Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jasper A. Pollock
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 107


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 0

MessageSujet: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Sam 21 Juil - 10:49

    Défi : Wizarding World's Idole

    19heures, Chemin de Traverse. Jasper rentrait de la fac, comme d’habitude. C’était un début de soirée tout ce qu’il y avait de plus ordinaire. Craintif, le jeune homme jeta des coups d’oeil furtifs autour de lui tout en prenant soin de ne regarder que ses pieds. Il haïssait cet endroit, il haïssait les sorciers, il ne voulait plus vivre ici. Au fond de son sac, il avait l’impression que sa baguette scintillait à travers la toile orange, comme un gyrophare, signalant à tous qu’il était un sorcier. Enfin non, il refusait d’être un sorcier. Mais il avait quand même cette foutue baguette magique.

    Mais voilà qu’une femme étrange venait de sortir la sienne, de baguette magique. Jasper s’immobilisa. Elle était en train de la pointer sur lui ou il était parano ? La seconde solution était toute à fait plausible mais... Nom de dieu elle la pointait sur lui !

    Complètement paniqué, Jasper recula de quelques pas et tourna à gauche dans une ruelle sombre. La tête baissée, il marcha quelques minutes dans l'enchevêtrement de ruelles toutes plus étroites les unes que les autres, tentant de bifurquer à nouveau sur l’Allée principale pour rentrer chez lui. Mais plus il avançait, plus il oubliait par où il était passé. Son coeur battait à dix mille à l’heure lorsqu’il releva enfin les yeux et s’arrêta contre un mur.

    Il faisait froid. Les bâtiments étaient tellement hauts et les rues tellement étroites que les rayons du soleil ne parvenaient pas jusqu’au sol, rendant l’atmosphère inquiétante. Jasper déglutit difficilement. Il fixait les passants avec effroi. S’il avait déjà peur des sorciers du Chemin de Traverse, que dire de ses sentiments envers ces sorciers-là ! Tous dans des vêtements noirs, poussiéreux, à la limite d’avoir une verrue sur le nez... Des regards malveillants. Tu t’es perdu mon garçoooon ? Non, non, non... Le jeune homme tenta de revenir sur ses pas pour échapper à la vieille femme qui le suivait. Viens avec nous, nous t’aiderons à retrouver ton chemin ! Jasper ne répondit pas et commença à courir.

    Mais dans le dédale de ruelles, il ne se souvenait plus par quel chemin il était arrivé. Ses mains tremblaient, des gouttelettes de sueur perlaient sur son front. Non, non... Il avait l’impression de se retrouver propulsé dans les couloirs de Salem. En pire. Ceux de ses cauchemars. Combien de fois n’avait-il pas rêvé de se perdre dans son école ? Dans le monde sorcier en général ? Et de ne jamais retrouver le chemin du monde normal... Rester coincé à jamais dans ce monde qu’il refusait de comprendre parce qu’il l’estimait incompréhensible.

    Calme, calme... Jasper se cacha dans une petite impasse en voyant d’autres sorciers arriver vers lui. Seigneur, c’était QUOI ce qu’ils se trimbalaient dans des bocaux ?! Une... PUTAIN UNE MAIN ! Complètement terrorisé, le jeune homme s’accroupit dans l’ombre, les mains sur les oreilles et les yeux fermés. Comme lorsqu’à 11 ans, il se réfugiait dans le parc de Salem après un cours pratique particulièrement éprouvant. Disparaître, il voulait disparaître. Se réveiller et être à la fac. De grosses larmes coulaient maintenant le long de ses joues alors qu’il se balançait légèrement d’avant en arrière. Dans un souffle, il murmurait pour se rassurer cette chanson que lui chantait sa mère avant de dormir des années auparavant.

    - Maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes...

    Jasper, 6 ans, qui déjà posait des questions improbables. Pourquoi les bateaux marchent sur l’eau ? Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi j’ai mal au coude ? Pourquoi on tombe pas si la terre est ronde ?

    - Mais oui mon gros bêta s’ils n’en avaient pas ils ne march'raient pas...

