Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Cordélia S. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 171


Feuille de personnage
Gallions: 468
Points de Magie: 45

MessageSujet: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Jeu 3 Mai - 20:43

    [HJ : utiliser ses autres personnages c’est tellement facile x)]

    Rumeurs utilisées :
    Citation :
    → Une nouvelle pâtisserie aurait-elle ouverte sur le chemin de traverse ? On dirait bien que oui. Et la demoiselle qui la tient n'est autre qu'Olivia Cauldwell ! Tout ce que l'on peut dire, c'est que ses délices ont du succès ...

    → Un moldu sur le chemin de traverse ? A priori, oui. Il semble s'énerver pour peu et, d'après les dires de plusieurs personnes, à horreur de toutes les étrangetés magiques. Quelqu'un sait quelque chose sur le jeune Jasper A. Pollock ?

    Cordélia était accoudée au bar (comme d’habitude) et dragouillait le serveur en attendant que son frère adoré ne vienne la retrouver. Elle était donc en train de poireauter plus ou moins comme une cruche, surtout qu’il n’y avait personne d’intéressant à draguer à par le serveur qui avait franchement autre chose à foutre. Mais un jeune homme s’assit à côté d’elle et commença à lui faire du gringe de façon tout à fait pitoyable. Il était certes, vraiment très esthétiquement intéressant avec sa barbe de trois jours et ses yeux malicieux, mais bon il avait encore une tête de bébé. Retourne dans les jupes de ta mère mon petit, Cordélia chasse dans une autre cour de récré. Et même si elle était assez désespérée pour s’occuper de toi, il est vraisemblable que tu partes en courant après avoir découvert les divers objets disséminés dans son appartement. Mais il devait vraiment beaucoup aimer son air de garce (et aussi son décolleté jusqu’au nombril) car il lui poussa le coude en lâchant :

    - Il ne viendra pas.

    C’est KWA cette technique de drague de merde ! Cordélia haussa un sourcil dubitatif, mais le jeune homme ne se démonta pas et continua sur sa lancée.

    - Comment se faire appeler un vampire snob ?

    Cette fois, Cordélia prit cette attaque pour elle. Ça voulait dire qu’elle était snobe ? Et alors ?!

    - Dois-je prendre cela comme une insulte ?
    - Mais non... La réponse c’est : mon saigneur !
    - Et donc ?
    - Bah euh... Mon saigneur... Comme le sang. C’est une blague.
    - J’ai pas compris. Aurevoir.
    - Je... Oui...

    Légèrement rougissant, le brun descendit du siège et alla à la recherche d’une fille avec plus d’humour que Cordélia. Enfin du coup elle n’avait plus personne à qui parler et elle se retrouvait donc à écouter les conversations alentours. Un accent américain à couper au couteau attira son oreille.

    - Je te jure que ses brownies sont à se damner !
    - Enfin j’imagine qu’ils sont moins bons que les tiens, tu pourrais clairement être pâtissière, April chérie.
    - Nan mais Miranda, je suis serious ! Il faut absolutely qu’en ramène à la maison. Mais à cette heure c’est fermé.
    - C’est dommage.
    - Yeah... Bon qu’est-ce qu’il glande Jazz ! On va pas l’attendre toute la soirée !

    Les deux femmes continuèrent leur conversation à propos d’un certain « Jazz » qui visiblement était le frère de l’américaine. Décidément, tous les frères s’étaient donnés le mot pour arriver en retard ce jour-là ! Cordélia arrêta d’écouter la conversation de ses voisines de comptoir pour siroter son verre d’absinthe. Elle soupira, le regard perdu dans le vert de son vert (@.@). Une pâtisserie ? Avec des bons brownies ? Ça lui donnait faim tout ça. Mais la place vide à côté d’elle ne l’était pas restée très longtemps. Une femme blonde d’un certain âge venait de s’asseoir. Cordélia la dévisagea de ses grands yeux globuleux pendant quelques secondes avant de lâcher :

    - Vous avez entendu ce qui se dit ? Il paraît qu’une nouvelle pâtisserie a ouvert. Ça me donne faim. Et je m’ennuie.

