Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Mi- Septembre] Quatre murs et un toit [Medrawt - Zéphyr - Nigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nigel J. Pryde
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 13


Feuille de personnage
Gallions: 87
Points de Magie: 10

MessageSujet: [Mi- Septembre] Quatre murs et un toit [Medrawt - Zéphyr - Nigel]   Dim 20 Mai - 16:05

Zéphyr & Medrawt & Nigel




« Une maison parfaite je te dis ! »
Nigel écoutait d'une oreille distraite le jeune couple qui discutait d'un prochain déménagement. Le garçon tenait un journal ouvert entre ses mains et les sourcils froncés détaillait les petites annonces.
« T'es sûr ? J'aime pas trop cet endroit, ça me fait un peu peur. »
Le garçon soupira :
« Mais non tu t'inquiètes pour rien. La maison est grande ils disent qu'il y a quatre chambres et même deux salles de bains pour un loyer pareil c'est vraiment une occasion en or. »

Cette fois-ci l'intérêt de Nigel avait été attisé, une occasion en or, voilà des mots qu'il aimait entendre. Toujours faisant mine de lire une lettre qu'il avait reçu le matin-même il écoutait désormais pleinement la conversation de ses voisins.

« Justement c'est bien qu'il y a un problème pour qu'ils baissent le prix à ce point-là ! »
« Tu n'en sais rien ! C'est peut-être seulement une très bonne occasion et je ne voudrais pas passer à côté parce que tu as peur. » Le jeune homme était vexé sur ces mots il se leva et alla rejoindre les toilettes.
Nigel saisit l'occasion il attendit que la porte se referme et se leva pour rejoindre la jeune femme laissée seule une seconde.

« Bonjour. Excusez-moi de vous déranger mais je ne suis pas d'ici et je cherche une petite boutique … on y vend des cookies vous connaissez ? »
Il accompagna sa demande d'un grand sourire charmeur. La jeune fille connaissait visiblement et s'attela à lui expliquer le chemin ce dernier fit mine de ne pas comprendre lorsqu'elle se leva pour accompagner son explication de grand geste il subtilisa discrètement le journal sur la table et le glissa dans la poche intérieure de la veste de son costume.

« Merci beaucoup et au revoir ! » Il posa son chapeau sur la tête et disparut aussi vite. Il s'éloigna du café tout aussi rapidement lorsqu'il fut à l'abri il s'adossa à un mur pour lire le journal qu'il avait dérobé. La petite annonce en question était entourée à l'encre rouge, Nigel sourit, ce garçon était organisé il n'avait même pas besoin de chercher l'annonce en question.

Il l'a lue à son tour, en effet elle était vraiment alléchante et lui n'était pas du genre à avoir peur du quartier. L'appartement se situait dans la Ruelle Coupe-gorge, Nigel déglutit. Bon d'accord ce n'était pas forcément très rassurant mais une grande maison à un loyer qu'il pourrait payer seul. C'était tentant, vraiment très tentant. Il referma le journal le rangea dans son costume avant de se mettre en route.
L'annonce précisait que le propriétaire des lieux attendrait les futurs locataires dans la maison entre 16h et 18h, Nigel regarda sa montre il était 16h05 il fallait qu'il se dépêche, le sorcier accéléra le pas et se retrouva dans l'allée des embrumes plus rapidement qu'il ne l'aurait espéré. Il se mit à chercher la fameuse ruelle Coupe-Gorge.
« Ruelle Coupe-Gorge … ruelle Coupe-Gorge … quel nom charmant …. Ah ! » Il avait repéré le nom sur un panneau, il s'y dirigea d'un pas rapide. Enfin il arriva au numéro cherché. C'était une grande maison, entourée d'un mystère qui plu tout de suite à Nigel. Il s'y voyait déjà ce serait parfait !
Qui douterait encore de sa bonne situation avec une maison pareille, et personne n'était obligé de savoir son prix réel. Un grand sourire sur les lèvres il donna de grands coups sur la large porte en bois. Il n'obtint pas de réponse, loin de se décourager il donna de nouveaux coups sur la porte.

