Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1709


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Mer 9 Mai - 23:15

    | Emprisonnons les sens |


Cours de Potions | 5,6 & 7ème Année
Jeudi, 3ème Cours de l'année, 9h30 - 12h30


    Cours à 9h30. Debout… 4h00.
    Quoi, un problème ?
    C'est que l'on perdait un temps précieux à flemmarder au lit !
    Elrik Haziel Monroe aimait profiter du calme régnant dans la salle commune à cette heure-ci. Sans trop de difficulté, mu par l’habitude, l’homme se leva. Il vida une fiole de jus de fraise, remballa sa paillasse, installée pour cette nuit sous les fenêtres de la salle commune (cela lui donnait l’impression de dormir à la belle étoile). Il fit un tour rapide des couloirs menant aux divers dortoirs : RAS ! Tout le monde ronflait. (Surtout les filles !) Suivi d’un passage obligatoire dans la salle de bain. Verrouillage de la porte à double tour (youpi le trousseau de clé magique). Ziiip ! Ouverture de la trousse de toilette. Rasoir en main. Rapide coup d’œil dans le miroir.

    « Salut mon frère ! » Elrik plissa les yeux en direction de son reflet. Ce dernier se frottait les yeux et se mit à bailler à s’en décrocher la mâchoire.
    « Salut mon frère. » répondit le Monroe de chair et d’os.
    « Bien dormi ?
    - Pas plus mal. » Elrik se mit à bailler aussi, puis dans un fugace moment de relâchement, il posa sa main sur la surface du miroir, se pencha en avant et laissa son front se coller à son reflet. Elrik ferma les yeux, et garda le silence. Sa main glissa jusqu’à son cou, ses doigts se serrèrent autour de la fine chaine de métal qui soutenait les deux croix d’or, puis enfin il soupira et rouvrit les yeux. L'homme savoura le soulagement qui l'envahit. La veille, après son entrevue avec Ellia O'Brian dans les cachots, il n'avait vu son reflet de la soirée. Elrik avait craint l'embrouille... oui c'était possible de se disputer avec un fantôme, et ça n'était pas beau à voir. Aussi le retrouver comme si de rien était, en face de lui, l'entendre... Elrik ne demandait rien de plus. Alors, il reprit sa posture droite, sérieuse. En face son reflet lui souriait, simplement. C'est alors qu'un détail l’intrigua. Perplexe, il demanda. « Qu’est-ce que tu fais avec ce rasoir ?! On n’est pas dimanche ! Tu ne te rases que le dimanche. » Elrik considéra son rasoir sans trouver d’explication à fournir. Il se contenta de hausser les épaules et se mit à l’œuvre.

    De retour dans la salle commune, Elrik attrapa son paquetage, le chargea sur son dos et se dirigea vers la sortie. Il ralentit le rythme en passant devant la porte ronde d’un petit placard. Se frottant les joues (toutes douuuuces) d’un air pensif, il se rapprocha du bois de la porte, écouta … Non mais, qu’est-ce qui lui prenait ?! Elrik secoua la tête, et vite, se remit en route. Direction ses cachots !

    Monroe avait du travail avant d’accueillir les élèves pour le cours du jeudi matin. Cours de potion avec les plus âgés des élèves, s’il vous plait.
    Le directeur des Poufsouffle partageait les cachots de potions avec Scarlett Skellig, l’enseignante de divination. Elle était gentille (un peu collante et culotée cela dit) … mais diable ! Que la divination était une matière envahissante. Loin de vouloir jeter la pierre à sa collègue… hum, Elrik avait tout de même du mal à ne pas ronchonner en retrouvant ses cachots de potions sans-dessus dessous après les cours de divination ! Allez, au boulot au lieu de se plaindre !
    Rikounet se changea, enfila sa tunique en cuir de troll par-dessus sa chemise en chanvre qui gratouillait à peine. Puis ses gants, puis sa ceinture de fiole qu’il boucla autour de sa taille. Hop, il serra les attaches en métal de ses lourdes bottes de légionnaire, réajusta sa cape et s'attela à sa besogne…

    9h30 tapantes… les portes du cachot de potion s’ouvrirent pour accueillir le groupe d’étudiants. Ils avaient déjà eu cours de potion, les jeunes gens savaient donc qu’il valait mieux rentrer en classe vite, à l’heure, et sans faire de vague. Aucun, non aucun, n’avait envie que l’ancien soldat ne se déplace pour les faire entrer personnellement en cours. Sincèrement, aucun.

    Elrik les attendait donc, il se tenait dans le fond du grand cachot humide, près de la gargouille crachant de l’eau glacial. Qu’avait-il dans les mains ? Ah, une flèche. Et une pierre. Il semblait concentré sur sa tâche : aiguiser la pointe de sa flèche. Il levait cependant les yeux, chaque fois qu’un élève entrait dans la pièce. Il leur laissait dix minutes pour prendre place. Les règles étaient simples, Elrik les avait énoncées dès le début : deux rangs de plans de travail, le gauche bien éloigné du droit : gauche pour les filles, droits pour les garçons. On ne se mélange pas ! Non mais oh, ces gamins étaient suffisamment dévergondés dans les couloirs. Ils étaient là pour travailler !
    Et personne ne touche à son chaudron avant d’en avoir eu l’autorisation. Personne ne touche à sa baguette non plus. Du tout. Pas besoin. Tout cela, les élèves le savaient. (Demandez à Dunstan Pryde comme ça avait été drôle de se retrouver collé dans le couloir – littéralement collé à une toile d’araignée gluante, contre le mur – pour avoir fait le malin avec sa baguette magique lors du premier cours).

    Pendant que les élèves prenaient place (sagement ?! uiiii) Elrik les saluait tour à tour d’un signe de tête qui se voulaient respectueux. Au bout de cinq minutes, il termina de faire briller le tranchant de la pointe de sa flèche, il utilisa l’une des substances provenant d’une potion à sa ceinture pour terminer son œuvre, puis avança entre les deux rangés de tables pour rejoindre le bureau, à l’autre bout de la pièce. Sur ce dernier : six fioles alignées. Une dont la substance était grisâtre, une autre noire. Deux autres étaient assez sombres également. La cinquième était tiraient plutôt sur le jaune marronâtre, la dernière était bleue.
    Elrik posa sa flèche sur le bureau, en saisit une autre et recommença son opération, pendant que les derniers élèves s’installaient. Il se tenait maintenant face à eux, droit dans ses bottes comme à l’accoutumée, et survolait l’assemblée de son regard perçant tout en aiguisant son arme d’un geste machinal.


      ***


    HJ : Bienvenue à ce cours de potion réservés aux élèves de 5ème, 6ème & 7ème Année, toutes maisons confondues.
    C'est le 3ème cours que vous avez avec Elrik Monroe, le nouveau directeur des poufsouffle, fraichement débarqué cette année.
    Donc lors des premiers cours vous avez pu découvrir à quel point Elrik ne blague pas avec la discipline et le respect du règlement. Pour l'heure ce qu'il vous a imposé c'est : on ne touche pas à sa baguette, on ne touche pas à son chaudron avant d'en avoir reçu l'ordre et surtout aucun garçon à côté d'aucune fille ! (ouais mon perso est un peu coincé...)

    Il est 9h30 - nous sommes jeudi ! Si vous choisissez d'être en retard, c'est à vos risques et périls ~
    Entrez, installez vous confortablement (mais pas trop). Et hors jeu comme toujours prenez bien garde à tout ce que vos camarades postent avant vous, à toutes les actions à noter, gardez à l'esprit la cohérence du groupe classe Wink

    Je vous attends avec impatieeeence Cute
    Bon cours ~

    ❧ Mise à Jour Actuelle de la situation ❧

    Ethan a été empoisonné arbitrairement par le poison des sens ! Il est donc en train de perdre progressivement l'usage de ses cinq sens, le but du jeu : retrouver l'antidote parmis les 6 fioles alignées sur le bureaux (2 ont été identifiées, il en reste 4!)
    La potion clac découverte par Lorelei a fait apparaître de grandes lianes bleues, elles s'attaquent actuellement à Galaad et Amanda, en leur donnant des coups de fouets qui vont laisser de belle marques bleues !
    Dennis Criver, préfet gryffondor, a testé la potion de Vidange que Léandre a trouvé ! Donc c'est bien une potion de vidange et Dennis est donc en train de vomir et de repeindre la salle de classe - vous avec, sûrement !!!

    Pour régler la sitation très bordélique de la classe : Situation Résolue !
    Spoiler:
     

    Rappel de la Marche à suivre Concernant l'exercice du Cours : Retrouver l'Antidote ~ EXERCICE TERMINÉ
    Spoiler:
     


_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@


Dernière édition par Elrik H. Monroe le Ven 3 Aoû - 8:24, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1173


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 8:24

    Cours à 9h30, debout 5h30. Normal.

    Salut je m’appelle Galaad Westchester et je suis insomniaque, surtout depuis que mon frère m’a piqué ma place d’héritier, que ma fiancée est arrivée à Londres et que Sways a voulu me noyer et que je me suis fait presque violer par un cinquième année dans un couloir sombre. En bref, tout comme son cher et tendre professeur de Potions, Galaad était mentalement dérangé et se levait avant les poules. Les poules, les animaux, pas ses camarades Victory et Amanda bien sûr. Enfin si, il se levait avant elles, mais elles étaient plutôt les poules de Dunstan et de toute manière là n’était pas franchement la question.

    Donc tout ce blabla pour dire que Galaad était debout vraiment très tôt, même si pour le professeur Monroe, il avait presque fait la grasse mat’. Comme à cette heure matinale, il n’y avait pas grand chose à faire, Galaad s’était mis à lire l’un de ses nombreux ouvrages personnels après avoir bu un café bien serré (il avait un petit thermos magique spécialement pour ça *-*). Ce matin-là, son choix s’était portée sur Malédictions et arts obscurs du Moyen-Âge. Absolument passionnant... Il aurait pu resté des heures dans son lit avec son boursouflet pour seule compagnie, sa baguette lui sevrant de lampe torche. Mais vint un moment où il faut quand même se lever (à 6h30) pour monopoliser la salle de bain avant le rush de 7h30.

    Oui, Galaad passait un certain temps dans la salle de bain, et alors ? Il devait se laver (pas comme Dunstan un petit coup d’eau --’), mettre ses crèmes pour la peau, se coiffer de manière à ce que pas une mèche ne dépasse, revêtir son uniforme, en lisser les plis avec sa baguette et autres joyeusetés. Et ce type hurlait à qui voulait l’entendre qu’il n’était pas gay U.U la joueuse sait qu’elle est dans le cliché mais... C’est trop marrant xD Bref quarante-cinq minutes plus tard... Galaad était sorti de la salle de bain, sur son trente-et-un niveau uniforme. Enfin comme d’habitude. Il croisa quelques camarades encore la tête dans le cul qu’il salua poliment avant d’aller récupérer ses affaires de cours dans le dortoir.

    À 7h30, le Serpentard était descendu dans la Grande Salle encore déserte et commençait à enchaîner les tasses de café en lisant son manuel de Sortilèges. Oui, il était au courant qu’il avait Potions, mais franchement... Ce n’était même plus la peine, il était un cas désespéré et il en avait parfaitement conscience. Pendant plusieurs années il s’était acharné à tenter de s’améliorer mais il avait maintenant abandonné l’idée. Il se pointait en cours, fermait sa gueule, faisait ce qu’on lui demandait, faisait tout exploser et basta !

    En réalité le vrai problème était son cher et tendre binôme... Non mais quelle idée débile de reprendre les groupes de l’année précédente ?! Quelle idée de le mettre avec Sways ! D’accord le Gryffondor était aussi bon en Potions que Galaad était nul, du coup ça équilibrait mais ce n’était pas une raison suffisante pour oser faire une telle chose ! Son professeur voulait le tuer, c’était ça ? Trois heures avec une pédale, trois heures à se faire gueuler dessus, bref trois heures d’horreur avec Joren Charlott Sways.

    Pris dans sa lecture, il ne fit pas attention au remue-ménage tout autour de lui, à Dunstan qui gueulait sur Malone, ce genre de choses qui mettent de bonne humeur le matin. Néanmoins à un moment il finit par quitter les lieux parce qu’il y avait vraiment trop de bordel --’ Il se retrouva donc le premier dans la salle de potions, salua son professeur d’un signe de tête. Un homme droit et intègre, il avait fait bonne impression à Galaad (surtout la fois où il lui avait donné des points pour avoir rallonger la jupe d’Amanda). Le Serpentard s’assit à sa place, rangea sa baguette au fond de son sac et attendit l’arrivée de son binôme tant aimé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Leandre D. Arcker
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 126


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 11:58

    Cours à 9h30, levé 9h. Normal.