    Cordy chérie... La madame elle s’en fout de ta vie --’

    599 mots ^^'


Dernière édition par Cordélia S. Skellig le Lun 7 Mai - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ivy Jobs
Invité



MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Ven 4 Mai - 17:56

Ivy Lynn Jobs avait eu une journée chargée entre les courses, le ménage et ses pensées. Non, en fait, la journée avait été aussi banale que toutes les précédentes depuis qu’elle était revenue à Londres. Passant ses journées à tourner en rond et à se chercher un travail, elle commençait à avoir vivement hâte qu’une nouveauté arrive dans sa vie. Elle détestait vivre au Chaudron Baveur où la saleté était omniprésente, peu importe le nombre de Récurvite qu’elle lançait et peu importe le nombre d’heures qu’elle frottait. Elle ne pouvait cependant chercher aucun domicile fixe, ne sachant pas l’endroit où elle allait trouver un boulot.

Elle avait reçu une lettre du ministère, lui annonçant qu’on voulait la rencontrer pour un entretien. Là se trouvait tout son espoir. Si elle était refusée une seconde fois, elle allait sans doute retourner travailler à l’extérieur du pays, où les historiens de la magie avaient une notoriété un peu plus grande qu’en Angleterre. Enfin...

Elle avait passé l’après-midi à lire dans sa chambre la biographie de Nicolas Flamel. Elle l’avait déjà lu à deux reprises, mais il y avait deux ou trois passages dont elle ne se souvenait plus parfaitement. Maintenant que le bouquin était terminé, elle était en mesure de réciter quasiment mot pour mot chacune des lignes principales de la biographie. Lorsque 19h sonna, elle se leva automatiquement, un peu comme un robot. Malgré sa vie un peu vagabonde des dernières semaines, elle s’était construit petit à petit une routine afin de survivre à tous ces changements. Ses repas étaient pris chaque jour au Chaudron baveur où elle commençait à connaître assez bien les serveurs, malgré le fait qu’elle ne les connaisse pas du tout.

Descendue au bar, elle prit place au même endroit que chaque soir. Sortant son petit linge portatif, elle le mouilla d’un coup de baguette, lava le comptoir devant elle, puis le rangea dans sa poche. Elle regarda le serveur qui, à plusieurs reprises, avait tenté de la draguer. Quelques jours plus tôt, elle lui avait répondu assez sèchement :
« Tu me lâches ou j’appelle ta mère. D’ailleurs, je la connais sûrement puisque JE DOIS AVOIR SON ÂGE ! » Il cessa de l’importuner aussitôt et se contenta de l’observer avec un mélange de gêne et de mépris chaque fois qu’il lui servait ses saucisses allemandes habituelles.

Habituée d’être seule, elle fut surprise lorsqu’une jeune femme ayant toute l’apparence d’un vampire vint lui adresser la parole. Ivy la dévisagea un long moment avant de réaliser qu’elle lui parlait vraiment. Sans aucun rapport, sans aucune présentation ou introduction, elle lui parla de cette pâtisserie qui venait d’ouvrir. Ivy se douta que la femme voulait parler du commerce de cette Olivia qu’elle avait croisé quelques jours auparavant. Apparemment, elle ne se cherchait qu’un prétexte pour se désennuyer et pour manger. Ivy lui répliqua sèchement :


— Si j’étais vous, j’éviterais ces pâtisseries de chez Olivia Cauldwell. Elle en ramène fréquemment chez elle parce qu’elles sont trop impopulaires. Peut-être même certains ont-ils été malades à en manger !