    Et même les réponses saugrenues de sa mère lui manquaient... Ça l’énervait à l’époque de ne jamais avoir de vraies réponses... Mais là... Il était seul, perdu dans un monde hostile rempli de gens étranges et malfaisants... Il aurait donné n’importe quoi pour retourner à New York...

    631 mots sans les paroles.
    Spoiler:
     


Dernière édition par Jasper A. Pollock le Dim 29 Juil - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Hayley E. Marshall
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 321


Feuille de personnage
Gallions: 737
Points de Magie: 60

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Dim 29 Juil - 11:30

    Comment Hayley s'était-elle retrouvée dans les ruelles coupes gorge du vieux Londres sorcier ? La réponse était très simple. La jeune femme avait pris la décision de retrouver cet étrange terrain vague sur le quel elle avait échoué, l'autre soir. Ce terrain vague ou elle avait rencontré cet homme, et puis ce Killian qui s'était montré plus que sympathique avec elle, malgré son attitude de chieuse finie. Juste pour être sure qu'elle n'avait pas rêvé cette scène si étrange, si … surréaliste. Ce fut donc sans hésiter que la rouquine s'était enfoncé dans les artères peu recommandables de cette partie de la ville. Et pour être tout à fait franche, elle ne s'y sentait guère à son aise non plus. Mais à la différence de Jasper, ce n'était pas la première fois qu'Hayley mettait les pieds ici. Elle savait faire l'impasse des voies qui l'assaillaient de toutes parts, lui soufflant qu'ils l'aideraient à retrouver son chemin. Enfin … elle y arrivait jusqu'à un certain point ! Quand une vieille sorcière dégoutante lui refit la même réplique pour la énième fois, la rousse se retourna d'un coup et se mit à hurler.

    - AAAAAAAAAAAAAAAAAH, MAIS BORDEL DE TROLL ! JE NE SUIS PAS PERDUE OK ? ALORS FAITES MOI PAS CHIER AVEC VOS CONNERIES ET FOUTEZ-MOI LA PAIX !

    Ouais, Hayley, fallait pas la faire chier o/ Il y eu quelques murmures de mécontentements, une autre vieille peau dégeu lui promit qu'une terrible malédiction allait s'abattre sur elle – ce qui donna un léger fou rire à Hayley qui ne croyait pas franchement à toutes ces conneries – et on finit par la laisser ENFIN passer. Ouais, bon, par contre, ce putain de terrain vague, elle le retrouvait pas et ça la faisait gravement chier. Ouiiiiii, Hayley se sentait d'humeur poétique, aujourd'hui ! Peu comode – ouais, on allait pas lui ranger des tee shirt dedans (… pardon Jasper choupie, ce post part en cacahuètes xD) – Hayley se détourna de cette ruelle pour tourner à gauche, dans la direction ou, SELON ELLE, se trouvait le terrain vague. Mais elle ne se retrouva que dans une nouvelle ruelle, une de plus …

    Il lui fallu une demi seconde pour entendre le bruit qui n'avait rien à faire dans cette ruelle sombre et morbide, dans la quelle une vitrine exposait sans vergogne une main. Gnu. Malgré elle, Hayley ferma les yeux en voyant ça – avant de très vite les rouvrir. Le bruit, donc. Des pleurs – elle en aurait mit sa main à couper, haha. Fronçant les sourcils, la demoiselle se tourna, se retourna, scrutant les recoins sombres, tâchant d'être attentive au moindre indice, à la moindre chose lui indiquant la présence d'une personne qui …

    … n'aurait rien à faire ici. Jasper, roulé en boule dans un coin, replié sur lui même, des larmes sur les joues, se balançant d'avant en arrière, l'air terrorisé. Elle se précipita. Vite, vite, elle enroula ses bras autour de ses épaules, tâchant maladroitement de le rassurer. Avec Jude, c'était facile ! Il lui suffisait de serrer l'enfant contre son cœur, de déposer quelques baisers sur ses joues … un comportement qu'elle ne pouvait pas avoir avec Jasper. Sans trop savoir quoi faire, Hayley finit par s'assoir à ses côtés, ses bras l'enlaçant toujours dans un geste protecteur et rassurant. La comptine qu'il chantonnait pour se donner du courage la fit sourire – elle la connaissait pour avoir fait pas mal d'heure de baby sitting chez les moldus.

