Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Défi Hogwart Idole – Le cinquième du nom à Buffaloland – 20 sept – 16h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Galaad A. Westchester
Beware Our Sting
Beware Our Sting


Messages : 1172


Feuille de personnage
Gallions: 2118
Points de Magie: 90

MessageSujet: Défi Hogwart Idole – Le cinquième du nom à Buffaloland – 20 sept – 16h   Mer 13 Juin - 23:22

    Défi – Hogwart Idole Poudlard
    Country - Musique de films/Générique de dessins animés
    Le Hall de Poudlard

    Jimmy – Moriarty



    Voilà quelques minutes que les Westchester avaient quitté Poudlard, laissant Galaad seul à l’école. Le diagnostic des destructions du château était terminé, ils n’avaient plus rien à faire ici. En les voyant s’éloigner, le jeune homme avait été saisi de l’envie soudaine de les courir pour les rejoindre, pour les suivre. Il ne voulait pas rester ici tout seul, lui aussi voulait aller travailler dans l’entreprise, il n’avait pas besoin de ses ASPIC pour ça, non ? À quoi ça pouvait bien servir de suivre ces cours qui ne lui servaient déjà plus à grand chose. Il ne disait pas tout savoir, mais il n’avait plus besoin de ses professeurs maintenant, il apprenait bien plus en étudiant seul. Une perte de temps, c’était une pure perte de temps. Et de toute manière, il ne se sentait plus à sa place à Poudlard et il avait l’impression de n’y avoir jamais été.

    Jimmy won't you please come home – Jimmy tu ferais bien de rentrer à la maison
    Where the grass is green and the buffaloes roam – Ici l'herbe est verte et les bisons sont en liberté
    Come see Jimmy your uncle – Jimmy vient voir ton oncle Jim
    Jim Your auntie Jimmie and your cousin Jim – Ta tante Jimmie et ton cousin Jim
    Come home Jimmy because you need a bath – Rentre à la maison Jimmy, tu as besoin de prendre un bain
    And your grandpa Jimmy is still gone daft – Et ton grand-père Jimmy est encore malade

    On disait que cette école était censée devenir une sorte de deuxième maison, mais ce n’avait jamais été le cas pour Galaad. Non, il n’avait qu’un chez lui, et c’était le manoir Westchester. Combien de fois n’avait-il pas fermé les yeux, s’imaginant au balcon de sa chambre, regardant le parc se dérouler jusqu’à la forêt ? Même s’il était souvent vide, le manoir était bien plus rassurant que le glacial château de Poudlard. Et Galaad connaissait chaque pièce, chaque pierre, il ressentait la présence de ses ancêtres dans les murs. Car il parlait bien évidemment du manoir principal, celui où tout le monde se retrouvait régulièrement, celui où il habitait avec ses parents la majeure partie du temps et où ses grands-parents avaient leur résidence d’hiver. Le plus vieux manoir Westchester... Il voulait retourner là-bas avec son père, sa mère, son grand-père, sa grand-mère, ses oncles et ses tantes, sa soeur, ses cousins et même son frère... Il voulait redevenir cet enfant qui ne connaissait pas encore le monde extérieur. Mère, s’il vous plait... Laissez-moi rentrer à la maison... Et faites-moi couler un bain chaud... Ou non laissez tomber, je demanderais à la gouvernante. De toute manière vous êtes toujours occupée. Allez, les Westchester pouvaient prétexter n’importe quoi... Grand-père malade par exemple... On avait besoin de lui pour aider à la reconstruction, lui il n’avait guère besoin d’être formé, il savait déjà beaucoup de choses. Bordel, il voulait rentrer. S’il vous plait...