Partir des rumeurs, c’était toujours sympathique pour se désennuyer. Comme si elle avait peur de contracter la maladie vampiresque de la femme, Ivy se recula quelque peu afin de prendre une distance « sécuritaire » avec elle et éviter toute transmission de microbe. Elle ajouta :


— Et si vous avez faim, arrêtez de regarder ainsi mon repas. Et je vous avertis, mon cou et mes veines ne sont pas un buffet à volonté, désolée !

C’était assez impoli d’insinuer d’une sorcière qu’elle était une vampire, mais Ivy n’était pas une femme particulièrement polie, voyez !

594 mots!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cordélia S. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 171


Feuille de personnage
Gallions: 468
Points de Magie: 45

MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Sam 5 Mai - 10:52

    Quand Cordélia s'ennuyait, elle avait deux solutions : chasser ou s’amuser avec les pauvres personnes qui avaient le malheur d’être dans les parages. Dans le cas présent, elle hésitait encore entre les deux possibilités. C’était vrai que cette femme était attirante, que son âge ne posait aucun problème à Cordy pour qui la seule limite était « plus de 17 ans », mais elle ne le sentait pas vraiment, allez savoir pourquoi. En plus elle avait faim, enfin faim de nourriture, et cela primait sur son envie de jouer avec les inconnus. Non mais qu’est-ce que faisait Maël ?! Il avait trébuché sur un canard ou quoi ! S’il ne débarquait pas dans les cinq minutes, elle commandait à manger et il devrait attendre qu’elle ait fini U.U

    Heureusement la sorcière assise à côté d’elle était là pour la distraire. Oui, Cordélia considérait que le monde entier était là pour la distraire, les gènes Skellig je vous jure... Elle ne remarqua même pas le ton sec de l’inconnue, se demandant juste au passage de quelle nature pouvait être ses gémissements. Bordel de troll elle était vraiment intenable ! *la joueuse soupire*

    Olivia Cauldwell ? Elle ne connaissait pas cette femme. Et selon les dires de sa voisine, elle était très mauvaise pâtissière. Et ses gâteaux rendaient malades ? Voilà qui pouvait être intéressant, très intéressant...

    - Vraiment ? Et vous êtes sûre de ce que vous avancer ou vous dites cela parce que vous détestez la propriétaire ? Vous croyez qu’on peut empoisonner quelqu’un avec ? Je veux dire, ça rend juste malade ou une overdose peut être dangereuse pour la santé ? Parce que si c’est le cas je pourrais aller en acheter pour le crétin qui me fait poireauter comme une gourde. Vous savez où elle se trouve ? C’est sur le Chemin de Traverse ? se renseigna Cordélia en terminant son verre.

    Elle avait un peu la tête qui tournait avec ça. Oui, Cordélia n’était pas une grande buveuse. En même temps quand on fait un mètre cinquante et quarante kilos, il vous en faut peu pour être par terre. Bref, au bout de trois verres elle ne pouvait plus marcher. C’était Maël le buveur. Par contre, ils fumaient tous les deux comme des pompiers. Cordélia sortit d’ailleurs son paquet de cigarettes et son porte-cigarette (trop classe *-*). Elle alluma son précieux et commença à fumer, non sans souffler sa fumée vers le visage de sa voisine.

    Lorsque la sorcière la prit pour une vampire, un sourire carnassier étira les lèvres rouges de Cordélia. Par le sang du Kraken, elle allait adorer cette conversation. Amusée, elle se mit à fixer son vis-à-vis de ses grands yeux globuleux, s’attardant sur la gorge blanche de la femme.

    - Rassurez-vous. Je ne mords pas les inconnus. Mais peut-être pourrions-nous faire davantage connaissance... Comment-vous appelez vous ?