    - Allant droit devant eux, ils font le tour du monde … Mais comme la terre est ronde, ils reviennent chez eux … chuchota-t-elle à l'oreille de Jasper. Hé, c'est moi, c'est Hayley. Jasper, tu … ça va ?

    Question idiote, vous avez dit question idiote ? Hayley se donna une baffe mentale avant de poursuivre.

    - Allé, ça va aller, ça va aller … Je vais rester avec toi, d'accord. Tu vas rentrer chez toi, je te le promet, Jasper.

    Et elle déposa un bisous sur sa joue sillonnée de larmes, parce qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher o/

    662 mots sans les paroles.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jasper A. Pollock
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 107


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Dim 29 Juil - 12:53

    Disparaître, il voulait disparaître. Ne plus exister. Cela ne pouvait pas être réel, c’était impossible. Il ne pouvait pas être perdu en monde magique. Imaginez qu’il ne puisse jamais retrouver son chemin, qu’il soit contraint de vivre ici toute sa vie, parmi les sorciers, ces êtres défiants toute rationalité et tout espoir de compréhension du monde.

    Jasper a 8 ans. Un livre lui saute dans la main à la BU. Il ne s’est rien passé. Rien.
    Jasper a 11 ans. Un sorcier débarque chez lui pour l’obliger à étudier dans une école de fous.
    Jasper a 12 ans. Il commence à accepter d’agiter sa baguette en cours. Les objets explosent sans raison. Il tente de la jeter du haut d’une tour pour s’en débarrasser mais sa soeur la récupère.
    Jasper a 13 ans. Il tente de se faire virer de Salem, il enfreint chaque article du règlement dans ce but.
    Jasper a 14 ans. Il brise sa baguette devant tout le monde, il ne veut plus être un sorcier. Il quitte définitivement Salem.
    Jasper a 15 ans. Il étudie à l’université de Washington. Mais une fois par semaine, un homme en robe vient le voir chez lui pour surveiller ses aptitudes magiques.
    Jasper a 17 ans. Il doit passer son examen final. Wingardium Leviosa. Evanesco. Finite Incantatem. Ce n’est pourtant pas compliqué ? Si... Trois heures enfermées dans une pièce avec un mage complètement hystérique.
    Jasper a 18 ans. Il quitte New York et l’Amérique. Il veut prendre un nouveau départ. Il se retrouve sur le Chemin de Traverse.

    Le début de la fin...

    Il ne voulait pas être un sorcier, c’était clair ?! Il refusait ! Dieu n’était qu’un enfoiré, un MENTEUR ! Il lui donnait tout pour réussir, l’intelligence, la logique, la prestance... Et il lui refilait une tare en bonus ! En quoi cela était-il censé l’aider, hein ? Au contraire, ça lui pourrissait la vie ! Obligé de faire attention à tout, à se trimbaler un morceau de bois. À chaque instant sa magie pouvait faire des siennes et se mettre à faire exploser tout et n’importe quoi ! Pas plus tard que la semaine dernière il avait encore brisé des vitres en se mettant en colère. Un coup de vent... Tu parles ! Pourquoi ? POURQUOI ?! Pourquoi était-il comme ça ? Un MONSTRE ! Une aberration dans le monde parfaitement orchestré ! Un bug informatique !

    Le monde était fou. Rien n’était rationnel. Les bateaux marchaient sur l’eau. Les bouts de bois pouvaient transformer des objets en citrouille ou en rat.

    Mais il entendait qu’on murmurait à son oreille la suite de sa chanson. On passait un bras autour de ses épaules. Un peu de chaleur. Ça allait un peu mieux... Il ne savait pas qui chantait à son oreille. Hayley ? Que faisait-elle ici ? Elle était venue le sauver ? Le ramener en monde normal. Non, ce n’était pas possible. C’était encore son imagination qui faisait des siennes...

    - Maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes ?

    Le visage humide de larmes, il releva timidement la tête. C’était bien Hayley... Éclatant en sanglots, il passa ses bras autour de son cou pour la serrer contre lui. Il n’était pas seul...

    Jasper, 18 ans, sorcier perdu, sorcier malgré lui.
    552 mots sans les paroles


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Hayley E. Marshall
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 321


Feuille de personnage
Gallions: 737
Points de Magie: 60

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Dim 29 Juil - 13:29

    Il semblait ne pas y croire, ne pas admettre que ce soit bien elle et la détresse de Jasper toucha Hayley plus qu'elle même ne l'aurait cru possible. La petite phrase chuchotée la fit doucement sourire et elle resserra son étreinte autour des épaules de Jasper.

    - Ne t'inquiète pas … je resterai là, d'accord ? Je ne te laisserai pas, Jasper.

    Elle chuchotait de la même façon que s'il avait s'agit de Jude, de la même façon que si elle s'occupait d'un enfant terrifié. Lorsque leur regard se croisèrent, elle lui offrit un sourire qu'elle voulait rassurant … qui se fana bien vite lorsqu'il éclata en sanglot avant de l'enlacer. Elle n'aurait jamais imaginé voir son ami dans un tel état, lui semblait si plein de superbe, si sur de lui, lorsqu'elle l'avait rencontré devant le Chaudron Baveur. Paraissait, seulement. Il ne fallut pas d'avantage de temps à Hayley pour comprendre qu'il avait été parfaitement honnête avec elle lorsqu'il lui avait dit détester le monde magique. Ne pas supporter la magie. La question, c'était qu'est ce qu'il fabriquait ici ? Qu'est ce qui avait bien pu pousser Jasper à se rendre dans ces ruelles qu'il ne pourrait surement jamais aimer ? Elle le laissa la serrer contre lui, resserrant elle-même un petit peu d'avantage son étreinte, laissant le jeune homme pleurer, lui laissant le temps dont il avait besoin pour apaiser sa peur, pour se calmer, passant de temps à autre une main douce sur ses joues pour chasser ses larmes, pour le rassurer du mieux qu'elle le pouvait.

    - Là, ça va aller … Je suis là. Là …

    Il semblait si perdu … encore un enfant. Hayley fronça les sourcils. Quel âge avait-il ? Le lui avait-il seulement dit ? Elle ne croyait pas, se contentant de savoir qu'il était jeune, plus qu'elle encore – c'était du moins l'impression qu'elle avait, à le voir terrifié, en larme dans ses bras. De lui, elle ne savait que peu de chose. Sa fac, il était américain et avait passé quelques années à Salem – elle l'avait d'avantage deviné, en fait. Et puis, chose essentielle, il haïssait la magie. Pourquoi ? Hayley n'en avait pas la moindre idée. Elle ne parvenait pas à comprendre … et pourtant, elle avait voulu fuir ce monde, elle aussi ! Il l'avait pourtant rattrapé et aujourd'hui, elle s'y baladait librement, ou presque, ne manquant cependant pas de se retourner dès qu'un doute la prenait. Et malgré tout, elle ne parvenait pas à comprendre Jasper.

    - … qu'est-ce que tu étais venu faire ici, Jasper ? Que … ce ne sont pas des rues très accueillantes …

    Je pense qu'il a déjà remarqué, ma puce. Une nouvelle fois, elle déposa un bisous tout doux sur sa joue avant de lui souffler à l'oreille la suite de la chansonnette qu'elle n'avait pas entendu depuis si longtemps.

    - Mais oui mon gros bêta s’ils n’en avaient pas ils ne march'raient pas... Elle posa une main sur son bras avant de reprendre la parole. Tu peux te lever ? Ou on reste ici encore un peu ? Je te ramènerai chez toi, Jasper. Ou on peut aller dans le monde moldu, si tu préfères …

    Elle se doutait qu'être chez lui serai mieux pour le jeune homme … mais comprendrais aussi parfaitement qu'il veuille se rendre chez les moldus ou pour lui, tout était si … normal. Et elle ne pouvait pas le contre dire sur ce point là !