    Leandre était une marmotte que voulez-vous? Enfin non, pas tout le temps, mais en ce moment, le moral au plus bas, plus il passait du temps dans son lit, a voir le moins de monde possible, mieux c'était. Eh oui, le lion était déprimé. Rien n'allait dans sa vie, et ses potes, pour une fois n'y pouvait rien. Ce qui se passait? Westchester qui faisait il ne savait quoi avec sa petite sœur, Ethan qui batifolait avec Bird, et puis ces foutus coincés de Serdaigle qui n'en rataient pas une pour faire enrager notre grand Gryffondor. Oh ne vous en faites pas, tout cela lui passera, mais pas tout de suite.
    Donc levé au dernier moment, juste le temps de passer son uniforme, se donner un coup dans les cheveux pour être un minimum présentable, et puis c'était tout. Pas de petit déjeuner aujourd'hui, parce que rien que de penser au menu, Leandre avait envie de vomir. Il n'était pas dans son état normal vous dis-je! Pauvre petit.

    Donc, il était á l'heure devant les cachots pour le troisième cours de potions de l'année. Leandre n'arrivait pas à se faire une idée claire sur le professeur Monroe. Ses idées sur la discipline devenaient vraiment fatigantes à la fin, mais, sans les baguettes, Leandre était un peu moins une quiche que d'habitude en cours... Du coup il ne savait pas bien sur quel pied danser avec Monroe. Oh bien sur, il était tout à fait d’accord pour dire que ce mec avait un sérieux problème relationnel, mais bon, ce n’était que ses débuts à Poudlard. Cela dit, Leandre n’avait aucun scrupule à critiquer ouvertement le directeur des Poufsouffle sur ses comportements étranges. C’est vrai qu’il était quand même bizarre.

    Leandre entra dans la salle de cours juste après Westchester. Rien que de vor ce petit avorton donnait envie a Leandre de vomir ses tripes. Oh s’il pouvait lui tordre le cou, ce serait tellement avec plaisir. Mais la présence de Monroe mettait ses plans hors d’état de nuire. Trop dommage.
    Le Gryffondor prit donc place sur la paillasse réservée aux garçons – ca encore, encore une idée chelou… Il avait peur qu’il y ai des viols en plein cours ou quoi ? – le plus loin possible de Westchester. Il eu une pensée pour Joren, qui était le binôme de ce petit vicieux de serpent. Le pauvre.

    Alors que Leandre prenait place, la voix perçante de Victory McAdams se fit entendre. Mademoiselle princesse en talons de 20cm venait d’entrer dans la salle, piaillant, comme d’habitude. « Ouais, et donc la, tu vois, j’ai répondu en lui disant que voila quoi, ce n’était trop pas possible. T’imagine sinon ? Enfin je veux dire faut pas se foutre de moi quand même. T’aurais fait quoi à ma place ? » Le Gryffondor se prit la tète entre les mains. L’un de ces foutus serpents allaient finir par le tuer. « Ta gueule McAdams, tu peux pas la mettre en veilleuse des fois ? » Il venait de s’attirer les foudres de la fille en mini-jupe, qui lui lança un regard noir. « Je t’ai rien demandé Arcker il me semble, alors occupes toi de tes affaires. »
    Leandre leva les yeux au ciel. Cette greluche était insupportable. Il soupira profondément et attendit, impatiemment, que le cours commence. Au moins on lui foutrait la paix.

    Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 837


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 13:59

    Le soleil vient de se lever, encore une belle journée, avec notre ami Ricoré !!

    Oui oui, cet publicité existait déjà en 1999, donc Ryan a tout à fait le droit de la chanter devant sa glace le matin ! Ça le mettait de bonne humeur ! Puis il lui fallait au moins ça pour éviter d'étriper Westchester... D'une ce mec squattait la salle de bain pendant dieu sait combien de temps et de deux il laissait de sa foutu crème sur le bord du lavabo, vous savez, là ou vous posez la main en, général... Saleté de Verdâtre ! Vivement que ce mixte de couleur prenne fin !
    Mais bon, tant qu'il pouvait chantonner ça irait ! En se douchant, en se coiffant, en se brossant les dents même ! Oui oui, il peut le faire ! En s'en foutant un peu partout certes, mais bon...

    Finalement, il sortit de la salle de bain, détendu, de bonne humeur ! Open à toute éventualité éventuel de la journée quoi ! Il enfila son uniforme, il sortait de la salle de bain en serviette, ou plutôt, il se jeta dedans. Ryan mettait la chemise en même temps que la cravate tout en lassant ses chaussures ! Voui voui....
    Puis, rituel matinale, le petit déj'. Il rejoignit la Grande Salle d'un pas léger, en sifflotant sa chanson.
    Il jeta un coup d'oeil à sa montre tout en s'asseyant, huit heure. Dans une heure et demi, cours de potion ! Il lui restait à finir un autre devoir, puis il réviserait un coup avant d'aller chez Monroe.

    Il avait toujours eu un niveau correct en potion et se devait de le maintenir. Puis Monroe était pas du genre à déconner. S'ils arrivaient les mains dans les poches sans préparation, ça allait chier des bulles O.O !
    Ryan aimait bien son nouveau prof de potion et directeur de maison ! Son petit côté militaire psycho-rigide, sa manière de se faire respecter … Le seul truc que Ryan avait à lui reprocher, c'était sa disposition de classe. Les filles d'un côté, les mecs de l'autre. Ouais bon... Il c'était un peu trompé d'époque quand même !
    Faut dire que Ryan était vachement plus attentif au cours quand il était en binôme avez une charmante demoiselle. Mais là, c'était mort. Plus que mort même.

    Le Poufosuffle était devant la classe dix minutes avant l'heure prévu. Il parlait avec d'autre Poufsouffle, son petit moment news, actualité du monde extérieur, ragot, rumeurs, dernier scoop ! Ryan en mode gossip >< !
    Et enfin le moment tant désiré ou ils trépignaient tous d'impatience : le début du cours ! L'américain pénétra dans la salle, salua le professeur d'un signe de tête, wesh poto, et alla s'asseoir... s'asseoir... là, c'était pas mal. Il se posa juste devant Léandre qu'il salua. Ryan toujours dés plus polies !!

    Allez, now, on s’assoit, on sort sa plume, un peu de parchemin, encre, bouquin, petit coup d'oeil dans le chaudron, par curiosité, vide, ok, gauche droite dans la classe, oh, que fais Monroe à aiguiser ses pointes de flèches ? Oh c'était quoi les flacons ? Oh et ça ? Et ça ? Ryan Taggle ! Il va tout vous dire ! Tu le sais ! So shut up !

    *Le soleil vient de se lever....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Loreleï Levinson
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 197


Feuille de personnage
Gallions: 177
Points de Magie: 156

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 14:28

Le petit déjeuner pris, levée tôt à cause de sa chauve souris qui s’était emmêlée les ailes dans les rideaux du lit baldaquin de sa voisine Poufsouffle, Loreleï cherchait dans la bibliothèque justement un livre sur comment s’occuper et nourrir ces petites bêtes nocturnes. Ah oui et aussi, elle espérait trouver à l‘intérieur de ce livre un moyen de faire dormir la créature jusqu’au moins le lever du jour. Parce que Loreleï commençait à en avoir un peu marre de passer de presque nuits blanches ! Elle avait de ces cernes parfois qu’on pourrait la confondre avec un zombie aussi à se déplacer en traînant ses semelles, épuisée. D’ailleurs, ses paupières étaient un peu lourdes ce matin et elles se fermaient de temps en temps comme hypnotisées par les titres des reliures et de temps en temps également elle bâillait à s’en décrocher la mâchoire. Même qu’à un moment elle sembla comme statufiée devant une étagère. Et pour cause ! Loreleï venait de s’endormir ! Et quel doux rêve qui commençait à envahir son esprit…

Mais un bruit qu’elle aurait pu identifié comme un troupeau en pleine course dans le couloir si son cerveau avait été en état de marche, la réveilla soudainement et Loreleï appuyée contre l’étagère et son front collé contre le livre d’histoire de la magie, faillit faire tomber les autres livres en voulant se retenir. Quel carnage cela aurait été ! Reprenant le reste d’esprit éveillé qu’elle avait la jeune fille écarquilla les yeux, se frotta les tempes en petits massages circulaires et regarda sa montre en effectuant un énième bâillement. Oui parce qu’elle se demandait qui pouvait courir ainsi dans les couloirs de si bonne heure ! Ses prunelles grises se posant sur le cadran de sa montre lui confirma qu’il n’était pas si tôt que ça et un rien horrifiée à l’idée d’être en retard au cours du Prof Monroe, directeur de sa maison qui plus est, la fit paniquer. Mais un tit peu hein. C’est par où la sortie ?? Loreleï dévala les escaliers, ceux qui avaient eu la bonté de la prendre en charge, parcouru les couloirs un peu encombrés, arriva à la salle commune via son dortoir pour prendre ses affaires de potions et couru ensuite direction les cachots en mettant sa robe de sorcière par-dessus son sweet et son jean aussi bien que possible.

Oh mais ça flotte plus d’un côté que de l’autre, là, Miss Levinson. Bon bah alors, peut-être qu’elle était un peu de travers. Oui, en effet, une des manches lui semblait plus longue que l’autre. Tant pis, elle réajustera le tout en classe. Justement, la classe elle l’aperçut au loin et elle se remplissait et elle priait pour ne pas être la dernière à y entrer. Un dernier coup d’œil à sa montre avant de se prendre les pieds dans elle ne savait quoi, la faisant trébucher et se retenir au mur moite d’humidité des cachots, lui montra que non. Juste pile 9 h30. Machinalement ensuite, elle s’essuya la main sur sa robe de sorcière et entra dans la pièce, salua le Prof Monroe, se dirigea du côté des filles, à droite. Ah non, c’est à gauche. Oups, la jeune fille avait faillit s’asseoir là où il ne fallait pas, c’est-à-dire à côté d’un rouge et or ou bien d’un vert et argent ou bien d‘un de ses camarades Poufsouffle, Ryan. Elle ne su pas trop, lequel des trois au fait. Bah faut l’excuser hein, ses neurones ne sont pas encore en total éveil, ce matin, ses yeux non plus. Hop voilà. Elle est bien en place cette fois-ci, derrière la vert et argent du nom de Mc Adams à ce qu’elle avait cru comprendre. Si on faisait une tite sieste ? La fille est plus grande qu’elle. Ça ne se verra pas. Si ? Bon tant pis. Alors on ouvre les yeux et on se concentre, en bâillant discrètement et lorgnant sur ce que tenait le professeur.


*Oh mais pourquoi il aiguise des flèches ?*

Bah oui, quoi. C'est dans un cours de potions qu'elle est, Loreleï, pas dans un cours de maniement d'armes blanches. Un doute la submerge alors. Elle regarde autour d'elle. Non non, c'est bien la salle de Potions, y a des chaudrons, y a des fioles en tous genres et y a aussi cette odeur particulière de la classe. Elle peut donc se rassurer et reprendre ce qu'elle faisait. C'est-à-dire, attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Alan M. Bird
Wisdom is Our Strength
Wisdom is Our Strength


Messages : 1506


Feuille de personnage
Gallions: 50
Points de Magie: 437

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 14:36

    Alan, c'était un mec, un vrai ! Avec du poil aux pattes et au menton ! Un type robuste qui cachait son courage à toute épreuve derrière un flegme soigneusement étudié, un type vaillant, et fort, et droit, et résistant à toute épreuve … et qui n'avait peur de rien ! Alan, c'était pas une lopette, quoi ! … Vous y avez cru, hein ? Avouez !

    Alan était une fillette. Encore imberbe malgré une carrure qui, elle, était bien masculine. Un type fragile et sensible, un type froussard comme pas deux, pas franchement vaillant, pas terriblement combattif, pas du tout courageux. Alan, c'était ps une lopette mais un gars au cœur fragile, qui paniquait facilement, qui avait la larme … très aisée, dira-t-on, et qui était un petit peu trop à fleur de peau. Ce matin là, l'aiglon c'était levé à huit heure : ni trop tôt, ni trop tard. Il n'avait rien de particulier à faire, en ce jeudi matin. Le brun était à jour dans ses devoirs, il n'avait, comme tous les matins, pas bien faim. Il se contenta, après s'être douché rapidement, d'avaler un demi bagel – mais non, il fait pas de régime, il petit déjeune pas, nuance – avant d'aller bouquiner dans la salle commune des Serdaigles. Et de bouquiner quoi, je vous le donne en mille … Un bouquin sur la divination. Histoire de changer, parce que bon, voilà quoi. Et puis, enfer et damnation, il avait fini par tilter … et s'était très vite mis à trembler. Jeudi. On était jeudi … Alan lança un bref coup d’œil à sa montre. Huit heure quarante cinq, il lui restait très exactement trois quart d'heure pour se préparer mentalement à aller en cours de potions.

