Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   Dim 22 Avr - 15:36

    Cloé aimait être au centre de l'intention, que ce soit d'une foule ou d'une seule personne. La jeune blonde aimait se faire remarquer, que l'on fasse attention a elle. Mais trop, c'était trop. Et quand une fois sur trois c'était pour une petite phrase assassine ou moqueuse, Cloé commençait à péter les plombs sévère. Et pourtant notre blondinette semblait calme. Mais assise a côté de son chaudron pendant le cours de potion, ses nerfs furent mit à rude épreuve. Son chaudron évacuait des volutes de fumée épaisse et rose, tout le contraires des bulles noires qu'avaient les élèves les plus doués, notamment Ryan, le poufsouffle, qui avait l'air très fier de lui. Son sourire lui tapait sur le système tandis que le professeur Monroe commentait encore à haute voix la très jolie couleur turquoise de sa potion. D'un coup de baguette, Cloé avait fait disparaître le breuvage raté, avait croisé ses bras sur sa poitrine et avait décidé que les moqueries suffisaient pour aujourd'hui et qu'elle ne ferait absolument plus rien. C'était vraiment relou d'avoir eut un père magna des potions et d'atteindre difficilement le niveau des quatrième année !

    Cloé avait été la première à se lever lorsque la cloche sonna. En deux temps trois mouvements elle avait rangé ses affaires et s'empressait de passer la porte qui se referma sous son nez. Elle voulu la rouvrir. Impossible. Elle se tourna et, baguette à la main, Monroe leur autorisa à sortir. Tous. Sauf elle. Cloé ferma les yeux une seconde. Serra les dents. Une humiliation en privée. Tiens ça changeait. Mais elle en avait déjà ras le chapeau de sorcier alors fallait mieux pas trop la chercher.

    - Miss Lambertson, très esthétique votre potion aujourd'hui, quoi que pas très utile.
    - Comme vous avez pu le constater.

    La jeune fille serrait les poings dans les poches de sa longue cape. Elle voulait en finir et ce n'était pas en discutant de son niveau avec le professeur que ça allait s'arranger.

    - Dîtes moi Miss, avec le terrain de Quidditch devasté et les selections qui tardent vous avez beaucoup de temps libre n'est-ce pas ?
    - On peut dire ça comme ça.
    - Excellent. J'ai en première année une jeune fille qui a quelques problèmes en potion et ..
    - Who who who ! Il est hors de question que je fasse la baby-sitter Professeur.
    - Samedi 15 heures ? C'est parfait.


    Et il avait mit son sac treillis sur l'épaule avant de s'engager vers la sortie et c'est en passant la porte qu'il rappela à la blonde que revoir les bases ne seraient pas de trop pour elle. La jeune fille sortit sans plus un mot, furieuse, passant devant Monroe qui lui tenait la porte sans lui offrir un seul regard. Pas plus à Ryan qui était encore là, un sourire moqueur aux lèvres. Elle bouscula le Poufsouffle comme elle pu au vu de sa carrure et s'enfuit vers la salle commune de ce dernier. Le samedi risquait d'être moins amusant que prévu.

    Et en effet, ce samedi, la jeune blondinette n'avait pas arrêter de retourner cette idée là dans sa tête. J'y vais. J'y vais pas ? A en devenir complètement cinglée. Ryan lui conseillait d'y aller. Mary, elle, l'incitait plutôt à venir à la partie de bavboule organisé par les garçons de sixième année de Serdaigle. Et Cloé se tapait la tête dans les oreillers de la salle commune en mangeant les dragées. Elle détestait les mômes. Elle detestait tout ce qui était plus jeune qu'elle. Elle n'avait absolument pas la patience d'aider qui que ce soit. Surtout pas en potion. En plus c'était super débile de l'y envoyer elle ! Ryan étant bien meilleur potionniste. Elle ne savait même pas faire une potion d'aiguise méninges ! Et pourtant, a quinze heure, la jeune blonde poussait la porte du cours de potions où elle devait retrouver cette première année qu'elle était censée aidée. Cloé en marraine la bonne fée.. n'importe quoi ! Elle aurait préféré le rôle de Carabosse, le physique disgracieux en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amy Chaykin



Messages : 23


Feuille de personnage
Gallions: 45
Points de Magie: 25

MessageSujet: Re: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   Mar 24 Avr - 0:12