    570 mots sans les paroles.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jasper A. Pollock
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 107


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Dim 5 Aoû - 19:41

    Il n’était plus seul... Non il n’allait peut-être pas mourir ici dans ces rues inquiétantes, abandonné de tous. La présence d’Hayley le rassurait. Un peu. Il sentait la chaleur de ses bras autour de lui, il entendait son souffle près de son oreille. Elle lui promettait de le sortir de là, que tout allait bien se passer. Il avait envie de la croire, oui ça allait aller mieux, n’est-ce pas ? Il allait s’en sortir et pouvoir retourner chez lui. Mais là il n’arrivait toujours pas à bouger, c’était trop dur. Il devait se calmer et surtout arrêter de pleurer. Merde il était un mec ! Il devait arrêter de se comporter comme une fillette è.é Enfin en attendant il voulait encore un petit peu de câlinou ._. Parce que zut c’était pas souvent >o< April elle le tapait toujours parce qu’il faisait des conneries et qu’il mangeait comme un porc --’

    Ce qu’il était venu faire ici ? Ah si seulement il avait pu éviter ces lieux... Elle croyait quoi, qu’il avait volontairement fait une petite ballade en monde sorcier ? Non mais quelle conne ! Amer et hargneux, Jasper cracha entre deux sanglots :

    - Mais tu crois quoi ? Que j’me promène ici pour le fun ? J’me suis lost ! C’était une folle qui a voulu m’agresser alors j’suis allé dans une street et puis j’me suis retrouvé là ! Fuck c’pas de ma faute... This world est taré de toute manière. C’n’importe quoi. J’veux plus jamais venir ici. J’veux plus vivre là. J’veux vivre normalement sans avoir peur que des bouts de bois fassent n’importe quoi autour de moi... Putain Hayley qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? C’est God qui me puni, hein ? Parce que j’vais plus à l’église...

    Un baiser chaud et doux sur sa joue. Jasper rougit et repoussa la jeune femme un peu gêné. Non mais oh, pas de démonstration d’affection comme ça >o< Et puis d’où qu’elle le traitait de bêta è.é Ah oui c’était la chanson... Ouais, ouais, admettons.

    Essuyant les larmes sur ses joues, le jeune homme tenta de retrouver son attitude sûr de lui, même s’il n’osait pas lever les yeux de peur de voir quelque chose d’anormal. Hayley lui proposa de se relever. Oui, c’était une bonne idée.

    - Ouais on se casse. Ramène moi juste en monde normal, j’vais retourner à la fac. Rien à foutre, je reste pas ici ce soir. J’squatterais une salle this night, ça s’ra pas la first time...

    Rageur, Jasper se releva en tremblant légèrement. Partir loin. Partir vite. Ne pas rester là sinon il allait péter un câble. Il avait honte d’avoir été ainsi pris en train de chialer comme une gonzesse... Mais en même temps il était content que la jeune fille l’ait trouvé sinon il serait resté là. Il avait confiance en elle, elle allait le sortir de là. Il fourra ses mains dans ses poches, la tête baissée et s’adossa au mur.

    - You know la fin de la chanson ? « Va quand tu seras grand, tu sauras comment faire pour lutter vaillamment contre la mer et le vent. » C’est des conneries... J’pensais qu’en grandissant j’serais plus obligé d’être ici, d’avoir ce problem... Mais rien n’a changé, fuck... Quand est-ce qu’on m’foutras la paix ? Plus I try de partir et plus ça me rattrape. God m’en veut, c’est clair. J’vais retourner à l’église p’être...


578 mots et le reste des paroles de casées o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Hayley E. Marshall
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 321


Feuille de personnage
Gallions: 737
Points de Magie: 60

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Dim 12 Aoû - 23:06

    Ouais, bon … Il ne mit pas longtemps à lui sauter à la gorge, en tout cas ! Hayley soupira brièvement, cachant son soulagement. Elle aimait mieux voir un Jasper énervé, presque violent plutôt qu'un jeune homme perdu et sanglotant. Ça n'allait tellement à l'image qu'elle s'était faite de son … ami. Car Jasper était son ami, pas vrai ? Mais vite, la peur rattrapa Jasper et elle s'empressa de serrer un petit peu d'avantage son bras autour de ses épaules.