    A ce stade du récit, je dois vous l'avouer : oui, j'ai fais exprès qu'Alan soit nul dans les matières des personnages joués par les administratrices oui, Alan n'aimait guère les potions. Déjà, il y avait les cachots, sombres, humides et malodorants, qui le mettaient étrangement mal à l'aise. Et puis, il y avait l'ancien professeur Rogue, qui lui avait fait si peur alors qu'il n'était qu'un enfant. pauvre choupinou. Et puis, pour finir, il y avait son niveau catastrophique en potion et la trouille phénoménale que lui inspirait Monsieur Monroe. Il fallu donc du temps à Alan pour se dire que tout irait bien, qu'il pouvait prendre le risque de mettre les pieds dans les cachots durant trois heures et d'y survivre … Ou pas ! Son … étrange binôme composé de Martin ET d'Ethan – les joies des cours à nombres impairs d'étudiants – lui revint en mémoire, ainsi que les … bons moments *HUM !!* passés avec Ethan et Alan se mit à rougir. Oui, bon. Non, décidément, il n'y survivrait pas.

    Le cœur battant la chamade – le stress que voulez-vous – l'aiglon fini par quitter la salle commune, pas franchement près à aller passer trois heures – TROIS HEURES – dans les cachots. Comme s'il avait le choix ! D'un pas mal assuré, il descendit les étages, pas convaincu de faire ce qu'il fallait. Après tout, sécher était peut être encore préférable … un bref instant, la vision étrange de lui, collé, seul à seul avec Monroe dans les cachots nagea dans son esprit … et Alan s'empressa de hâter le pas. Tout sauf ça, par pitié ! Arrivé dans le hall, il bifurqua pour gagner les cachots … et s'engouffra vite, vite, dans la salle sans regarder autre chose que le sol, ignorant donc tout ce qui était flèche en tout genre. Rapidement, il balaya l'endroit du regard. Ni Martin ni Ethan étaient encore présents. Bon bon bon. Fermant les yeux durant une demi seconde, l'aiglon se mit à prier pour que le Poufsouffle arrive vite, très vite avant d'aller s'assoir quelque part vers le fond de la salle, comme à leur habitude, laissant de côté baguette et chaudron. Bien. Il n'était pas prêt, mais tant pis. La seule chose bien, avec Monroe ... c'était que les mecs restaient entre mecs. *ZBAF*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pardelalabrume.actifforum.com/
avatar

Ethan C. McAllister
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 496


Feuille de personnage
Gallions: 90
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 15:38

    Cours à 9h30, réveil à 9h15. Normal (oui je copite, ranafoutre).

    Ethan se retourna dans son lit, peinant à ouvrir les yeux. Il tâtonna sur les draps pour trouver Polochon et après 20 secondes de flippe, il tomba enfin sur sa peluche et soupira de soulagement. C’est qu’il y tenait à son petit machin de tarlouze ! Le brun s’étira et bailla à s’en décrocher la mâchoire. Bwah, il ne savait même plus quel jour on était. Ni quelle heure il était d’ailleurs. Bof, pas grave. Ouvrant un œil, il put constater à travers les rideaux que le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Tendant le bras, il renversa la moitié des affaires sur la table de chevet à côté de son lit et se saisit de son réveil. 9h17. Hm, s’il avait dormi autant sans se faire crier dans les oreilles, c’est qu’aujourd’hui devait être… Le Gryffondor se redressa d’un bon dans son lit, les yeux écarquillés, les cheveux en bataille et parfaitement réveillé. Jeudi. Et jeudi matin, c’était potions. Avec Monroe. Maman, je veux pas y aller u.u Balançant l’objet qu’il tenait dans les mains à travers la pièce, il s’arracha des draps prestement, attrapa son uniforme à la va-vite et se doucha en 5 minutes, montre en main ! Il galéra pendant 40 secondes avec les boutons de sa chemise, mit sa cravate autour de son cou à la ouanegaine, choppa son sac et sorti précipitamment des dortoirs. Il ne prit même pas le temps de checker l’heure. De toute façon, il était dans un état lamentable, fringué comme un vieux sac et le prof de potions de manquerait pas de le remarquer. Ethan grimaça. C’est qu’il était complétement pas net, l’espèce de Rambo qu’on leur avait collé en prof. Toujours droit comme un piquet (piquet qui devait sûrement être planqué dans un endroit intime de son anatomie), ambiance Robocop bonjour ! Le rouge et or ricana pendant 2 secondes tandis qu’il dévalait les escaliers, faisant parfois voltiger des élèves plus petits que lui. Il avait l’impression d’être le lapin blanc dans Alice. Heureusement qu’il ne se mettait pas à brailler « en retard, en retard ! » il aurait pas eu l’air d’un gros débile.

    Il sauta les 4 dernières marches du grand escalier du hall et manqua de s’étaler comme une loque par terre mais par chance, il se rattrapa de justesse en s’appuyant honteusement sur l’épaule de Kelly, sa préfète adorée légèrement chiante. Il lui adressa un grand sourire et les deux Gryffondor finirent le chemin qui menait aux cachots d’un pas rapide, sans prendre le temps de papoter. Que dirait donc Monroe s’il voyait une fille et un garçon discuter ensemble ? Que de dévergondage Bulle Essayant vainement de se coiffer à la va vite, Ethan laissa entrer Kelly en première (quel gentleman)(ou pas) et se glissa dans la salle en essayant de se planquer derrière elle. Le brun retint un juron lorsqu’il se souvint que le prof avait séparé les garçons et les filles. Non mais sérieux, plus coincé tu meurs ! Soupirant, il adressa un mini sourire crispé au professeur qui était en train de… tailler des flèches ? Non mais euh, il se croyait dans Pocahontas ou quoi ? Il allait leur transpercer le crâne si ses élèves n’écoutaient pas le cours ? Levant les yeux au ciel, il ne prêta pas attention à Westchester et encore moins à Léandre avec qui c’était plutôt… tendu en ce moment. Il partit s’asseoir à sa place habituelle, dans le fond de la salle. Aaah, heureusement que Martin était son binôme. Enfin, binôme… il fallait compter avec Alan aussi. Le rouge lui monta aux joues et il lâcha son sac par terre à côté de sa chaise, esquissant un léger sourire à l’adresse de l’aiglon. Se posant sur son siège, il soupira et posa son menton dans sa main, n’ayant pour autre préoccupation que d’écouter les babillages incessants de Victory McAdams. Martiiin, bouge-toi et vite @.@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Llewelyn M. Skellig
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 276


Feuille de personnage
Gallions: 198
Points de Magie: 160

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 10 Mai - 23:03


    (Puisque tout le monde s’y met hain @.@)
    Jeudi matin. Cours de potions à 9h30. Réveil à … mais quel réveil ?

    Depuis la rentrée scolaire, ce maudit 9 septembre où elle s’était vue obliger de quitter les douces joies de l’été, laissant derrière elle ses si belles îles irlandaises et d’ainsi arrêter ses sauteries avec Dunstan, c’était la première nuit d’insomniaque amatrice qu’elle venait de passer. Il fallait croire que Galaad commençait à avoir de très mauvaises influences sur elle et un autre certain Pryde aussi. Vous imaginez-vous que Llewelyn Morya Skellig, verte jusqu’au bout des ongles, avait passé la totalité de se nuit, à se poser des questions existentielles totalement débiles, que les Dieux avaient spécialement réservés aux autres timbrés qui peuplaient ce monde à ses cotés : Qui suis-je ? Que fais-je ? Devrais-je ? Et si … ? Pourquoi le monde fonctionnait-il ainsi ? Est-ce qu’elle ressentait vraiment quelque chose pour le gros gougeât qui lui servait, par la plus mauvaise fortune dont Dame Nature et Monsieur Destin étaient capables d’accomplir, de cousin ? Ou bien était-ce sa cervelle qui commençait à surchauffer ? Bwahhahaha, elle ne savait pas qu’avoir un esprit aussi … far-pait que le sien pouvait être à l’origine de certains dommages collatéraux conséquents et lapsus intellectuels alarmants. Comment c’était tellement dur d’être intelligent de nos jours, sérieusement *o*
    Hum. Quoi ? Hain, comment ça j’exagère un peu trop là ? Uh uh. Mais troooop pas vraaaai ! Enfin quasiment trop pas vrai quoi @.@ !

    Elle pourrait vous assurer personnellement et sous sermon qu’elle n’avait pas fermé l’œil de la nuit, sauf pendant ses clignement d’yeux –oui bon, il était vrai que le fait qu’elle ait dormi toute l’aprèm du Mercredi et qu’elle n’avait refait surface des bras de Morphée qu’à 20H pétantes y était pour grand-chose en soi. Hum, peu importe.
    Bon il était vrai aussi que cette remise en question n’avait duré qu’une dizaine de minutes, le temps que l’effet bisounours des Poufsouffles puisse trouver le temps de se dissiper entièrement et qu’on retrouve notre bonne vieille mégère de Lee.
    Ensuite, elle avait passé la moitié de son temps à planifier intérieurement son grandiose avenir et l’autre moitié à analyser le comportement des blaireaux pendant qu’il dormait et faire l’inventaire des différents bruitages provenant de leur organisme de rongeurs, armée d’un simple Lumos, un stylo et son calepin pour s’atteler à cette tâche passionnante. Comme ça, au pire des cas, si ses projets d’avenir buvaient la flotte, elle pourrait encore tourner un documentaire sur les Pouffys et gagner un max de Gallions sur leur dos. Bwaaah, et puis vous imaginez seulement le gigantesque risque qu’elle prenait en s’approchant de … ça (au pluriel) ? Tout, mais tout plein de microbeeeuhs @.@

    Ce ne fut qu’à 8H30 qu’elle se décida d’aller squatter la salle de bain pour essayer une nouvelle potion de sa cousine Cordélia dans le but de masquer ses cernes qui n’étaientt pas loin de rejoindre sa bouche. Du supra-efficace en plus, cette potion *o* (P’tite dédicace à Cordélia Skellig, son éternel sauveuse Bulle ) Et puis ensuite, s’en suivit le rituel matinal. C’était donc toute propre, habillée de l’uniforme scolaire accoutumé (même si elle avait troquée la chemise blanche par une autre identique, mais verte pâle)(Nostalgie des jours heureux dans l’ex-salle commune verte quand tu nous tiens u.u)(Hum, je m’égare ..). Bref je disais ? Ouais, c’était donc toute propre, la robe de sorcier verte et noire ouverte mise, les cheveux en place, et tout le tralala qui allait avec, Lee put enfin avoir le loisir de voir les cours qu'elle allait suivre dans la journée. Tu ne devrais pas plutôt commencer par demander la date du jour à quelqu'un peut-être hain ? (Ah ouaaais, très bonne idée @.@)

    « Floraaaaaa. FLORA. FLORAAAA BAAANKS. Hum. »
    « Que … quoi ? »
    « Hum, tu vas bien ? Moi super en tout cas. Bref, on est quel jour aujourd’hui déjà ? »
    « Jeudi très chère. »
    « Cimer Flory »
    « C'est FlorAAA et puis c'est quoi encore ça Cimer ? Ca se mange ? »
    « Hum, laisse tomber, tu comprendras quand tu seras plus grande uh uh. »


    Il fallut exactement à Lee 3 minutes et 37 secondes pour se rendre compte que son premier cours de la journée était … roulement de tambour (enfin pas vraiment comme si c’était une surprise, je poste dans le cours de Potions ><’) … LE COURS DE POTIIIOOOOONS. Eeeuh, mais noooon è.é ! Elle allait se faire étriper, mordre, déchiqueter et finir par la marre à Kraken par le nouveau prof de potions, le Elrik-là, le pote à son grand frère Caine. Et puis, ce n’était pas comme si elle avait fait exprès de rater le cours passé. Bah ouais quoi, ce n’était pas de sa faute, si elle s’était réveillée trop tard, Jeudi dernier, dans le lit de Dunstan, nanméoh o/ (En plus, ils n’avaient même pas fait quelque chose d’intéressant pendant la nuit, trop naze U.U)
    Cela compromettait largement toutes ses chances de se taper une bonne note cette fois-ci en Potions. Elle avait prévu de se mettre Monroe dans les poches en le corrompant et tout, mais maintenant, puisqu’elle avait humblement séché leur précédent rendez-vous en salle de classe, et bien, elle était dans la mouise.
    Brefouille, c’était tout de même, toute sourire qu’elle se dirigea vers les cachots. Ces derniers lui rappelaient tellement leur salle commune chérie.