    À ce moment-là, la porte du monde moldu s’ouvrit bruyamment, laissant apparaître un jeune homme très très esthétiquement intéressant en jogging bleu fluo et avec une sacoche orange, le tout recouvert de poussière blanche, qui n’était autre que le voisin du dessus de Cordélia. Il se dirigea vers la table où les deux femmes discutaient pâtisserie et commença à s’engueuler avec la plus jeune.
    543 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ivy Jobs
Invité



MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Lun 7 Mai - 16:20

Ivy Lynn était plutôt agacée. La femme qui était venue lui parler la regardait désormais comme si elle était un steak à dévorer avec une cuisson saignante. Non, en fait, ce n’était pas du tout à fait ce regard. Elle l’observait plutôt de la même façon que le serveur impoli l’avait fait quelques minutes plus tôt. Ivy n’aimait pas ces yeux pervers. Une femme qui en regardait une autre de cette manière, c’était... contre l’ordre ! Et tout ce qui sortait de l’ordre, l’archéomage n’aimait pas ça. Mal à l’aise, elle commanda alors un verre de whisky qu’elle reçut presque aussitôt. Elle prit soin de laver les parois du verre d’un petit coup de baguette magique avant d’y poser ses lèvres charnues. Elle prit trois ou quatre bouchées pour terminer son assiette et confronta le regard de la vampire-d’apparence, comme pour lui signifier qu’elle n’était absolument pas un jouet avec qui on s’amuse.

Elle lui posa alors une rafale de questions sur la pâtisserie d’Olivia Cauldwell. En vérité, la femme n’était pas allée sur le lieu. Elle avait seulement rencontré la sorcière dans une petite ville moldue par pur hasard. Elle se doutait bien que ses pâtisseries ne pouvaient pas empoisonner personne et que si elles n’étaient pas très appétissantes, elle n’avait rien de menaçant. Le Chemin de Traverse n’est pas un lieu de magie noire et Ivy trouva son interlocutrice bien naïve de penser qu’on puisse y trouver une pâtisserie de gâteaux meurtriers.


— Vous feriez mieux d’aller sur l’Allée des embrumes pour acheter de telles pâtisseries, car je ne crois pas que celles du Chemin de Traverse soient mauvaises à ce point. À voir votre allure vous devez bien y avoir deux ou trois contacts à cet endroit, non ?

Car Cordélia Skellig ne projetait absolument rien d’une gentille petite magicienne blanche. Elle se demanda même si elle n’avait pas été une sympathisante du Lord quelques années plus tôt. Étant à l’extérieur du pays, elle n’avait pas trop suivi le dossier. Lorsqu’elle lui souffla sa fumée de cigarette au visage, Ivy fit une grimace et lui dit d’un ton autoritaire:

— Peut-être que vous vous en foutez d’avoir des poumons souillés, mais moi, je tiens à rester propre.

Elle prit une gorgée de whisky, comme pour se purifier les organes internes, puis elle sortit son morceau de tissu nettoyeur et se frotta le visage en entier, voulant éliminer toute trace de produits toxiques. Après un bon cinq minutes de nettoyage, elle put enfin regarder Cordelia et se présenter.

— Je m’appelle Ivy Lynn Jobs. Je suis archéomage. Je viens de revenir au pays pour me...

Elle fut interrompue par un jeune homme qui entra dans le bar. Ce dernier avait une allure moldue très ratée et Ivy ne put s’empêcher de le regarder avec dégoût. Ce dernier commença à s’engueuler avec Cordélia. Dérangée par un tel chaos, Ivy Lynn observa la scène quelques instants avant de réagir. Si ces derniers voulaient se chicaner, qu’ils le fassent chez eux et qu’ils ne viennent pas déranger l’ordre qui régnait dans le Chaudron baveur. Elle ne put s’empêcher de sortir sa baguette magique, de pointer l’homme dérangeant et de lancer un :


— Silencio !

[1- Échec — La voix de l’homme est amplifiée
2- Échec — rien ne se passe
3- Moyen — La voix de l’homme baisse, mais il peut continuer à parler
4- Moyen — L’homme ne peut plus parler pour environ trente secondes.
5- Moyen — La voix de l’homme baisse, mais il peut continuer à parler
6- Parfait — L’homme ne peut plus parler. ]

L’homme arrêta de parler, le calme revint. Ivy rangea sa baguette, satisfaite.