    - Je comprend … bien sur, que ce monde est taré. Si tu savais … Elle soupira. Oui, bon, voilà qui n'allait surement pas aider le jeune homme à se sentir mieux. Mais il peut avoir des bons côtés. Vraiment ! ajouta-t-elle, devinant à l'avance la moue septique qu'il risquait fort de lui servir. Je t'apprendrais à le connaître, si tu veux. Tu verra. Ça finira par aller mieux … tu vas t'y habituer ! Et puis ça arrive à tout le monde de se perdre dans ces putains de ruelles … fini-t-elle par ajouter, un poil amère.

    Nan, tu crois ? Elle sourit légèrement lorsqu'il la repoussa après son petit bisous de rien du tout sur la joue, le laissant se relever lentement, contente de le voir essuyer les larmes qui roulaient sur ses joues. Dingue de voir à quel point elle s'était attaché à ce Jasper qu'elle connaissait au final depuis bien peu de temps … Avec un sourire qu'elle voulait léger, elle l'attrapa par le bras pour l'entrainer un petit peu plus loin, vers le chemin de traverse. Moui … elle était pas mécontente d'être tombé sur lui, finalement. Parce que cela lui permettait de le revoir, de l'aider, aussi … et puis trouver ce terrain vague, oui, non, très peu pour elle, en fin de compte. Et puis … la voix de Jasper la coupa net dans ses réflexions et elle se tourna vers lui, choquée. Dormir à la fac ?

    - Ça va pas ! Tu viens chez moi. Je te laisse pas le choix. Tu vas pas dormir à la fac ! Et je te promet que y'a rien de bizarre chez moi. Humm … sauf ma collection d'avions en papier, mais bon.

    Et elle refusait toute protestation ! Inutile que Jasper pense à refuser l'invitation qui n'en était pas vraiment une, elle le trainerait jusqu'à son studio si il le fallait. Hayley voyait très bien qu'il n'était pas dans son assiette et elle n'était pas du genre à laisser ceux qu'elle aimait bien tout seul dans leur coin ! Et puis il s'arrêta et elle le dévisagea un instant, avant qu'il ne se mette à parler.

    Ses mots lui firent mal. Ne pas savoir quoi dire était dur et tout à coup, Hayley se senti bien inutile. Elle baissa les yeux avant de vite, très vite, rapporter son regard sur Jasper. Hors de question qu'il pense qu'elle le laissait tomber ! La jeune femme le laissa parler doucement avant de prendre la parole d'une voix hésitante.

    - Jasper … elle soupira. Voilà une conversation qui commençait bien ! C'est pas un soucis, tu sais. Ta magie, elle partira pas, Jasper. Je suis désolée … je sais bien que c'est brutal, mais tu dois le savoir. Aller à l'église, je pense pas que ça changera quoi que se soit … C'est dans ta nature ! Mais je t'assure que tu peux apprendre à vivre avec et à l'accepter. Plus tard, peut être, si tu veux !

    Un instant, elle l'observa. Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il refusait à ce point la magie et ne tenait pas à le lui demander – pas maintenant. C'était trop tôt, peut être, et surtout, ce n'était pas du tout le bon moment. Avec un sourire qu'elle voulait rassurant, elle reprit le chemin, attrapant une nouvelle fois le bras du jeune homme. Un bref instant, Hayley lance quelques mots bien placés – ou pas – à une vieille folle qui veut les entrainer dans une autre ruelle, plus profondément enfouie au cœur de la ville. Nan mais ! C'était pas elle qu'on aurait comme ça ! Elle croyait quoi, l'autre ?

    - Bordel … pas gênée, celle là, quoi ! Mouais … ça craint, ici. On sera mieux sur le Chemin de Traverse !