    Juste à sa suite, elle aperçut Dunstan arriver –comment l’est troooop beau Bave (COUCHER LEE è.é). La Skellig s’approcha innocemment de lui, lui fit un calin tout aussi innocent (même pas vrai qu’elle lui toucha le cul ow o/) et lui souffla à l’oreille.

    « Prêt à expliquer au gros coincé de Monroe pourquoi on a pas pu assister à son cours toi ? Je te laisse le faire. »

    Elle se détacha du Pryde, lui fit un clin d’œil fissa, juste avant que le dit-professeur sorte le bout de son nez de sa salle et ne puisse l’apercevoir dans les bras de son cousin, raide comme un piquet comme à son habitude et rentra dans la salle de classe en faisant un grand sourire Colgate à Elrik.

    « Bonjoooour Monsieur Monroe. J’espère que vous avez eu un sommeil bien agréable. »
    Que celui qui vient de souffler faux-cul lève la main è.é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Ven 11 Mai - 17:41

    Assise dans son lit, les oreillers dans le dos, Cloé tournait machinalement entre ses doigts un bracelet en argent en regardant devant elle, rien de très précis. Pour Miss Lambertson la nuit fut courte. Elle s'était couchée tard pour finir tant bien que mal la préparation pour Monroe et elle avait été réveillée par un cauchemar, par la suite, la jeune fille n'avait su retrouver le sommeil. Elle ne savait si elle pensait à son père parce qu'elle avait potion aujourd'hui, ce matin même, mais la blondinette n'avait que du négatif dans la tête ce matin là et une douche chaude, longue et savonneuse l'aiderait à disperser tout ça et a prendre le peu de courage qu'elle avait a deux mains avant d'aller dans l'antre du loup. A sept heures, la blondinette était sous la douche, des jets brûlants courant le long de son corps et encore une fois, la jeune fille était agacée de se rendre en potion. Si Rogue lui foutait plutôt la paix parce qu'il connaissait son père, Monroe au contraire lui PRENAIT LA PATACITROUILLE parce qu'il connaissait son père. Enfin.. connaissait.. Monroe savait surtout que le nom de famille Lambertson était facilement ralliable aux grands magiciens industriels notamment dans le domaine des vêtements mais aussi et surtout des potions, matière dans laquelle Karl Lambertson fonda son empire. Visiblement, Monroe avait comprit que Cloé n'avait que moyennement la fibre de son père et avait décider de s'en jouer pendant toute sa scolarité ce qui mettait la petite Serpentarde un peu à fleur de peau. Elle était persécutée ! Voila !

    Un peu calmée et la sueur de sa nuit agitée disparue, la jeune fille était un peu mieux disposée. Enroulée dans une serviette la jeune fille sécha ses cheveux avec sa baguette avant de les attacher en une queue de cheval bien haute, histoire que rien ne traine dans la potion passablement corrosive qu'elle allait pouvoir inventer. Elle enfila ensuite son uniforme. Sous vêtements roses (oui, Cloé aime les culottes rose et alors?), chemisier blanc, jupe plissée noire, collant, ballerines, blaser et cape. Elle vérifiait que son sac était fait lorsque Mary sortit à son tour de la douche et s'habilla dans le dortoir. La blondinette relu rapidement sa préparation le temps que son amie finisse de s'habiller et les deux Vertes descendirent au petit déjeuner de la grande salle. La blondinette n'avait pas un grand appétit ce matin la et se contenta de quelques pancakes natures et d'un jus de citrouille frais avant de se lever vers 9 heures 20 pour rejoindre la salle de classe de potion.

    En plus d'être un persécuteur, Monroe était un prof sacrément dérangé. Il avait dû être martyrisé par sa voisine de classe en étant collégien parce qu'il mettait les garçons d'un côté, les filles de l'autre ce que Cloé trouvait complètement stupide. Peut être l'avait elle violée ? Ca expliquerait son caractère psychorigide mais par contre ça expliquait pas trop pourquoi mais POURQUOI il était entrain d'aiguiser des flèches pendant que la blondinette rentrait. La jeune fille ouvrit rond les yeux. Whowhowho.. Qu'est ce qu'il nous faisait là encore. La blondinette passa rapidement devant le prof, tête baissé, avant de se diriger vers le fond de la classe en passant dernière Ethan en s'appliquant à laisser ses ongles courir dans sa nuque et en souriant sans un mot. La jeune fille fut prompt à choisir sa place. Les deux becasse de sa maison jacassaient devant. Tient.. Amanda avait finit par trouver quelque'un pour recoudre sa jupe. Il y avait une Poufsouffle toute seule mais Cloé s'assied sur un des bancs, seule, en faisant signe à Lee qu'elle devait venir à côté d'elle quand elle aurait finit de parler avec le prof. Pendant ce temps, un débile de Gryffondor faisait son entré, ses cheveux blonds encore mouillés et c'était tout juste s'il avait pas encore du savon dans les oreille. Liam Harrison était un des type stupide mais canon que Cloé aurait pu se serrer s'il ne regardait pas toute les filles en faisant "Bwwwwah" et en grimaçant. Cloé le regarda aller vers Léandre et lui donner une tape amical dans l'épaule :

    - Salut mec ! Ben t'en tire une tronche ! Tu t'es battu avec ton oreiller ?

    Il se laissa tomber à côté de Léandre tandis que Cloé levait les yeux au ciel. Il était pas possible ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Amanda Dalton
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 38


Feuille de personnage
Gallions: 192
Points de Magie: 84

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Dim 13 Mai - 12:16

Amanda avait été sage et patiente durant les deux premiers cours de potions. Elle était arrivée à l'heure (ou presque), n'était pas intervenue à tort et à travers (dans la mesure du possible bien sûr). Après il ne fallait pas trop lui en demander elle restait tout de même Amanda Dalton mais elle considérait qu'elle avait fait des efforts pour ce nouveau professeur.
Certes sont physique charmant avait incité la jeune fille à se montrer sous son meilleur jour mais là c'en était trop. Elle ne pouvait continuer ainsi !
Comment avait-il récompensé tous ses efforts ? En leur faisant vivre un enfer durant les six premières heures de potions de l'année. Elle avait abimé sa manucure à force de nettoyer la verrerie et s'était écrasé, coupé, lacéré et autres joyeusetés les doigts.
C'était inadmissible ! Elle ne se laisserait plus faire ainsi, Mr Monroe avait dépassé les bornes il aurait dû savoir que le soin des mains chez Miss Dalton est sacré.

Jeudi matin, Amanda était assise sur son lit bien décidée à ne pas laisser souffrir ses mains une nouvelle fois. Et pour cela elle avait un plan. Un plan qu'elle jugeait génial, sorti de sa petite tête pendant la nuit. Elle s'était réveillée en sursaut vers les 3h du matin et l'idée lui était apparue comme une évidence :

« Mais c'est bien sûr ! Des bandages ! » La jeune fille s'était rendormie ainsi ravie, un grand sourire sur le visage, persuadée d'être sauvée.
Désormais quelques heures plus tard, bien réveillée elle mettait son plan à exécution. Emballer sa première main dans des bandages avait été facile mais pour la seconde main c'était une autre histoire … Lorsque les deux mains furent emballées dans leurs pansements elle les leva au ciel en signe de victoire elle allait expliquer son génial plan à Vic mais elle réalisa tout à coup qu'elle portait encore son pyjama et se préparer avec les mains bandées n'était pas chose aisée elle râla à voix haute :
« Zut de zut ! » Dépitée elle se mit donc à défaire les bandages avant de filer jusqu'à la salle de bains pour se préparer et s'habiller lorsqu'elle revint toute pomponnée elle regarda l'heure et réalisa qu'elle n'avait plus beaucoup de temps.

« Vite vite vite ! » Se pressa-t-elle. Après avoir enroulé ses mains dans le bandage une seconde fois elle se décida à expliquer son plan à Vic :
« Vic pssssst viens voir ! » Elle ne souhaitait pas que tout le monde sache qu'elle voulait jouer la comédie à leur professeur. Et même si elle avait mis les bandages dans le dortoir aux yeux de tous il lui semblait encore possible que ses camarades ne se doutent pas de la supercherie. Elle chuchota à l'oreille de son amie son idée. Elle était très simple elle arriverait en classe avec ses mains bandées, dirait à Monroe qu'elle s'était blessée tellement gravement que le soin durerait toute la journée et qu'elle ne devrait enlever ses bandages sous aucun prétexte. Aucune chance d'échouer, le plan était par-fait !

La jeune fille devait désormais se dépêcher si elle voulait prendre un petit déjeuner. Malheureusement lorsqu'elle arriva dans la Grande Salle elle du vite se rendre à l'évidence. Manger sans ses mains étaient bien plus compliqué que ce qu'elle avait imaginé. Après avoir fait tomber sa quatrième tartine juste avant qu'elle n'atteigne sa bouche, elle soupira et renonça au petit-déjeuner.

Désormais il était l'heure d'aller en cours, elle leva la tête vers le plafond, ferma les yeux pour se concentrer elle entrait en scène. Après avoir traversé les couloirs elle entra dans la salle de cours mais plongée dans la conversation de Vic elle en oublia qu'elle devait commencer son cinéma si elle ne voulait pas que Monroe se rende compte de quelque chose.
« Ah nan mais je comprends trop quoi ! T'as eu raison ! J'aurais fait pareil »
Elle donna un coup de coude à Vic pour lui signaler qu'elle allait commencer, elle afficha une grimace de douleur sur son visage et se mit à boiter en tenant ses mains en l'air devant elle.
« Aïe ...aïe … aïe ... » Disait-elle faiblement à chacun de ses pas. Elle rejoint une place libre en poussant un long soupir douloureux.
« Nan mais ça va aller ! Ne vous inquiétez pas ! » Lança-t-elle assez fort pour être entendue du professeur. D'ailleurs que faisait-il au fond de la classe avec cette flèche ? Amanda le trouvait bien menaçant, et beaucoup plus effrayant que dans son souvenir c'est à cet instant qu'elle commença à dire que son plan parfait n'était peut-être pas aussi génial que cela. Elle déglutit péniblement plus tellement sûre d'elle tout à coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ethan C. McAllister
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 496


Feuille de personnage
Gallions: 90
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Dim 27 Mai - 19:10

    Lorsqu’il s’était assis, Ethan avait senti quelque chose le piquer. Geeeeeenre quel objet osait piquer son royal et délicat fessier @.@ Il se dandina sur sa chaise mais ne prêta pas grande attention. La main toujours dans son menton, il observait les autres élèves entrer. Il vit Llewelyn entrer en compagnie de Dunstan et le Gryffondor fronça les sourcils. Pfeuh, il ne voyait vraiment pas comment c’était possible que… beeeerk ! Ethan fit une petite moue grimaçante et se contenta juste de reluquer le fessier de la verte et argent tandis qu’elle regagnait sa place. Il adressa un signe de main à Liam qui alla taper la discute à Léandre et l’estomac du rouge et or se tordit légèrement. Il n’aimait vraiment pas être en froid avec son meilleur pote, son bro, l’amour de sa vie et… quoi ? Bwaah, il se sentait vraiment tout bizarre aujourd’hui. C’était sûrement le prof, il le foutait mal à l’aise comme pas possible. Ethan sursauta et poussa un petit bêlement lorsqu’il sentit une main lui griffer doucement la nuque et il se retourna avec l’énergie d’un paresseux dans le coma pour voir Cloé lui adresser un petit sourire. Ouuuuh, la vilaine fille, cet acte ne saurait rester impuni ! Le brun lui tira la langue mais souri néanmoins avant de s’avachir à nouveau sur son bureau. Agneuuuuh, mais il se sentait vraiment tout mou ce matin ! (dommage Alan What a Face ). Peut-être devrait-il le dire au prof ? Non non, il ne voulait pas qu’il le soigne à coup de potion bizarre ou de flèche dans le fondement ! Et puis, il passerait pour une lopette comme disait Dunstan, devant Lee et Alan. Non non, il devait conserver son image d’homme fort, qui sert les dents, qui n’a jamais mal et qui ne chiale pas sa race pour une malheureuse écharde dans le doigt. Mamaaaaan, il allait mourir ! Il allait se liquéfier d’un coup, plouf, ou bien fondre, comme le méchant dans « Qui veut la peau de Roger Rabbit ? » (ce film est génial, regardez-le, c’est un ordre O.O). Il voulut se pencher pour prendre son sac mais tout ce que son bras parvint à faire, c’est tombé mollement le long de son corps. Gnuuuuh, il sentait qu’il commençait à avoir la même consistance qu’un flubber. Il gigota le bout des doigts pour chopper la lanière de son sac mais non, décidément, il n’avait plus aucunes forces.