598 mots


Dernière édition par Ivy L. Jobs le Lun 7 Mai - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Lun 7 Mai - 16:20

Le membre 'Ivy L. Jobs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cordélia S. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 171


Feuille de personnage
Gallions: 468
Points de Magie: 45

MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Lun 7 Mai - 19:04

    [HJ : pardon, je crois que Cordélia est folle... C’est pas nouveau tu me diras --’]

    Décidément cette femme n’avait aucun humour, Cordélia était très déçue par la tournure que prenait la conversation. En plus elle sentait quelque chose d’agressif chez l’inconnue, vraiment elle n’était vraiment pas très gentille. Et oui, c’était elle qui disait ça ! Elle qui quand elle se faisait frapper par son frère le regardait en souriant et déclarait « frappe plus fort » ! Mais là n’était vraiment pas la question U.U Et puis les jeux sexuels auxquels elle s’adonnait parfois avec Maël ne regardaient qu’eux.

    Dans tous les cas, cette frigide ne semblait pas disposée du tout à jouer avec elle, Cordélia en était presque triste. D’habitude elle trouvait toujours des gens avec qui faire joujou avant de retrouver Maël et là elle devait taper le causette avec cette vieille frustrée de la vie sexuelle par son putain de gnome de jardin. Elle allait devoir mettre le paquet pour s’amuser un peu. Peut-être qu’en sortant un truc bien immonde elle la ferait réagir ? Cordélia s’y connaissait en matière de « choquage du monde entier » (or la joueuse, pas du tout U.U du coup c’est dur de trouver des idées --’), même Maël était parfois déstabilisé par ses propos dégueulasses à souhait. Ou peut-être était-ce simplement pas la vue de son corps complètement dénudé en sortant de la douche ? Arf, l’un l’empêchait pas l’autre... Cordélia se retrouva donc à fixer sa voisine en exagérant le plus possible son air de folle à lier. Tout est dans le regard vous savez ?

    - Et vous croyez que c’est volontaire ou pas si les gâteaux sont mauvais ? Parce que si c’est le cas je peux peut-être aider, je fabrique des poisons. D’ailleurs je cherche des testeurs, vous accepterez de goûter ma dernière création ? Le Feu de l’Enfer. Par contre je ne suis pas sûre que l’antidote fonctionne, mais c’est le but de le tester alors. Donnez-moi votre verre.

    Sans laisser le temps à l’inconnue de répliquer, Cordélia attrapa son verre et y versa une simple potion anti-gueule de bois qu’elle avait toujours sur elle (on se demande pourquoi...) avant de le reposer en face de sa voisine.

    - Voilà. Essayez donc. Comme ça je pourrais aller proposer à cette Olivia d’ajouter cela à ses gâteaux pour qu’ils soient plus efficaces.

    Folle ? Vous avez dit folle ? Non, elle s’amuse. Et puis en rajouter un peu au niveau de la théâtralité, elle posa sa main sur la nuque de la sorcière. Enfin ses ongles rouges.

    - Dépêchez-vous, mon Calice va bientôt arriver.

    Bah quoi ? C’était vrai que des fois elle buvait le sang de Maël *-*

    Pendant ce temps, l’inconnue avait lancé un sort au malheureux jeune homme canon à se taper la tête contre les murs qui avait manqué de criser (sans le son c’est rigolo) avant de se jeter sur la sorcière pour lui mettre son poing dans la gueule. Heureusement la soeur de ce dernier était là pour traîner son frère hors du pub...

    - Vous savez... Je crois que ce garçon était un moldu. C’est mon voisin. Je me demande ce que fait un moldu ici quand même. C’est étrange...

    Ouais, c’est ça Cordy ! Parle donc d’étrangeté...