Fichue école ! Dans le monde moldu, Amanda aurait du entrer au collège cette année là. Alors certes cela aurait été difficile, certes elle n'aurait plus pu rentrer chez elle à midi et aurait découvert comme tous ses camarades les joies de la cantine scolaire, mais au moins elle serait restée dans un monde connu ! Avant, à l'école elle ne se débrouillait pas trop mal la petite pitchoune. Elle n'était pas première mais elle était loin d'être parmi les derniers et appréciait à peu près tout ce qu'elle faisait. A part le sport, le sport c'est bien trop fatigant quand on a de petites jambes comme Amy ! Enfin, toujours était-il que malgré le fait que l'entrée au collège aurait rendu les cours un peu plus difficile, elle aurait toujours eu des matières qu'elle connaissait : les mathématiques, la littérature, des langues étrangères, et plein de choses classiques du genre. Et ce qu'elle connaissait, ça ne lui faisait pas peur à Amy, au contraire, elle s'y intéressait vu qu'elle était curieuse. Mais là, ce n'était plus du tout, mais alors plus du tout la même chose ! Tout était nouveau, adieux repères rassurants et bonjours sorts en pagaille.
La pagaille, voilà un mot qui correspondait bien aux cours de l'élève de la première année... Il y avait tellement de choses nouvelles à apprendre, à comprendre et à retenir que les parchemins qui lui servaient de cours étaient surchargés de notes diverses et variées ayant pour but de relier les nouvelles notions à des acquis qu'elle avait déjà.

L'arrivée à Poudlard avait changée la vie d'Amanda Chaykin, c'était indéniable. Mais elle avait aussi été un bouleversement dans les habitudes scolaires de la fillette. Elle qui avant n'avait besoin que de quelques instants pour comprendre ce qu'il fallait faire, avait désormais beaucoup plus de mal. Et dans certaines matières, même si ce n'était que le tout début, on sentait déjà les difficultés poindre. En effet, certaines matières attiraient plus la petite fille d'ascendance moldue. Elle ne rencontrait donc pas trop de problèmes en botanique ou en métamorphose, mais d'autres matières telles que les potions lui étaient bien plus obscures. Dans la théorie, Amy adorait ça les potions. C'était un peu comme de la cuisine mais avec de la magie en plus. Sauf que ça, ce n'est que la théorie... En pratique, ça ressemble plus à des mixtures étranges dégageant des odeurs horribles et dans lesquelles on doit mettre des ingrédients plus écoeurants les uns que les autres. En fin de compte, ça ne ressemblait pas du tout à de la cuisine et ça ne donnait pas du tout envie !
C'est donc avec un a-priori négatif que la fillette avait commencé son année de potions et cela c'était rapidement ressenti sur ses résultats. dès les premiers cours il avait été flagrant qu'Amy allait avoir besoin de soutient dans cette matière. C'est ainsi qu'un jour, alors que les premières années quittaient le sombre cachot servant de salle de cours, le professeur, qui était aussi son directeur de maison provisoire, celui qui avait été à l'origine d'un dimanche désastreux, l'avait interpellé. Il lui avait dit qu'il avait remarqué ses difficultés et lui avait proposé des cours de soutient avec un élève volontaire d'une année supérieure. Amy n'avait pas hésité longtemps avant d'accepter : c'était une opportunité unique de progresser mais aussi de tisser un lien avec une personne qui pourrait sans aucun doute l'aider dans son adaptation au monde magique.

Cette idée de partenariat enchantait donc la petite fille et c'est aussi excitée qu'apeurée qu'elle appréhendait le premier rendez-vous qui devait avoir lieu l'après-midi même. Amy ignorait qui était sa marraine. Miss Lambertson, une serpentarde de cinquième année. Voilà tout ce que le professeur de potion lui avait dit au sujet de la volontaire qu'il avait trouvé pour s'occuper d'elle. Elle était à Serpentard donc Amy l'avait sans doute déjà croisée dans la salle commune, mais elle ne savait pas réellement qui elle était bien que depuis qu'elle avait appris cette identité, elle faisait particulièrement attention aux jeunes filles en uniforme vert.
Enfin, tout finit par arriver à qui sait attendre et le moment du rendez-vous finit lui aussi par arriver. Amanda avait décidé de partir tôt pour être à l'heure, voire même en avance mais les choses ne se passant jamais comme prévu, elle avait oublié de prendre en compte son sens de l'orientation désastreux. Et alors qu'elle aurait du arriver dix minutes avant l'heure fatidique du rendez-vous dans la salle de potion, la première année s'était perdue dans les couloirs... Elle avait loupé une porte derrière un tableau et à partir de ce moment là, c'en avait été fini et elle n'avait eut de cesse de tourner en rond qu'après avoir croisé un autre élève à qui elle avait pu demander son chemin.
C'est donc avec plus de quinze minutes de retard qu'Amy parvint finalement devant le laboratoire de potions. La porte était fermée mais de la lumière passant en dessous illustrait le fait que sa marraine était déjà arrivée. En remarquant cela, la petite fille grimaça en se disant qu'elle allait sans aucun doute donner une très mauvaise première image d'elle et se demanda si elle devait frapper avant d'entrer. Elle finit par décider que oui et, prenant son courage à deux mains, elle toqua timidement contre le battant en bois avant de le pousser et d'entrer dans la pièce. Il y avait là une jeune fille d'environ quinze ans qui devait sans nul doute être la personne avec qui elle avait rendez-vous, bien qu'elle préféra en avoir la certitude.