    - Rhaaa, bordeeeeeeel de merde sa mère la pute booooorgne.

    Même parler lui semblait difficile. La voix d’Amanda Dalton lui fit avoir un sursaut au ralenti et il ne fut pas assez opérationnel pour lui lancer un regard noir. Quelle gourdasse cette rouquine n’empêche, il ne pouvait pas la supporter, elle et sa copine mono-neuronale. Poussant un long soupir qui semblait encore plus l’épuiser, il s’affala mollement sur sa table et sentit encore un truc lui piquer le derrière. Comploooooot ! il ne parviendrait pas à lever la main pour demander à aller à l’infirmerie, c’était trop duuur u.u Il espérait que le prof le laisserait aller, rater un cours de potions parce qu’on est vraiment malade, ça n’arrive pas tous les jours. Aller petit, courage, tu peux le faire !

    - M’sieur Monrooooooooooooooooooooooooeuuuuuuuh. J’me sens pas bien, j’peux aller à l’infirmeriiiiiiie sioupléééééé ?

    Ethan avait la sensation qu’il allait devoir se trainer jusque là-bas lorsqu’il se sentit glisser de son siège et s’étala lamentablement par terre. Avec un ultime effort, il se retourna sur le dos, son sac lui rentrant dans les reins et il gigota pour se remettre debout, sans succès. Voilà voilà.


    HJ : Prochain post réservé à Elrikounet Maki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1709


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Ven 1 Juin - 20:06

    Monroe avait fini par poser toute sa jolie collection de flèches sur le bureau. Elles étaient bien alignées, symétriques et tout. Parfait. Plus qu’à laisser sécher la potion dessus… ce serait idéal pour retourner à la chasse aux lutins. Ou pour…. Rappeler à tous ces petits excités de la vie qui lui servaient d’élèves qu’on se tenait tranquille et silencieux, une fois la porte de la salle de classe fermée ! Cela lui démangea d’attraper une de ses flèches pour la balancer sur le gryffondor qui se croyait sans doute arriver dans un marché pour beugler comme ça ! (Il a juste salué son ami Elrik, tu le sais ça ?) M’EN FOUT C’EST PAS LE MOMENT ! Quoiqu’il en soit, Monroe s’abstint. Hinhinhin.

    « Harrison ! Ferme ton clapet ! Tu feras des mamours à ton condisciple plus tard ! » Jésus Marie Joseph, ces mioches n’avaient aucune tenu ! En plus il était bien forcé de communiquer avec des mots susceptibles de percuter leur cerveau embrumé de perversité, sinon, il n’arriverait à rien ! « Et c’est valable pour vous aussi Dalton et MacAdams ! Personne n’a envie de vous entendre geindre ! Ou alors je vous donnerais de vraies raisons de le faire. Pigé ?! Bien ! » Ciel, ciel, ciel ! Il n’aurait pas aimé être à la place du prêtre qui attendrait tout ce petit monde dans le confessionnal ! Heureusement, qu’il avait assez de charité chrétienne en lui pour s’occuper d’eux… (oui c’est ça !)

    Elrik avança de gauche à droite devant les premières rangées en englobant le groupe d’un regard attentif. Martin, Ryan, Lorelei… eux se tenaient bien. Ses Pouffy Vertueux, Amen ! On n’avait donc pas tout perdu. Rassuré intérieurement, Elrik ne baissa cependant pas sa garde. Il n’avait pas fini de donner le ton de ce nouveau cours et les marmots n’avaient pas fini de l’entendre ! De toute façon, il avait encore un peu de temps avant que ne débutent vraiment les réjouissances. Il observa discrètement le petit sablier qui se trouvait sur son bureau et se prépara à reprendre la parole. C’était parti pour leur mitonner une intro qui leur sortirait une bonne fois pour toutes les doigts du derrière ! Et particulièrement pour deux d’entre eux…. Jusqu’ici, Elrik n’avait rien dit au sujet du duo de sécheurs de cours de la semaine dernière, mais il leur réservait une petite surprise.

    « Vous allez être contents, les Jeunes ! Aujourd’hui vous allez pouvoir, éventuellement, mettre en service vos connaissances en matière de potions ! Je ne doute pas que les deux derniers cours vous aient passionnés mais je sais aussi que des sorciers au sang chaud comme vous ont parfois besoin d’action. »

    Au cours des deux dernières leçons de potions, mes chers élèves, vous avez d’abord astiqué des touillettes à chaudron, en métal, en bois tout ça tout ça… pendant trois heures, avec l’interdiction formelle de toucher aux-dits chaudrons. Parce qu’avant de faire joujou, il faut savoir prendre soin de son matériel ! Puis vous avez eu tout un tas d’ingrédients tout plus ragoutants les uns que les autres à piller, couper, élimer, broyer… parce qu’il faut du stock avant de pouvoir faire joujou. Et aussi, si l’on n’est pas capable de se concentrer pour préparer correctement des ingrédients, on ne mérite pas de toucher son chaudron ! C’est cool hein ?!

    « Je vous comprends… mais avant d’aller plus loin. Il y a quelque chose qui me chiffonne. » Jusque-là, il parlait d’une voix assez calme, d’un ton presque caressant et ça – pour ceux qui avait un peu d’intuition – c’était mauvais signe. Elrik se déplaçait à nouveau entre les rangées de paillasse. Il s’arrêta derrière Miss Llewelyn Skellig. Il baissa son regard vers elle. Douce petite sœur de son meilleur ami. Certes. Raison de plus pour ne pas la lâcher. Ensuite il lança un regard en coin à son acolyte, le Pryde qui se balançait sur sa chaise au dernier rang. A côté de lui, Graham lui donna un coup de coude pour essayer de le prévenir mais Dunstan l’ignora.

    Elrik expira comme un taureau prêt à charger. « Cela me chiffonne que deux d’entre vous aient malheureusement loupé la dernière étape de remise à niveau pour pouvoir participer aux réjouissances avec nous ! ÇA OUI ÇA ME CHIFFONNE ! » Au moment où il s’était mis à hurler Elrik s’était glissé derrière Pryde qui sursauta en remettant son siège en équilibre. « Hey…. » Il n’avait rien compris à son sort lui !

    « Skellig, Pryde. Debout, direction le fond de la classe ! Vous allez récurer des chaudrons dans l’arrière salle, et que ça saute ! Et j’ai tout un bocal de scarabées putrides à réduire en bouilli, tout est derrière ! GROUILLEZ-VOUS. Je ne le répèterai pas. »

    En espérant que la charmante demoiselle s’exécute sans trop rouspéter. Son cousin tenta de faire de la résistance en beuglant que « Ouaaaaais c’est bon, c’est abusé ! ». Elrik lui précisa que ce n’était sûrement pas bon, en donnant un grand coup de pied dans son tabouret. Celui-ci valdingua au centre de la pièce, Pryde manqua de se casser la figure par terre, Elrik le rattrapa par le col puis d’un geste vif, il le propulsa sur ses pieds et vers le fond de la classe à grand coup de rangers dans le derrière.
    Voilà, ça c’est fait.

    « Bien. A nous maintenant. » Nous, le reste de la classe ~
    Oh mais quoi ? Quelle était cette lente plainte ?! Elrik s’approcha de la table où étaient assis Bird, McAllister et Holmes.

    « L’infirmerie McAllister ? Mais bien sûr ! Arrête de jouer la comédie ! » Ouh Elrik, c’est bas ce que tu fais… « Ah ! Mais tu joues bien dis donc… » Ethan venait de s’étaler par terre. « Pardon Holmes, je passe. Mais bouge-toi petit, tu vois bien que je suis coincé ! Tu es trop grassouillet, faut te remuer plus. Je le note. » (Ouais, jsuis sympa, jvous tends des perches au cœur de sa tyrannie – enfin, pardon quand même Martin o/) Bref, Elrik poussa Martin contre le bord de la table pour se frayer un chemin jusqu’à Ethan. Il s’agenouilla, examina d’un bref regard le gryffondor… Il l’attrapa sans plus attendre et le releva avec tact et délicatesse (non je blague). Il lui donna quelque tape sur la joue, mais le p’tit avait l’air vraiment dans le cirage. Tiens, qu’est-ce que c’est surprenant ça Ricky !
    L’homme relâcha l’adolescent, en précisant à ses voisins de paillasses : « Si j’étais vous, je le tiendrais. » Là-dessus, il repartit vers le devant de la classe, laissant à Alan et Martin le soin d’empêcher qu’Ethan se casse à nouveau la figure.

    « Bien ! Nous avons un problème. » Il s’adressait désormais à la classe. « Enfin, il aura un problème si Vous ne bougez pas ! » Elrik avait quelque chose dans les mains, avec lequel il jouait non sans précaution. Il l’avait ramassé près d’Ethan, en le relevant. C’était une pointe de flèche. « Votre camarade est empoisonné ! Un Venin des Sens assez carabiné si vous voulez mon avis. » expliqua-t-il d’un ton parfaitement neutre et posé. Carabiné, tu m’étonnes. Il y avait mis le pourquoi ! « Alors l’infirmerie, ça serait bien… si on avait une infirmière. Parce que je vous le dis tout de suite, le professeur en poste là-bas actuellement n’aura pas plus de chance que vous de tirer votre camarade d’affaire. Si ça vous amuse de le transporter jusque là-bas pour rien, à votre guise. Ce n’est pas mon camarade, s’il perd tous ses sens pour de bon, ce n’est pas mon problème. Il y a toujours un pourcentage de perte d’élèves après tout. Certes ça me chiffonnerait tout de même de perdre un si bon videur de lutins… Hélas, c’est la vie. » Elrik s’installa derrière son bureau, à son fauteuil, tranquillement. « Vous avez devant vous six fioles. Il y a… hum, de mémoire… Un Philtre de Vidange, un Elixir du Nyctalope, une potion Clac, une peau de Granite, le Venin des Sens… et l’antidote. » Elrik sortit du tiroir à sa gauche une bille de verre remplie de fumée blanche. Il la balança par-dessus son épaule, et celle-ci s’éclata sur le tableau. Les noms des six potions apparurent alors, sur la surface noire.

    « Alors je ne me souviens plus quelle fiole correspond à quelle potion… » Il haussa alors les épaules, feignant l’innocence. « J’espère que vous avez des connaissances bien solides mes petits. J’espère, pour McAllister. Je trouve que son regard se trouble déjà… la vue part si vite, sous l’effet du venin des sens ? Argh, je n’étais plus très sûr ! Donc si vous voulez jouer les brutasses sans cervelle, approchez donc, essayez toutes les potions sur votre camarade. Si jamais il survit à tout ça, après, je lui suggère de changer d’amis ! Ne vous précipitez pas, faites appel à vos connaissances, établissez une stratégie. Sa vie en dépend. Bon, je vais voir comment les commis aux chaudrons s’en sortent, derrière…. Ne faites pas de bêtises. »



    HJ - Voilà passons aux réjouissances \o/
    Donc il va être question d'identifier quelle potion est quelle potion !

    Au fur et à mesure que les indices seront trouvés, nous mettrons cette liste à jour :
      Fiole 1) ???
      Fiole 2) ???
      Fiole 3) ???
      Fiole 4) ???
      Fiole 5) ???
      Fiole 6) ???


    Marche à suivre, envoyez moi un MP avant de rédiger votre poste ! Nous verrons ensemble comment organiser votre action ! Chaque Elève a droit à une action pour élucider le mystère ! Des indices et des infos seront glanées au fur et à mesure des rp pour remettre tout ça dans l'ordre et sauver Ethan (espérons !) Pour cela il faudra faire appel à vos connaissances en Potion, bien sûr, peut être en Botanique aussi, ou peut être à votre culot ?
    A très vite en MP !
    Mouton

    Llewelyn & Dunstan auront droit à un exercice à part ! x) Jte mpotte Lee !