« Voilà, voilà j'arrive. » La voix venait de l'autre côté de la porte et Nigel pouvait entendre le frottement de ses pieds sur le sol, le propriétaire devait se déplacer difficilement. Ce dernier ouvrit la porte et Nigel ne put retenir un hoquet de surprise. L'homme en question était parfaitement épouvantable.
Il arrivait à peine à l'épaule de Nigel qui n'avait déjà pas une carrure de basketteur, il était bossu et n'avait plus qu'un œil valide. Il adressa un sourire édenté au sorcier qui eut du mal à reprendre un air naturel et son sourire ressembla plus à une grimace.
« Bonjour ! Hum … Je viens pour la maison. »
« Bien sûr, bien sûr jeune homme. Entrez donc visiter. »

Nigel, un peu effrayé, regarda dans la ruelle alentour et constata qu'il n'y avait personne ce qui n'était pas pour le rassurer. Un sourire forcé sur le visage Nigel le suivit. La maison était aussi sombre de l'extérieur que de l'intérieur mais le jeune homme imaginait déjà les améliorations qu'il pourrait apporter. Il était ravi de déjà s'y voir.

« Ecoutez Monsieur, pour moi c'est bon je veux bien vous la louer. »
« Une seconde jeune homme, une seconde ! La jeunesse va si vite de nos jours. Installez-vous je vais vous offrir un verre. Un whisky pur-feu vous irait ? »
« Parfait ! » Nigel se laissa tomber dans un fauteuil il n'était pas ravi de passer plus de temps avec le vieil homme mais si c'était le seul moyen d'avoir la maison il était prêt à s'y résoudre. Le fauteuil était poisseux, dégouté le sorcier grimaça :
« Faudra enlever tout ça ! »
« Qu'est-ce que vous dites ? »

Nigel n'avait pas remarqué que le vieil homme était de retour avec deux verres d'alcool à la main.

« Je disais que c'était la maison rêvée pour moi. »
«Oh le jeune homme aime le mystère héhéhé » Le ricanement du vieux sorcier était inquiétant, Nigel força un sourire à nouveau, il allait lui demander la raison de sa remarque lorsque de nouveaux coups furent donnés sur la porte. Le vieil homme leva son index :

« Ah on dirait que vous allez avoir de la concurrence Monsieur ….? »
« Pryde ! Monsieur Pryde !

Loin d'être ravi d'avoir de la concurrence, Nigel attendit cependant sagement au salon que son hôte revienne bien décidé à se battre pour la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Zéphyr L. Baker
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 60


Feuille de personnage
Gallions: 438
Points de Magie: 15

MessageSujet: Re: [Mi- Septembre] Quatre murs et un toit [Medrawt - Zéphyr - Nigel]   Jeu 21 Juin - 22:27

    Quatre chambres, deux salles de bain, une poignée de Gallions. En voyant cela, Zéphyr avait été fortement tentée de sautiller dans tous les sens en scandant de délicats “VICTOIIIIRE, Bièraubeurre pour tout le monde !!!!”, mais elle s’était retenue -pas question de passer pour une poulette hystérique @_@- et s’était contentée d’esquisser un vague sourire en notant dans un coin de son esprit l’adresse de cette alléchante maison à louer, trouvée au hasard dans le journal. Certes, la demeure convoitée se trouvait sur l’Allée des Embrumes, et certes, l’Allée des Embrumes n’était pas vraiment un lieu très recommandable, mais... elle saurait tenir loin d’elle toute forme de débauche, n’est-ce pas ? Elle ne se laisserait pas avoir si facilement par les filets de tous ces sorciers aux sourires mielleux qui se tapissaient dans les recoins de ce quartier sorcier... Elle était Zéphyr Baker, apprentie Bâtisseuse du tonnerre (nonobstant le fait que juste là, elle n’avait fait que de l’observation et n’avait pas encore eu le loisir de rencontrer son binôme, Merdum Westchester ou un truc du genre), et pas une dépravée qui buvait n’importe quoi avec n’importe qui et qui laissait le premier péquenaud venu lui peloter les fesses \o/

    Bien décidée à faire de cette maison à louer son futur nid douillet -pas besoin d’être en couple pour avoir un “nid douillet”, chez Zéphyr ; elle se suffisait à elle-même \o/-, la jeune femme s’était rendue dès que possible à l’adresse indiquée sur l’annonce afin de rencontrer le propriétaire des lieux et de devenir sa locataire (si possible unique... oui, quatre chambres ne seraient pas de trop pour entasser son bazar de fille !! toutes ses robes et ses chaussures, qu’elle cachait soigneusement au fond de ses placards pour éviter de passer pour une greluche, avaient besoin d’espace \o/) Vêtue justement de l’une de ses robes qui lui arrivait, attention, à mi-cuisse (elle se débauchait Là ! mais c’était pour la bonne cause ! le propriétaire serait peut-être plus enclin à lui céder son bail si elle lui montrait la moitié de ses jolies gambettes, même si elle n’aimait pas particulièrement qu’on lui reluque les mollets), elle était donc plantée face à la maison tant convoitée... perplexe.