- Euh... Tu es miss Lambertson ?

La voix d'Amy manquait clairement d'assurance et elle avait hésité sur la manière d'aborder cette inconnue. Elle venait de se rendre compte qu'elle ne connaissait même pas son prénom et craignait maintenant d'avoir ajouté à l'impolitesse de son retard, celui de l'avoir tutoyé. D'ailleurs, en parlant de retard, il faudrait peut être qu'elle s'excuse...

- Je suis désolée d'arriver seulement maintenant... Je m'étais perdue, expliqua la fillette d'une voix toujours aussi peu assurée.

Depuis qu'elle était arrivée, Amy n'avait pas osé bouger et elle était toujours immobile juste devant la porte, son sac sur les épaules, attendant que son aînée lui dise quoi faire. Elle devait avoir l'air niaise comme cela, mais elle ne s'en rendait pas du tout compte. Elle était impressionnée par la jeune fille blonde qui était assise sur une table et qui affichait une expression qui laissait planer le doute quant à sa volonté d'être là. Pourtant le professeur Monroe avait assuré à Amy que c'était une volontaire qui lui prodiguerait ces cours de soutient. C'était à ne plus rien y comprendre... A moins que son retard ne l'ai importunée et mise de mauvaise humeur. A cette idée la petite fille fit une nouvelle grimace exprimant sa gêne et baissa les yeux et la tête vers le sol de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   Mar 24 Avr - 13:41

    Cloé était rarement à l'heure mais aimait que les gens de soit. Un peu exigeante la blondinette ? Eh bien elle pouvait se permettre de l'être avec la gamine qu'elle allait devoir supporter en tant que filleule tout au long de l'année. A moins que ce ne soit à elle de supporter Cloé. Mais peu importe, lorsque la jeune fille poussa la porte des cachots elle fut surprise de voir ceux-ci vides. Surprise et agacée. La jeune verte et argent porta devant son regard sa montre d'argent et jeta un coup d'oeil a l'heure. Quinze heures trois. Elle n'était pas en avance, c'était ma gamine qui était en retard. Cloé faillit faire demi-tour, laisser tomber avec l'excuse du "elle était pas là Professeur" mais il suffisait que la gamine soit du même genre que la petite Holmes et ça irait pas du tout du tout. Elle avait déjà une colle de prévu avec O'Brian a cause de leur petite sauterie aux cuisines, elle avait plutôt intérêt à faire profil bas pendant.. disons quelques jours.

    Cloé entra dans dans les cachots en fronçant le nez. Elle ne savait que faire mais bien en vue, le Professeur Monroe leur avait laissé deux livres de potions pour les premières année. Cloé grimaça. Qu'elle délicate attention. Elle n'aurait même pas été étonnée de voir un petit mot avec une moquerie à l'intérieur mais elle ne trouva pas quand elle le prit dans ses mains et l'ouvrit. Elle s'assit sur une des tables, les jambes dans le vide, elle les balançait tout en tournant les feuilles. Elle se souvenait vaguement du programme. Des potions de base, sans trop de théorie, et sans magie nécessaire. Largement a son niveau quoi que pouvait en dire le Professeur Monroe. De toute façon, elle ne ferait rien, ce serait la petite qui ferait et elle n'aurait qu'a donner les directives. Ça, c'était dans ses cordes. Commander, Cloé adorait ça.