    720 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jasper A. Pollock
Wizarding World
Wizarding World


Messages : 107


Feuille de personnage
Gallions: 0
Points de Magie: 0

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Mer 15 Aoû - 0:10

    Hayley admettait que son monde était complètement taré. Bien. Par contre elle disait qu’il avait « des bons côtés ». Moins bien. Il ne voulait même pas l’entendre. Les « tu verras », les « tu vas l’habituer », ça faisait 7 ans qu’il les entendait. Or la situation ne s’était toujours pas améliorée. Et il ne voulait pas s’habituer de toute manière. Il ne voulait pas accepter des choses irrationnelles, il ne pouvait pas renier toutes ses croyances, mettre à bas ses certitudes. Ou il allait devenir fou. Il avait besoin de choses claires, rationnelles pour s’en sortir.

    En tout cas elle ne lui tenait pas rigueur de s’être perdu. C’était déjà ça ._. Parce que bon, c’était quand même un peu la te-hon de se paumer pour quelqu’un qui avait une mémoire réputée extraordinaire. Ouais, il était un peu gêné de s’être perdu comme un gosse et d’avoir été retrouvé en train de chialer. Son petit orgueil de mâle était piqué au vif. Hayley n’avait pas intérêt à lui rappeler cet épisode par la suite ou il se verrait dans l’obligation de la faire taire. À vie. Mais en attendant, il se laissa guider à travers les ruelles, tout en évitant de trop regarder autour de lui. C’était plus sûr.

    Soudain Hayley décida de bouleverser ses plans et le prit de court en lui proposant d’aller chez elle. Euuuuh ? C’était pas forcément une bonne idée, non ? C’était bizarre en plus d’être invité chez une fille. Il n’était pas vraiment intéressé par la demoiselle. Pas assez dans le soutif.

    - Euh... Why ? C’est bizarre quand même. Mais euh... Why not. Du moment que c’est pas ici, tout me va.

    Jasper avait ralenti un peu l’allure sans vraiment s’en rendre compte. Il n’était pas vraiment habitué à ce que quelqu’un veuille s’occuper de lui. Enfin si, mais plutôt en le prenant pour un gamin. Avoir quatre ou cinq ans de moins que tout le monde n’était pas évident, qu’on se le dise... En fait, ça devait être la première fois depuis des années qu’il avait une relation pseudo amicale plus ou moins suivie avec quelqu’un de son âge. Enfin il imaginait que Hayley avait son âge. Ayant soudainement un doute, il la dévisagea sans gêne. Ouais elle devait avoir la vingtaine, elle faisait quand même un peu gamine.

    - T’as quel âge en fait ?

    Ouais il était comme ça Jazz, il posait des questions sans aucun rapport avec la conversation. Mais Hayley continuait sur le sujet. Zut...

    - Mais je SAIS que ça partira pas ! Ça fait sept ans qu’on me le dise, j’ai compris bordel ! Mais putain c’est PAS possible ! Fuck ! C’est pas normal quand même ! Bon allez viens ça me saoule. On va chez toi et avant on va acheter de la bière, du coca et des pizzas.

    Ah tiens ! Il reconnaissait ! Ce fut presque soulagé que Jasper retrouva le Chemin de Traverse. Maintenant en terrain connu, il attrapa Hayley par le bras pour la traîner au Chaudron Baveur le plus vite possible et passer en monde normal.

    - Bon alors, t’habite où ? Y a un supermarché pas loin ?

    533 mots

    – CLOS –
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=44530
avatar

Nightmare
Let it Be Written
Let it Be Written


Messages : 773


Feuille de personnage
Gallions:
Points de Magie:

MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   Ven 17 Aoû - 21:32



Défi Terminé & Validé
Hayley & Jazz remportent 25 Gallions chacun !
bouing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maman les p'tits bateaux... - Fin septembre [Jazz & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau ont-ils des ailes ?
» Maman les p'tits bateaux qui vont sur l'eau... (pv Ethel)
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashes of Chaos :: Wizarding World | For the Greater Good :: London :: Knockturn Alley :: Ruelles Coupe-Gorge-