    La mine sombre, à fleur de peau, Galaad voulut un instant retourner en cours de Botanique. Mais arrivé devant l’entrée du château, il changea d’avis. À quoi ça pouvait bien servir de débarquer maintenant ? Il restait à peine une demi-heure de cours. Il ne ferait que déranger le cours. De toute manière il dérangeait tout le monde dans ce château... Le jeune homme monta les marches qui menait jusqu’au hall une à une avec cette impression désagréable de trainer des boulets à ses pieds. C’était étrange de voir le hall désert, tout le monde était en cours à cette heure. Galaad s’assit sur les marches du grand escalier, son sac en cuir de dragon posé à ses pieds. Les bras croisés, il s’appuya contre la rambarde. Sa tête posée contre la pierre, il effleura du bout des doigts les runes gravées sur le bord des marches. Othala, la terre familiale. Tu parles... Il n’y avait qu’une seule terre et c’était celle des Westchester. Il n’y avait que ça de vrai, la terre et la famille. On ne pouvait concevoir l’un sans l’autre. Et sur la terre, se dressaient les plus beaux édifices Westchester. Aviez-vous déjà vu l’immense tour perdue dans la campagne autour de Cardiff ? Tout en marbre blanc, scintillant au soleil. Seuls pouvaient la trouver ceux qui savaient déjà où elle était. Peu de sorciers étaient au courant de l’existence de cette tour qui n’était qu’un interminable escalier en colimaçon enchanté débouchant sur une plateforme qui avait autrefois servi de laboratoires à des générations de Westchester. De nombreux fantômes l’habitaient à présent, elle n’était plus utilisée. Lui aussi voulait marquer le paysage de cette manière, laisser sa trace, prendre part à la grande oeuvre.

    Now there's buffalo Jim and buffalo Jim – Alors il y a Jim le bison et Jim le bison
    And Jim buffalo now, i didn't you know – Et le bison Jim, tu n'étais pas au courant
    Jim Jim Jimmy its your last cigarette – Jim Jimmy Jimmy c'est ta dernière cigarette
    But there's buffalo piss and it's all kind of wet – Le sol est trempé de pisse de bison
    Jambo Jimmy you'd better hold your nose – Sacré Jimmy tu ferais mieux de bien te tenir
    All roads lead to roam with the buffaloes – Quoique tu fasses tu finiras parmi les bisons

    Galaad s’en fichait si on disait de lui qu’il n’était qu’un mouton suivant sans broncher le chemin que ses parents avaient prévu pour lui. Ce chemin, il l’avait accepté depuis longtemps et voulait même le suivre de tout son coeur. Il aurait pu tenter de se défaire de l’emprise de la famille comme son frère, il avait beau ne pas être très courageux, si cela avait été contre ses intérêts, il aurait réfléchi à deux fois. Mais il avait envie de suivre la voie royale que lui offrait sa famille, s’il se contrefichait du fait qu’il n’était qu’un Westchester parmi tant d’autres pour le moment. Un jour il savait qu’il aurait droit à son petit moment de gloire. Un jour... Et puis même si ça n’arrivait jamais, il saurait s’en contenter. Pour le moment Galaad donnerait tout pour avoir le droit de partir de Poudlard. C’était sa dernière année, c’était ce qu’il se répétait tous les jours pour trouver la force de se lever. Ce n’était qu’un moment moment à passer. Il devait continuer d’avoir une conduite exemplaire, de bien se tenir pour ne pas risquer de perdre l’estime de son père. Même s’il savait que quoi qu’il fasse, il finirait dans les rangs des Westchester, cela n’empêchait pas d’espérer obtenir une des places les plus élevées. Or il ne pourrait les atteindre que s’il s’en montrait digne. Par sa réussite scolaire, par son mariage avantageux et par son comportement irréprochable. Un digne Westchester.

    Marche droit et n’écoute pas les autres, ils n’en valent pas la peine et surtout ils ne savaient rien. C’était facile pour eux de parler d'émancipation et de l’insulter, trop facile. Galaad avait beau être fier de l’éducation qu’il avait reçu et être persuadé que c’était l’une des meilleures qui soit, il était prêt à en reconnaitre une partie des défauts. Et oui, parfois il lui arrivait de souhaiter de sa mère lui écrive. Juste une fois. Même pour l’engueuler, ou pour lui faire des reproches. Il admirait sa mère, elle était une épouse parfaite, une digne Westchester malgré ses origines Greengrass. Mais voilà, parfois il aurait juste aimé qu’elle le regarde comme un fils et non pas comme le fruit de son travail de mère. Une toute petite fois. C’était sans doute ce qui lui manquait le plus, la complicité avec les membres de sa famille. Oui, ils étaient soudés, mais cette pudeur aristocrate dès qu’il s’agissait de sentiments avait de quoi le rendre fou. S’il lui arrivait de prendre sa petite soeur dans ses bras, ce n’était pas forcément suffisant pour combler le vide affectueux qu’avait laissé ses parents.