    Un bruit de toc toc à la porte fit lever les yeux de Cloé du livre. Une bouille enfantine se tenait à quelques mètres d'elle, timidement et visiblement très gênée. La jeune fille mit le livre sur le côté et posa sur elle un regard sévère, autant se faire respecter de suite, et leva de nouveau son poignet pour regarder l'heure qu'il était. Quinze heures dix sept. Cloé s'étonnait même d'avoir patienté tout ce temps mais cela ne l'empêcha pas de conserver son regard agacé sur la fillette qui n'osait même pas rentrer. Elle lui demanda si elle était Miss Lambertson. Cloé n'aimait guère qu'on use de son nom de famille, presque autant que son véritable prénom, ce pourquoi elle sauta de la table où elle était assise en claquant presque:

    - Cloé.

    Elle s'avança vers la fillette qui tentait vainement d'expliquer pourquoi elle était en retard. Elle s'était perdue. Cloé ne doutait pas vraiment de la véracitée de cette excuse. En première année il n'était pas rare de se perdre dans les dédales du château, mais si elle avait été maline elle aurait prit le chemin des cachots plus tôt.

    - C'est donc un cours d'orientation qu'aurait du te conseiller le Professeur Monroe.

    Sur ce la jeune fille tourna le dos et s'approcha des chaudrons et se tourna. Voyant que la gamine n'avait pas bougé d'une pouce Cloé la bouscula verbalement.

    - Eh bien avance. Je n'ai pas l'intention de rester ici jusqu'au dîner. Quel est ton prénom ?

    La dernière question fut posée de façon plus neutre sans pour autant être particulièrement gentille. Cloé entreprit alors de déplacer un peu tables et chaudron afin de pouvoir travailler vite et bien. Surtout vite enfaite. Elle mit deux bancs de chaque côtés d'un chaudron et une table devant, afin qu'elles n'aient plus qu'a se retourner pour atteindre livres et ingrédient sans devoir se lever. Elle posa un livre sur chaque table et s'installa sur un des bancs avant de montrer l'autre du menton à la jeune fille. Courage choupinette, Cloé, c'est pas un cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amy Chaykin



Messages : 23


Feuille de personnage
Gallions: 45
Points de Magie: 25

MessageSujet: Re: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   Ven 27 Avr - 1:53

Le premier mot, le premier geste, le premier regard. Toutes premières impressions que Cloé, puisque ce c'était comme ça que s'appelle miss Lambertson, donna à Amy était négatives. Oh non, pas négatives dans le sens où elle donnait une mauvaise image d'elle... Non, négatives dans le sens où tout indiquait à la fillette que ce ne serait pas facile. Peut être même difficile, en fait.
Pas un mot sur son retard, oh non, cela aurait été bien trop classique, bien trop banal, bien trop insipide ! La grande s'était contenté de regarder sa montre, et l'aiguille des minutes qui avait très largement dépassé le stade auquel elle aurait du être au moment de l'arrivée de l'élève. Pas un mot mais un regard, un regard sévère qui voulait tout dire. Un regard sévère signifiant que la patience n'était pas la qualité principale de la toute nouvelle marraine de la fillette et que ce retard n'avait pas intérêt à ce reproduire. Il n'y avait pas à dire, la serpentarde savait mettre à l'aise tout de suite... Le ton était donné. D'ailleurs, en parlant de ton, celui qu'elle avait emprunté pour annoncé son nom avait stupéfié la première année. Cloé. Un mot, un seul. Froid et distant. Implacable réplique au sens incompréhensible. Ce prénom annoncé plus que dit était un appel à la proximité entre les deux élèves qui ne se connaissaient pas encore mais la manière dont il était présenté ressemblait plus à une mise en garde qu'à une incitation au rapprochement. La pauvre petite Amanda était totalement désemparée face à cette présentation sommaire. Tellement désemparée qu'elle s'en embrouillait les pinceaux en expliquant son retard. Elle espérait que sa tutrice serait indulgente en comprenant qu'elle n'avait pas fait exprès d'arriver seulement maintenant. C'est beau l'espoir... Sauf que celui ci était vain.