    Pour ceux qui veulent arriver en cours de route pas de problème ! Je vous conseille de dire que vous étiez là depuis le début du cours ^^ sinon ça va barder pour vos tronches x)

_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cléophée P. Lambertson
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 308


Feuille de personnage
Gallions: 34
Points de Magie: 280

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Dim 3 Juin - 18:01

    Comme depuis le début d'année en potion, Cloé se faisait petite, discrète, tout ce qu'elle n'était pas d'habitude. Faut dire que le prof de potion l'avait comme qui dirait prise un peu en grippe. Non pas parce qu'elle était particulièrement nulle dans cette matière mais parce qu'elle était la fille d'un des plus grand potionniste contemporain, feu son père. Et bien sûr, comme de par hasard, on attendait d'elle une maîtrise parfaite de l'art des potions, alors qu'elle était encore d'un niveau moyen si ce n'était pas médiocre. En y repensant, si Cloé avait pu cacher à Monroe son nom de famille comme elle cachait à tout Poudlard (sauf à Galaad ce botruc..) son réel prénom, eh bah elle serait plutôt bien la blondinette. Elle pourrait même apprécier un petit peu la potion. un peu hein ! D'ailleurs, il était presque drôle Monroe et au moins il savait que faire fermer la grande gueule de Harrison c'était bon pour le l’intérêt commun.

    La blondinette était assise seule sur une des table. Pas trop proche du prof mais pas au dernier rang non plus. Oui, la blondinette faisait attention à chaque détail pour ne pas donner une perche à Monroe et qu'il lui foute la paix. Malheureusement, ce n'était pas dans les habitude du retraité militaire que de laisser une jeune fille ne rien glander sagement pendant son cours. Mais Cloé avait la parade parfaite ! Facile, elle se mettait à côté de Lee qui prenait toute l'attention pour elle et comme ça, personne ne faisait attention à la petite Lambertson a côté. Enfin.. Tout le monde sauf Monroe qui il avait VRAIMENT décidé de l'emmerder. En attendant, Cloé zieuté son amie et Pryde parler avec le prof, sûrement pour expliquer pourquoi ils étaient absent aux cours précédent. Ah ben ça oui ! Pourquoi ? Cloé le nota dans un coin de sa tête, ça ferait un enième sujet de conversation entre les deux blondinettes. Mais non. Lee ne revint pas. Enfaite, elle fut carrément envoyée récurer les chaudrons avec Dunstan ce qui fit sourire la jeune fille. Envoyer Lee au récurage c'était sacrément dangereux. Même carrément suicidaire. Cloé attendait la réaction de la blonde avec impatience !

    Mais finalement, ce ne fut pas Llewelyn qui attira l'attention mais Ethan qui beugla, demandant pour aller à l'infirmerie. C'était dingue ça quand même ! Les mecs, dès que c'est un peu malade ils croient qu'ils vont mourir. Que des chochotes ! Enfin, là il devait quand même y avoir quelque-chose parce que ethan était clairement entrain de faire un malaise. Cloé se mordit la langue. Elle appréciait beaucoup Ethan même s'ils ne le montraient pas. Enfaite, les autres devaient souvent voir les provocations de l'un et de l'autre. La blondinette hésita à se lever et finalement, alla vers Ethan seulement après que le prof l'ait relevé. Il était tout pâle et Cloé ne put s'empêcher de poser une main sur le front du Rouge. Puis tourner la tête vers le prof. Empoisonné ? Cloé fronça le nez. Qu'on prenne un élève comme cobaye passe encore mais dans ce cas elle aurait preferait qu'il prenne des gens qu'elle n'appréciait guère. Genre Arcker ou Westchester.

    Et en plus c'était EUX qui devaient bosser pour aider Ethan. La jeune fille grimaça. Par Salazar, elle ne savait pas comment c'était faisable. Personne ne sortait vraiment du lot en potion, pourquoi le prof ne le faisait pas lui même ? Parce qu'il était sadique pardi ! La blonde jeta un regard à Ethan. Elle était agacée qu'il se soit laissé empoisonné et pire, qu'elle doive vraiment bosser en potion alors qu'elle avait décidé de ne rien glander. Elle se leva, laissant le Rouge à Birdy et a Holmes avant d'aller vers le bureau du prof le regard mauvais. Okay, donc il y avait six fioles. Cloé attrapa la bleue sans rien dire au prof et se tourna vers la classe.

    - Il est capable de le laisser comme ça alors bougez vous un peu non ? Moi j'vais regarder si y'a une potion qui ressemble a celle là dans le grimoire.

    Ben oui, comparer deux images en potions c'était de loin la seule chose qu'elle était vraiment capable de faire. Bref, la blonde se tourna vers un bouquin et feuilleta plusieurs minutes avant de trouver une potion dont le bleu était similaire. "Potion du Schtroumph, sert à rétrécir un végétal, un animal à une taille liliputienne, généralement bleue" ! Cloé haussa un sourcil. Il avait dit quoi le prof déjà ? Un Philtre de Vidange, un Elixir du Nyctalope, une potion Clac, une peau de Granite, le Venin des Sens… et l’antidote.

    - Ce livre est d'un inutile ! Tout ce qu'il raconte sur les potions bleues c'est pour transformer Ethan en bête bleu et c'est même pas dans le liste de Monroe.

    Cloé, impuissante, se demandait si elle ne ferait pas mieux d'essayer de tenir Ethan dans un semblant de conscient.

    Jet de Potions ; recherches sur les "Potions Bleues" | Niveau Initié, Cloé fait une recherche dans son livre de potion, si elle trouve des renseignements sur les potions bleues.
    1-2-3) Echec
    4-5) Réussite Moyenne
    6) Parfait !


Dernière édition par Cléophée P. Lambertson le Lun 4 Juin - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Dim 3 Juin - 18:01

Le membre 'Cléophée P. Lambertson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joren C. Sways
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 468


Feuille de personnage
Gallions: 271
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Lun 4 Juin - 15:53


« Mais pourquoi tu fais cette tête d’enterrement ?! C’est cool les potions ! Mais siiiiiiii ! On peut faire chier Monroe, faire faire n’importe quoi à Westchester, et puis faire exploser des trucs ! Foutre le feu à sa potion c’est fun ! Nan ? »

Joren et sa passion pour le feu étaient déjà à l’œuvre pour tourmenter Orion. Paix à son âme. Le lion engloutissait tranquillement son petit déjeuné, son chat sur les genoux, tout en expliquant à son meilleur ami pourquoi il était de si bonne humeur. Pour une fois, personne ne l’avait réveillé à l’aube, c’était déjà jouissif en soi. Apparemment les Serdaigles commençaient à comprendre que ce n'était pas une bonne idée de venir réveiller un lion qui dort pour lui demander son shampooing. A moins bien sûr de vouloir se faire virer par un magistral "je te rejoins sous la douche t'inquiète". Ajoutez à cela que Watson avait l'air plus détendue ces derniers jours et criait un peu moins. Ce qui voulait dire que c'était de nouveau la porte ouverte à la connerie pour quelques jours. Quel était son plus grand passe temps au château ? Faire chier le monde. Parfaitement. C'était donc ce qu'il allait faire. Trempant sa tartine de il-ne-savait-pas-quoi puisque c’était Alicia qui lui avait gentiment donnée –oskour- dans son jus de citrouille, il réfléchissait donc à un nouveau moyen de f…

« OH FUDGE ! FEUL ! ça fait mal bordel de Dieu ! On ne plante pas ses griffes dans la cuisse de son maitre ! »

Et le chat de lui piquer sa tartine avant de se barrer en courant. Saloperie. Un jour, il finirait à la broche. Bon, de toute façon c’était l’heure d’aller en potion, à en croire les beuglements d’Orion qui lui disait de bouger son cul. Frais comme un gardon, Joren se leva et traversa la grande salle d’un air décidé. Avec un peu de chance, il arriverait à planter un couteau dans le dos de Westcherster sans que personne ne s’en aperçoive ! Bah quoi ? Ça ne rentre pas dans la catégorie « faire chier le monde » ? Dommage. Les deux lions se trainèrent jusqu’aux cachots où régnaient, comme toujours, une ambiance glauque à souhait. Bienvenue dans le pays magique des araignées et des potions flippantes. Dire que Joren allait probablement passer sa vie enfermé dans un laboratoire puant…le côté positif, c’est qu’il pourrait faire des expériences bizarres. Héhé. Il entra dans la salle de classe et rejoignit son cheeeer binôme, n’omettant de lancer un « bonjour » guilleret à son professeur. Qui était en train d’aiguiser des flèches @.@ c’était un passe-temps comme un autre me direz-vous…
Le reste, vous l’avez déjà lu : cette chochotte d’Ethan se piqua le doigt sur une flèche empoisonnée et tout le château s’endormit pour l’éternité. Heureusement, un beau prince vint lever le sort en embrassant Ethan Aux Bois Dormant. Ah, non, ce n’est pas la bonne histoire ça…

En réalité, un vent de panique souffla sur le cachot quand Monroe expliqua avec un calme affligeant que lion était probablement déjà en train de causer avec St Pierre. Joren se leva pour s’approcher non pas des fioles mais de son ami. Il prit le temps de bien réfléchir. Six potions, dont l’antidote et le poison. Les noms lui parlaient plus ou moins. Il était presque sûr d’avoir déjà eu un Elixir du Nyctalope entre les mains mais rien ne lui revenait. Le trou noir. Ni la texture, ni la couleur, même pas un éventuel parfum. Si, celui d'une énorme brioche fourrée aux pépites de chocolat toutes fondues…Rah putain ! Ce n’était pas le moment de penser à ça ! Entre Monroe qui faisait son tricpot tranquillement, Galaad planté là comme un piquet et cette bande d’andouilles qui paniquaient, y’avait de quoi être déconcentré aussi ! Mais oui, c’est cela…et pendant que tu te trouves des excuses bidons ton pote se transforme en engrais pour tulipes !

    Jet de Potions ; recherches sur la Potion du Nyctalope | Niveau Confirmé, Joren fait appel à ses connaissances pour retrouver des infos sur cette potion.
    1) Rah flut, le trou noir !
    2-3-4) Ah ça vous dit bien quelques choses..... mais quoooiiii ?
    5-6) Ouh vous avez une très bonnes mémoires et des connaissances solides ! Bingo !


Dernière édition par Joren C. Sways le Sam 16 Juin - 21:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shonengx3.wix.com/the-muffins-of#!biographie-d%27un-cupca
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Lun 4 Juin - 15:53

Le membre 'Joren C. Sways' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ryan A. Fowler
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 837


Feuille de personnage
Gallions: 14
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Mer 6 Juin - 17:57

    J'ai eu une motivation soudaine pour répondre et comme j'ai pas besoin du post de Joren pour faire le mien, je me lance! Licky

    S'il y avait une chose que Ryan n'aimait pas, c'est les minutes qui s'écoulent après qu'il ce soit assis. Encore s'il pouvait parler avec son voisin... Mais même pas quoi ! Donc, il patientait, tapant des doigts sur la table tandis que les autres prenaient tranquillement place, sans se presser. La tête dans sa main, coude sur la table, l'autre main pianotant sur son bureau qui rendait un léger son mat... Bref, c'était long !
    En plus, si c'était pour entendre jacasser les bécasses de Serpentard, autant commencer le cours, parce que, c'est pas elles qui allaient faire avancer les choses façon. Et McAllister qui mettait sa petite remarque... Ah le feignant qui voulait esquive le cours UU En même temps quand Ryan le regarda s'affaler par terre comme... Comme une merde, oui, il y avait pas d'autre mot, désoler Ethan, le Poufsouffle se dit que peut-être, il était vraiment pas bien ! Ou alors que ça avait été la teuf dans leur tour et qu'il était encore bourré de la veille. Enfin.. Toutefois, au bout d'un moment Monroe prit la parole et le sortit de ses pensés.

    *Amen mon frère*

    Va s'y envois les consignes ! Et un truc qui check son boule siouplaît m'ssieur, parce qu'avec les deux cours précédents, ils s'étaient fait grave chier ! Et encore, le mot était plus que faible. D'un côté, c'était un gain de temps. Ils avaient fait surtout de la mise en place pour les cours suivant, nettoyer ce qui devait l'être, ainsi, ils perdraient pas une heure à écraser, broyer, faire infuser toute une variété d'ingrédients. Sauf qu'au bout d'un moment, fallait y aller ! Taper dedans, envoyer du pâté quoi !
    Et après un peu de discipline, c'est ce que fit son Directeur Jaune : rassurer son assemblé ! Nickel ! Ils allaient enfin faire quelque chose de constructif, genre, refaire les six potions présentes sur son bureau ? Ça, ce serait bien quoi !