    Parfois il entendait une petite voix lui dire d’agir comme il le sentait, sans se soucier des convenances. La même petite voix qui lui soufflait d’aller s’excuser auprès de Joren Sways pour l’avoir autant blessé, la même petite voix qui l’avait torturé durant toute la nuit avec des images dérangeantes. Oui, il lui arrivait d’avoir envie de s’écouter, faisant fit de ce que pouvait lui dicter la morale Westchester. Mais il ne pouvait pas, il n’y arrivait pas. Il devait faire honneur à son nom dont il était si fier et ne pas faire quoi que ce soit susceptible de l’en destituer. Cela voulait dire qu’il devait finir ses études à Poudlard malgré l’envie folle de tout plaquer pour suivre sa famille. Et il devait dans un même temps calmer les battements de son coeur qui avait tendance à s’affoler ces derniers temps. Résister à cette envie dévorante qui l’invitait à tomber dans ce qu’il pensait être un vice.

    And the Buffaloes used to say "be proud of your name" – Et les bisons disaient "Sois fier de ton nom"
    The Buffaloes used to say "be what you are"– Les bisons disaient "Sois fidèle à toi-même"
    The Buffaloes used to say "roam where you roam" – Les bisons disaient "Va où tes pas te mènent"
    The Buffaloes used to say "do what you do" – Les bisons disaient "Fais comme tu le sens"

    Oubliant les runes gravées sur les escaliers, Galaad finit par poser sa tête sur ses genoux, fixant un point imaginaire en face de lui. Il était presque certain que personne n’avait remarqué son absence en Botanique, il ne manquait à personne. Peut-être à Oscar de temps en temps, mais le Serdaigle pouvait tout à fait vivre sans lui. Lorsqu’il aurait quitté Poudlard, sans doute que leurs conversations sur leurs projets lui manquerait. Un temps. Et après il passerait à autre chose. C’était le cas de tout le monde, parfois il se demandait s’il n’aurait pas dû plus aller vers les autres, tisser des liens. Mais il ne savait pas comment on faisait. Il avait tout appris dans les livres, il y avait malheureusement des choses qui ne s’apprenaient pas. Il devait l’avouer, durant les vacances, il s’était dit qu’il pourrait peut-être prendre un nouveau départ. Après l’année de calvaire qu’il avait passé l’année passée, au lendemain de la guerre, il n’avait plus envie de revivre les humiliations et encaisser les insultes. Mais il n’arrivait pas à se défaire de ses habitudes et ne voyait pas en quoi ses idées sur la pureté du sang et les moldus pouvaient être un obstacle. Pour lui tout était tellement évident, il n’y avait même pas à discuter. Il avait sa réputation qui lui collait à la peau et même s’il en était fier, parfois elle lui pesait.

    Le poids du nom, vous connaissez ? Il n’était que le énième Westchester et n’avait rien d’exceptionnel. À quoi ça pouvait bien servir de chercher à s’imposer, il n’était personne à côté des figures qui le précédaient. Il y avait des directeurs de Poudlard, des Ministres de la Magie, des Présidents du Magenmagot, des Ministres, des savants, des alchimistes, des duellistes. Et lui, pauvre petit Galaad Westchester. Le cinquième du nom... Vous connaissez cette manie qu’avaient les Westchester de donner toujours les mêmes prénoms à leurs enfants ? Et bien les Galaad Westchester avaient été autrefois des Bâtisseurs de génie dont les sortilèges étaient encore utilisés aujourd’hui et le deuxième du nom avait été un politicien célèbre. Comment voulez-vous qu’il parvienne à s’imposer ? Il ne pouvait que chercher à être, un peu, à la hauteur. Ne pas salir son nom pour espérer qu’un jour un autre Galaad se retrouver écrasé par le poids de son nom. Cercle vicieux.

    Il voulait rentrer à la maison... Oublier Poudlard, oublier ses devoirs, oublier son travail, oublier son mariage imminent... Juste être un enfant, encore un tout petit peu. Redevenir le petit Galy qui ne réalisait pas encore à quoi il était destiné. Cet enfant aux yeux bleus encore brillants que tout le monde prenait pour un Cracmol et qui était un peu inutile. Il avait oublié cet enfant, que penserait-il de lui s’il le voyait maintenant ? Est-ce qu’il prendrait peur, cet enfant ? Peut-être. Cet enfant qui avait du grandir trop vite. Bercé par les chants des histoires inquiétantes d’honneur et de bonne conduite. Ne pas quitter le rang, pas trop. Sinon c’est la chute assurée et plus jamais tu ne pouvais rentrer à la maison. Adieu le parc du manoir, le plafond étoilé de sa chambre et la bibliothèque silencieuse. Non, il ne pouvait pas ignorer son devoir, aussi forte que soit la petite voix qui lui chuchotait à l’oreille d’écoute ce coeur qui battait si fort dans sa poitrine.