    - Alors, vous le buvez mon poison ? Ensuite nous irons le proposer à la pâtissière.
    567 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ivy Jobs
Invité



MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Lun 14 Mai - 16:25

Ivy Lynn regardait Cordelia, les sourcils froncés. Cette femme était visiblement dérangée. Elle sortait de la norme, elle ne se fondait aucunement dans la masse et elle détestait cela. Plus la conversation avançait, plus elle la regardait d’un oeil étrange et plus elle semblait vouloir la manger sur place, au degré que vous voulez ! À mesure que son interlocutrice s’approchait d’elle, comme pour lui faire peur, un air de dédain et de dégoût apparaissait sur le visage d’Ivy, reculant son visage pour éviter tout contact avec elle.

Elle avait hâte de changer de vie et surtout, d’environnement. Ces gens bizarres qui rôdaient au Chaudron Baveur n’étaient certainement pas son genre d’amis. En fait, Jobs n’était pas du genre à avoir d’amis, point final ! Mais voilà que dans ce petit lieu renfermé, si elle voulait sortir de sa minuscule chambre moisie, elle n’avait pas le choix de se confronter à ce monde de débiles ! « Encore quelques semaines », pensa-t-elle, avec espoir de se trouver un emploi bien loin de ce trou à vampires.

Cordelia continua à lui parler de ces pâtisseries du Chemin de Traverse. Ivy commença à être dérangée par cette drôle de conversation absurde ! Que le monde des sorciers était petit ! Une petite nouvelle de rien du tout faisait la une des conversations durant des semaines ! Et voilà que la fausse-vampire lui proposait de goûter aux poisons qu’elle fabriquait. Ivy la regarda avec un air de mépris. Elle commençait à être de plus en plus dérangée et hésita à se lever et tout simplement remonter à sa chambre. Sans même prendre la peine de répondre à la femme (elle ne lui en laissa pas le temps de toute façon), elle prit son verre empoisonné et le versa dans le verre d’un inconnu qui se trouvait près d’elle. Trop concentré par son histoire de loup-garou qu’il racontait, il ne s’en rendit pas compte et lorsqu’il prit une gorgée de son verre supposément mortel, rien ne se passa. Elle se retourna vers la folle et répondit :


- Vous avez dû échouer vos cours de potions, Mademoiselle. Vous devriez peut-être retourner un peu à Poudlard 

Puis, Cordélia posa ses longs ongles sur sa nuque et feinta vouloir lui mordre le cou. D’un geste sec, Ivy poussa la main et sortit sa baguette magique. Elle n’avait pas peur du vampire, elle détestait tout simplement se faire toucher par une inconnue. D’un mouvement de poignet, elle nettoya l’endroit précis où les ongles avaient frôlé sa peau. Elle lança un regard noir à la jeune femme et lui dit :

- Évitez de me toucher... Vous... Vous n’êtes pas propre !


C’était méchant... Ouais, bon ! Mais elle n’eut pas le temps d’avoir de remords que l’homme entra dans le bar et qu’elle utilisa à merveille la formule Silencio. Cordélia lui affirma alors, après avoir ramené le muet à l’extérieur, qu’il s’agissait de son voisin moldu. Ivy Lynn Jobs haussa ses épaules, comme pour lui signifier qu’elle n’en avait rien à foutre, qu’il soit son voisin moldu, le pape ou la réincarnation de Dumbledore. Le bruit l’avait agressé et elle avait agi, tout simplement. Enfin, Cordélia revint sur ce fameux poison inefficace.

— Allez donc le proposer à cette pâtissière. Pourquoi pas maintenant, tiens ?