    Ryan s'était un peu redressé sur sa chaise ou il était en partit affalé, intéressé, mais, oui, avec Ryan y a toujours un mais... Mais Monroe se mit à chier dans la colle et à refaire de la discipline ! Par les poils du cul de Merlin ! Il le lancerait son cours ou il allait tomber dans le même état second qu'Ethan ? D'ailleurs il ne pût retenir un bâillement. Pryde et Skellig cet fois. Ah Skellig... Ah Pryde... Bref, t'es pas là pour te remémorer tes exploits Ryan ! Puis s'il commençait à rêvasser, il allait piquer du nez.
    Après moulte menace et instructions disciplinaire, Monroe revint à ses moutons, comme le berger qu'il était ! Elles étaient chelous ses consignes d'ailleurs... Ah mais, mais c'est Monroe qui a empoisonné Ethan pour leur faire chercher l'antidote parmi une de ces six fioles ??? Hannnnn !!! Malin le singe ! Bon, pas la peine de se monter le bourrichon, il allait pas crever Ethan... Pas de suite du moins.
    Pendant que le prof se barra gueuler un coup sur les condamnés au récurage forcé, Ryan ouvrit son livre et se mit à chercher des informations sur le Venin des Sens. A partir de là, bah, il serait peut-être plus facile de trouver l'antidote. Il y avait aussi le sortilège « Specialis Revelio » mais Ryan ne savait pas le maîtriser et ce serait bête de faire sauter la fiole contenant l'antidote non ? Enfin bête... Surtout pour Ethan. Donc, ne restait plus que la méthode standard d'investigation !

    C'est alors que forcément, une certaine blonde se permit de l'ouvrir et pour faire choux blanc en plus...

    Ou comment ouvrir sa bouche pour rien... C'est une habitude dans vos rangs.

    Et Paf ! Comment ça Ryan avait une dent contre les verts ? En tout cas, il savait que c'était pas malin comme remarque, mais tant pis. Il jeta un regard autours de lui, survolant tout les enfants de Salazar... Puis il retourna à ses recherches, prenant soin d'avoir sa baguette à proximité. Bien-sûr Branstone fut outré avec un « OH Ryan ! Ce genre de remarque c'est pas très gentil hein... » Bah oui, grosse truffe ! C'est fait exprès !

    Tournant les pages, recherchant dans le sommaire, le lexique, le glossaire et même les remerciements et les coordonnés de la maison d'édition, il ne trouva pas. Pourtant, ça devait forcément y être... Mais il ne se laissa pas abattre et recommença encore et encore … Il était pas pressé, il lui restait plus d'une heure et demi pour feuilleter le livre...


Spoiler:
 


Dernière édition par Ryan A. Fowler le Mer 6 Juin - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Mer 6 Juin - 17:57

Le membre 'Ryan A. Fowler' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1173


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Sam 16 Juin - 18:28

    Rien de pire que les cours de Potions. Galaad avait beau être un élève sérieux, s’il y avait bien un cours où il faisait un peu n’importe quoi, c’était bien en Potions. Enfin il ne faisait pas non plus de conneries tout le temps, mais disons qu’il n’écoutait pas grand chose. De toute manière, il ne comprenait rien alors autant ne pas trop se fatiguer. Et puis observer les autres, c’était bien plus intéressant. Et les duels de regards avec Viviane, c’était distrayant. Cette petite prétentieuse se croyait mieux que lui avec sa cravate bleue et bronze ? Tssss... Qu’elle retourne s’occuper de sa Cracmole de soeur et laisse les hommes Westchester entre eux.

    Hein ? Quoi le cours commençait ? Le menton appuyé sur sa main, le regard égaré sur son voisin de devant sans vraiment qu’il ne s’en rende compte, Galaad rêvassait. Il pensait que son père et son grand-père (et sans doute le débile qui lui servait de frère) allaient débarquer le lundi suivant et qu’il avait plus ou moins harcelé McGonagall pour pouvoir sécher le cours de Botanique afin d’assister au diagnostic. Ça serait une grande expérience, parce qu’il avait déjà suivi des chantiers, par exemple celui de Ste-Magouste pendant les vacances, mais Poudlard, c’était quand même un autre délire. Et puis mine de rien, ça le concernait quand même directement parce que c’était les couloirs où il passait tous les jours qu’il pleuvait. C’était sa salle commune qui avait disparu. C’était son terrain de Quidditch qui était réduit à l’état de ... ruines. Il voulait plus que tout au monde que tout redevienne comme avant. Et partir d’ici aussi, accessoirement. Mais c’était un détail contre lequel il ne pouvait malheureusement pas faire grand chose. Quitter cet endroit pourri rempli de ces gens au sang pourri : son plus grand rêve.

    Mais voilà que Monroe faisait son petit manège. Galaad ne comprit pas grand chose, de toute manière il n’en avait strictement rien, rien, rien à battre. Il vu que McAllister faisait une drôle de tête, qu’il y avait tout un tas de potions de très jolies couleurs devant lui. Et puis il entendit parler de risque de mourir. McAllister + mourir = bonne chose, très bonne chose. Même grosse fiesta. Tout de suite, le Serpentard était intéressé. Il fallait juste qu’il trouve quelque chose pour... Pour faire il ne savait trop quoi en fait. À côté de lui, Sways faisait semblant de savoir lire, Galaad ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel.

    C’était un peu l’effervescence dans la salle de cours, tous avaient l’air de vouloir sauver le Gryffondor. Quelle idée... Galaad attrapa la fiole la plus à droite, la secoua d’un air distrait. Elle était bleue. Pourquoi pas ? Il ne se passa rien aussi le jeune homme la déboucha et la sentit. Il y en a un qui n’a pas peur pour son nez --’ Mais ça piquait juste le nez, aucune explosion. C’était bon signe, non ?

    - McAllister, vous devriez essayer celle-là... La bleue. Faites-moi confiance... susurra-t-il en rebouchant la fiole avec un air de... pervers en fait --’

    Bah quoi ? Vu son niveau en potions, il avait plus de chance en jouant la chance o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Elrik H. Monroe
Unbowed, Unbent, Unbrokenh
Unbowed, Unbent, Unbrokenh


Messages : 1709


Feuille de personnage
Gallions: 134
Points de Magie: 97

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Dim 17 Juin - 9:49

    Dans l’annexe de la salle de classe, Elrik donna rapidement les consignes aux deux serpentard sécheurs de cours, avec son éloquence de Robocop habituelle, comme disait si bien un gryffondor à l’agonie quelques mètres plus loin.

    « Chaudrons ! Nettoyer ! Impeccable ! Scarabée ! Ecraser ! ON SE GROUILLE ! ET PAS D’ENTOURLOUPE ! Toi là, toi là ! » Il valait mieux les placer loin l’un de l’autre pour bosser. Mais quand même, ils n’iraient pas jusqu’à… faire les fous, en cours de potion avec leur professeur non loin, n’est-ce pas ? Bien sûr que non Elrik, c’est mal connaître Llewelyn Skellig et Dunstan Pryde que d’imaginer une seule seconde qu’ils seraient capables de pareilles bêtises ! Ben tiens !

    Elrik les laissa donc à leur ouvrage, et retourna dans sa vaste salle de classe. Il s’encadra dans la porte de l’annexe, silencieux. Ses poings appuyés sur les pans de sa cape, l’homme observait ses troupes d’agiter pour sauver leur camarade. Il s’avança parmi eux, d’un pas lent et mesuré afin d’avoir un petit aperçu précis de l’attitude de chacun. Il s’étonna de voir Cloé Lambertson si déterminée à prendre les choses en main et chercher dans son manuel une solution. Elle qui d’ordinaire se faisait discrète, se mettait sur la défensive. Elrik ne comprenait pas l’attitude de la jeune fille, ça le dépassait complètement. Il essayait de l’encourager au contraire à progresser dans sa matière, à utiliser son potentiel qu’il jugeait grand. Les potions, elle avait ça dans le sang ! Mais non, elle demeurait hermétique à son soutien. M. Monroe n’avait pas compris qu’il était peut-être un peu brusque, dans sa méthode d’encouragement… hélas ! Un jour prochain quelqu’un lui expliquerait ce que le mot tact signifie, et l’importance d’en user de temps à autres.
    En attendant, les recherches de Lambertson restèrent infructueuses… de même pour Sways qui paraissait trifouiller dans son cerveau une réponse qui ne venait pas… Puis l’un de ses gars se manifesta, pour rembarrer Miss Lambertson.

    Elrik réprima un petit sourire amusé. D’un certain côté, il aimait l’aplomb naturel de ses soldats, ça n’avait rien à voir avec l’insolente assurance dont pouvait faire preuve lions – par exemple – (qui a dit partial ???? Puis Elrik savait que les gryffondor n’étaient pas de mauvais bougres, juste des petits malins prétentieux). Tout cela n’empêchait pas le Soldat de savoir les remettre tous à leur place, tous autant qu’ils étaient, peu importait la couleur de leur cravate !

    Ses rangers claquant le sol, Elrik s’approcha de la table de Ryan, Eleanor plus loin continuait à s’exciter sur l’attitude pas très gentille de son camarade de maison… « Branstone, on se calme. Tu gaspilles ton énergie pendant que ton camarade est en train de mourir.
    - Hiiiiii ! Non mais Monsieur il va pas mourir pour de vrai Ethan, hein hein ?! »
    Elrik haussa les épaules, en jetant un œil à Ethan.
    « Je ne sais pas mais il est de plus en plus pâle… M’est avis que dans cinq minutes… il ne verra plus rien. Bird ! Tiens le mieux que ça ! Il va s’affaler par terre, ENCORE ! Bon, alors Fowler, tu ne trouves rien ?! Demande à tes camarades, lever vos miches pour aller examiner un peu ses fioles au lieu de vous retrancher tous derrière vos grimoires. Quand je dis que vous ne devez pas vous précipiter, je ne dis pas non plus qu’il faut rester là comme des poireaux en terre à se tourner les pouces ! Aah… Westchester, tu oses ?! Sways t’as soufflé la réponse ?! » Elrik observa le jeune serpentard jouer les téméraires !

    Tandis qu’il fixait les gestes de son élève avec attention, un micro sourire en coin étira cette fois les lèvres d’Elrik. Une grimace un poil sadique… c’est qu’il n’avait pas l’habitude de sourire en public comme ça, mais apparemment la situation l’amusait trop pour qu’il se cantonne à son masque impassible habituel. Enfin, son rictus survécut au mieux trois secondes. Très vite, la mine d’Elrik se fit à nouveau grave et sérieuse.

    Galaad rebouchait la fiole et Elrik se dirigea vers son bureau, où il reprit place, stoïque.
    « Alors, soit vous jouez les planqués, soit vous jouez les inconscients ! Le Juste milieu, vous connaissez ?! Seigneur Dieu, je n’aimerais vraiment pas vous avoir comme alliés durant une bataille ! Vous êtes une classe, un groupe ! Bon sang ! Bossez en équipe, échangez vos informations quand vous en avez, élaborez ensemble une stratégie ! Il va faire quoi Ethan ? Déjà qu’il ne voit plus rien et ne peut plus bouger, d’ici dix minutes il n’entendra plus rien. Il sera bon à jeter aux hippogriffes ! AFFOLEZ VOUS UN PEU BANDE DE LUTINS ! Je vous préviens, si je perds mon futur commis de cuisine… J’Vous fous tous à l’eau et au pain sec pendant deux semaines ! Holmes, Arcker le rouge et le jaune ! J’vous entends pas beaucoup c’est bizarre ! Et toi, Levinson, tu vas rester planter sur ton banc sans rien faire ? »


    HJ : Donc on continue sur notre lancée !
    Un petit MP et je vous donne le feu vert pour poster ! Vous avez de nombreuses possibilités d'action ^^ laissez aller votre imagination et on élabore ça ensemble après par mp !
    Vous avez par exemple : des pnj à dispo, que vous pouvez utiliser comme cobaye et tout (et oui je vous confie ma préfète chérie, Eléanor, comme cobaye ou encore ce branleur de Kevin ! Même Graham le préfèt des Vert & argent est là, il est assez bête pour se faire surprendre ! Quant à Flora ou Kelly, les préfètes des serpy et gryffy, elles sont là aussi mais je vous déconseille d'essayer sur elles, sauf si vous voulez vous prendre un coup de chaudron ! Je dis ça, je dis rien !
    Bref il y a beaucoup à faire ! j'attends vos mp Canard

_________________

Spoiler:
 


Nous vaincrons lentement, mais sûrement !
- le club des escargots

Plus que 4/8 ! @_@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Loreleï Levinson
We Never Surrender
We Never Surrender


Messages : 197


Feuille de personnage
Gallions: 177
Points de Magie: 156

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Mer 20 Juin - 8:10

Pas moyen. Il n’y avait pas moyen ne serait-ce que 5 petites minutes à garder les yeux ouverts. Loreleï avait beau se concentrer, enfin tenter, rien n’a faire. Ses paupières se fermaient, s’ouvraient, se fermaient… Des voix par ci par là, des personnes qui bougent de tems en temps, tout ce bruit aurait pu et surtout aurait dû la tenir un rien éveillée, mais ça résonnait comme une berceuse à ses oreilles et lentement la jeune fille sombrait. Jusqu’à ce que le clairon sonne. Ah non, en faite, c’est la voix du professeur, loin, très loin. Mais, il y a ce sursaut qui montre que Loreleï est encore en vie et qu’elle s’intéresse à ce qui se passe dans la classe et que les mots du prof lui arrivent au cerveau. Enfin un peu.

