je clos et voilà ! J'espère au moins que ça te plaira ;__; encore pardon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos] Retrouvailles - Adem & Olivia [3 septembre, vers midi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Des retrouvailles tragiques...
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Diagon Alley :: Le Chaudron Baveur-