    Etait-elle vraiment au bon endroit ? Qu’était-ce donc que cette chose qui tombait en miettes ?? Comment ces ruines tenaient debout, d’ailleurs ? Il y avait du sortilège là-dessous, ou elle ne s’appelait plus Zéphyr Baker... et qu’on ne lui parle pas d’aura de mystère et de tout ce charabia qui faisait racoleur ! Cette maison était dans un sale état et avait besoin de sérieux travaux, point barre. Heureusement qu’elle étudiait la construction magique...

    Après avoir dévisagé la maison encore quelques fractions de secondes, la bouche tordue en une moue sceptique, la jeune femme se décida enfin à abattre le poing sur la porte d’entrée pour signaler sa présence, avec autant de délicatesse qu’un boxeur professionnel. BAM ! BAM ! BAM ! Un bref instant, elle eut peur que la porte ne se sépare de ses gonds, et ce fut avec soulagement qu’elle la vit coulisser sur... sur... sur...
    C’était quoi, cette chose qui la scrutait avec curiosité ?? Un homme, un gobelin, le croisement entre un troll et un scroutt à pétard ???
    Zéphyr resta muette d’horreur quelques instants, frappée par l’apparence peu avenante de son hôte, avant de s’empresser de se recomposer un visage plus ou moins inexpressif. Allez Zéph’, ce n’est pas parce qu’il ne ressemble à RIEN qu’il faut te démonter pour autant ! Souris -non, pas cette grimace de coincée, fais un vrai sourire, mon enfant !-, serre lui la main, voilà, tu te la laveras à l’acide en rentrant, et suis-le à l’intérieur de ce... de cette... agréable bâtisse ! Positive au lieu de réfléchir au meilleur moyen d’accrocher une corde à ces poutres rongées au mite qui se balancent au-dessus de ta tête !

    “Suivez-moi, mademoiselle, allons nous installer pour discuter, hinhinhin... Oh, et permettez-moi de vous offrir un verre de whisky pur-feu, pendant qu’il est sorti.”
    “Heu... je bois pas d’alcool” marmonna Zéphyr en le suivant dans une pièce obscure et poussiéreuse qui devait être le salon. “Vous n’auriez pas du jus de citrouille ?”

    Un éclat scintilla dans l’oeil unique de son hôte, et un frisson d'horreur électrisa la colonne vertébrale de la jeune femme qui dut lutter pour garder un sourire plus ou moins amical, les muscles des joues en feu. Elle s’aperçut alors, non sans stupéfaction, qu’un jeune homme était déjà assis dans le salon, et l’un de ses sourcils se haussa soigneusement. Il était bien habillé et était plutôt mignon... malgré son air pédant et prétentieux qui irrita aussi la jeune Baker. Qu’est-ce que ce minet venait faire chez elle, hein ?? (Bon, d’accord, ce n’était pas encore chez elle, mais... l’affaire était dans le sac, non ?)

    “C’est qui, lui ?” demanda-t-elle en prenant place du bout des fesses à côté du jeune homme, le transperçant du regard.
    “Comment vous appelez-vous, miss ?” lui demanda le bossu en même temps, avec un sourire goguenard qui n’inspira pas vraiment la jeune femme.
    “Zéphyr Baker, je suis apprentie bâtisseuse pour les Westchester, et je compte bien louer cette maison ! Et lui, c’est qui ? Un domestique ? Il est livré avec la maison ? Je n’en ai pas besoin, je sais encore laver mes chaussettes toute seule, merci. Quoi, pourquoi ce regard ? Ne me dîtes pas que... Vous... vous désirez aussi... vous ?? Mais vous... vous n'avez pas le profil, vous êtes trop... trop ! Vous êtes majeur, au moins ???”

    Un nouveau coup frappé à la porte interrompit le courtois discours de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mi- Septembre] Quatre murs et un toit [Medrawt - Zéphyr - Nigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quatre murs et un toit [PV]
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Entre quatre murs [Hypermusic, Pyro & Magneto]
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Knockturn Alley :: Ruelles Coupe-Gorge-