Ivy Lynn croisa les doigts. Peut-être allait-elle pouvoir avoir un peu de tranquillité si la folle partait chez la pâtissière avec son histoire de poison !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cordélia S. Skellig
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 171


Feuille de personnage
Gallions: 468
Points de Magie: 45

MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Lun 14 Mai - 19:02

    Bon voilà un dernier post x) Je ne voyais pas comment faire durer le truc vu la tournure de la conversation xD Il manque une réponse de ta part avant jeudi et on aura rempli les conditions du défi Wink

    Mais euuuuuuuh ._. Elle était pas drôle la madame ! Elle refilait son pas-poison à quelqu’un d’autre ! Et elle avait même pas peur en plus ! Non mais où allait le monde, je vous jure ! Si on ne pouvait même plus faire peur, tranquillement au bar >o< Cordélia était très très déçue que son air de folle n’ait pas fonctionné. D’ordinaire, les gens se barraient en courant et c’était marrant. Là c’était juste vraiment super ennuyant. Bon Maël, t’arrives quaaaaaand ? La dame elle est trop chiante, j’arrive pas à faire joujou. En plus la jeune femme n’avait vraiment pas envie de sortir tout le grand jeu, pas en plein jour, pas au Chaudron Baveur. Il y avait déjà bien assez de rumeurs et si elles parvenaient aux oreilles du big-boss Skellig... Merlin elle finirait enfermée sur les îles jusqu’à la fin de ses jours ! Et devenir folle, comme sa mère... Parce que oui, il y avait encore plus folle que Cordélia dans l’arbre généalogique, si si je vous jure c’est possible --’

    HEIN ?! Échouer ses cours de Potions ?! ELLE ?! ELLE L’ESPOIR DES POTIONS DE SA GENERATION ?!!! Non mais elle avait craqué cette bonne femme ! Profondément blessée dans son amour propre, Cordélia décida de se venger. Alors comme ça elle n’était pas propre en plus ? Tu vas voir poufiasse ! Ni une, ni deux, la sorcière fouilla dans son sac pour en sortir une belle fiole de sang de gobelin fermenté. Et que je te l’ouvre comme ça, sans rien dire... Et que je te l’envoie à la gueule \o/ MOUHAHAHA ! On fait moins la maligne recouverte de sang tout pourri, hein ? En plus une bonne saucée, ça lui dégoulinait des cheveux et tout !

    - Oups. Pardon je n’ai pas fait exprès. déclara Cordélia en terminant son verre d’une traite. Faites attention, ce n’est pas très propre.

    Sur ces bonnes paroles, elle sauta sur ses pieds, enfin ses talons de dix centimètres. C’était le moment de battre en retraite en bonne Serpentard o/ Tant pis pour Maël, il la retrouverait en monde moldu et au pire elle lui enverrait un Patronus. Un sourire carnassier sur les lèvres, Cordélia déposa quelques Gallions sur le comptoir.

    - La monnaie sera pour madame. Comme ça elle pourrait aller acheter des gâteaux empoisonnés dans cette fameuse pâtisserie.

    Elle n’avait vraiment rien compris cette fille du Kraken --’ Enfin on lui pardonnera parce qu’elle était un peu mentalement dérangée, n’est-ce pas ? *o*

    Mais... Oh un bras qui s’enroule autour de sa taille @.@ Mais à qui est-ce ? Un peu surprise, Cordélia se retourna et se retrouva face... À Maël ! Gniaaaaaaa ilététrobooooooo *o* Calme Cordy, on ne ronronne pas au bras de son grand frère... Bon d’accord, ça va pour cette fois --’

    - Bah alors ? T’en a mis du temps ! l’engueula-t-elle après s’être remise de ses émotions
    - J’avais à faire. expliqua le sorcier en entraînant sa soeur vers la sortie.
    - Une pute à sauter dans une impasse j’imagine. marmonna Cordélia, amère.
    - Appelle ça comme tu veux.

    Et il ne niait même pas l’enfoiré !

    - Tu sais quoi ? Il y a une pâtissière qui vend des gâteaux empoisonnés. Il faut y aller.