Un cours d'orientation, quelle idée ! C'était qui cette fille qui se croyait permis de se moquer ouvertement de la gamine comme ça ? Elle sortait d'où ? Si elle croyait qu'Amy allait se laisse faire, elle se trompait lourdement... Ou pas d'ailleurs ! Bien sûr que la petite allait se laisser faire. Bien sûr qu'elle n'allait rien dire ! Elle était déjà tétanisée et la dernière moquerie n'avait pas amélioré son cas. Voilà que maintenant, en plus d'être immobile, la fillette était sur le point de pleurer. Elle n'y pouvait rien elle si ce fichu château était un vrai labyrinthe. D'ailleurs, elle avait entendu dire que les escaliers bougeaient alors l'orientation, ça ne sert à rien. On ne peut pas se repérer dans un environnement qui bouge ! C'est PAS possible ! Définitivement, ce cours de soutient ne commençait pas de la meilleure manière qu'il soit. Amy n'avait toujours pas bougé et pourtant elle avait déjà envie de s'enfuir en courant hors de ce cachot sinistre et de se réfugier dans son lit où elle pourrait verser toutes les larmes de son corps sans qu'on puisse la déranger. Mais ce n'était pas au programme, pas pour tout de suite en tout cas.
En effet, la fillette se fit à nouveau interpeller de manière peu amicale par sa prof improvisée. Cette dernière la sommait de se dépêcher un peu, qu'elle voulait en finir rapidement si c'était possible. A cet instant, l'incompréhension devait clairement se lire sur le visage d'Amy. Si elle n'avait pas envie d'être là, pourquoi cette Cloé s'était-elle portée volontaire pour se programme d'entraide ? C'était à ne plus rien y comprendre. Aurait-elle changé d'avis en voyant son élève ? Amy avait-elle l'air si terrible que cela ? Toujours était-il que la petite en était grandement perturbée et qu'elle se contenta d'obéir silencieusement en se rapprochant timidement du chaudron qui trônait un peu plus loin et vers lequel Cloé s'était dirigée.
L'élève de cinquième année était en train de déplacer le mobilier de manière à ce que la confection d'une potion soit plus facile. Car désormais Amy ne doutait plus du fait qu'elles ne commenceraient pas doucement. Dès la première séance, elle allait devoir mettre ses piètres talents de potionniste à l'épreuve. Si elle avait su, elle aurait au moins relu son cours, les bases, le BA.B.A, histoire de ne pas passer pour une idiote finie en plus d'une retardataire incapable de s'orienter. Enfin, il faudrait bien passer par là, alors autant ne pas retarder ce mauvais moment...
Amy ignorait si Cloé avait perçut qu'elle était fortement touché par l'accueil peu chaleureux qui lui avait réservé et si elle avait remarqué l'humidité qui avait pris possession des yeux de la fillette mais elle sembla s'adoucir quelque peu. Lorsqu'elle questionna son élève sur son nom, le ton agressif qui avait effrayé la petite avait été remplacé par une voix neutre et polie. Ce n'était pas encore assez pour réconforter et rassurée la première année, mais c'était déjà mieux, et cela, elle n'allait pas s'en plaindre. C'est donc d'une petite voix un peu moins effrayée et larmoyante qu'elle répondit, avec un temps de retard tout de même, à la question.

- Amanda, Amanda Chaykin.

Son nom. Enfin une chose que la fillette maîtrisait. En théorie du moins... Presque personne ne l'appelait Amanda, pas qu'elle n'aime pas son prénom, oh non, rien à voir. C'était juste au Amanda c'est long à dire, du coup tout le monde abrège, et ce n'est pas si mal. Amanda était presque devenu un nom officiel et inutilisé tant le diminutif Amy était devenu courant. La fillette hésita donc un instant, se demandant si elle devait le préciser avant d'oser reprendre la parole sans qu'on lui ait demandé.

- Amanda... Mais tout le monde m'appelle Amy donc c'est comme tu veux.

Après cette précision, la gamine osa même un petit sourire en direction de son aînée avant de s'installer en face d'elle, à la place qu'elle lui indiquait.
Elles étaient toutes deux assises sur un banc, séparée par le chaudron encore vide. A cet instant Amy eut juste envie de dire qu'il était trop tôt, qu'elle n'arriverait pas à faire quoi que ce soit. Que de toute façon elle était nulle et que le monde sorcier, ce n'était pas fait pour elle. Elle aurait voulu pouvoir craquer devant cette grande, lui dire que ce n'était pas possible, que ça n'allait pas le faire. Les potions, c'était pas son truc, qu'elle ne voulait pas en faire, qu'elle n'aimait pas. Elle voulait le dire tout ça, elle voulait exprimer cette soudaine baisse de courage et de détermination mais dans sa tête il y avait cette présence si rassurante... Elle voulait le dire mais quand elle ouvrit la bouche, ce ne fut pas ces mots là qui sortirent.

- Qu'est ce que je dois faire ?