    Well you've gotta have a wash but you can't clean your name – Tu peux toujours te laver, tu ne débarrasseras pas de ta réputation
    You're now called Jimmy you'll be Jimmy just the same – Maintenant on t'appelle Jimmy mais tu resteras le même
    The keys are in a bag in a chest by the door – Dans le coffre près de la porte il y un sac avec les clés dedans
    One of Jimmy's friends has taken the floor – Un des amis de Jimmy a fini par terre
    Jimmy won't you please come home – Jimmy tu ferais bien de rentrer à la maison
    Where the grass is green and the buffaloes roam – Ici l'herbe est verte et les bisons sont en liberté
    Dear old Jimmy you've forgotten you're young – Mon vieil ami Jimmy tu as oublié ta jeunesse
    But you can't ignore the buffalo song – Mais le chant des bisons ne peut pas te laisser indifférent

    Comme une envie de tout envoyer en l’air... Mais il ne pouvait pas, non il n’avait pas le droit. Qui était-il pour oser tenir tête à qui que ce soit ? Et de toute manière à quoi cela pourrait bien servir ? Ce n’était qu’une pulsion d’adolescent pour laquelle il ne pouvait certainement pas tout détruire. Il n’était personne. Que Galaad Westchester, le cinquième du nom. Le gosse encore à Poudlard pendant que les adultes évoluaient dans ce monde de grands qui lui était encore inconnu et qui lui faisait peur. Finalement Poudlard était rassurant pour ça. Parce qu’il était impossible de remonter le temps et que l’avenir lui faisait peur. Rentrer dans le rang, encore plus si possible. Tant qu’il était considéré comme un enfant, tout allait bien, mais la suite risquait d’être toute autre... Le mariage, les enfants, c’était sans doute le pire. Devenir Bâtisseur, il avait attendu ça toute sa vie. Mais cette impression de n’être que le maillon d’une chaîne, que le rouage d’une horloge dont la mécanique le dépassait complètement était effrayante. Le cinquième Galaad Westchester, né pour donner naissance à d’autres enfants qui ne seraient que les énièmes du nom, pour perpétuer la tradition. C’était rassurant de savoir ce qu’on attendait de lui, mais d’un autre côté, ça lui donnait envie de hurler qu’il s’en fichait des quatre passés avant lui et des six qui passeraient certainement après lui...

    If you remember you're unknow – Si tu souviens que tu n'es personne
    Buffaloland will be your home – Alors tu seras chez toi au pays des bisons

    Assis sur les marches du grand escalier, dans le hall, Galaad avait envie de pleurer. Mais pas tout seul. Dans les bras de quelqu’un. Juste une fois. Le coeur lourd, il se releva en entendant les élèves quitter les salles de classe. Il reprit son attitude détachée et hautaine et commença l’ascension des escaliers pour rejoindre la salle d’Etude des Runes. Il devait cesser de se morfondre. Il était un Westchester. Peut-être pas un Westchester très spécial, mais au moins il faisait partie de quelque chose. C’était déjà ça, n’est-ce pas ?

    2174 mots sans les paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Nightmare
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 773


Feuille de personnage
Gallions:
Points de Magie:

MessageSujet: Re: Défi Hogwart Idole – Le cinquième du nom à Buffaloland – 20 sept – 16h   Jeu 28 Juin - 14:19

CLOS !

Défi terminé et validé.
Galaad fait gagner 25 points à Serpentard et obtient 10 Gallions.

congrats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Défi Hogwart Idole – Le cinquième du nom à Buffaloland – 20 sept – 16h

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Test : qui est ton idole...
» Le Cinquième élément [DVDRiP] uptobox
» Qui est votre idole? --> Ca marche! :D
» it's the story of a yellow & pink elephant who brought us to hogwart ❖ maroy
» Scénario Cinquième : " Le Festin de l'Idole "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Hogwarts | Neverending Fire :: Castle, Sweet Castle :: Rez-de Chaussée :: Hall d'Entrée-