    521 mots

    Merci Calinou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ivy Jobs
Invité



MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Jeu 17 Mai - 21:47

Fatiguée, Ivy Lynn n’en pouvait plus de cette conversation qui lui donnait l’impression de perdre son temps. Elle ne comprenait pas ce que lui voulait cette femme aux airs vampiriques. Bien qu’elle fût le genre de femme qui répond sèchement lorsqu’on l’aborde, Ivy avait agi de façon encore plus agressive qu’à l’habitude. Sans savoir pourquoi, la femme avait très peu de patience depuis quelques semaines. L’ennui ? Le début d’une dépression ? La volonté de changement ? Les hormones ? Elle n’en savait rien et se promit d’enquêter là-dessus. Une chose était certaine : cette dame ne lui inspirait absolument pas la confiance. Elle était la réincarnation de tout ce qu’elle détestait : la vulgarité, l’immaturité, le désordre...

Un peu perdue dans ses pensées à chercher une manière de partir subtilement et de se dégager de cette conversation embarrassante, Jobs fut rapidement rappelée à la réalité en recevant un liquide visqueux, rougeâtre et malodorant. D’un bond, elle se leva et se mit à crier au meurtre, avant de lever les yeux vers la coupable :


— VOUS N’ÊTES QU’UN TROLL... PIRE! VOUS ÊTES LA RÉINCARNATION D’UN CRAPAUD AVEC DES YEUX DE VIPÈRES, DES OREILLES DE LUTINS DE CORNOUAILLES, UNE BOUCHE DE GOBELIN ET UN NEZ DE... DE... DE CYRANO!


Elle ne connaissait pas ce Cyrano, mais elle en avait entendu parler à quelques reprises en lisant des vieux livres d’histoire de la littérature moldue. Apparemment, il avait un nez à en faire rire plus d’un! Enfin... Rouge de rage, elle n’osa pas sortir sa baguette, sachant très bien qu’elle pourrait en faire sortir des sorts plus ou moins bien vus par le ministère de la magie. Enfin, elle prit trois ou quatre grandes respirations pour se calmer, sortit son bout de tissu autonettoyant afin d’enlever le plus gros du dégât.

Ivy Lynn regarda Cordelia partir au loin. Elle se promit alors de se venger et de lui faire payer cette humiliation publique. Après avoir payé l’addition au serveur qui la regardait avec un sourire en coin et après avoir engueulé tous les autres clients qui la dévisageaient (je ne vous dirai pas ses paroles, le ministère de la censure me l’interdit), elle remonta d’un pas rapide et affirmé vers sa chambre. Rendue sur place, elle s’effondra en sanglots sur son lit, sans savoir pourquoi. La rage était telle qu’elle s’était transformée en détresse, en honte et en humiliation. Ivy n’était pas du genre à montrer ces signes de faiblesses. Elle se souvenait à peine la dernière fois qu’elle avait pleuré. Solide et forte, elle avait un sang froid à geler la plus brûlante des flammes. Mais là... Elle n’y comprenait plus rien. C’est comme si ses émotions ne répondaient plus à sa raison. Elle perdait complètement le fil et ne comprenait pas pourquoi. Elle se promit alors d’aller voir un médecin aussitôt qu’elle en aurait l’occasion.

Ivy Lynn enleva ses vêtements et les mit dans le lavabo avec une tonne de savon. Elle voulait les faire tremper un peu avant de leur faire subir ses meilleurs sorts de nettoyage. C’était plus efficace, selon elle. Elle alla ensuite elle-même dans la douche où, pour être certaine de faire partir l’odeur du sang de gobelin, elle resta plus de trois quarts d’heure.


535 mots. Défi terminé :)
Merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nightmare
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 773


Feuille de personnage
Gallions:
Points de Magie:

MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   Ven 8 Juin - 23:28

Défi Terminé & Validé
Cordélia et Ivy remportent 60 Gallions chacune ...
... et peut être quelques PM pour Ivy !

Pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Défi] J'ai faim et je m'emmerde - Cordélia & Ivy - 19h00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» la faim plus fort que l'amour
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Ils sont gros, ils sont forts et ils ont faim.
» [Tyrannia] La faim justifie les moyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Diagon Alley :: Le Chaudron Baveur-