La fillette grimaça en entendant ses propres mots et en se tournant vers le livre encore fermé et poser sur la table qu'il lui faudrait sans aucun doute ouvrir d'ici un délais raisonnablement court.
Assise sur ce banc et avec son sac posé à ses pieds, Amy avait tout de la petite fille intimidée allant à l’école pour la première fois. Mais d'un point de vue, n'était-ce pas ce qu'elle était ?


Dernière édition par Amy Chaykin le Ven 27 Avr - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   Ven 27 Avr - 10:17

    Cloé n'était pas méchant. Elle était juste intransigeante et douée de peu de patience. Elle aussi avait été gamine au château, elle aussi elle avait eut onze ans et elle aussi s'était perdue dans les escaliers. Mais jamais elle ne s'en était plaint. Elle avait toujours réussit à se débrouiller. Faut dire qu'a onze ans Cloé avait déjà un caractère bien trempé et qu'elle n'avait jamais été du genre à jeter l'éponge. Quoi qu'il en soit, ce n'avait rien a voir avec la petite, ça aurait été quelqu'un d'autre, même un grand avec une excuse parfaite, elle aurait eut la me^me réaction. C'est pourquoi la jeune fille ne fut pas surprise de voir les larmes briller dans les yeux de la petite brune qui avait débarqué. Néanmoins Cloé apprécia le fait que la jeune fille se retint de pleurer et prit sur elle. Au moins, elle avait une once de dignité et ça, ça plaisait à Cloé. La jeune fille bougea les meubles de la salle de classe pour se faire un plan de travail pour deux autour d'un chaudron en étain. Ainsi les deux collégiennes pourraient travailler de concert sans se gêner.

    Cloé ayant terminé de leur faire leur coin pour bosser fut étonnée que la jeune fille soit restée à la porte et ne se soit pas rapprochée. Visiblement la gamine était aussi enchantée qu'elle à travailler les potions. Peu importe, elle n'avait pas le choix. Et elle connaissait très bien Monroe, si il n'avait pas les résultats qu'il espérait alors il l'obligerait à poursuivre ce tutorat. Pour l'instant ça gênait moyennement la blondinette, mais lorsque le terrain de Quidditch sera reconstruit alors elle aurait bien mieux à faire. Ainsi, la jeune blonde insista pour que la gamine s'approche et lui donne son nom ce qu'elle fit sans hésiter et en s'asseyant sur un des banc. Cloé prit place en face d'elle tandis qu'elle apprennait que la petite s'appelait Amanda. Cloé ne pu s'empêcher de grimacer. Encore une Amanda. Faîtes qu'elle ne devienne pas comme la Serpentarde est en grandissant. C'est pourquoi lorsque la fillette lui proposa de l'appeler Amy Cloé adopta tout de suite ce surnom. Non seulement parce qu'une Amanda suffisait dans l'entourage de la jeune fille mais aussi parce que Cloé elle même utilisait un surnom qui était aux yeux de tous son prénom.

    - Je t’appellerais Amy dans ce cas.

    La jeune fille n'avait pas perdu son ton distant mais elle n'était plus aussi froide qu'au début. La blondinette attrapa le livre qu'elle avait mit pour elle sr la table, l'ouvrit puis le feuilleta. Lorsque Amy lui demanda ce qu'elle devait faire Cloé leva sur elle un regard interrogateur puis le rabaissa sur le livre qu'elle feuilleta en silence pendant quelques secondes encore avant de le poser sur ses genoux et de s'adresser et la fillette :

    - A vrai dire j'ignore ce que le Professeur Monroe veut de toi. Je suppose que tu n'as pas eut encore énormément de cours de potions depuis la rentrée. Avait vous déjà commencé la pratique ? Il y a-t-il une potion que tu as trouvé particulièrement difficile et que nous devrions retravailler maintenant ?

    La jeune blonde ne se souvenait plus très bien comment se passaient les tout premiers cours de potions en première année. Elle se souvenait que le professeur Rogue avait posé toute une ribambelle de questions avant de les jeter dans la gueule du loup avec une potion très ardue qui avait fait grincer des dents la petite Cloé qui voulait alors être la digne fille de son père et montrer ses talents. Elle avait bien comprit qu'aujourd'hui c'était peine perdue mais tout de même, elle voulait garder un niveau acceptable. Elle se doutait que Monroe malgré ces allures de commandant chef des armée n'aurait pas les mêmes méthodes que Rogue..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos] Explose moi un chaudron. [Vers 15 heures avec Amy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CLOS ♯ Garde du corps cherche Rp avec un(e) grand(e) méchant(e) [ou pas d'ailleurs]
» La route vers la mer [Libre]
» Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-