Branston… calme … camarade … mourir…lever vos miches …inconscients …Westchester, tu oses … Ethan… déjà qu’il ne voit plus rien et ne peut plus bouger…BANDE DE LUTINS … Holmes, Arcker le rouge et le jaune … et toi, Levinson, tu vas rester planter sur ton banc sans rien faire?…

Voilà les paroles que le cerveau endormi de la Poufsouffle entendit. Même entendre son nom de famille ne la fit pas réagir plus que ça. C’est juste le regard du prof posé sur elle qui la mit sur une piste. Les yeux dans le brouillard et le cerveau dans le coma, la jeune fille eu bien du mal à constater qu’il s’adressait à elle et les mots la concernant commencèrent à atteindre le peu de neurones réveillés. Aussitôt la jaune et noir se redressa, un de ses bras glissant de la table comme si celui-ci n’avait plus de gravité et ses pupilles interrogatrices parcoururent la salle de classe en même qu’elle fronçait les sourcils pas ravie d’avoir été ainsi violemment sollicitée, posant un regard mécontent sur le prof, restant biiiennn collée sur son banc. Loreleï le toisa un instant, un court instant hein. Oui voulait trop s’attarder et recevoir l’orage Monroe sur les épaules.


*Mais euuuh ! J‘dors…et j’reste sur mon banc si j’veux… pff…*

D’ailleurs, Loreleï serait bien retournée dans cette douce léthargie si le regard plus qu’insistant du professeur sur elle ne la lâchait pas. Alors on jette un oeil sur les autres, ceux qui ont bougés hein, pour voir qu’ils tenaient des fioles dans les mains et comprendre que rien n’avait changé pour le rouge et or et un regard vers le prof, yeux toujours collés sur elle, pour qu’elle se lève doucement et attrape une potion au hasard sur le bureau. Non, elle n’avait pas regardé la couleur, la densité de la potion qu’elle avait pris, parce qu’elle ne voulait pas rester trop longtemps près du prof pet sec. Mais en avançant vers son banc, la maladresse d’une jeune fille endormie se réveille elle, et la potion a l’intérieur qui remue et qui a du mal à tenir dans ses mains l’averti de quelque chose.

*Eh mais c’est vivant ce truc !*

Puis, sûr que ce serait dommage d’avoir un mort dans la classe, ça la traumatiserait peut-être à vie. Elle était désolée pour le rouge et or qui agonisait, car la fiole qui remue dans ses mains et bien, serait-elle d’un grand secours pour le jeune homme ? Peut-être.

Lancé de dé:
 


Un grand secours avons-nous dit ? Un peu. Moui moui. Elle est peut-être Novice, mais cette potion qui remue dans ses mains lui dit quelque chose. Loreleï cherche dans ses neurones. Mais oui mais oui ! Les pages tournent à toute vitesse dans ses méninges. Oui, l‘a une flemme aigue de vérifier dans le grimoire qui n‘est pas loin, pourtant. Alors la Poufsouffle qui s’immobilise au milieu de l’allée, serait-elle sur une piste ? Peut-être. Puis il y a un élève qui s’en ai servi l’année d’avant, non ? Mais si souviens-toi Lo’ ! Navré, mais le nom ne lui revient pas et puis de toute façon ce n’est pas important. Ce qui est important est de sauver la peau de Roger Rabbit Ethan. Allez on retourne les pages de souvenirs en arrière dans sa tête et… plouf on tombe dessus !


- Mais oui. M’sieur ! M’sieur ! J’ai trouvé la 3ème fiole… Euh... la Potion Clac... Mais euh… j’vous la rends ? J’m’en sers ? Ou… j’peux la gardeeer diiites ?

Oh les jolies étoiles dans le regard de Loreleï qui a maintenant 6 ans d’âge mental et les yeux implorants sur sa dernière demande !!! Oui oui, une potion Clac, ça peut toujours servir, hein ? Mais y a une vie à sauver. Donc la jeune fille, qui reprend son âge d’adolescente presque responsable, après une certaine hésitation faut le dire, et n’attendant pas la réponse qui sera certainement foudroyante, du prof, elle laisse tomber la fiole au sol. Mais les lianes fouettantes vont-elles réveiller le rouge et or ?


Dernière édition par Loreleï Levinson le Jeu 21 Juin - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Mer 20 Juin - 8:10

Le membre 'Loreleï Levinson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 21 Juin - 19:02

    La potion tombe par terre, la fiole se brise.... Misère !
    Des lianes bleues se dispersent autour de Lorelei et se mettent à claquer dans tous les sens, comme si une main invisible les dirigeait pour donner des coups de fouets dans tous les sens...


    Qui sera directement touché par ce bazar....

      1) Juste Lorelei
      2) Lorelei + Cléophée
      3) Léandre + Ryan
      4) Martin + Victory
      5) Galaad + Amanda Pardon mes Chatons Là !
      6) Joren + Alan


    Mes très chers apprentis sorciers, ces coups de fouets vous laissent d'affreuses marques bleues et gluantes qui resteront visibles pendant 3 jours au moins !
    Si vous voulez essayer de lancer un immobulus ou un stupefix pour les arrêter... essayez ! (Pas besoin d'mp votre prof pour ça, allez-y direct !)
    Enjoy ~
    fouet

    Attention, si vous vous foirez en obtenant un 1 sur votre lancé de Dé... ça sera PIRE !
    Le 6 sera une réussite immédiate !


    Ah, et bien sûr... votre prof ne bouge pas. A vrai dire, vous auriez juré le voir se marrer... au moins pendant 3 secondes.
    Ethan est toujours en train de vivre un calvaire ! Bien sûr !

    Rappel de la Marche à suivre Concernant l'exercice du Cours ~
    Spoiler:
     



Dernière édition par Master Of Puppets le Jeu 21 Juin - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Master Of Puppets
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 1678


MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Jeu 21 Juin - 19:02

Le membre 'Master Of Puppets' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Leandre D. Arcker
Come Try Us
Come Try Us


Messages : 126


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 29

MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   Sam 23 Juin - 20:49

    La tête posée entre ses mains, les coudes posés sur la table, Leandre attendait que le cours commence. Il avait envie de dormir, c’était horrible. Il n’avait absolument aucune envie d’être ici. Leandre eut cependant un méchant ricanement lorsque Pryde et Skellig se firent royalement remonter les bretelles par le prof. Rien ne lui faisait plus plaisir que de voir des Serpentard se faire punir. Ah la bonne heure !

    La voix d’Ethan se fit ensuite entendre dans la salle de classe et Leandre poussa un profond et bruyant soupir. Ca n’allait pas bien avec son meilleur pote en ce moment et un rien le saoulait. Pas de sa faute. C’est sur qu’il pourrait faire des efforts, mais voilà, en plus Ethan était posé à côté d’Alan, et après ce que Leandre avait apprit, il n’avait franchement pas envie d’y repenser. Tout ceci n’aidait pas.
    Leandre allait lancer à Ethan d’arrêter de faire sa princesse chochotte. Cela dit, connaissait Ethan, Leandre se rendit bien compte que quelque chose n’allait pas. Ce n’était pas normal.
    Mais euh… What the fuck ?! Le prof ne voulait pas l’emmener à l’infirmerie ? Mais c’était quoi ce psychopathe ?! Empoisonné ! Ce taré avait empoisonné Ethan ! Leandre se leva d’un bond.

    Il leva les yeux vers le tableau et jeta un coup d’œil à la liste des potions. Potion de vidange. Ca lui disait quelque chose. Il n’eut cependant pas le temps de réfléchir, que Westchester venait de conseiller à Ethan de prendre la potion bleue, sans savoir ce que c’était. « Mais vas te faire voir Westchester avec tes conseils à la con, te connaissant tu veux le tuer en plus ! Alors on lui donne pas cette foutue potion bleue ! » Enervé le Leandre ? Un peu ouais !
    Et le prof qui lui disait de se bouger. Leandre le fusilla du regard. « Mais vous êtes taré ! On n’empoisonne pas les élèves bordel ! Ca ne va pas bien dans votre tête ? » Oui, Leandre venait d’insulter son professeur, mais il n’en avait rien à faire. Leandre avait déjà oublié qu’il était en froid avec son meilleur ami. Ethan était en danger, c’était tout ce qui comptait !

    Il s’approcha d’Ethan et lança un regard noir à Alan qui soutenait à présent son meilleur ami. « C’est bon Bird, casse toi, je m’en occupe. Tu l’as assez touché ces dernières semaines, ça va maintenant ! » Et il s’approcha pour soutenir son meilleur ami. Leandre était rancunier, surtout quand il était en état de stress de la sorte.
    Et puis tout s’enchaine un peu vite. Une fiole se brisa par terre, Leandre n’eut que le temps d’entendre le nom « potion clac ». D’étranges lianes apparurent et se mirent à claquer dans l’air, touchant directement Westchester et Dalton. Oh oui, Leandre aurait pu les aider en lançant un sort, mais comme c’était Westchester… Eh bah non ! Son meilleur ami était bien plus important.

    Il regarda à nouveau les fioles posées sur le bureau du prof. Si il réussissait à trouver la potion de vidange, ça en ferait une de plus à éliminer. Evidement, cette potion ne sauverait pas son meilleur ami, puisqu’elle faisait se vider la victime dans tous les sens du terme.

    Spoiler:
     

    Il fixa la potion d’une couleur brunâtre. « C’est celle là ! » S’exclama t-il pour lui même. « Hey, les Gryffondor ! Y’a un volontaire pour tester cette potion, pour être sur que c’est pas l’antidote ? Je suis sur que c’est une potion de vidange ! Bon c’est vraiment pas fun comme potion, mais c’est pour Ethan, il faut être sur qu’on élimine les bonnes ! » Contre toute attente, une voix s’éleva dans la classe. « Moi Leandre, je le ferais, pour Ethan ! » « Merci Dennis, tu gères ! Vas-y, c’est la potion marron là, bonne chance mec, on te revaudra ça, promis ! » Et Dennis prit la fiole pour l’avaler d’un coup.

    A côté, des cris aigues se firent entendre. Victory McAdams gueulait en regardant les lianes folles qui s’attaquaient à sa meilleure amie. « Il faut faire quelque choooooose ! Professeur ! Hiiiii ! Mais bougez vouuuuuuus ! » Elle prit Alan par l’épaule et le secoua violement « Mais toi aussi fais quelque chooooose ! » Mais personne ne semblait décidé à l’aider. Menaçant de devenir hystérique, Victory décida de prendre les choses en main. « Bon eh bien puisque c’est ca je vais le faire toute seule !! » Elle pointa sa baguette magique sur les lianes et prononça un « Petrificus Totalus ! »

    Spoiler:
     


    Malheureusement rien ne se passa. Echec cuisant. « Mais euuuuuuuh ! Mais faites quelque chooooooooooooooose ! » Hystérique vous avez dit ?!






    *** Prochain message réservé à Rikounet <3


Dernière édition par Leandre D. Arcker le Sam 30 Juin - 11:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Clos - Cours de Potions] Emprisonnons les sens | Jeudi, à 9h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
» [Janv.] Cours de potions n°2 (Toutes les années)
» Cours de potions n°2 : Poisons et Antidotes
» Mlle Bergamote ) 1er Cours de Potions
» [Sept.] Cours de potions n°1 (Années 1 à 3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Cachots :: Cours de Potions & de Divination-